Les différents sens du terme de culture





télécharger 30.45 Kb.
titreLes différents sens du terme de culture
date de publication10.10.2017
taille30.45 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
Chapitre 6 : La culture

Amorce : Vidéo : Entretien Bernard Lahire

  • L’ouvrage de Bourdieu : La distinction 1979

  • L’ouvrage de Lahire : La culture de l’individu

Bernard Lahire propose une remise en cause de la notion de « l’habitus » proposée par Bourdieu. Son but est de faire de la sociologie sur une autre échelle  Microsociologie* c'est-à-dire a l’échelle individuelle.

L’habitus est un « social intégré » ensemble des dispositions, des schèmes de perception et d’action incorporés au cours de la socialisation primaire et qui reflètent les caractéristiques sociales de son environnement.

Il oppose deux type de sociétés :

  • Celle où il n’y a pas de concurrence entre les agents de socialisation   Produit des individus homogène.

  • Celle où il y a une concurrence entre les agents de socialisation : famille, école, groupe de pairs, média  socialisation plurielle  individus hétérogènes

L’ouvrage de Bourdieu décrit plutôt le premier type de société.

Pour Bernard Lahire nos sociétés contemporaines s’apparentent plutôt au second type de société. Pour analyser cette pluralité et cette hétérogénéité il propose 3 notions

Transfuge : Quelqu’un qui change de catégorie sociale

Bourdieu (qui était lui-même un transfuge) aborde ce cas comme un cas d’exception ce qui confirme la force de l’habitus.

Pour Lahire, le transfuge n’est pas un cas exceptionnel c’est la norme.

Les individus connaissent une multitude de déplacements dans l’espace mais ces déplacements demandent une adaptation et ont des effets sur l’individu.

Réflexivité : (Notion importante) Capacité de l’individu d’avoir une réflexion sur soi-même

Nos actions sont souvent automatiques et naturelles, elles ont été intériorisées, elles sont le résultat de l’habitus.

Cependant dès qu’il y a un changement, une crise, l’individu va faire appel à sa réflexivité pour répondre à une situation nouvelle.

Rappel : Chez Bourdieu réflexivité  Exceptionnelle // Chez Lahire  Normal / Quotidien.

Pluralité dispositionnelles : L’individu apprend à se comporter de manières différentes selon le milieu, le moment et le contexte.

Il apprend par sanctions qui peuvent être de différentes natures. Exemple : A l’école, l’indifférence et le rire.

  1. Culture et Identité



  1. Les différents sens du terme de culture

Document 1 et 2 page 132

Le terme de culture a plusieurs sens :

  • A l’origine, « culture » est un terme agricole : «  Terre travaillée ».

  • Puis il est utilisé dans le sens d’individu cultivé  qui dispose des connaissances dans le domaine artistique et scientifique (= Cultures savantes).

  • Enfin il prend un sens anthropologique  Le terme est utiliser pour se différencier de la nature.

Au sens anthropologique c’est donc l’ensemble des croyances, des connaissances, des pratiques, des lois etc …autrement dit toutes les capacités ou habitudes acquises par l’homme en tant que membre de la société.

Dans un 1er temps, la culture au sens anthropologique a une approche universaliste c'est-à-dire elle s’oppose à la nature ( Voir introduction du chapitre 5)

Dans un 2nd temps, les anthropologues mettent l’accent sur les différences culturelles entre les sociétés

Dans un 3ieme temps les sociologues étudient les différences culturelles entre les groupes au sein d’une même société  sous cultures

Schéma Bilan

Terre travaillée


Différence entre nature et culture
Culture Culture savante


Différences culturelles entre sociétés
Anthropologie et sociologie


Différence culturelles entre les groupes




  1. Relation entre culture et identité

Identité : Façon dont l’individu ou groupe se défini lui-même ou est caractérisé par les autres. Il y a deux dimensions de l’identité:

  • Individuelle

  • Collectivité

La culture au sens anthropologique est le principal moyen qui permet de distinguer les sociétés ou les groupes entre eux

  • Donc il y a un rapport étroit contre la culture et l’identité. On va donc parler d’identité culturelle

C’est le cas par exemple de l’identité culturelle spécifique à une nation ou identité culturelle nationale

Travail sur l’identité culturelle nationale

L’identité culturelle peut avoir plusieurs origines :

  • Classes sociales  culture ouvrière

  • Age  Cultures jeunes

  • Religion  culture chrétienne

  • Parmi ces fondements, on y trouve aussi la nation

Nation : Ensemble d’individu qui sont conscients de leur unité, cette unité s’appuyant sur des éléments culturels : Histoire, langues, traditions et, enfin qui ont la volonté de vivre ensemble.

La conception de la nation a été précisée par Ernest Renan (1823-1892). Pour lui, la nation comporte deux éléments :

  • L’un est tourné vers le passé  héritage

  • L’autre est tourné vers l’avenir  volonté de vivre ensemble

La nation est menacée par deux choses :

  • Phénomène de mondialisation : Processus qui se traduit par une forte augmentation des liens, échanges, interdépendances entre les régions et les pays. Ces relations sont de natures différentes :

  • Economique  Echange commerciaux et financiers

  • Culturel  Favorisé par le tourisme, médias et les migrations

  • L’identité culturelle nationale est remise en question par cette mondialisation

  • Face à cet affaiblissement culturel, les individus ressente un besoin d’appartenances risque de repli sur une communauté  danger du communautarisme.

Communautariste : Notion péjorative. C’est la volonté de privilégier une identité collective qui peut être religieuse, locale ou ethnique. Ceci peut entrainer un repli sur cette identité et des revendications de reconnaissance de cette communauté.

Donc la crainte de Nicolas Sarkozy, c’est que le communautarisme fragilise l’unité de la nation et provoque des tentions. Donc face à ce risque d’éclatement de la nation, il propose un débat .

D’où les questions : « Qu’est-ce qu’être français aujourd’hui ? » et «  Quelle est l’apport de l’immigration à l’identité nationale ? »

L’identité nationale a été un des éléments de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Il avait pour objectif de concurrencer le front national sur cette question.

Cependant en proposant ce débat il est accusé de ne pas parler des véritables problèmes qui sont sociaux comme le chômage et les inégalités.

Le débat sur l’identité nationale pose aussi la question de « l’existence d’une identité européenne ? » ainsi que l’intégration des immigrés.

A la différence de ses voisins qui ont été des pays d’émigrations, la France est depuis longtemps un pays d’immigration. Elle a donc du faire face à une question :

Pb : Comment intégrer les immigrés  à la nation française ?

Les immigrés arrivent avec une culture différente de celle de la France, la question qui se pose est de savoir ce que va devenir cette culture d’origine dans le processus d’intégration. L’immigration entraine une acculturation : Ensemble de phénomènes qui résultent d’un contrat prolongé entre les cultures différentes.

Pour certain cette acculturation qui résulte de l’immigration doit conduire à une Assimilation. L’immigré doit s’adapter en assimilant la culture du pays accueil au détriment de sa propre culture. Pour d’autre l’acculturation entraine une transformation à la fois de la culture du pays d’accueil et la culture portée par l’immigré.

  • Donc ce sont des conceptions différentes de l’intégration

Afin de contribuer à ce débat on peut se demander quelle est l’origine de l’identité culturelle nationale qui intervient dans le processus d’intégration des immigrés à la nation française.

Le texte complémentaire montre que cette identité nationale française n’est pas une donnée naturelle mais qu’il y a eu une fabrication de l’identité culturelle nationale, quelle est récente (19èmesiècle), qu’elle est le résultat d’une volonté politique.

Question des textes complémentaires sur la culture (Travail Préparatoire)

La société de l’ancien régime est organisée en ordre. Il existait des inégalités juridiques entre les individus. Le régime politique était la monarchie. Cette organisation sociale et ce régime trouve sa légitimité dans la religion et dans la tradition.

Pb : Pourquoi la notion de nation est-elle révolutionnaire ?

Réponse de la problématique : La notion de nation est révolutionnaire car :

  • Le pouvoir ne vient plus de dieu ni de la tradition mais du peuple

  • La nation suppose l’égalité de droits entre les individus Citoyenneté

L’expression de réveil des nations fait penser que ces nations existaient déjà mais ça ne correspond pas à la vérité historique.

D’un point de vue culturel, l’identité des individus de l’ancien régime se fondait sur :

- Leur origine géographique :

- Leur place dans la hiérarchie sociale

- Leur langue

- Leur religion
 Donc il a fallu créer une identité qui se fonde sur la nation qui se substitue à ces identités précédentes

  • Ce n’est donc pas le réveil d’une identité existante mais une construction.

Pb : Quelles sont les éléments qui composent l’identité nationale? 

Ce sont les suivants :

  • Une langue commune

  • Une histoire commune

  • Des personnages historiques

  • Des œuvres littéraires ou artistiques

  • Des monuments historiques

  • Des paysages

  • Des traditions et des coutumes



  • La langue commune

Avant l’unification de la langue, on parlait une langue selon :

- Le contexte

- La religion

- Le statut social
Il a fallu tout d’abord élaborer une langue commune puis assurer sa diffusion par l’éducation, la publication de journaux et des associations de promotion de cette langue. Pour la France, l’école publique a été très importante au 19ème siècle pour la diffusion du français contre les langues parlées dans les campagnes.

  • L’histoire nationale

L’histoire nationale met en avant quelques personnages de l’histoire pour en faire des héros nationaux. Elle s’appuie aussi sur des événements considérés comme fondateurs pour l’histoire de la nation. Ex : En France, les héros historiques sont Jeanne D’arc et Clovis. Dans toutes les histoires nationales les peuples résistent à la conquête d’envahisseurs extérieurs mais de sont jamais eux même des conquérants.

  • Les créations littéraires et artistiques

Les romans historiques par exemple servent à diffuser et à exalter l’histoire nationale. Ex : Notre Dame de Paris de Victor Hugo .

  • Les monuments historiques

Cette notion n’existait pas avant le 19ème siècle. Les propriétaires avaient le droit d’en faire se qu’ils en voulaient. Par exemple, les détruire ou les utiliser comme carrière. Mais dés qu’ils prennent un sens pour la culture nationale, les propriétaires ne peuvent plus faire se qu’ils veulent car la collectivité nationale a un droit supérieur à la propriété privée sur des bâtiments. Donc ils doivent désormais demander la permission pour faire des modifications sur ces monuments.

  • Des paysages

Un paysage peut définir la nation et contribuer à lui donner son identité. Donc il faut définir le paysage qui caractérise le mieux la nation. Ex L’Autriche ou la Suisse : les montagnes

Puis il faut diffuser ce paysage par :

  • De photos  cartes postales

  • Des affiches  publicités pour les chemins de fer

La France présente plusieurs paysages distincts qui caractérisent les différentes régions  Mosaïque de paysage. C’est cette diversité et cet équilibre qui devient un élément de l’identité nationale française.

  • Traditions et coutumes

Alors que le 19e est marqué par l’urbanisation, il se déroule à cette époque un gros travail de collecte des traditions et coutumes des campagnes. Elles sont considérées comme un élément du patrimoine culturel national. En fait elles sont représentatives d’un mode de vie qui est entrain de disparaitre.

Ouverture : Peut-on parler d’une identité culturelle Européenne ? Si ce n’est pas le cas comment peut-on fabriquer cette identité culturelle ? C’est une question essentielle qui concerne la construction européenne.

  1. Sous culture et Acculturation



  1. Sous culture et contre culture

Amorce : écoute d’une émission de Radio France Internationale de 2008 : Existe-il une culture gay ?

Document 5 page 134

Sous culture : Ensemble de pratiques culturelle qui sont particulières à une groupe à l’intérieur de la société globale. Ce terme de sous culture est entendu dans deux sens :

  • Courant  Savoir de l’individu

  • Anthropologie  Le comportement de l’individu

Ces groupes peuvent être de natures différentes :

  • Classe sociale  Ouvrière

  • Ethnique Pb : il y a-t-il des sous culture pour les immigrés ?

  • Religieux

  • Différence d’âge  Pb : Existe-il une sous-culture jeune ?

  • Orientation sexuelle

Attention : L’expression de sous-culture est en principe neutre quand on l’utilise en sociologie mais elle peut dans certains discours être péjorative en sous-entendant qu’il existe une hiérarchie entre les cultures donc entre les groupes qui sont porteurs de ces sous cultures.

Rapport entre culture et identité :

L’homosexualité est une part de l’identité individuelle mais on peut se demander s’il existe une sous culture gay qui serait à la base d’une identité collective ?

D’où la question : Les homosexuelles forment-ils une communauté qui s’appuie sur une sous culture spécifique? On entend à la fois des œuvres littéraires ou artistiques et des comportements spécifiques

Pb : Quels sont les deux grands dangers soulevés par le débat de l’existence de sous –culture gay ?

L’existence de sous-cultures présente des dangers :

  • Le communautarisme qui va renfermer le groupe sur lui-même, donc affaiblir les liens avec le reste de la société et donc affaiblir la société elle même.

  • Les récupérations commerciales de cette sous-culture (très fréquente). Ex : Editeur ou marchant de produit.

Pb : A quel moment une sous-culture devient une contre culture ?

Certaines sous-cultures peuvent se constituer de contre-culture.

Contre culture : Pratiques culturelles d’un groupe qui s’oppose à la culture globale et cherche donc à transformer les normes et valeurs de cette culture globale.

L’objectif de la culture gay est de chercher à transformer la culture globale (normes + valeurs) pour faire en sorte que les homosexuels soient reconnus et acceptés dans la société

Question possible de contrôle : Existe-t-il des sous-cultures chez tel ou tel groupe + Justifier)

Document 8 page 135

Pb : Existe-t-il une culture des cités ?

Réponse à la problématique : Il n’existe pas de sous-culture pour les cités car les jeunes de banlieue sont en relation avec la société globale par :

  • La citoyenneté Droit de vote

  • Les services publics = Ecole

  • Le partage des normes de la société globale  normes de consommation

  • Le fait qu’ils sont à l’origine d’un certain nombre d’innovation culturelle : en matière musical ou vestimentaire par exemple

On ne peut donc pas parler de ghetto et de sous culture spécifique, cependant la question peut être discutée.

similaire:

Les différents sens du terme de culture icon«Choses lues, choses vues». Alain Fleischer à la BnF (Richelieu)
«chose» au sens concret (en l’occurrence pour désigner l’objet-livre), et d’autre part au sens général et «abstrait» du terme, à...

Les différents sens du terme de culture iconCe travail, centré sur l’apprentissage de la lecture analytique d’un...
«bohème». Cherchez les différents sens du mot «fantaisie». Quel(s) sens peut-il avoir ici ?

Les différents sens du terme de culture iconRecherche graphique
«Elle ne fait d’ailleurs guère de distinction entre les anciens médias (presse, radio, télévision) et les nouveaux, au sens courant...

Les différents sens du terme de culture icon? Table ronde N°3 Organisateur : François bost
«effets d’annonce» et des réalités en s’efforçant de préciser le sens du terme délocalisation

Les différents sens du terme de culture iconLes chiffres de la délinquance
«bon sens» nous inciterait à penser, la violence a tendance, sur le long terme, à reculer fortement. Cette analyse historique est...

Les différents sens du terme de culture iconUne définition de la culture
«culture savante» ou «légitime» pour désigner les savoirs et les dispositions esthétiques des personnes à haut niveau d’instruction....

Les différents sens du terme de culture iconRésumé de texte
«qu’est ce qu’être français», fait directement appel à plusieurs notions que ce soit celles de civilisation, de culture ou même de...

Les différents sens du terme de culture iconCette transversalité donne plus de sens aux apprentissages en créant...
«apprendre à porter secours» engage des connaissances et des compétences, en lien avec l'instruction civique et morale et les sciences...

Les différents sens du terme de culture iconOn a longtemps méprisé les écrivains qui, entre la Pléiade et la...
«attardés ou égarés». Leur redécouverte a permis de déterminer chez ces auteurs indépendants certains traits communs. C’est en ce...

Les différents sens du terme de culture icon1 – Définition du droit constitutionnel comme matière
«droit constitutionnel» est apparue en France quinze ans avant la Révolution française, aux alentours de 1775-1777. On lui attribue...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com