Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse)





télécharger 244.95 Kb.
titreCongrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse)
page3/6
date de publication10.10.2017
taille244.95 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > histoire > Recherche
1   2   3   4   5   6

Références

Bachelard, G. (1950). La dialectique de la durée. Paris : PUF.

Barrère, A. (2011). L’éducation buissonnière. Paris : Colin.

Becta, L. Aubrey C. Dahl S. (2008), A review of the evidence on the use of ICT in the Early Years Foundation Stage, Early Childhood Research Unit, Institute of Education, University of Warwick, Coventry CV4 7AL, March.

Begghin-Verbrugge A. et Kovacs S. (dir.) (2011). Le cahier et l’écran. Culture informationnelle et premiers apprentissages documentaires. Paris : Hermès Lavoisier.

Bessin, M. (1998), “Le kaïros dans l’analyse temporelle”, Cahiers Lillois d’économie et de sociologie. N°32.

Chartier A-M. (2007). L’école et la lecture obligatoire, Histoire et paradoxes des pratiques d’enseignement de la lecture. Paris : Retz.

Cordes, C. Miller, E. (Eds.). (2000). Fool's gold: A critical look at computers in childhood. College Park, MD: Alliance for Childhood. Retrieved September 18, 2000. Site consulté le 8 janvier.

Donnat, O. (2008). Les pratiques culturelles des français à l’ère numérique. Paris : La Découverte.

Durkheim, E. (1922, 1999). Education et sociologie. Paris : PUF.

Gauchet, M. (2004). « L’enfant du désir », L’enfant problème. Le Débat, n°132. Paris : Gallimard

Giddens, A. (1994). Les conséquences de la modernité. Paris : L’Harmattan.

Hall, E.T.(1984). The danse of the life. Nex York : Anchor Press/doubleday.

Haicault, M. (2000). L’expérience sociale du quotidien. Corps, espace, temps. Ottawa : Les presses de l’Université d’Ottawa.

Karger, H. J. (1987). “Children and Microcomputers : A Critical Analysis”, California Sociologist, 10,2, p. 53-64.

Lammel, A. (2001). «Les “cyborg child” : les effets des cyber-technologies sur le développement humain », Champ psychosomatique, n° 22, p. 51-69.

Le Douarin, L. (2007). Le couple, l’ordinateur, la famille. Paris : Payot.

Le Floch M-C. (2012). « Les écrans et l’imprimé dans les familles. L’année du cours préparatoire », Les Cahiers d’Esquisse, n°2, IUFM d’Aquitaine.

Martuccelli, D. (2006). Forgé par l’épreuve. L'individu dans la France contemporaine. Paris : Colin.

Nelson, L. K. Masterson, J. J. (1999), “Computer technology: Creative interfaces in service delivery”, Topics in Language Disorders, 19, 3, p. 68-86.

Octobre, S. (2004). Les loisirs culturels des 6-14 ans. Paris : La Documentation Française.

Siraj-Blatchford, J. & Siraj-Blatchford, I. (2003). More than computers: Information and Communication Technology in the Early Years. London : The British Association of Early Education.
Communication 002-

Dynamiques du soutien et interactions dans les communautes de parents en ligne
Livia Cadei

Università Cattolica Brescia, Faculté de Psychologie, Italie

livia.cadei@unicatt.it
Chiara Sità

Université de Verona, Département de Philosophie, Pédagogie, Psychologie, Italie

chiara.sita@univr.it
Mots-clés : parents, professionnels, formation, communautés de pratique
Résumé

La pratique du dialogue entre pairs s'est élargie à la sphère de la sociabilité télématique. Les membres des communautés de pratique online cherchent des informations, des contacts, des clarifications, mais aussi un sentiment d'appartenance et le renforcement de leur propre identité. La recherche examine les espaces de dialogue (forums) en ligne de trois sites internet en langue italienne adressés aux parents et utilise le réseau internet comme un espace opérationnel où le contenu et le mode d'interaction sont explorés pendant une période de quatre mois.
1. Introduction
Les groupes des parents, nés à partir d’un idéal de valorisation des savoirs quotidiens à travers le dialogue entre pairs en opposition à l'hégémonie de la connaissance experte, ont aujourd’hui une diffusion croissante qui s’est élargie à la sphère de la sociabilité télématique avec un nombre impressionnant de « contacts » sur les sites consacrés aux thèmes de la parentalité. Cela nous parle d’un univers de parents, en particulière des mères, qui s’informent, lisent, écrivent, échangent dans des blogs et des forums on line. Dans l’espace télématique, les limites spatiales et temporelles des relations et des échanges en présence semblent être franchis à travers l'activation d'un espace online situé dans un réseau social. Le Web 2.0 offre de possibilités de discussion avec une variété de contacts accessibles à tout moment. Loin de tirer une comparaison qui est tout à fait illégitime entre l’interaction en présence des groupes de parole des parents et l’échange en ligne, il semble utile d’explorer un champ qui est encore très peu étudié et se demander si on peut parler d’une expérience de soutien lors qu’on se trouve face à une discussion entre parents en ligne sur tous ces aspects qui constituent l’expérience de la parentalité et comment ces espaces virtuels contribuent à dessiner des modèles parentaux (Cadei & Sità, 2010).

Du point de vue d’un individu, la grande variété des sources potentielles de soutien sur le Web en font un endroit prometteur pour un utilisateur ayant besoin d'aide ou d’information (Vayreda & Antaki, 2009). En termes de collectivités, il n'existe pas de définition acceptée de la « communauté en ligne ». Le terme prend des sens différentes selon les perspectives (Preece, 2000), mais en général on peut affirmer que les membres des communautés online cherchent des informations, des contacts, des clarifications et expérimentent aussi un sentiment d'appartenance et le renforcement de leur propre identité (Nip, 2004).

En 1994, Howard Rheingold écrivait «... les communautés virtuelles sont des agrégations culturelles qui émergent quand suffisamment de gens se croisent assez souvent dans le cyberespace. Une communauté virtuelle est un groupe de personnes qui peuvent ou pas se rencontrer en face-à-face, et qui échangent des idées à travers la médiation des ordinateur et des networks » (Rheingold, 1994, pp. 57-58).

Les liens sociaux et un sens de communauté parmi les participants sont des caractéristiques d'un forum de social networking. Les sujets utilisent les sites de social networks en tant que véhicule pour interagir avec d'autres et pour répondre à des besoins d’amitié, sociaux, affectifs et d'information (Best & Krueger, 2006; Rau, Gao & Ding, 2008). Les réseaux en ligne et en particulier un message / forums de discussion sont de plus en plus devenus une ressource sophistiquée de l'information, du soutien affectif et une source de connaissances empiriques par les autres membres du groupe.

Selon Ligorio (2005) « le fondement de la participation des individus dans la société n'est pas la loi mais plutôt la parole (logos), le discours politique qui façonne la communauté ». La forme et le rôle de la « parole », ainsi que la position des protagonistes présentent des caractéristiques spécifiques dans les communautés de pratique on line (Preece, 2000, 2001; Wenger, McDermott & Snyder, 2002).

Les textes électroniques s’imposent aussi comme supports aux échanges de la communauté des parents qui communiquent sur la toile. Ces nouvelles formes de communication sur la toile représentent une occasion de se confronter à des partenaires potentiels, réunis dans un groupe auto-constitué ou médiatisé par un animateur et favorisé par la souplesse des participations, y compris par le passage d’un groupe à l’autre.

A partir de ces considérations, il semble utile interroger les espaces de dialogue entre parents en ligne en tant que potentielles communautés de soutien, à travers quelques questions :

  • Dans quelle mesure les groupes de parents en ligne récupèrent ou transforment les instances du soutien?

  • Comment peut-on configurer la relation dans la sphère télématique et quelles sont les dynamiques de pouvoir qui le caractérisent ?

  • Quelles sont les modalités de construction des réseaux en ligne et les formes de l'engagement dans les relations de sociabilité télématique qui impliquent les parents?

A partir de ces questions, nous allons explorer l’hypothèse que l'identité parentale est en jeu dans les échanges online, où les interactions façonnent et renforcent les identités parentaux. La question qui se pose est celle du pouvoir et de l’exercice d’une influence dans le questionnement des choix parentaux.

Pour essayer de répondre à ces questions, il faut prendre en considération deux niveaux : le contenu des interactions en ligne et leur dynamique conversationnelle.

Pour ce qui concerne le contenu, on a choisi de se concentrer, dans les conversations en ligne, spécialement sur la présence et les caractéristiques des dimensions du soutien qui sont reconnues dans les relations sociales : soutien affectif, informatif, matériel, affiliation sociale.

Dans l’étude des dynamiques d’interaction, on s’appuie sur l’approche de l’analyse conversationnelle (conversational analysis) appliqué à l’interaction en ligne, qui a contribué à réfléchir sur l’importance du placement séquentiel et du tournage de parole dans la dynamique du pouvoir dans les messages (Atkinson & Heritage, 1984).
2. Parentalité, dépression post partum et soutien social

2.1. Parentalité

Il ne fait aucun doute que la transition à la parentalité est une étape particulièrement délicate de la vie, pleine de changements, des attentes, à la recherche de nouveaux équilibres et de prise en charge de nouvelles tâches. Une influence positive sur le processus d'ajustement dans l'acquisition des rôles parentaux est exercée par les ressources du capital social. Les recherches ont révélé un facteur protecteur dans la perception de la présence de soutien social, tant par les mères que pour les pères. En particulier, Belsky (1984) illustrant des aspects clés du modèle à la parentalité, a identifié dans le réseau social (parents, voisins, amis ...) un rôle fondamental de soutien.

Le style de vie contemporaine et la mobilité croissante de la population, cependant, ont rendu plus difficile la possibilité d'une soutien quotidien et rapproché dans les formes et les façons dont il a été offert aux générations précédentes de la part de leur famille (Drentea & Moren-Cross, 2005). Il est vrai aussi que les expériences traditionnellement transmis de mère en fille ne semblent pas tenir en place au fil du temps. Pour certaines femmes, les expériences sont «daté» et souvent éloignées par rapport aux informations qui proviennent de magazines ou des experts (O'Connor & Madge, 2004).

Plus précisément, Madge & O'Connor (2006) ont trouvé une utilisation des social network par les mères destinée principalement à l'acquisition ded connaissances et à la possibilité de recevoir un soutien émotionnel. Tout simplement à travers le contact en ligne avec d'autres mères, certaines mères ont signalé une atténuation des sentiments d'isolement et de détresse, qui suit la réduction d'activité vécue au cours du congé de maternité.

Plus en général, de nombreux parents ont exprimé le besoin de recevoir et de partager des informations sur leurs enfants et la situation de la parentalité. Madge et O'Connor affirment​​: « Internet est une source importante de conseils et de soutien pour les groupes de nouvelles mères, il offre un espace de non-jugement, un forum pour partager des expériences. Toutefois, cela ne remplace pas la communication en face-à-face ou les mécanismes de soutien plus traditionnels tels que la famille, les amis, la santé et la carrière, mais il sert plutôt à les intégrer et fournir une ressource supplémentaire » (2006, p. 351).
2.2. Dépression post partum

La littérature montre l'importance du soutien social dans la période du post-partum (Oakley, 1992; Collins, Dunkel‐Schetter, Lobel & Scrimshaw, 1993; Nielsen Forman, Videbech, Hedegaard, Dalby Salvig, & Secher, 2000; Haslam, 2006) et le rôle que les réseaux sociaux peuvent jouer dans la défense de la survenue d'épisodes de détresse psychologique dans cette période complexe, et en même temps délicat, surtout pour les femmes (Stewart, Robertson, Dennis, Grace & Wallington, 2003; Honikman, 2006). Cependant, la littérature actuelle manque de recherches sur les groupes de soutien en ligne réalisés par les pairs et adressé aux mamans après la naissance de leur bébé. La recherche a indiqué que le soutien social est un bonde majeur pour la dépression post-partum, tel que un facteur de protection. Pourtant, on sait encore peu par rapport aux perceptions des femmes sur le soutien social au cours de la période post-partum (Negron, et al., 2013).
2.3. Le soutien social en ligne

La variété des soutiens offerte des réseaux sociaux à une femme peut être tout aussi important dans l'amélioration ou le maintien de la santé mentale au cours de la période post-partum. Dans la littérature portant sur les facteurs de risque de dépression post-partum, toutefois, le conjoint d'une femme ou un partenaire intime est généralement considérée comme la principale source de soutien (Hopkins & Campbell, 2008; Gremigni, Mariani, Marracino, Tranquilli & Turi, 2011). En tant que tel, le soutien social est généralement fourni par les parents, amis, famille, ou par des professionnels, des experts (psychologues ou des travailleurs sociaux, par exemple). Mais, par rapport à Internet, nous pouvons remarquer un phénomène nouveau découlant depuis quelques années: le soutien social fourni par les pairs, qui ne sont pas des parents ou des professionnels, surtout en utilisant les forums.

Une communauté en ligne permet aux utilisateurs de partager des expériences, des relations et des connexions empathiques. Le support est multidimensionnel. Il peut concerner des aspects spirituels, sociaux, économiques, politiques et psychologiques de l'individu (Barak, Boniel-Nissim & Suler, 2008; LaCoursiere, 2001). En outre, les professionnels dans un groupe peuvent répondre à des questions générales et fournir des conseils éclairés.

Avant tout, il faut s’interroger sur la sociabilité des forums pour comprendre leur fonctionnement comme soutien social. Le concept de « sociability » concerne le développement de logiciels, politiques et pratiques qui favorisent l’interaction en ligne. Preece (2000) a envisagé trois éléments qui contribuent à créer une bonne sociabilité (sociability) dans une communauté en ligne.

Le premier élément est le but (purpose). Une communauté est fondée sur le partage d’un objet (intérêt, besoin, information, support) qui motive la participation des membres.

Un deuxième point est le group (people). Ceux qui échangent dans la communauté ont des besoins individuels, sociaux, organisationnels et certains entre eux peuvent recouvrir des rôles différents dans le groupe même (leader, protagonistes, modérateurs…).

Le dernier aspect concerne la politique de l’espace en ligne (policies). Les participants doivent respecter des langages et des protocoles d’interaction et contribuer au développement de rites et de « culture » partagée qui renforcent le sens d’une histoire collective et des normes sociales acceptées par le groupe (Preece, 2001).

Avec l'avancement croissante de la technologie, Internet à une impact sur la théorie du soutien social récente et qui est actuellement à l'étude à travers un large éventail de populations.

Des recherches plus récentes sur les théories de soutien social soulignent le recours à des groupes de soutien en ligne. Bien que les processus et les constructions spécifiques de soutien social dans les groupes de parents en ligne sont encore à l'étude, des recherches antérieures révèlent que les groupes en ligne offrent une plus large perception d’empowering et de soutien pour plusieurs des sujets (Baum, 2004; Burrows, Nettleton, Pleace, Loader & Muncer, 2000; Drentea & Moren-Cross, 2005; Madge & O'Connor, 2006; Sarkadi & Bremberg, 2005).

Dans notre recherche, nous avons choisi d’analyser les formes de soutien qui sont présentées dans les conversations en ligne entre parents à travers des typologies de soutien reconnues dans la littérature scientifique comme des ressources qui circulent dans les relations sociales.

  • Le soutien émotionnel implique des démonstrations de proximité, soin, estime, encouragement, sympathie.

  • Le soutien informatif concerne les informations et les conseils qui peuvent aider à affronter une situation problématique, mais aussi l’appui dans l’interprétation de sa propre situation (Cohen & McKay, 1984; Weiss, 1974).

  • Le soutien matériel implique l’offre d’assistance pour des problèmes d’ordre pratique. Même si les interactions en ligne sont caractérisées par une dimension immatérielle, on a choisi de maintenir cette typologie dans l’analyse car on a pu détecter plusieurs messages qui offrent de l’aide concret, spécialement parmi des parents qui vivent dans la même région.

  • L’appartenance sociale concerne le rappel d’une situation partagée qui tende à intégrer l’individu dans un “nous” collectif (Francescato, Ghirelli & Tomai, 2002; Peggy, 2011).

1   2   3   4   5   6

similaire:

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconProgramme 9h00 : Accueil 9h45 : Ouverture par Roland Bathrez, Président...
«L’actualité du projet d’Education Populaire face aux défis contemporains de la question sociale»

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconLieu : Institut national supérieur de formation et de recherche pour...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconPRÉparation aux concours de l’enseignement
«mastérisation des concours» qui a suscité la création des masters Education Formation (mef) qui assurent la formation professionnelle...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) icon12ème Université de la Formation, de l’Education et de l’Orientation

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconFormation continue histoire-géographie-éducation civique

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconRecherche et formation

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconOrganisateur de temps de loisirs pour enfants et adolescents ayant...
«L'éducation ne se borne pas à l'enfance et à l'adolescence. L'enseignement ne se limite pas à l'école. Toute la vie, notre milieu...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconCentre International d'Etudes Pédagogiques : formation d'enseignants,...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconL’education technologique au maroc : actualite 2005-2006
«secondaire qualificatif» se déroule sur 3 années : tronc commun, 1re année du baccalauréat, 2e année du baccalauréat

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconLe ministère de l’education, de la recherche et de l'innovation






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com