Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse)





télécharger 244.95 Kb.
titreCongrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse)
page4/6
date de publication10.10.2017
taille244.95 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > histoire > Recherche
1   2   3   4   5   6

3. La recherche
La recherche examine les espaces de dialogue (forum) online de 3 sites internet en langue italienne adressés aux parents et utilise le réseau internet comme un espace opérationnel où le contenu et le mode d'interaction ont été explorés pendant une période de 4 mois. Les sites ont été sélectionnés sur la base d’une haute fréquentation et de la présence d’un forum de discussion pour les parents. Le but spécifiquement déclaré par le site est le soutien à la parentalité et le nombre des contacts nous permettent de situer les sites parmi les espaces on line les plus consultés par les parents en Italie. Les discussions on-line ont été enregistrées intégralement en forme de texte. L’analyse est conduite sur deux niveaux : quantitative (statistique descriptive sur les sujets des échanges, typologies d’interventions) et qualitative (analyse du contenu des échanges en s’appuyant sur le logiciel Dedoose). L’analyse de contenu vise à identifier la structure des échanges dialogiques et la qualité de la communication entre participants et animateurs et à la confronter à travers les caractéristiques du soutien social (Marra, Moore & Klimczak, 2004).

En outre, l’analyse de la dynamique conversationnelle nous permet de prendre en considération ne pas seulement le contenu des messages mais aussi le positionnement réciproque des intervenants, leur buts et les rôles que chacun d’eux recouvre dans la discussion (Vayreda & Antaki, 2009). Cela nous a demandé de sélectionner un nombre limité de conversations.
3.1 Méthodologie

Le processus de recherche a suivi les étapes suivantes:

  • Construction du corpus d’analyse à partir d’une observation ethnographique en ligne (Jouet & Le Caroff, 2013) des forums des trois sites pendant quatre mois, dans les sections thématiques consacrées à la relation précoce parent-enfant où les parents cherchent du soutien et sont engagés dans un échange (par exemple, le sommeil de l’enfant, l’autonomie de l’enfant, la dépression post-partum).

  • Analyse des forums parents dans les trois sites. Cette exploration nous a permis de dessiner un profil des conversations du point de vue quantitative (nombre d’intervenants, nombre de messages par conversation, présence d’un facilitateur).

  • Analyse de contenu de six conversations (286 messages) par rapport aux formes de soutien qui sont présentes dans les messages. L’analyse a employée le logiciel Dedoose et a impliqué un “open coding” sur les actions communicatives et l’assignation des actions à une typologie de soutien (émotionnel, informatif, matériel, appartenance sociale).

  • Analyse de la dynamique d’interaction d’un corpus de trois conversations en ligne (141 messages) sélectionnées parmi les six conversations qui abordent spécifiquement la dépression post-partum en tant que la seule thématique qui est présente avec la même définition dans les trois sites.


3.2 Critères d’inclusion et d’exclusion

Nous avons sélectionné les sites Internet à travers le critères suivants :

  • ils sont adressés aux parents qui ont des petits enfants ou des nouveaux nés ;

  • ils abordent des problématiques et des questions de type éducatif (par exemple, le sommeil de l’enfant, le devenir parent, l’autonomie de l’enfant).

Nous avons choisi comme critères d’exclusion :

  • ils présentent des conversations avec un but de publicité ;

  • ils discutent des problématiques exclusivement sanitaires ;

  • ils sont adressés aux parents d’adolescents.


En particulier les sites sélectionnés présentent les caractéristiques suivantes :


Titre

age

visites quotidiennes

adresse on line

Oasi delle Mamme - blog di sopravvivenza per mamme

1 an

333

http://www.oasidellemamme.it/


Mammeonline -

essere donna, diventare mamma


12 ans

1,852

http://www.mammeonline.net/


alfemminile.com - Moda, Tendenze, Bellezza, Astrologia, Forma, Test, Quiz...


13 ans

72,240

http://www.alfemminile.com/world/communaute/forum/forum0.asp



Pour chaque site et dans le période temporel indiqué, les thématiques ont été considérés par rapport aux nombre d’échanges et des intervenants.

Les thèmes de discussion examinés dans l’analyse qualitative concernent le baby blues et la dépression post partum. Cela nous permet de comparer la gestion de la même thématique sur des sites différents qui présentent aussi un différent niveau de présence de modérateurs/facilitateurs de la conversation. Dans le site « oasi delle mamme » les interventions du facilitateurs voient une présence supérieure au 30% des interventions totales, dans les autres le facilitateur n’est pas présent ou n’intervient qu’une fois.

Parmi les conversations examinées, nous avons focalisé notre attention sur trois conversations concernant cette thématique dans les 3 sites. La conversation du site ‘Oasi delle Mamme’ est intitulé « Come si sta male…ma passerà ?) (comme on a du mal…mais ça va passer? et elle est composé par 109 messages ; la conversation du site ‘al femminile’ a pour titre « Baby blues, dépression post-natale » et est composée par 23 messages, la conversation du site ‘mammeonline’ est intitulé « dépression post-partum » et elle est composé par 17 messages.

Les données quantitatives sont les suivantes :






Oasi delle Mamme

Mammeonline

alfemminile

n. d’échanges

400

875

208

n. des intervenants

1

2

210

23

2-9

98

578

102

10-20

38

64

44

> 20

262

23

39


Tous corpus web, stabilisé et documenté à un moment donné, ne peuvent pas être considérés comme un échantillon ou sens strict du terme, mais doit être regardé plutôt comme un état des donnés, provisoire, évolutif prélevé au sein d’une archive vivante (Barats, 2013).

Pour notre analyse nous nous sommes appuyées sur le logiciel d’analyse qualitative basée sur des méthodes mixtes Dedoose, développé par Eli Lieber et Thomas S. Weisner (Center for Culture and Health, UCLA et SocioCultural Research Consultants, LLC). Dedoose permet de sélectionner des extraits des textes et de faire progresser l’analyse à travers l’organisation du codage. Le codage ouvert (open code) est un moyen pour catégoriser des données et établir un cadre des idées thématiques qui concernent les thématiques en question.

La première étape de l’analyse a été un codage ouvert sur les trois conversations en ligne qui a conduit à identifier 213 unités de texte reconduisant à un discours sur la dépression post-partum. A partir du codage de ces unités on a construit la grille d’analyse présentée ci-dessous avec 13 codes et 11 sous-codes.


1

Donner des conseils

1.1 Donner des conseils en répondant à une sollicitation

1.2 Donner des conseils non sollicités

2

Expliciter une vision de la parentalité




3

Exprimer un avis sur la conversation




4

Exprimer des vécus liés à l'expérience en ligne




5

Formes de soutien

5.1 Soutien informatif

5.2 Soutien émotionnel

5.3 Soutien matériel

5.4 Affiliation sociale

6

Faire un résumé des interventions




7

Donner des informations




8

Offrir un contact personnel




9

Diffuser une information

9.1 Faire de la publicité à un événement public

9.2 Se faire de la publicité en tant qu'expert (es., psychologue, pédiatre...)

9.3 Diffuser autres informations (es., sites Internet, groupes de parole...)

10

Raconter une expérience




11

Demander / solliciter

11.1 Demander un avis

11.2 Demander de l'aide

12

Solliciter à se raconter




13

Donner une interprétation




4. Résultats

Dans la première analyse exploratoire qui comprenait des conversations sur des thématiques différentes (le sommeil de l’enfant, l’autonomie de l’enfant, les « baby blues »), on a pu constater des caractéristiques spécifiques dans les interactions centrées sur le baby blues et la dépression post partum. Par rapport aux conversations sur autres thèmes, ces échanges voient une présence plus importante des types de message qui suivent :

  • interventions qui demandent explicitement de l’aide aux participants des forums du site (il s’agit souvent des interventions qui constituent le début d’une nouvelle discussion)

  • messages codifiés comme « soutien émotionnel »

  • interventions finalisées à solliciter à se raconter (relances, questions, messages d’écoute, interprétations)

  • considérations sur la conversation en acte (pas seulement sur les objets de l'interaction) et sur la relation entre les participants

En outre, les conversations sur ce sujet présentent moins de « soutien informatif » en termes d’offre d’information par rapport aux autres.

Nous pouvons interpréter cette spécificité à partir de la nature de la thématique « baby blues », qui n’implique pas tout simplement un échange sur des stratégies éducatives et de soin (plus communes dans une conversation sur « comment aider l’enfant à s’endormir ») ou bien des messages informatifs, mais qui concerne d’abord l’adulte et sa transition à la parentalité. Le parent qui demande de l’aide (en particulier mère) vit un malaise qui s’entrecroise avec la construction de sa propre identité parentale, la reconstruction de la quotidienneté suite à la naissance d’un bébé, la négociation avec des modèles de « bonne mère » disponibles dans son contexte. Les intervenants montrent souvent une empathie voire des formes d’identification entre eux, échangent sur leurs vécus et difficultés et sont peut-être plus loin de proposer des « solutions » ou des informations.
4.1. La dynamique de l’interaction.

Les trois conversations analysées présentent une ampleur différente. La conversation baby blues (‘al femminile’) est caractérisé par 23 échanges, la conversation depressione post partum (‘mamme on line’) par 17 échanges et enfin, la conversation come si sta male...ma passerà (‘oasi delle mamme’) par 109 échanges. Parmi eux on peut envisager deux profils au moins : un profil n. 1 qui rassemble la conversation baby blues (‘al femminile’) et la conversation depressione post partum (‘mamme on line’) et le profil n. 2 concernant la conversation come si sta male...ma passerà (‘oasi delle mamme’).

Une évidence immédiate concerne le nombre des échanges qui sont inférieurs pour le premier profils par rapport au deuxième qui présente une conversation plus riche. En autre, dans le premier profil l'intervention du modérateur est absent ou n'apparait qu'une fois tardivement, tandis que dans le deuxième les modérateurs sont présents et sollicitent les interventions.

Au regard plus attentif, on peut aussi envisager des différences plus spécifiques relatives aux structures des conversations. En effet, la richesse du deuxième profil n'est pas simplement liée à la quantité des échanges, mais aussi bien à la présence d’interlocuteurs qui animent la conversation : le profil n. 1 présente 23 interventions avec 12 participants et 17 interventions avec 10 participants; le profil n. 2 présente 109 interventions avec 14 participants. En autre, dans un cas l'orientation est centrée sur le sujet qui a démarré la conversation, auquel les intervenants adressent des conseils des thérapies plutôt que des sollicitation à prendre du temps pour le soin de soi, tandis que dans l'autre cas, l'orientation semble celle de construire la communauté et de faire groupe. Cela semble être démontré aussi par la fréquence des codes qui reconduisent à l'affiliation sociale, au rappel d'un sujet collective (« nous ») dans lequel le participant est accueilli et intégré: 13% sur le total des codes dans le profil n. 2, contre le 3% dans le profil n. 1.

Cette dernière caractéristique nous demande encore une fois de focaliser l'attention sur la dynamique de l’interaction qui présente aussi des processus différents. Dans le profil n.1, nous sommes confrontés à une dynamique séquentielle, c'est à dire que les échanges se suivent de manière linéaire, avec des réponses directement liées au début. La circularité des échanges est réduite et se caractérise par des brefs échanges de demande et réponse entre le protagoniste et une ou deux des participant au maximum. La dynamique de l’interaction dans le profil n. 2, par contre, présente une circularité entre les échanges et des nombreuses interventions qui démarrent des nouvelles conversations. Cela implique que les interactions ne sont pas liées aux arguments proposés par le protagoniste, mais elles s'enrichissent aussi des nouveaux exposés et des sollicitations à intervenir dans la conversation.

De toute façon, cependant cette différence, les conversations des deux profils ne se distinguent pas par rapport à la forme de soutien voire le soutien émotionnel qui reste quand même prévalent.

5. Discussion

L'analyse des forums parents que nous avons effectué nous permet d'affirmer que les éléments qui caractérisent des relations de soutien sont effectivement présents dans les interactions examinées. Nous pouvons donc parler des communautés en ligne comme des contextes de soutien potentiels ; par contre, dans cette recherche nous n'avons pas d'informations qui nous permettent d'évaluer leur efficacité par rapport à la vie quotidienne des parents qui fréquentent des sites Internet consacrés à la parentalité.

L'analyse des dynamiques d'interaction dans les forums nous conduit à envisager des formes de participation différentes, qui peuvent être polarisées dans la façon suivante: l' "utilisation" ponctuelle de l'espace en ligne versus l'engagement dans un réseau.

Ces deux formes ne semblent pas modifier complètement le contenu des échanges (les typologies de soutien les plus utilisées concernent en tout cas le coté émotionnel), mais on voit quand-même une plus forte affirmation d'une appartenance sociale par les participants qui fréquentent l'espace le plus engagé en termes de communauté.

L’examen des stratégies utilisées par les intervenants (y compris les facilitateurs où ils sont présents) nous donne autres informations essentielles à comprendre le contexte du forum en tant que lieu de soutien. Dans les conversations sur la dépression post-partum, plusieurs interventions véhiculent des formes de soutien différentes en faisant recours à la narration de sa propre expérience, où les intervenants soulignent la similarité entre leur propre situation et celle vécue par l’interlocuteur. La présentation de l’expérience personnelle est un dispositif qui est souvent utilisé pour accroître la validité des affirmations proposées (Scott, 2008). Dans ce contexte de soutien entre pairs, l’expérience en première personne est dans une petite partie des cas un lieu de simple auto-narration et expression de soi, dans la plupart des cas un dispositif qui permet aux intervenants de proposer son avis (« ma situation était provoquée par l’isolement »), des solutions (« voici comment je ne suis sortie »), des formes de soutien émotionnel (« j’ai vécu la même situation que toi et je comprends bien… »).

Nous avons aussi explicité l’hypothèse que dans ce tissu conversationnel les enjeux concernant l’identité parentale sont à l’œuvre. Entre les échanges on peut envisager des orientations qui renvoient à des modelés parentaux, spécialement maternels. En effet les données de notre recherche sont polarisés sur la figure de la mère et, étant donné le choix du thème qui porte sur la dépression post partum, il s’agit d’une observation tout à fait évidente, mais il faut quand même souligner que les références à la figure du père sont pauvres ou peu significative. Toute façon, les forums deviennent des lieux où certaines visions de la parentalité sont proposées, négociées, renforcées cependant les nombreuses déclaration de principe concernant l’unicité de la relation mère-enfant et l’impossibilité de juger l’expérience parentale de chacun. Ces modèles culturels concernent d’abord l’idée d’une identité féminine qui ne s’identifie pas complétement avec la maternité mais qui est à la recherche d’une balance entre la dimension oblative et le soin de soi-même (« trouver ses propres espaces », « se détacher » de l’enfant pour se soulager, « se consacrer aux ses hobby »…). Les interventions soulignent aussi la nécessité pour les nouveaux parents d’avoir un soutien social de proximité au-delà des relations en ligne (« Est-ce que tu as quelqu’un pour en parler ? » « Est-ce que ton mari te donne de l’aide ? »). Pour ce qui concerne plus spécifiquement le baby blues, la vision qui est souvent explicitée concerne la nécessité d’accepter la souffrance sans la dénier et sans se sentir coupable et d’en parler librement.

Dans cette perspective, l'utilisation d'une forme fluide de la communication , qui est possible dans les forum, semble se prêter à la construction d'une communauté qui travaille à «briser la stigmatisation», et à remettre en cause les représentations dominantes de la maternité dans la société contemporaine. Ce travail est explicitement lié à l’idée que les mères ont besoin de sortir d’un model idéalisé de maternité qui est proposé par la famille, la tradition et culture chrétienne et les medias, et d’en comprendre tous les aspects, y compris les plus difficiles. Le forum semble se proposer, alors, comme un lieu de libération de l’hérédité traditionnelle sur la maternité, même si ce projet n’est pas complétement sans contradictions : par exemple, certaines interventions en réponse à une mère en souffrance renvoient directement aux modelés qu’ils déclarent de vouloir dépasser (« Le sourire de ton bébé n’est pas suffisant pour toi ? »).

En conclusion, des potentialités figurent entre les échanges contenus dans les forums qui, lorsque ne sont pas limités à un rendement des expériences de la vie privée en ligne, manifestent un besoin ressenti par les parents de créer une communauté, d'aborder et de comprendre l'expérience subjective de leur vie quotidienne. En autre, ces lieux deviennent de plus en plus un espace intéressant d'attention et d'intervention pour les professionnels qui sont encouragés à les utiliser pour diffuser des informations et s'engager dans des discussions autour de la parentalité et de la santé.

Références 

Atkinson, J.M., Heritage, J. (1984) (Eds.). Structures of Social Action: Studies in Conversation Analysis. Cambridge : Cambridge University Press

Barak, A., Boniel-Nissim, M., Suler, J. (2008). Fostering empowerment in online support groups. Computers in Human Behavior (24),1867–1883.

Barats, C. (2013). Manuel d'analyse du web en Sciences Humaines et Sociales. Paris : Armand Colin.

Baum, L.S. (2004). Internet parent support groups for primary caregivers of a child with special health care needs. Pediatric nursing, (30), 381-401.

Belsky, J. (1984). The Determinants of Parenting: A Process Model. Child Development, 55 (1), 83-96.

Best, S.J., Krueger, B.S. (2006). Online interaction and social capital: Distinguishing between new and existing

ties. Social Science Computer Review, 24 (4), 395-410.

Burrows, R., Nettleton, S., Pleace, N., Loader, B., Muncer, S. (2000). Virtual community care? Social policy and the emergence of computer mediated social support. Information, Communication & Society, 3(1), 95-121.

Cadei, L., Sità, C. (2010). La transition à la parentalité racontée par les parents. une exploration de blogs italiens. Généve : Actes du colloque Aref 2010. 

Cohen, S., McKay, G. (1984). Social support, stress and the buffering hypothesis: A theoretical analysis. In Baum, A., Taylor, S.E., Singer, J.E. (Eds.), Handbook of psychology and health, (pp. 253-267). Hillsdale, NJ: Lawerence Erlbaum.

Collins, N.L., Dunkel‐Schetter, C., Lobel, M., Scrimshaw, S.C.M. (1993). Social support in pregnancy: psychosocial correlates of birth outcomes and postpartum depression. Journal of Personality and Social Psychology, 65(6), 1243‐1258.

Drentea, P., Moren-Cross, J.L. (2005). Social capital and social support on the web: the case of an internet mother site. Sociology of Health & Illness, 27(7), 920-943.

Francescato, D., Ghirelli, G., Tomai, M. (2002). Fondamenti di psicologia di comunità. Principi, strumenti, ambiti di applicazione. Roma : Carocci.

Gremigni, P., Mariani, L., Marracino, V., Tranquilli, A.L., Turi, A. (2011). Partner Support and Postpartum Depressive Symptoms. Journal of Psychosomatic Obstetrics and Gynecology, 32(3), 135-140.

Haslam, D.M., Pakenham, K.I. Smith, A. (2006). Social support and postpartum depressive symptomatology: the mediating role of maternal self‐efficacy. Infant Mental Health Journal, 27(3), 276‐291.

Honikman, J.I. (2006). The Role of Postpartum Support International in Helping Perinatal Families. JOGNN, 35(5), 659661.

Hopkins, J., Campbell. S.B. (2008). Development and Validation of a Scale to Assess Social Support in the Postpartum Period. Archives of Women’s Mental Health, 11, 57-65.

Jouët, J., Le Caroff, C. (2013). L'observation ethnographique en ligne. In Barats, C. (Eds.). Analyser le web en sciences humaines et sociales, (pp.147-166). Paris : Editions Armand Colin.

LaCoursiere, S.P. (2001). A theory of online social support. Advances Nursing Science, 24 (1), 60 -77.

Ligorio, B.M. (2005). Identità dialogiche e comunità a confronto. Ricerche di psicologia, 3 (XXVIII), 7-11.

Marra, R.M., Moore, J. L., Klimczak, A.K. (2004). Content analysis of online discussion forums: A comparative analysis of protocols. Educational Technology Research & Development, 52(2), 23-40.

Negron, R., Martin, A., Almog, M., Balbierz, A., Howell, E.A. (2013). Le soutien social pendant la période du post-partum: Points de vue des mères sur les besoins, les attentes et la mobilisation du soutien en santé maternelle et infantile. Matern Child Health Journal, 17(4), 616-623.

Nielsen Forman, D., Videbech, P., Hedegaard, M., Dalby Salvig, J. Secher, N.J. (2000). Postpartum depression: identification of women at risk. British Journal of Obstetrics and Gynaecology, 107, 1210‐1217.

Nip, J. (2004). The relationship between online and offline communities: The case of the Queer Sisters. Media, Culture, and Society, 26, 409–429.

Oakley, A. (1992). Social support in pregnancy: methodology and findings of a 1-year follow-up study. Journal of reproductive and infant psychology, 10, 219-231.

O'Connor, H., Madge, C. (2004). ‘My Mum’s Thirty years out of date’. The role of the Internet in the transition to motherhood. Community, Work and Family, 7 (3), 351-369.

O'Connor, H., Madge, C. (2006). Parenting gone wired: empowerment of new mothers on the internet?. Social & Cultural Geography 7 (2), 199-220.

Peggy, A.T. (2011). Mechanisms Linking Social Ties and Support to Physical and Mental Health. Journal of Health and Social Behavior, 52(2), 145-161

Preece, J. (2000). Online Communities: Designing Usability, Supporting Sociability. Chichester : John Wiley & Sons Ltd. 

Preece, J. (2001). Sociability and usability: Twenty years of chatting online. Behavior and Information Technology Journal, 20 (5), 347-356.

Rheingold, H. (1994). A Slice of Life in My Virtual Community. In L. M. Harasim (Ed.), Global Networks: Computers and International Communication, (pp. 57-80). Cambridge: MA: MIT Press.

Rau P., Gao Q., Ding Y. (2008). Relationship between the level of intimacy and lurking in online social network services. Computers in Human Behavior 24, 2757–2770.

Sarkadi, A., Bremberg, S. (2004). Socially unbiased parenting support on the Internet: a cross-sectional study of users of a large Swedish parenting website. Child: Care, Health & Development, 31, 43-52.

Scott, J.W. (1991). The Evidence of Experience. Critical Inquiry, 17(4), 773 – 797.

Stewart, D.E., Robertson, E., Dennis, C.L., Grace, S.L. Wallington, T. (2003). Postpartum depression: literature review of risk factors and interventions. Toronto, Ont: University Health Network Women’s Health Program and Toronto Public Health, 2003.

Weiss, R. (1974). The provisions of social relationships. In Z. Rubin (Ed.), Doing unto others, (pp. 17-26). Englewood Cliffs, NJ: Prentice Hall.

Wenger, E., McDermott, R., Snyder, W. (2002). Cultivating communities of practice A guide to managing knowledge, Harvard : Harvard Business School Press.
Communication 003-
Approches biographiques en protection de l'enfance :

Pratiques, effets sur les enfants, les professionnels
Véronique Francis

Maître de conférences, ESPE Université d’Orléans

Chercheure au CREF, EA 1589, Université Paris Ouest-Nanterre, France
Nathalie Chapon

Docteure et enseignante en Sciences de l’éducation, Aix-Marseille-Université

Chercheure LIDM2S, Aix-Marseille-Université, France

Mots-clés : écrits biographiques, protection de l'enfance, professionnels de santé, assistants familiaux.

Résumé :

Dans un monde incertain où la quête de sens va grandissant (Dominicé, 2007) la production de traces sur la naissance et la période de la petite enfance s’est progressivement développée. A la frontière des « écritures du moi » et des « écrits pour autrui » (Simonet-Tenant, 2004), les écritures familiales visent à constituer la mémoire individuelle et familiale comme le montrent les études sur les lettres de naissance (Fine, Labro et Lorquin, 1993; Fine, 2000) et les écritures parentales (Francis, 2006). Depuis la fin du XXe siècle, les technologies d’information et de communication (TIC) facilitent l’accès aux textes spécialisés sur les soins et l’éducation de la petite enfance tandis que la mise à disposition d’outils d’auto-publication permet de nouvelles pratiques d’écriture et de conservation de traces qui suscitent autant de "modèles et programmations biographiques" (Delory-Momberger, 2005).
Dans le cadre de la protection de l’enfance et plus particulièrement de l’accueil familial, l'histoire de l'enfant accueilli ou une partie de celle-ci se tisse au sein d’une famille qui n’est pas la sienne. On observe que cette histoire donne de plus en plus souvent lieu à la production de textes, composés d'images et de textes. Que représentent ces pratiques biographiques en protection de l’enfance ? Quelles formes prennent-elles ? Quels rôles leur attribuent les assistants familiaux ?

La communication abordera ces questions en croisant des données issues a- d’entretiens approfondis auprès de 12 assistants familiaux, 11 femmes et un homme accueillant des enfants au sein de leur famille, pour des séjours de courte ou longue durée de placement b- des différentes traces biographiques sur supports papiers et électroniques réalisés au sein de la famille d’accueil, par l’assistant familial ainsi que par ses enfants ou son conjoint.
Les résultats de cette étude qualitative sur les traces biographiques en protection de l’enfance soulignent l’importance accordée au récit de la naissance de l’enfant et de son histoire en accueil familial. On se focalisera tout spécialement sur le cas des enfants nés sous le secret en examinant les caractéristiques des cahiers de vie ouverts par les professionnels dans les institutions de naissance et les modes d'investissement par les assistants familiaux.

Introduction

Les approches biographiques en éducation familiale se sont développées et ont gagné en visibilité (Francis, 2006, 2010, 2012) du fait des études portant sur les histoires familiales (Sità, 2005), les pratiques biographiques parentales (Francis, 2006), les autobiographies parentales (Catarsi, 2008).

Dans la famille, les « bribes biographiques » qui s’insèrent strictement dans les rubriques d’un journal de naissance ou des textes plus longs figurant ou non aux côtés de la photographie, accompagnent fréquemment la période de la naissance. A la frontière des «  écritures du moi » et des « écrits pour autrui » (Simonet-Tenant, 2004 ; Lejeune et Bogaert, 2006), si leur premier destinataire est l’enfant cependant, d’autres membres de la famille sont aussi souvent concernés.

Apparue à l’époque moderne dans les pratiques familiales, la production de traces sur la naissance et la période de la petite enfance a récemment été encouragée de manière ferme ou subtile au sein des institutions et été intégrée dans les pratiques professionnelles. Ces écrits biographiques sont également présents dans le champ de la protection de l’enfance et la communication s’intéresse au processus de biographisation dans le secteur de la protection de l’enfance.

Quelles pratiques sont développées ? Quels rôles leur attribuent les assistants familiaux et les enfants ? Quels sont leurs apports dans le processus de placement ou d’adoption d’un enfant ? La communication se propose d’aborder ces questions à partir du matériau recueilli lors d’une recherche qualitative réalisée auprès d’assistants familiaux et d’enfants placés.

1   2   3   4   5   6

similaire:

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconProgramme 9h00 : Accueil 9h45 : Ouverture par Roland Bathrez, Président...
«L’actualité du projet d’Education Populaire face aux défis contemporains de la question sociale»

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconLieu : Institut national supérieur de formation et de recherche pour...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconPRÉparation aux concours de l’enseignement
«mastérisation des concours» qui a suscité la création des masters Education Formation (mef) qui assurent la formation professionnelle...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) icon12ème Université de la Formation, de l’Education et de l’Orientation

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconFormation continue histoire-géographie-éducation civique

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconRecherche et formation

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconOrganisateur de temps de loisirs pour enfants et adolescents ayant...
«L'éducation ne se borne pas à l'enfance et à l'adolescence. L'enseignement ne se limite pas à l'école. Toute la vie, notre milieu...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconCentre International d'Etudes Pédagogiques : formation d'enseignants,...

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconL’education technologique au maroc : actualite 2005-2006
«secondaire qualificatif» se déroule sur 3 années : tronc commun, 1re année du baccalauréat, 2e année du baccalauréat

Congrès de l’Actualité de la Recherche en Education et Formation (aref aecse) iconLe ministère de l’education, de la recherche et de l'innovation






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com