Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège





télécharger 242.08 Kb.
titreProgrammes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège
page1/5
date de publication21.10.2016
taille242.08 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > histoire > Programme
  1   2   3   4   5

Laurys Le Marrec

PLP Lettres-histoire 2007-2008

Formation continue 2007-2008
Action à public désigné

ECRIRE EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Laurys Le Marrec

Intervention de trois heures




  1. UN ETAT DES LIEUX.




    1. La maîtrise de la langue et des langages scolaires dans l’enseignement de l’histoire géographie.

    2. L’écrit dans les programmes de lycée professionnel.

    3. L’écrit dans les programmes de collège.

    4. Un état des lieux institutionnel sur les activités et les pratiques d’enseignement en histoire-géographie ECJS.




  1. Les élèves de lycées professionnels face à l’écrit : les postures d’écritures en histoire géographie.



  1. Situations et types d’écritures en histoire géographie .




  1. La maîtrise de la langue écrite : quelle évaluation ?




  1. LA TRACE ECRITE EN HISTOIRE GEOGRAPHIE : UN TEMPS D’ECRITURE OU DE RECOPIAGE ?




  1. EXEMPLES DE MOMENTS D’ECRITURE EN HISTOIRE GEOGRAPHIE.




  1. La problematique.

  2. Apprendre à localiser en écrivant en géographie.

  3. Rédiger des définitions et des notions en autonomie

  4. La prise de notes.

  5. Ecrire à partir d’une carte.

  6. Elaborer un écrit expositif à partir d’une recherche documentaire.

  7. DES EXPERIENCES D’ECRITURES dans l’académie de lyon



INTRODUCTION

Ecrire dans les disciplines de l’histoire et de la géographie est une vaste question que les trois heures dédiées dans cette formation ne suffiront pas à résoudre. Il sera question ici de l’écrit verbal qui met donc de côté tous les autres langages des disciplines concernées comme la carte, les schémas, les croquis etc..

Il s’agit donc bien dans cette formation d’aborder l’écriture en tant que maîtrise de la langue, de l’expression et du vocabulaire. Cette formation part du constat qu’en cours d’histoire et géographie les temps d’écriture autonome sont déficitaires au regard d’une écriture donnée en modèle par le professeur.

Pourtant l’écrit est le canal privilégié de ces disciplines et les référentiels de celles-ci insistent sur la maîtrise de la langue. Notre spécificité de professeurs bivalents en lettres-histoire-géographie n’est-elle pas un atout pour traiter la maîtrise de la langue dans toutes nos disciplines ?

Comme il est dit plus haut poser la question de l’écrit en histoire-géographie suscite plus de questions que de réponses. Cette formation n’a pas pour but d’apporter des réponses toutes faites, immuables et universelles mais bien de déclencher la réflexion entre nous. Pour ce faire il m’a semblé important de poser un état des lieux actuel de la place de l’écrit en histoire et géographie que ce soit au niveau des programmes et des cours comme au niveau du ressenti de nos élèves de LEP. Des propositions d’activités seront ensuite proposées dans un cadre d’échanges de nos pratiques.


  1. UN ETAT DES LIEUX.




  1. La maîtrise de la langue et des langages scolaires dans l’enseignement de l’histoire géographie.


Maîtriser la langue est une des finalités de l’enseignement de l’histoire et de la géographie. Cette maîtrise se fait de manière verticale depuis le primaire jusqu’au secondaire. Les documents d’accompagnement du cycle central du collège stipulent que l’histoire géographie répond à des objectifs propres mais s’inscrit aussi dans les objectifs généraux du collège dont ceux de la maîtrise de la langue. Ces documents ajoutent que «  l’écriture en histoire géographie ne peut se limiter à la copie ou à la dictée plus ou moins contrôlées de résumés de cours. C’est l’écriture autonome des élèves qu’il convient de développer »
Evidemment cette place accrue de la maîtrise de la langue et des langages se vérifient au delà du programme de collège dans les autres cycles comme nous le verrons plus loin. Cette explicitation des référentiels peut faire naître de nombreuses interrogations. J’élude ici les questions que peuvent se poser les professeurs des collèges, des lycées généraux et technologiques qui, spécialisés dans une double discipline(histoire-géographie), peuvent se demander s’ils ont les compétences pour traiter en profondeur le problème de l’écrit dans leurs séances. La spécificité de la bivalence entre lettres et histoire-géographie nous permet de voir le problème différemment. Il n’empêche que d’autres questions viennent à notre esprit, comme elles sont venues au groupe de professeur de l’académie de Lyon ayant travaillé sur le rôle de l’écriture dans la construction des savoirs en histoire-géographie 1 :

Comment imaginer un travail d’écriture qui ne se limite plus à la dictée ou à la copie de résumé ?Que faire de la trace écrite ?Pourquoi faire écrire plus des élèves qui semblent déjà limités dans cette activité ?Comment pourront-ils s’appuyer sur leurs propres écrits pour avancer ?Aurons-nous la possibilité de corriger tous ces écrits vu leur nouvelle abondance ?
Ainsi l’ingérence de l’écriture autonome en histoire-géographie peut susciter de nombreuses interrogations. Mais combien de fois entendons-nous en salle des professeurs ou en conseil de classe ; ils ne savent pas écrire ! ils sont incapable de faire une phrase ! ils ne veulent pas écrire ? Trop souvent la maîtrise de la langue est attribuée aux professeurs de français alors qu’il s’agit ici de compétences transversales. L’élève est aussi ancré dans ce schéma de pensée qui l’invite à ne rédiger qu’en français et lors des évaluations dans les autres matières. L’écrit se résume donc dans la plupart des cas à recopier les propos du professeur donné comme modèle.

L’écrit, dans ce cas là, devient l’objectif et non le moyen de la leçon. A quoi sert-il que je réponde à la question du professeur puisque ce dernier va donner sa correction en modèle ? Je serai obliger d’effacer, cela fera sale !!L’élève ne construit pas son savoir, il le reçoit du professeur, il n’est pas actif mais réceptif.

La recherche de ces dernières années a beaucoup produit sur l’ « écrire pour apprendre » plutôt que sur l’ « apprendre pour écrire »



  1. L’écrit dans les programmes de lycée professionnel.






CAP

BEP

BAC PRO

II. Démarches et méthodes


- renforcer les capacités d’analyse et de synthèse ;

- proposer des démarches conduisant progressivement à l’autonomie ;

- développer, en collaboration avec les autres disciplines, des capacités d’expression

orale et écrite ainsi que des aptitudes plus générales à gérer son temps et à organiser son travail.


Il s’agit principalement d’acquérir la maîtrise des méthodes, des notions et des démarches propres à chacune des disciplines et de collaborer au développement d’aptitudes plus générales dans un cadre interdisciplinaire.



Elaborer des synthèses : la pratique du document conduit à privilégier les activités de repérages, de classement et d’analyse. L’étude des copies d’examen montre par ailleurs que les élèves ont la plus grande difficulté à maîtriser les moyens d’expression écrite. Aussi un entraînement renforcé à l’écriture de textes de divers types, à la réalisation de croquis , de schémas ou de cartes est-il indispensable.

III. Compétences


S’exprimer à l’écrit.

- Utiliser un vocabulaire historique ou géographique.

- Raconter un événement.

- Décrire un paysage.

- Expliquer une situation historique ou géographique.

- Justifier un avis, un choix, une proposition.

- Rédiger un paragraphe argumenté.


- Enrichir et approfondir le vocabulaire permettant de décrire, comprendre la vie politique, l’économie et la société les paysages et les différents types d’organisation de l’espace

- Développer les aptitudes plus générales pour conduire vers une plus grande autonomie en relation avec les autres disciplines.

- Rendre capable de s’informer, de trier, classer émettre des hypothèses, exercer une réflexion critique,

- Améliorer les qualités d’expression écrite

- acquérir des "savoir-faire" spécifiques et des méthodes de travail propres à l'histoire et à la géographie;

- élargir la maîtrise de démarches intellectuelles de raisonnement (analyse, synthèse, conceptualisation...);

- mobiliser et organiser des connaissances, construire une réflexion par oral ou par écrit, -- - présenter toute étude ou toute recherche sous forme de questions ou d'interrogations que suggère le sujet à traiter ;

- rechercher la qualité et la précision de l'expression ;

  1   2   3   4   5

similaire:

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconProgrammes d’histoire du collège et du lycée
«L’argent, en avoir ou pas», cette question étant récurrente et de plus en plus problématique pour lui selon bien des observateurs...

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconCollège Marceau Lpierre Lycée Professionnel Hôtelier

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconO. Golliard Lycée J. Ferry
«de rien» avec les élèves de seconde et peut se référer aux programmes de troisième

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconAcquisition du socle commun de connaissances et de compétences au palier 3 en arts plastiques
«pour soi»). L’oral et l’écrit portent sur la nature de la production, sur les modalités opératoires et sur la manière dont elle...

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconProgrammes école-collège, version consolidée conforme au bo du 24 décembre 2015

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconPerception du comportement professionnel
«ong malgachisées». J’ai ainsi effectué mes missions à Anjiro2 et Antananarivo3 pour Trans Mad Développement et Aide et Action. Les...

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconProgrammes de troisième de collège
«connaissances et capacités» du référentiel, qui intègre les exigences du socle commun. En histoire, les capacités sont

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconProgrammes mis en œuvre État de la recherche concernant la question du décrochage scolaire
«décrochage scolaire». Ensuite, la place occupée par la lutte contre le décrochage scolaire dans les dispositifs de la Politique...

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconSynthèse des programmes de travail 2015
«programme des programmes» qui permet de repérer les travaux innovants des principaux acteurs de la région pour l’année. La présentation...

Programmes de lycée professionnel. L’écrit dans les programmes de collège iconRéforme des programmes au collège Formation Enseigner le Français en 3 pp
«L’enfer des tranchées : le dire en évaluation» où les élèves dépassent le témoignage pour penser la condition humaine à travers...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com