Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ?





télécharger 121.11 Kb.
titrePourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ?
page4/4
date de publication21.10.2016
taille121.11 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3   4

Vous avez un plus grand nombre de réponses d : Les parents copains.

Vos parents s'imaginent qu'ils sont vos meilleurs amis. Ils vous racontent leur vie sans arrêt et voudraient que vous racontiez la votre. Ils sont comme ces gens dans la cours de récréation qui n'ont pas de copains et qui sont prêt à tout pour se sentir complice avec vous, même à vous donner leur goûter ou à faire vos devoirs.

Le conseil de Jean-Claude Bernard : Profitez-en.

Fiche juridique : Vos Droits
L'État, s'est beaucoup intéressé aux questions d'éducation et vous offre un certain nombre de règles sur lesquelles vous appuyer. Ces règles doivent être connues par cœur (surtout par vos parents). Affichez les partout et offrez leur sous forme de livre.
Le principe de l'estoppel.

Si vos parents vous ont chanté deux chansons un soir, ils seront obligés de vous en chanter deux le soir suivant et tous les autres soirs. Il suffit d'une fois pour qu'une coutume soit définitivement établie. Ce principe est issu du droit international, c’est-à-dire qu'il s'applique aux États, il s'applique donc aussi à vos parents. Quand on a dit oui une fois, on doit dire oui, toutes les autres fois. Si vos parents refusent de s'y plier, invoquez l'arrêt de la Cours de cassation en assemblée plénière du 27 février 2009 qui introduit ce principe en droit français.
L'interdiction de la fessée.

Des propositions de lois sont régulièrement à l'étude en France pour suivre l'exemple de la Suède et interdire la fessée. Il ne faut pas vous inquiéter et, même si une loi de ce genre venait à passer, il vous resterait encore suffisamment de moyens de représailles (tel que nous l'avons établi plus haut) pour assoir et conserver votre autorité.
La Déclaration des droits de l'enfant commentée article par article par Jean-Claude Bernard.
A côté de a déclaration, les commentaires de JCB relié aux mots clés du texte par une flèche.
L'Assemblée générale

Proclame la présente Déclaration des droits de l'enfant afin qu'il ait une enfance heureuse et bénéficie, dans son intérêt comme dans l'intérêt de la société, des droits et libertés qui y sont énoncés ; elle invite les parents, les hommes et les femmes à titre individuel, ainsi que les organisations bénévoles, les autorités locales et les gouvernements nationaux a reconnaître ces droits et à s'efforcer d'en assurer le respect au moyen de mesures législatives et autres adoptées progressivement en application des principes suivants :

On nous prévient ici qu'il ne faut pas rigoler avec le texte qui va suivre. Ce n'est pas un texte minable écrit sur un coin de table, par n'importe qui. Non, c'est du sérieux et tout le monde doit obéir, même le président de la République.


Principe premier :

L'enfant doit jouir de tous les droits énoncés dans la présente Déclaration. Ces droits doivent être reconnus à tous les enfants sans exception aucune, et sans distinction ou discrimination fondées sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, l'origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, ou sur toute autre situation, que celle-ci s'applique à l'enfant lui-même ou à sa famille.

Avec le premier principe, vos parents ne peuvent pas vous faire le coup de vous dire qu'ils n'étaient pas au courant ou que ça ne marche pas avec eux. Il n'y a aucune exception.


Principe 2 :

L'enfant doit bénéficier d'une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l'effet de la loi et par d'autres moyens, afin d'être en mesure de se développer d'une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité. Dans l'adoption de lois à cette fin, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être la considération déterminante.

En gros, votre intérêt passe avant tout. On le savait déjà, mais c'est toujours bon de le rappeler.


Principe 3 :

L'enfant a droit, dès sa naissance, à un nom et à une nationalité.

Quand vos parents vous appellent devant tout le monde ''loulou'' ou ''kiki'', ils sont à la limite de la légalité : vous avez droit à un vrai nom.
Principe 4 :

L'enfant doit bénéficier de la sécurité sociale, il doit pouvoir grandir et se développer d'une façon saine; à cette fin, une aide et une protection spéciales doivent lui être assurées ainsi qu'à sa mère, notamment des soins prénatals et postnatals adéquats. L'enfant a droit à une alimentation, à un logement, à des loisirs et à des soins médicaux adéquats.

La prochaine fois qu'ils essayent de vous faire bouffer des légumes, vous leur sortez le principe 4. Avec un bon avocat vous devriez aussi pouvoir négocier à la hausse votre argent de poche.


Principe 5 :

L'enfant physiquement, mentalement ou socialement désavantagé doit recevoir le traitement, l'éducation et les soins spéciaux que nécessite son état ou sa situation.

Quand vous avez mal à la tête ils n'ont pas le droit de dire que c'est du flan. Vous avez droit de recevoir un traitement, c'est à dire de ne pas aller à l'école.


Principe 6 :

L'enfant, pour l'épanouissement harmonieux de sa personnalité, a besoin d'amour et de compréhension. Il doit, autant que possible, grandir sous la sauvegarde et sous la responsabilité de ses parents et, en tout état de cause, dans une atmosphère d'affection et de sécurité morale et matérielle; l'enfant en bas âge ne doit pas, sauf circonstances exceptionnelles, être séparé de sa mère. La société et les pouvoirs publics ont le devoir de prendre un soin particulier des enfants sans famille ou de ceux qui n'ont pas de moyens d'existence suffisants. Il est souhaitable que soient accordées aux familles nombreuses des allocations de l'État ou autres pour l'entretien des enfants.

Celui-là, c'est celui que je préfère. Il n'y a rien à ajouter.


Principe 7 :

L'enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire au moins aux niveaux élémentaires. Il doit bénéficier d'une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d'égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales, et de devenir un membre utile de la société.
L'intérêt supérieur de l'enfant doit être le guide de ceux qui ont la responsabilité de son éducation et de son orientation; cette responsabilité incombe en priorité à ses parents.

L'enfant doit avoir toutes possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives, qui doivent être orientés vers les fins visées par l'éducation; la société et les pouvoirs publics doivent s'efforcer de favoriser la jouissance de ce droit.

J'aimerai pas être à la place du gars qui vous empêche d'aller faire un foot avec les copains. Il se met à dos, la société, l'État, les tribunaux et les Nations-Unis.


Principe 8 :

L'enfant doit, en toutes circonstances, être parmi les premiers à recevoir protection et secours.

Pour être sûr que tout le monde à bien compris, on en remet une couche : votre intérêt passe avant celui des autres.


Principe 9 :

L'enfant doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d'exploitation, il ne doit pas être soumis à la traite, sous quelque forme que ce soit. L'enfant ne doit pas être admis à l'emploi avant d'avoir atteint un âge minimum approprié; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral.

Qu'ils essayent maintenant avec ça de vous faire débarrasser la table !


Principe 10 :

L'enfant doit être protégé contre les pratiques qui peuvent pousser à la discrimination raciale, à la discrimination religieuse ou à toute autre forme de discrimination. Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d'amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables.

Il faut vous protéger et vous offrir un cadre de vie avec des fleurs et de l'amour. On est bien d'accord
Conclusion
Éduquer ses parents c'est long, c'est compliqué. Quand vous aurez fini, il y a de grandes chances pour que vous ne soyez plus un enfant.

Maintenant que vous êtes devenu une grande personne, vous êtes en âge d'avoir des enfants. Ce seront les plus beaux, les plus intelligents, et surtout ils seront si différents. L'enfant roi que vous avez été, ne peut pas faire des enfants ordinaires. Gardez bien précieusement ce guide pour leur donner, car c'est maintenant vôtre éducation qui commence.

Notes et observations.

Notez ici les observations et les résultats de vos expériences.

1   2   3   4

similaire:

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconMédaille de Vermeil des Arts et Lettres de France
«C'est un hommage à tous nos parents et grands-parents qui ont construit ce magnifique pays à force de travail acharné, de courage...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconGénération mondialisation : contre la déshumanisation
«Entendez-vous dans nos campagnes / Mugir ces féroces soldats ? / Ils viennent jusque dans vos bras / Egorger vos fils, vos compagnes...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconJeunes engagés volontaires de la section du lieutenant Copeaux, vous...
«classes» sans s’être dépassé, sans avoir affronté ses peurs et ses faiblesses, sans avoir recherché ce que tant d’autres ne veulent...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconParcours pédagogique
«Pourquoi ces Chinois ont-ils traversé les océans pour venir en France à l’heure de la Première Guerre mondiale ?»

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconOù se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de...
«maintenant, toujours, et puis». Trouver ce que désignent où remplacent les mots soulignés

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconL’impact des troubles du lien d’attachement parents-enfant sur le...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconDes lectures qui complètent l’année de 6
«entracte» propose jeux, tests et devinettes ethnologiques. Rassemblés par le poète Philippe Soupault, voyageur inlassable, ils figurent...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconContre la tyrannie mémorielle
«La mémoire est tissée d'erreurs et d'affects, alors que l'Histoire remet à distance. Quand le Parlement décide de célébrations,...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconComment peut-on les définir ? Sont-ils différents ? Pourquoi intéressent-ils...

Pourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ? iconSommaire Témoignages p. 7
«Il y a certes le handicap, mais on ne peut pas se priver du bonheur d’avoir un enfant pour ça.»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com