Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer





télécharger 90.44 Kb.
titreEntrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer
date de publication11.10.2017
taille90.44 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
SEQUENCES DE DEBUT DE SECONDE AVEC EVALUATION



  • INTRODUCTION




          • Il est nécessaire d’évaluer rapidement les compétences des élèves en début de seconde afin de mettre en place un accompagnement personnalisé basé sur de réels besoins.

          • Il faut éviter cependant une évaluation trop complexe et trop solennelle, dévoreuse de temps et qui risque d’être mal perçue par les élèves.



  • POUR CELA :




  • Il faut pratiquer l’évaluation dans le cadre d’une activité scolaire normale, réalisée au fil des cours et des séquences.

  • Il faut prévoir une évaluation qui ne vise pas à une exhaustivité inatteignable mais permette de juger de la maitrise des principales compétences, afin de définir les principaux axes et groupes de travail à envisager dans le cadre de l’A.P.

  • - entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer ;

  • - entrer dans l’échange écrit : lire, analyser écrire ;

  • - devenir un lecteur compétent et critique ;

  • - confronter des savoirs et des valeurs pour construire son identité culturelle.



  • Il peut être pertinent d’envisager une activité transversale qui mette en œuvre des compétences de français et également d’histoire-géographie.

DEUX ACTIVITÉS POUR LE DÉBUT D'ANNÉE
1 -Le déploiement de la TNT à Cherbourg

Information objective ou vision subjective ?

2 - Un nouveau projet d’activité portuaire

Bonne ou mauvaise idée, information ou propagande ?

FRANÇAIS

Objet d’étude : Construction de l’information : les médias disent-ils la vérité ?
Champ littéraire : l’immédiat contemporain et les nouveaux médias 
Problématique : Peut-on juger de l’objectivité et de la qualité d’une information ?
Finalité : être un lecteur actif et distancié de l’information

HISTOIRE-GEOGRAPHIE (Activité 2)

Sujet d’étude : L’enjeu énergétique (ou Les sociétés face aux risques)

OBJECTIFS
¤ Au travers de ces deux activités on amène les élèves à pratiquer 3 des grandes compétences du Français qui peuvent ainsi être évaluées dans les séquences proposées :

- entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer ;

- entrer dans l’échange écrit : lire, analyser, écrire ;

- devenir un lecteur compétent et critique ;
¤ Par ailleurs on balaie une grande partie de l'objet d'étude « Construction de l'information » ainsi que précisé dans le tableau ci-dessous

Construction de l’information (éléments pris en compte dans les activités)


Capacités

Connaissances

Attitudes

Distinguer information, commentaire, prise de position. (TNT 2 à 13 – Charbon 1 à 6; 10)

S’interroger sur le contexte de production d’une information, identifier les sources. (TNT 1 – Charbon 9)

Rendre compte à l’oral d’un événement d’actualité présenté à travers différents médias. (Charbon 11, expression écrite)

Rédiger un article de presse en tenant compte des contraintes d’un genre journalistique.(TNT 14)

Décoder les effets visuels dans la mise en scène de l’information. (Charbon 7 et 8)

Champ littéraire : Période : l’immédiat contemporain et le développement des nouveaux médias.
Champ journalistique : Fait divers, reportage, brève.
Champ linguistique :

Lexique : objectivité/subjectivité.

Lexique de l’information et des médias.


S’intéresser à l’actualité, lire la presse, regarder un journal télévisé, utiliser l’Internet et les multimédias.
Être un lecteur actif et distancié de l’information.
Adapter, dans l’approche du texte et de l’image, son attitude au support utilisé et à la finalité de la lecture.


¤ Enfin cela permet d'aborder un des sujets d'étude de géographie « L’enjeu énergétique ».
BILAN DES ACTIVITES MENEES SUR

LA CONSTRUCTION DE L’INFORMATION



FINALITES

COMPETENCES

REUSSI

NON REUSSI

DEVENIR UN LECTEUR COMPETENT ET CRITIQUE

• Lire l’article de presse en identifiant son intention







DEVENIR UN LECTEUR COMPETENT ET CRITIQUE

• Décoder le sentiment du journaliste







ENTRER DANS L’ECHANGE ECRIT : LIRE, ANALYSER, ECRIRE

• Ecrire un article de presse en tenant compte des contraintes et d’un genre







DEVENIR UN LECTEUR COMPETENT ET CRITIQUE

• Décoder les effets visuels de neutralité du documentaire







DEVENIR UN LECTEUR COMPETENT ET CRITIQUE

• Repérer les éléments d’objectivité et de subjectivité du reportage filmé







CONFRONTER DES SAVOIRS ET DES VALEURS POUR CONSTRUIRE SON IDENTITE CULTURELLE

• Décoder les effets visuels de mise scène de l’information filmée







ENTRER DANS L’ECHANGE ORAL : ECOUTER, REAGIR, S’EXPRIMER

• Rendre compte à l’oral d’une information en respectant les codes journalistique radio








1 -Le déploiement de la TNT à Cherbourg

Information objective ou vision subjective ?

FRANÇAIS

Objet d’étude : Construction de l’information : les médias disent-ils la vérité ?
Champ littéraire : l’immédiat contemporain et les nouveaux médias 
Problématique : Peut-on juger de l’objectivité et de la qualité d’une information ?
Finalité : être un lecteur actif et distancié de l’information

HISTOIRE-GEOGRAPHIE (Activité 2)

Sujet d’étude : L’enjeu énergétique ou Les sociétés face aux risques


Le déploiement de la TNT à Cherbourg

ETAPE 1 – PREMIERE ARRIVEE
DOCUMENT 1
Le Cotentin va gagner des chaînes télé

Digosville émettra la télévision numérique terrestre à partir du 15 octobre
La Télévision numérique terrestre (TNT) sera disponible dans le Cotentin à compter du 15 octobre. Le Sud-Manche la capte déjà depuis le mois de mars. Le centre du département - et notamment Saint-Lô - devra patienter encore jusqu'au printemps 2006.
Robert Roucan s'est préparé à l'événement. « On a gonflé nos stocks depuis environ trois semaines », explique l'assistant technique d'une entreprise de dépannage de télévision, à Tourlaville. Dans les réserves de son magasin, « une centaine d'adaptateurs » attendent les futurs clients qui souhaiteront bénéficier de la TNT (Télévision numérique terrestre) ; et des sept nouvelles chaînes gratuites. Car dans moins d'un mois, grâce à l'émetteur de Digosville près de Cherbourg qui vient d'être équipé pour la TNT, une très large partie des téléspectateurs du nord du département va pouvoir capter France 4, TMC, LCP, W9, Direct 8, NRJ12 et TN1. La mise en service est fixée au samedi 15 octobre, à 19 h.

Ce sera le deuxième lancement officiel de la TNT en France. Quinze émetteurs, dont celui de Digosville, seront opérationnels en même temps. Le premier lancement remonte à la fin mars et concernait alors 17 premiers émetteurs. Depuis cette date, une partie du Sud-Manche capte la TNT, via l'émetteur de Bécherel, près de Rennes.

Cette fois-ci, c'est donc au tour du Cotentin de profiter de la nouveauté. Du moins pour ceux dont l'antenne est orientée vers l'émetteur de Digosville. Car « les habitants dont les antennes sont orientées vers le réémetteur de Cherbourg-Octeville ne recevront pas la TNT », précise Maud Pinglot, la responsable de la communication à la direction régionale de TDF (Télévision de France). Explication : l'émetteur, qui ne dessert qu'une petite partie de la population, n'a pas encore été équipé.

Saint-Lô coupée en deux.

Pour les autres habitants, la réception dépendra surtout du relief. Difficile de dire exactement jusqu'où sera émis le signal. Presque partout entre Cherbourg et Carentan. De façon plus aléatoire entre Carentan et Saint-Lô, si l'on se réfère à la carte prévisionnelle de TDF. En tous les cas, une chose est sûre : la ville préfecture ne captera pas la TNT. Mais Saint-Georges-Montcocq, oui.

Selon Maud Pinglot, les Saint-Lois devront attendre au moins « juin 2006 », avec la mise en service de l'émetteur de Mont-Pinçon, à Caen. Et encore... « Environ la moitié des habitants de Saint-Lô dépend de l'émetteur de Mont-Pinçon, estime Yann Lamour, antenniste local. L'autre moitié est tournée vers l'émetteur d'Agneaux (La Falaise). » Or, comme à Cherbourg, il semble que TDF n'ait pas prévu, pour l'instant, d'équiper cet émetteur. En attendant, les Saint-Lois pourront toujours aller regarder la télévision numérique chez des amis domiciliés à Saint-Georges-Montcocq.

Vincent COQUEREAU. Ouest-France, vendredi 23 septembre 2005
ACTIVITÉS

I) Compréhension globale de l’article
UN ECHANGE ORAL basé sur les points suivants permet de s’assurer de la bonne compréhension générale du texte ainsi que de certains détails plus spécifiques.
De quel genre de texte s’agit-il ? De quand date-t-il ? Quel est le titre du journal dont il est extrait ?

Article de presse – vendredi 23/09/2005 – Ouest-France
Répondre aux questions suivantes :

Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Arrivée TNT le Cotentin à partir 15/10/05 15 émetteurs 7 nouvelles

installés chaines
Tous les téléspectateurs cherbourgeois pourront-ils recevoir la TNT ? Citer l’extrait du texte qui justifie le plus précisément la réponse.
Non car il est écrit : « les habitants dont les antennes sont orientées vers le réémetteur de Cherbourg-Octeville ne recevront pas la TNT »

II) Transfert des informations et changement de support de présentation


  1. En se basant sur l’article compléter le tableau ci-dessous afin d’établir la chronologie de la mise en service des émetteurs de la TNT.



Chronologie de la mise en service des émetteurs de la TNT


Nom de l’émetteur

Nom de la ville la plus proche

Date de mise en service


Bécherel

Digosville


Mont-Pinçon


Rennes

Cherbourg


Caen


Fin mars 2005

15 octobre 2005


juin 2006



  1. A l’aide des réponses précédentes et en respectant la légende compléter la carte suivante en y plaçant les éléments manquants (noms de villes et d’émetteurs, dates de mise en service).



CARTE DE COUVERTURE DE LA TNT 2005-2006


III) LIRE L’ARTICLE EN IDENTIFIANT SON INTENTION
TRAVAIL ECRIT à remettre au professeur

En quelques lignes, indiquer quel est le principal objectif de l’article 

Il n’y a pas de jugement d’exprimé, son principal objectif est d’informer sur les conditions d’installation de la TNT dans le COTENTIN .On remarque le souci du de précision, on ne perçoit pas, même quand les difficultés sont signalées, d’irritation particulière.

ETAPE 2 – PASSAGE AU TOUT TNT
DOCUMENT 2
La révolution

postes modernes

Les Cherbourgeois ont vécu en avant-première le passage à la télé 100 % numérique. Pour désamorcer l'angoisse de l'écran noir, le ministre de la Culture avait fait le déplacement chez l'habitant.

Elle a vécu, la télé de papa. Dès demain, région après région, la France va couper la chique à la diffusion analogique, avec son maigre spectre de cinq chaînes, et basculer des deux pieds dans le monde fabuleux de la TNT pour tous. La promesse d'une brassée de chaînes gratuites, avec images étincelantes et son décoiffant, mais aussi des canaux libérés pour les médias du futur (télé sur mobile, radio numérique...). En novembre 2011, tous les Français devraient, en principe, pouvoir regarder Jean-Pierre Pernaut ou Julien Lepers en numérique, et accéder sans restriction aux merveilles de NRJ 12 ou de Direct 8. L'Alsace ouvre le bal dès le 2 février.

[...] Pour les Français qui ne reçoivent encore que les cinq chaînes « historiques » via leur bonne vieille antenne râteau, le changement se double d'une question angoissante : y aura-t-il de la neige à la télé ? Des couacs et des bugs qui les priveront de leurs programmes préférés ? Certains vont-ils se retrouver face à un écran noir, comme l'ont prophétisé les Cassandre1 ?

A Cherbourg, ce 18 novembre, il n'y a pas encore de neige... Mais quelques plis d'inquiétude sur les fronts des artificiers de la TNT. Ce jour-là, les 200 000 habitants du Cotentin s'apprêtent à jouer les cobayes. En avant-première, ils vont vivre le « switchover », comme on dit en langage techno. Une répétition à grande échelle, sous l'œil vigilant des émissaires de France Télé Numérique, le groupement d'intérêt public qui doit orchestrer la mutation et parer aux fausses notes. Le dossier est sensible. Le petit écran, un objet d'affection qui se manipule avec précaution.

Au matin du 18 novembre, Frédéric Mitterrand fait son entrée dans la salle à manger d'un pavillon de Cherbourg. Accompagné d'une escorte de VIP2 (préfet, élus locaux, président du CSA), le ministre de la Culture et de la Communication est venu, au pas de course, donner le coup d'envoi de l'opération pilote. Et le voilà chez l'habitant.

[...] Dans le pavillon, c'est « jour de fête » numérique autour [...] du ministre. «Allez, une petite coupe de champagne pour M. Boyon [le président du CSA, NDLR] qui nous accompagne ! » lance Mitterrand.

Du champagne, voilà qui va changer les idées du président du CSA. Car il en a, des soucis, depuis quelques mois, avec cette fichue TNT. A commencer par une tenace polémique sur le risque d'écran noir. Dans son blog, au mois d'octobre, le député-maire PS de Cherbourg, Bernard Cazeneuve, tirait ainsi la sonnette d'alarme: « En France, 1,3 million de foyers (soit plus de 3 millions de personnes) ne capteront plus la télévision au terme du basculement avec leur antenne traditionnelle. Autant de foyers qui devront acquérir et faire installer une parabole ou souscrire un abonnement triple play à 30 euros par mois. En d'autres termes, la TNT ce n'est plus la télévision gratuite et accessible pour tous. »

Raison de l'inquiétude de l'élu : sur les 3 300 émetteurs et réémetteurs qui diffusent la télé en analogique dans l'Hexagone, la moitié seulement va basculer en numérique. Les autres ne seront pas remis en fonction. La loi n'impose aux chaînes qu'une couverture de 95 % de la population par voie hertzienne. Du coup, certains pylônes, dans les zones à faible densité démographique, seront éteints. [...]

Celles qui ne se plaignent pas trop, ce sont les chaînes. « Leurs coûts de diffusion en numérique vont être divisés par dix par rapport à l'analogique », calcule Bernard Soucail, le directeur régional de TDF Dès lors, certains voudraient bien qu'elles participent au financement du fonds parabole. « Le

numérique, ça va dans le sens du progrès, mais il faut que les premiers bénéficiaires, qui sont les chaînes, payent, juge Thierry Saniez, délégué général de la CLCV, association de défense des consommateurs. Pour l'heure, ce sont les téléspectateurs qui vont devoir débourser. »

Il est 20 heures, à Cherbourg, ce 18 novembre, et dans moins de quatre heures les émetteurs vont être arrêtés. [...] A 23h50, dans l'émetteur principal de Cherbourg-Digosville, d'un simple clic, la main de Bernard Soucail enterre l'analogique. « Un petit geste, un grand moment », commente le directeur régional de TDF, plus sobre qu'Amstrong sur la Lune. Toute la nuit, il y aura de la neige sur les écrans. Le temps que les techniciens de TDF reparamètrent les installations. A 5h40, l'émetteur de Digosville est rallumé. A 6h30, un William Leymergie 100 % numérique apparaît chez les téléspectateurs qui ont déjà réussi à régler les nouveaux canaux sur leur téléviseur. Les autres peuvent appeler à l'aide les conseillers de France Télé Numérique, venus assurer le service après-vente de la TNT. [...] « De toute façon, c'est comme ça, on n'a pas le choix, assène, fataliste, une septuagénaire. Du coup, j'ai changé mon poste il y a quinze jours. » Il paraît que les vendeurs de télé aiment beaucoup la TNT.

VIRGINIE FÉLIX

TELERAMA n° 3133 du 30 janvier au 5 février 2010
1 - Cassandre : personnage mythologique qui annonce toujours des mauvaises nouvelles.

2 - VIP : acronyme anglais (Very Important Person), qui désigne des personnalités importantes.

ACTIVITÉS


  1. Compréhension globale de l’article


UN ECHANGE ORAL basé sur les points suivants permet de s’assurer de la bonne compréhension générale du texte ainsi que de certains détails plus spécifiques.
Quel est le sujet de cet article ?

Le passage à la télé 100 % numérique à Cherbourg
Quelle est la principale crainte des habitants et des techniciens ?

Que la transition se passe mal et qu’il n’y ait plus d’image dans les téléviseurs.
Qui semble bénéficier financièrement de ce passage à la TNT ?

Les chaines de télévision et les vendeurs et techniciens TV.
Expliquez le sens du sous-entendu contenu dans la dernière phrase de l’article « Il paraît que les vendeurs de télé aiment beaucoup la TNT. »

Cela signifie que les vendeurs gagnent de l’argent en vendant de nouveaux téléviseurs et sont donc très heureux du passage à la TNT.

II) DECODER LE SENTIMENT DU JOURNALISTE

TRAVAIL ECRIT à remettre au professeur.


  1. Placer des extraits du début (l.1 à 24) correspondants aux rubriques du tableau ci-dessous



Expressions indiquant les tonalités ci-dessous

Nostalgie pour la télévision analogique

Ironie sur la TNT

Humour sur la visite du ministre


La télé de papa (l.1)

Bonne vieille antenne râteau (l.9)

Un objet d’affection qui se manipule avec précaution (l.17)



Le monde fabuleux de la TNT (l.3)

Images étincelantes et décoiffantes (l.4)

Julien Lepers en numérique

Merveilles de NRJ12 ou Direct8 (l.8-9)


Accompagné d’une escorte de VIP (l.19)

Au pas de course (l.20)

C’est « jour de fête » numérique (l.22)



  1. En quelques lignes, indiquer les différences de traitement de l’information entre les deux articles.

Ce dernier article est caractérisé par des marques d’énonciation nombreuses (nostalgie, humour, ironie) qui lui donnent une tonalité plus personnelle alors que le premier est beaucoup plus neutre sans appréciation ou jugement perceptible de la part du journaliste.

Le second article est donc le plus subjectif puisqu’il exprime un jugement et un regard personnel sur les faits relatés alors que le premier se contente d’informer de façon assez neutre.


III) ECRIRE UN ARTICLE DE PRESSE EN TENANT COMPTE DES CONTRAINTES D’UN GENRE.
TRAVAIL ECRIT à remettre au professeur.


Vous êtes chargé d’écrire pour le journal de votre lycée un article d’une quinzaine de lignes sur le passage à la TNT. En utilisant les documents fournis ci-dessous.

Présenter l’équipement nécessaire à la réception et expliquer les avantages de cette nouvelle technologie en la valorisant auprès des lecteurs.

Le texte devra comporter un titre.


TV analogique (système ancien)

TV numérique (TNT)


Cinq programmes nationaux gratuits et un programme terrestre payant (C+)



17 chaînes gratuites et 1 programme payant


Très peu de programmes locaux



Nombreux programmes locaux possibles


Qualité d’image standard



Image de qualité DVD


Son stéréo Nicam pour certaines chaînes et sur certaines zones



Son Dolby AC3 de type « Home Cinéma » pour tous



Réception en portable très limitée et de mauvaise qualité



Réception en mobile possible pour 40 % de la population


Peu d’interactivité (Teletexte, Nextview)


Offre élargie de services interactifs (guide électronique des programmes, achat en ligne…)


Un accès facile
Dans la majorité des cas, la réception de la TNT se fait à partir de l’antenne de toit existante.

La réception en mode portable - à partir d’une antenne intégrée - est également possible pour 40 % de la population (rapport ANFR).

Pour faciliter l’accès de tous à la TNT, des adaptateurs pour les téléviseurs analogiques actuels ont été mis en vente à faible coût.

Des téléviseurs numériques avec décodeurs intégrés sont également disponibles depuis le lancement de la TNT.
Site internet : www.tdf.fr




Un nouveau projet d’activité portuaire

2 - Un nouveau projet d’activité portuaire

Bonne ou mauvaise idée, information ou propagande ?

DOCUMENT 1 – Reportage de FR3 Basse-Normandie du 25/01/2010
ACTIVITÉS
I) COMPREHENSION GLOBALE DU DOCUMENT
UN ECHANGE ORAL basé sur les points suivants permet de s’assurer de la bonne compréhension générale du documentaire
Quel est le projet évoqué dans ce reportage ?

Création d’un terminal charbonnier à Cherbourg
Quelle étape vient d’être franchie pour sa réalisation ?

Avis favorable du commissaire enquêteu

Qui doit décider finalement d’autoriser ou pas ce projet ?

Le préfet
Quand pourrait-il débuter ?

En mai 2010

II) DECODER LES EFFETS DE NEUTRALITE DU DOCUMENTAIRE

ECRIT à remettre au professeur

Quels sont les deux parties en présence et quels sont leurs principaux arguments ?
Compléter le tableau ci-dessous.





Pour

Contre


Appellation des personnes ou des organisations



L’industriel


Collectif anti charbon


Arguments


Permet de maintenir l’activité des remorqueurs et d’assurer les autres trafics portuaires (paquebots) et ainsi sauver les activités du port


Si la décision est assez retardée le projet sera abandonné

III) REPERER LES ELEMENTS D’OBJECTIVITE ET DE SUBJECTIVITE DU REPORTAGE.

ECRIT à remettre au professeur
Objectivité : présentation du sujet, images sur partisans et opposants au projet, interview d’un représentant de chaque camp, absence de prise de position dans le commentaire.
Subjectivité : mise en valeur des arguments favorables au projet dans le commentaire sans rappel de ceux des opposants, explication plus argumentée du défenseur du projet.

DOCUMENT 2 – Document vidéo réalisé par Greenpeace France – juin 2009

ACTIVITÉS


IV) DECODER LES EFFETS VISUELS DANS LA MISE SCENE DE L’INFORMATION

ECRIT à remettre au professeur

Répondre aux questions suivantes :
Quelle impression a-t-on voulu créer dans la première partie du document ?
En employant quels procédés ?

L’impression d’un vieux reportage des années 50.

Les procédés sont le noir et blanc, une qualité médiocre, le ton de voix d’un commentaire ancien.

Le ton est humoristique et ironique.

La seconde partie utilise quels procédés ? Dans quel but ?

Procédés : Un montage très rapide, de la couleur, une musique dramatique.

Le but : créer un effet de tension, de danger.

Ton : dramatique.

Quel est l’objectif de ce document ? Que cherche-t-on à prouver ?

Montrer l’aspect rétrograde et ridicule du projet proposé mais également son aspect dangereux pour l’environnement afin de prouver qu’il faut l’empêcher car il ne présente que des inconvénients.

Est-il de caractère journalistique ou pas ? Justifier sa réponse.

Il n’est pas de caractère journalistique car il présente une vision unique et orientée sur le projet et il utilise des procédés destinés à influencer les spectateurs pour les inciter à penser dans le sens souhaité par l’organisation Greenpeace. Il s’agit donc d’une vidéo à caractère argumentatif.

V) RENDRE COMPTE A L’ORAL D’UNE INFORMATION EN RESPECTANT LES CODES JOURNALISTIQUES DE LA RADIO

ORAL effectué devant la classe.

En utilisant les documents fournis, préparer une intervention d’une trentaine de secondes destinée à un journal radiophonique. Elle présentera le projet envisagé en rappelant ses principales caractéristiques ainsi que les positions des deux parties adverses.

similaire:

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconTravailler une competence
«comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit»

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer icon11 1 L’ Oral individuel – Transcription oral ns
«Je suis Charlie», enfin Charlie pour Charlie Hebdo c’était le nom de la revue des trois caricaturistes qui se sont fait tuer et...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconDes chansons à écouter et à chanter
«On ira pendre notre linge sur la ligne Siegfried», interprétée par Ray Ventura, montre bien l’enthousiasme des français et leur...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconBibliographie • Remerciements
«Cinéma et Ruralité». Cette journée de rencontre et d'échange a été divisée en deux temps : le matin, un forum d’échange consacré...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconCnrs université de Franche-Comté
«intelligence territoriale» et, au-delà, de «développement durable», peuvent s’avérer fécondes pour entrer dans les problématiques...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconCapacités : 1- comprendre, réagir et parler en interaction orale

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconVous allez entrer dans un lieu de mémoire et de souvenir où de nombreuses...
«Musulman»

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconPourquoi echangeons-nous ? Pour la plupart des choses, nous ne pouvons...
«faire plaisir» à l’autre (ce qui n’est pas l’enjeu de l’échange lorsque, par exemple, on achète une baguette de pain). Ainsi, «l’échange»...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconFrançoise Bollengier, Maryse Lopez L’argumentation n’est pas soluble dans la séquence… 23
«argumenter», c’est pouvoir exprimer une opinion, la défendre, c’est devenir un citoyen responsable et libre de penser, de développer...

Entrer dans l’échange oral : écouter, réagir, s’exprimer iconCent ans, mais après ?
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com