Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel





télécharger 186.4 Kb.
titreComme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel
page1/4
date de publication29.10.2017
taille186.4 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4



Un projet pédagogique

au Lycée professionnel Georges Cabanis de Brive-la-Gaillarde

en 2009-2011


La vie lycéenne et l’Education aux médias

comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel


BILAN PEDAGOGIQUE

Philippe BARBEY, maître en sciences de l’Education, docteur en sociologie,

professeur de Lettres, Histoire et Géographie

au Lycée professionnel Georges Cabanis de Brive-la-Gaillarde.
Juin 2011


« Le regard porté sur ces enfants est essentiel car nos efforts sont faits en conséquence. (…) Toute l’astuce du pédagogue est de leur donner le goût de l’effort, l’envie de se mettre au travail. Pour ma part, parmi les enfants qui posent problème, je n’ai rencontré que des enfants en souffrance, en mal de vivre, écorchés vifs. (…) L’école devrait être un vrai lien de vie pour l’enfant, lien privilégié qui le protège, le respecte. »
Josette MARTINAUD, Une enseignante témoigne, in L’école au cœur du social, Informations sociales n° 75, 1999, Caisse Nationale des Allocations Familiales, Paris, pp.16-17, 23.

Remerciements

A Monsieur Bernard Montibus, Proviseur des Lycées Cabanis de Brive la-Gaillarde, qui veut bien permettre la conduite de ce projet,

A Madame Caroline Mattiuzzo, Proviseur-adjointe du Lycée Professionnel Georges Cabanis, qui supervise ces actions pédagogiques,

A Monsieur François Barrié, Inspecteur de Lettres Histoire, qui regarde avec bienveillance ce projet pédagogique interdisciplinaire et encourage sa poursuite,

A Madame Nicole Chaumont, Adjointe au Maire de Brive-la-Gaillarde chargée de l’Enseignement, qui a reçue et pris au sérieux nos élèves et leur projet et apportée tout son appui à sa réalisation,

A Madame Hélène Mourgues-Popoff, Professeur de Lettres-Histoire qui s’est impliquée avec beaucoup d’enthousiasme dans ce projet et particulièrement dans le spectacle « A l’ombre du XXème siècle »,

A Madame Florence Bourzat, Professeur documentaliste du Centre de Documentation et d’Information des Lycées Cabanis, pour son apport interdisciplinaire et sa coopération toujours efficace et réactive,

A Madame Emmanuelle Coulondre, Professeur documentaliste du Centre de Documentation et d’Information des Lycées Cabanis, pour sa contribution indispensable à la pérennisation du Journal Lycéen Cabanews,

A Mademoiselle Sophie Gauthier, Assistante d’Education rattachée au Bureau de la Vie Scolaire du Lycée Général Georges Cabanis, pour son travail de recherches documentaires et pour le montage du film du spectacle « A l’ombre du XXème siècle »,

Aux élèves du Lycée professionnel Georges Cabanis qui ont prouvés qu’ils sont capables d’implication dans leur cursus scolaire, qu’ils peuvent montrer du talent dans la réalisation d’action pédagogique en Français particulièrement dans le cadre du spectacle « A l’ombre du XXème siècle » et de l’élaboration et de la direction d’un journal lycéen de qualité reconnue, qu’ils peuvent faire preuve dans réel esprit civique dans la création d’une association lycéenne.

Sommaire





pages
5
6

6

7

8

9

9

9

9

9

10

10
11

11

11

12

12

13

15

15

15


16

17

18


Présentation
1. Bases didactiques du projet

1.1 – Les travaux de VYGOTSKY sur le développement de l’enfant

1.2 – La médiation sémiotique

1.3 – Le nécessaire besoin d’entrer en médiation

2. Actions pédagogiques réalisées par les élèves et encadrées par l’équipe interdisciplinaire
Année scolaire 2009-2010

Création de l'Association des Lycéens de Cabanis : Vie Lycéenne à Cabanis - VLC

ACTION 1 : CABANEWS – L’Hyperjournal des élèves des Lycées Cabanis.

ACTION 2 : FÊTE DU FOOTBALL aux Lycées Cabanis.

ACTION 3 : FETE DES LYCEES CABANIS.

ACTION 4 : SPECTACLE DU LP CABANIS : « A l’ombre du XXe siècle »
Année scolaire 2010-2011

Pérennisation de l'Association des Lycéens de Cabanis : Vie Lycéenne à Cabanis - VLC

ACTION 1 : CABANEWS – L’Hyperjournal des élèves des Lycées Cabanis.

ACTION 2 : FÊTE DU FOOTBALL aux Lycées Cabanis.

ACTION 3 : CABANEWS TV – La Télévision des élèves des Lycées Cabanis.

ACTION 4 : VOYAGE PEDAGOGIQUE A ROME.

3. Résultats partiels de la mise en œuvre du projet

3.1 – Développement de compétences liées à l’oral 

3.2 – Développement de compétences liées à l’écrit entrant dans les compétences sociales et civiques, la prise d’autonomie et l’esprit d’initiative 

En guise de conclusion

Sitographie

Presse



Présentation
A la rentrée de septembre 2009, les élèves de différentes classes du Lycée professionnel Georges Cabanis étaient entrés volontairement dans un projet pédagogique interdisciplinaire prenant principalement pour appui la vie lycéenne et l’éducation aux médias comme outils pédagogiques interdisciplinaires.
Il s’agissait des classes de Terminale SEN, de Premières MEI, TUS et SEN, en tout une cinquantaine d’élèves de 17 à 20 ans. En 2010, la classe de Première SEN a pris le relais. L’adhésion de ces lycéens a été formellement demandée et obtenue. Trois professeurs de Lettres – Histoire se sont impliqués ainsi que deux professeures documentalistes avec le soutien actif de Madame la Proviseure adjointe du Lycée Professionnel Georges Cabanis.
Ce projet pédagogique s’appuie sur au moins trois paradigmes : Les principes didactiques de la médiation sémiotique de Vygotsky, les programmes scolaires des classes de Première et de Terminale Professionnelles, leurs documents d’accompagnement et les recommandations de l’Inspection académique, le socle commun de connaissances et de compétences qui fixe les repères culturels et civiques qui constituent le contenu de l’enseignement obligatoire.

Il s’agissait d’utiliser la vie lycéenne comme levier pédagogique au service du développement de compétences requises par le Socle commun et par les programmes des classes concernées, notamment en Lettres – Histoire. Ainsi, ce projet a permis de mettre en œuvre :
- la maîtrise de la langue française tant à l’oral qu’à l’écrit,

- la maîtrise des techniques de l’information et de la communication,

- la culture humaniste,

- les compétences sociales et civiques privilégiant la vie en société et la préparation à la vie de citoyen, la prise d’autonomie et l’esprit d’initiative.
Au travers d’une série d’actions pédagogiques définies conjointement par les professeurs et les élèves, ces derniers développent les compétences ciblées ainsi que les connaissances corollaires. Dans ce sens, la vie lycéenne et l’éducation aux médias deviennent des outils au service de la pédagogie.
Dès la rentrée de 2009-2010, les lycéens participants lançaient leur journal CABANEWS. Les élèves de Terminale SEN voyaient leurs efforts reconnus par un premier Prix au Marathon Blog en mars 2010. De plus, leur journal lycéen concourait au prix de la Fondation Varenne et remportait une dotation de 200 €. Au mois de février 2010, les élèves des classes de Première professionnelle avaient fondé l’association lycéenne de Cabanis Vie Lycéenne à Cabanis – VLC afin de faciliter l’exercice de leurs droits et de leurs libertés et notamment leurs droits de s’associer, de publier, d’afficher et de se réunir au sein des Lycées Cabanis. En avril 2010, VLC organisait conjointement avec les Lycées sa première fête des Lycéens ouverte à tous. Les élèves avaient proposé ce jour pour commémorer la date du 27 avril 1949 à laquelle le Conseil municipal de la Ville de Brive avait baptisé le lycée « Cabanis ». Enfin, dernier événement de l’année scolaire 2009-2010, les élèves de Première du LP donnaient leur spectacle intitulé « A l’ombre du XXème siècle » en mai 2010. Tous les élèves avaient répété durant plusieurs mois pour donner ce spectacle mis en scène par leurs professeurs de Lettres.
A la rentrée 2010-2011, le projet pédagogique était pérennisé grâce aux élèves des classes de Terminales MEI, TUS et SEN, toujours partie prenante du projet, rejoints par les lycéens de Première SEN comme nouveaux administrateurs de leur association Vie Lycéenne à Cabanis – VLC. Certaines actions étaient pérennisées (Le journal CABANEWS, la Fête du Foot) et d’autres actions étaient lancées (
Les méthodes didactiques mises en œuvre sont directement inspirées du concept de médiation sémiotique du psychosociologue de l’Education Lev VIGOTSKY.
Les résultats ont été très encourageants et poussent à poursuivre l’expérience.

1. Bases didactiques du projet
Lev Semenovich VYGOTSKY (1896-1934) reçoit la mission dans les années 20, avec d’autres psychologues soviétiques, de mettre au point une théorie du développement humain compatible avec le Marxisme. Il s’inspire de « la thèse marxiste-léniniste qui soutient que toutes les activités cognitives humaines fondamentales prennent forme dans une matrice de l’histoire sociale et constituent ainsi un produit du développement socio-historique ».1 Le principe-clé de son approche du comportement est que « chez l’être humain les processus mentaux supérieurs sont profondément influencés par les moyens socio-culturels qui les médiatisent ».2
VYGOTSKY se plonge dans ses recherches avec beaucoup de dynamisme et de ténacité, considérant les travaux des linguistes, des anthropologues, des psychologues de son temps, étudiant la psychologie du développement, l’éducation et la psychopathologie. Mais, en 1934, sa mort prématurée met brutalement fin à ses recherches. Cependant, « son approche, après un demi-siècle, continue à fournir une base théorique puissante qui permet d’incorporer les découvertes des disciplines des sciences sociales artificiellement séparées ».3

1.1 – Les travaux de VYGOTSKY sur le développement de l’enfant
VYGOTSKY affirme deux choses qui lui semblent indispensables à la compréhension des mécanismes sémiotiques influençant la nature des processus mentaux supérieurs :
1- La maîtrise du système des signes culturels passe par la transformation des processus mentaux de l’individu,
2- Le fonctionnement mental supérieur a des origines sociales et sa nature même est sociale.4
Pour VYGOTSKY, les modes de pensées sont issus davantage des institutions culturelles qui influent sur le développement de l’individu que des capacités intellectuelles et mentales héritées génétiquement. Pour lui, le fonctionnement mental supérieur de quelqu’un est le résultat de processus sociaux. Selon cette hypothèse, la capacité de penser d’un individu est conditionnée par l’histoire de la société dans laquelle il évolue et se développe. Sa théorie du développement montre un enfant dans des situations concrètes, actives, à partir desquelles il produit un système de pensées propre : l’action crée donc la pensée. Le développement mental est le processus par lequel l’enfant assimile les résultats de ses transactions avec l’environnement.5
VYGOTSKY applique la dialectique marxiste au développement de l’enfant en trois points :
1- Confronté à la vie, l’enfant prend conscience que ses façons d’agir ne sont pas toujours fiables (thèse),

2 - il se rend compte qu’elles sont inadaptées à une nouvelle situation (antithèse),

3- il doit chercher une nouvelle méthode de résolution en réponse à cette situation nouvelle (synthèse).6
On qualifie souvent son approche de « socio-historique » ou « culturo-historique » (SMIRNOV, 1975) ou encore d’ « historico-culturelle ».
1.2 – La médiation sémiotique
Selon VYGOTSKY, l’enfant passe d’un fonctionnement mental élémentaire à un fonctionnement mental supérieur en 2 temps : 7 
1 - Passage de l’activité individuelle à l’activité sociale,

2 - retour de l’activité sociale à l’activité individuelle.
Le comportement de l’enfant change en fonction de son environnement socio-culturel en introduisant la médiation sémiotique dans son activité sociale. On peut rapprocher cette interprétation du modèle piagétien. Pierre HIGELE, commentant ce modèle, en dit ceci : «  La théorie piagétienne permet en effet de prendre en compte la dimension cognitive et, de là, d’interpréter les difficultés des apprenants en termes d’opérations intellectuelles ».8
Et de rappeler le processus d’assimilation-accommodation, l’assimilation correspondant à « un mouvement du sujet vers l’environnement sans modification de ses propres structures, l’accommodation correspondant à un mouvement inverse : le sujet modifie sa structure individuelle en fonction des modifications du milieu ». Le processus de la médiation sémiotique pourrait se schématiser ainsi :
La médiation sémiotique


Capital génétique
Maturation biologique
Expérience individuelle dans

un environnement socio-culturel donné


Plan intrapsychologique

Médiation

sémiotique






Plan interpsychologique
Activité individuelle
Activité sociale




La médiation sémiotique implique, selon VYGOTSKY, la hiérarchisation des activités, une activité dominant chaque étape ou stade du développement individuel. Le passage d’un stade de développement à un autre entraîne une transition d’une activité à une autre qui devient à son tour dominante. Cette activité dominante ou directrice possède au moins 3 caractéristiques :
1 - Elle est le facteur-clé d’un stade du développement psychologique de l’enfant,

2 - elle délimite l’émergence de certaines fonctions psychologiques de l’enfant,

3 - elle prépare l’activité dominante du stade suivant.
Entre chaque stade, des crises peuvent surgir, l’enfant passant du désintérêt pour une activité dominante jusque-là vers les prérequis de l’activité nouvelle qui va maintenant régir principalement sa vie. VYGOTSKY et ELKONIN décrivent différents stades de développement.9 Selon cette classification, de 15 à 17 ans, le jeune s’engage progressivement dans un apprentissage vocationnel, il met au point des projets de vie.
L’élève de lycée professionnel est un jeune, un adolescent, un jeune adulte. On ne peut le dissocier de sa propre personnalité, de ses choix, de ses désirs, de ses attentes, de sa structure psychologique, de son contexte socio-culturel et familial. Ainsi, il n’est pas souhaitable de faire une approche partielle/partiale de l’enfant-élève. Il faut plutôt chercher à traiter avec l’enfant total.
1. 3 – Le nécessaire besoin d’entrer en médiation
En effet, un jeune qui se sentirait attaqué, voit ses repères détruits, perd la maîtrise du système des signes culturels, au stade de la médiation sémiotique se sent marginalisé, exclu parfois au sens propre. Le refus d’entrée en médiation provoque, selon VYGOTSKY, exclusion et conflit. Le jeune qui se rend à l’école de la République s’attend à y trouver l’instruction dont il aura besoin pour s’intégrer dans le monde du travail et dans la société. C’est particulièrement le cas pour les élèves de Lycée professionnel.
Dans Psychologie scolaire, Denise MALLET propose une approche psychosociologique et décrit les buts d’un soutien personnalisé à l’élève : « C’est ainsi que ce travail d’aide à l’enfant s’inscrit dans un paradigme personnaliste ; la finalité de l’interaction est l’autonomie du sujet. Ses objectifs sont de rétablir les processus de dialectisation à trois niveaux :
- Transformer la situation négative d’apprentissage en une situation d’appropriation par l’enfant. L’aide favorise la politique de l’expérience chez l’enfant et l’amène à prendre conscience de ses possibilités.

- Construire une image positive de soi pour créer une nouvelle relation dans l’interaction éducative et ne pas accepter la définition négative du maître.

- Amener à l’autonomisation dans la relation à l’adulte : se prendre en charge et s’affirmer dans ses projets. 10
On pourrait schématiser ainsi cette relation triangulaire dans le cadre de la médiation au sein de l’école :

  1   2   3   4

similaire:

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconOutils pedagogiques theme dechets

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconQuels outils, quelles pistes pédagogiques ?

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconRapport Une Région engagée dans la lutte contre le travail détaché...
«Lycée Hôtelier de l’Orléanais» pour le lycée professionnel Françoise dolto 180

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconCollège Marceau Lpierre Lycée Professionnel Hôtelier

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconTraitement documentaire des périodiques en lycée professionnel

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconPédagogiques blogs fle et podcasts information et organismes liens
«Boîte à outils» donne des conseils d'équipement matériel et logiciel pour enseigner avec le cinéma

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconL’Initiative de recherches stratégiques et interdisciplinaires (iris) Etudes globales de
«area studies», en prenant l’Asie plutôt que l’Europe comme point de départ et point de référence et sur la très longue durée

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconAteliers pédagogiques en école/collège/lycée Intervenant
«Un spectacle atypique, ludique et profond, qui touche les spectateurs par sa sensibilité et son rythme.»

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconEtudes globales est une Initiative de Recherches Interdisciplinaires...
«area studies», en prenant l’Asie plutôt que l’Europe comme point de départ et point de référence et sur la très longue durée

Comme outils pédagogiques interdisciplinaires en lycée professionnel iconUne séance en lycée professionnel par Salem Tlemsani Enseignant Lettres-Histoire...
«histoires d’info» chronique de Thomas Snégaroff sur France Info (30/10/2015, durée : 3: 02 mn)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com