Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire»





télécharger 118.26 Kb.
titreLeçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire»
page1/6
date de publication30.10.2017
taille118.26 Kb.
typeLeçon
h.20-bal.com > histoire > Leçon
  1   2   3   4   5   6


INTERVENTION D’ALAIN HUGON

MAITRE DE CONFERENCE EN HISTOIRE MODERNE A L’UNIVERSITE DE CAEN

« Les européens et le monde : XVIème-XVIIIème »

Les nouveaux programmes de seconde Bac Pro portent sur « Les Européens et le monde xviexviiie s. ».Lisons le préambule : 

« Le XVI° siècle a été pris comme point de départ de la classe de seconde, tant est importante la révolution des structures sociales et des mentalités qui commence à s’y produire. Le programme a été résolument axé sur une histoire européenne – celle des humanistes, des découvreurs, des colonisateurs, des révolutionnaires. »

Je vais donc tenter d’offrir quelques jalons pour appréhender cette relation de l’Europe avec les Nouveaux Mondes, tout en essayant de souligner les inflexions qui ont eu lieu ces vingt dernières années quant aux thèmes recherchés, tentant aussi d’en donner quelques résultats.

Bien sûr, la réflexion n’est pas neuve et je crois qu’on doit se réclamer :

  • de Braudel d’un part, qui affirmait vouloir s’intéresser aux « recouvrements de civilisations », c'est-à-dire qu’il est nécessaire de distinguer les différentes sociétés.

  • de Chaunu (les « désenclavements planétaires ») : ce qui signifie des connexions entre les continents dès le xvie.

  • et de la célèbre citation de Montaigne : « Notre monde vient d’en trouver un autre… » (III. Livre III., ch.6) : qui soulignait l’altérité entre les nouveaux mondes et la chrétienté.

Mon orientation  sera principalement hispanique, peu anglo-saxonne.

Pour cela, je vous propose 4 temps :

  • la conquête : une réponse aux imaginaires ?

  • les questions morales : question des droits de la conquête : souveraineté, asservissement, évangélisation : qu’est-ce qu’un homme ?

  • quelques éléments sur l’histoire comparative des colonisations

  • la question des métissages.

I. La conquête : une réponse aux imaginaires ?

Leçon appliquée de Lévi-Strauss :

  • L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale.

  • On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du « bagage imaginaire » des colonisateurs.

Or, les récits de la Découverte ont connu et connaissent toujours un très vif succès, alors qu’ils furent abondants.

A. L’imaginaire des découvertes


Côté indien, la chose est connue : au Mexique, les Aztèques prennent les Espagnols pour des Dieux1. Cortés le rapporte dans sa seconde lettre à Charles Quint :

« [Moctezuma m’adressa les paroles suivantes : “Il y a bien longtemps que, par tradition, nous avons appris de nos ancêtres, que ni moi, ni aucun de ceux qui habitent la contrée n’en sommes les naturels ; nous somme étrangers et nous sommes venus de pays lointains. Nous savons aussi que ce fut un grand chef qui nous amena dans ce pays, où nous étions tous ses vassaux ; il retourna dans sa patrie, d’où il ne revint que longtemps après, et si longtemps qu’il retrouva ceux qu’il avait laissés derrière lui mariés avec les femmes de la contrée, et vivant en famille dans les nombreux villages qu’ils avaient fondés. Il voulut les emmener avec lui, mais ils s’y refusèrent et ne voulurent même pas le reconnaître pour leur seigneur. Alors il repartit. Nous avons toujours cru depuis que ses descendants reviendraient un jour pour conquérir notre pays et faire de nous ses sujets ; et d’après la partie du monde d’où vous me dites venir, qui est celle d’où le soleil se lève, et les choses que vous me contez du grand roi qui vous a envoyés, nous sommes persuadés que c’est lui notre véritable seigneur ; d’autant plus que depuis longtemps, il est, dites-vous, au courant de nos affaires. Soyez donc certains que nous vous obéirons et que nous vous reconnaîtrons pour maître au lieu et place du grand roi dont vous parlez et qu’il ne doit pas y avoir le moindre doute à cet égard ».

(H. Cortes, La conquête du Mexique, p.34, intro de B. Grunberg, La découverte, 1979]
La référence de Moctezuma est faite au Dieu civilisateur mexicain Quetzalcóatl. Cependant, bien des peuples n’ont pas été sensible à cette assimilation religieuse (les Tlaxcaltèques, les Mayas, les Totonaques…).
Chez les Incas : la foudre avait frappé le palais de l’Inca et un condor poursuivi par des faucons avait été obligé de se précipiter sur la grand place de Cuzco

 Côté européen : voir les textes dans B. Lavallé, L’Amérique espagnole… p. 18-19 ou développé en 2 volumes d’un total de 800 p, avec de nombreuses illustrations : Jean Pierre Sanchez

  • les rêves : on pense découvrir le royaume de Cibola, pays aux 7 cités, toutes fabuleuses et regorgeant d’or ; on dit que les indigènes « arment leur flèche non de fer mais de turquoises aiguisées » (cité par Vidal et Havard, p.50 : le chef de l’expédition française (Ribault) de Floride les évoque en 1565-66) ; côté espagnol, certains évoquent El Dorado d’autres les Amazones,

  • le messianisme chrétien (voir Alain Milhou) :

    • d’abord, le rêve d’un royaume chrétien,

    • celui de la conversion des indiens,

    • rêve de l’âge d’or et l’Eden terrestre ou encore établir la cité de Dieu (cas des Français d’Acadie derrière l’ancien ligueur Jean de Biencourt de Poutrincourt, un homme de guerre2
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconConférence en hommage à Jean Oury (1924-2014)
«efficace» parce qu’il l’aimait beaucoup, mais pas dans le sens que lui attribuent les technocrates d’aujourd’hui, plutôt au sens...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconLa France et l’Europe en 1815
«guerre sainte» contre l’occupant, après que les Français aient chassé la famille royale espagnole

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconIntroduction : Depuis ces cinq dernières décennies, la mondialisation...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconAnthropologie générale : à l'interface des sciences sociales et des sciences naturelles
«une anthropologie, c’est-à-dire un système d'interprétation rendant simultanément compte des aspects physique, physiologique, psychique...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconLa Vie, quelle entreprise ! Pour une révolution écologique de l’économie
«Le monde a commencé sans l’homme, IL se terminera sans lui», écrivait Claude Lévi-Strauss dans Tristes tropiques

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconInstitut de France
«la peinture lombarde dans la conjoncture espagnole, 1600-1630», après laquelle IL a fait de nombreuses publications sur la peinture...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconHistoire espagnole a travers les siecles
«le velu», comte de Barcelone, nommé par le roi de France à réunit entre ses mains, plus de la moitié des comté de Catalogne. Ses...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconDictionnaire biographique des prêtres
«Prêtres lorrains» est à comprendre au sens large : né en Lorraine ou y ayant exercé un ministère. Beaucoup de religieux sont mentionnés,...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconEntretien avec Olivier Peyon, réalisateur (extrait du dossier de presse du film)
«Je déteste les maths», «I hate math». Sans compter les blogs. Alors on est parti de ce cri du cœur, sûrement un peu trivial mais...

Leçon appliquée de Lévi-Strauss : L’Amérique espagnole nous permet de comprendre la nature de la domination espagnole, puis de l’expansion planétaire occidentale. On apprend peu des indigènes (mayas, aztèques ou incas), mais beaucoup du «bagage imaginaire» iconÉcrivaine féministe engagée. Fille d’
«Ciganer»), et juive espagnole par sa mère («Albenitz»). Se déclara fière de n'avoir aucune goutte de sang français. A peine son...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com