A la recherche du grand individu historique





télécharger 171.59 Kb.
titreA la recherche du grand individu historique
page5/5
date de publication31.10.2017
taille171.59 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > histoire > Recherche
1   2   3   4   5
, Il, p. 684-5.

22 Hernani, IV, 2 ; Théâtre I, p. 627.

23 Voir Histoire de la civilisation en Europe (1828), Hachette « Pluriel »,

24 « Buonaparte », Odes et Ballades, Poésie 1, p. 114 et suivantes.

25 Océan, p. 465.

26 Les Jumeaux, III, 4, Théâtre Il, p. 685.

27 « Dédain », Les Feuilles d’automne (1831), Poésie 1, p, 597.

28 Voir Les Deux Corps du roi, Gallimard, «Bibliothèque des Histoires »

29 « Permanence du théologico-politique? », dans Essais sur le politique, Le Seuil, p. 287.

30 Voir par exemple ce passage du Discours de réception à l'Académie française (1 84 1): « Entre deux guerres il perçait des canaux, il dotait des théâtres, il enrichissait des académies, il provoquait des découvertes, il fondait des monuments grandioses, ou bien il rédigeait des codes dans un salon des Tuileries, et il querellait ses conseillers d'Etat jusqu'à ce qu'il eût réussi à substituer, dans quelque texte de loi, aux routines de la procédure, la raison suprême et naïve du génie » (Actes et Paroles I, Politique, p. 91).

31 De l’Usurpation),ch. II, Oeuvres, Gallimard « Pléiade », p. 95.

32 « A M. Fontaney », Les Feuilles d’automne, Poésie I, p. 601.

33 I, 3, Théâtre I, p. 562.

34 IV, 2, Théâtre 1, p. 626.

35 Voir II, 1, Théâtre 1, p. 715.

36 Voir II,8, Théâtre 1, p. 114 1.

37 Angelo, tyran de Padoue, I, 1, Théâtre I, p. 1199.

38 Cromwell, V, 13.

39 Hernani, IV, 4.

40 Les Burgraves, III, 4.

41 (Ebauche d’une monographie sur le Rhin), Voyages, p. 492-493.

42 G. Dumézil, « Les trois péchés du guerrier » dans Heur et malheur du guerrier, Flammarion, p, 129.

43 Voir «Le Poète dans les révolutions» (1821), Odes et Ballades, Poésie 1, Le poète jeune y est significativement nommé « aiglon, fils des orages » (p. 73).

44 « Mazeppa », Les Orientales, Poésie 1, p. 519.

45 Ibid., p. 520.

46 « A M. de Lamartine », Les Feuilles d’automne, Poésie I, p. 598.

47 Les Orientales, Poésie I, p. 535. L'homophonie « Memnon » - « même nom » n'est pas ici à négliger.

48 « Dédain », Les Feuilles d’automne, Poésie I, p, 597.

49 « Ce Siècle avait deux ans », Les Feuilles d’automne, Poésie I, p. 566.

50 Les Feuilles d’automne, Poésie 1, p. 585 et suivantes. Il s'agit de David d'Angers.

51 « Dicté après 1830 », Les Chants du crépuscule (1835),Poésie I, p. 683.

52 « A la Colonne », Les Chants du Crépuscule, Poésie 1, p. 696-7. Pièce accompagnée de cette note : «Plusieurs pétitionnaires demandent que la Chambre intervienne pour faire transporter les cendres de Napoléon sous la colonne de la place Vendôme. Après une contre délibération, la Chambre passe à l'ordre du jour. (Chambre des Députés, séance du 7 octobre 1830) ».

53 Repris dans Littérature et philosophie mêlées (1834), Critique, p. 206.

54 Elle est en particulier absente de tous les drames à sujet français. Ce qui en dit long sur le refus hugolien d'un théâtre « national », conçu comme lieu de communion dans et par le spectacle des grandes heures de la Nation France.

55 IV, 5, Théâtre I, p, 644.

56 Critique, p. 33.

57 Ibid.

58 Introduction à Cromwell, Gamier-Flammarion, p 35.

59 Préface de Cromwell, Critique, p, 32.

60 Dixième leçon, Fayard « Corpus des oeuvres de philosophie en langue française », p. 266.

61 III, 1, Théâtre 1, p. 145-146.

62 Notice de la préface de Cromwell, Critique, p. 717-718.

63 « A M. David, statuaire », Les Feuilles d'automne, Poésie I, p. 585.

64 IX, Voyages, p. 405.

65 « Napoléon II », Les Chants du Crépuscule (1835), Poésie 1, p. 706.

66 lbid., p. 707.

67 Hugo finira par admettre que le grand individu historique, le grand homme de pouvoir n'est jamais en lui-même et à lui seul événement ou prodige - contrairement à ce qu'il laisse parfois entendre au début de son oeuvre, notamment dans Cromwell, lors du face à face entre le Protecteur et Manassé (III, 17, Théâtre 1, p. 231).

68 Conclusion du Rhin, IX, Voyages, p. 405.

69 Proses philosophiques, (La Civilisation), Critique, p, 604.

70 Napoléon le Petit, 1, 6, Histoire, p. 14.

71 Châtiments, « L'Expiation », Poésie II, p. 133-135.

72 Hernani, IV, 2, Théâtre, I, p. 627.

73 « A M. Fontaney », Poésie I, p. 601.

74 Proses philosophiques (1860-1865), Critique, p. 604-605.

75 Napoléon le Petit, VIII,1, Histoire, p. 124-125.

76 Première Série, Poésie 1I, p. 616 et suivantes.

77 «Le Mariage de Roland », Première série, Poésie II, p. 612 et suivantes.

78 « Bivar », Première Série, Poésie II, p. 623 et suivantes.

79 « Le Romancero du Cid » et « Le Cid exilé », Nouvelle Série, Poésie III, p. 255 et suivantes, p. 293 et suivantes.

80 Première Série, Poésie 11, p. 653 et suivantes.

81 Titre de la section XXI de la Nouvelle Série.

82 Nouvelle Série, Poésie III, p. 482 et suivantes.

83 Nouvelle Série, Poésie III, p. 484 et suivantes.

84 Nouvelle Série, Poésie III, p. 235-236.

85 Odes et Ballades, Poésie 1, p. 135.

86 « A l'Arc de Triomphe », Les Voix intérieures, Poésie I, p. 82 1. Mais cette pièce de 1837 rêve que Paris « se taira pourtant» (p. 822), et que, parmi ses ruines, ne resteront debout que trois monuments, singes de deux grands hommes, « deux tours de granit faites par Charlemagne » : celles de Notre-Dame, et, outre l'arc de triomphe, « un pilier d'airain fait par Napoléon » : la colonne Vendôme (p. 823).

87 Le Retour de l’Empereur (1840), Oeuvres Complètes, Jean Massin, CFL, tome VI, p. 139 et 140.

88 Ce « on » dont l'équivalent, dans la diégèse romanesque, est le personnage de Jean Valjean.

89 IV, 1, 5 : «Faits d'où l'histoire sort et que l'histoire ignore », Roman II, p. 667 et suivantes. On peut voir une contradiction entre cette histoire centrée sur les masses populaires et celle, développée à la fin de William Shakespeare et sur laquelle on s'attardera plus loin, centrée elle sur les grands noms de la pensée, artistique, philosophique et scientifique. On se souviendra néanmoins que Hugo travaille alors à penser une homologie, sinon une identité de nature, entre l'infini du génie et l'infini du collectif humain, du peuple.

90 Il est clair que la Révolution hante l'ensemble de la production romanesque de Hugo, - mais « par la bande », même dans Bug-Jargal.

91 II, 11, Roman III, p. 871 et suivantes.

92 II,3, 1, 8-12 ; Roman III, p. 906-907.

93 Les Misérables, IV, 1, 5 ; Roman II, p. 675.

94 Ibid., IV, 1, 1, p. 651.

95 IV, 2, Théâtre 1, p. 627-628.

96 La clémence surprise du nouvel empereur doit sans doute être comprise comme un acte relevant de cette fidélité à l'abîme aperçu, Mais si des actes de ce genre peuvent être nécessaires à la fondation d'un nouveau pouvoir, ou plus exactement à provoquer la foi en un nouveau pouvoir, ils ne sont aucunement approprié à l'exercice du pouvoir, quel qu'il soit. Don Carlos connaît assez son métier de roi - ou d'empereur, c'est alors la même chose - pour savoir cela. Et la leçon politique du drame n'est complète que si l'on remarque, avec Jean Massin, que « c'est à bon escient que l'empereur Charles Quint (...) nomme alcade du palais (...) ce don Ricardo, « Pourpoint de comte, empli de conseils d'alguazil! » - ce mouchard qui dégoûte jusqu'à ses collègues en courtisanerie (,..) ; c'est même le premier geste du nouvel empereur, comme Ricardo fut le dernier confident de l'ex-roi. Régner c'est aussi être flic » (Présentation d’Hernani, Oeuvres Complètes, tome III, p.892. Encore une fois l'homme de pouvoir, aussi grand soit-il, ne saurait être un authentique grand homme.

97 Au moins depuis l'article de Pierre Albouy : « Hugo fantôme », paru dans la revue Littérature, n° 13 (février 1974)

98 « Discours de réception à l'Académie française » (2 juin 1841), Actes et Paroles I, Politique, p. 93.

99 III, III, 1-4 ; Critique, p. 439-452.

100 Poésie III, p. 475.

101 Ibid.

102 William Shakespeare, I, 2, 1 et 5 ; Critique, p. 263 et 288.

103 « Les génies appartenant au peuple », Proses philosophiques (1860-1865), Critique, p. 587 et suivantes.

104 William Shakespeare,I, 1, 2,Critique, p. 247.

105 William Shakespeare, I, 2, 2, Critique, p. 266.

106 « L'Homme a ri », Poésie II, p.65.

107 Certes, on le sait bien, l'individualité quasiment biographique a sa place dans le registre poétique hugolien, -mais elle relève d'un tout autre régime, et le moi qui s'y construit est bien plus souvent caractérisé par sa faiblesse intime, pouvant aller jusqu'au découragement mélancolique le plus profond, que par une force tonitruante (qu'on songe, par exemple, à « Ce Siècle avait deux ans » dans Les Feuilles d'automne, à « Demain dès l'aube » ou à «Veni, vidi , vixi » dans Les Contemplations, - ou encore, sur le mode joyeux, à la « faiblesse » du père ou du grand-père face aux « débordements » de ses enfants ou petits-enfants.

108 Voir toute la scène 2 de l'acte III, et en particulier cet aparté de Milton « Comme Olivier me traite ! - Eh! qu'est-ce, je vous prie, / Que gouverner l'Europe, au fait ? - Jeux enfantins! Je voudrais bien le voir faire des vers latins / Comme moi! » (Théâtre 1, p. 157).

109 L'Homme qui rit, II 1, 1 ; Roman 111, p. 473 et suivantes.

110 Quatrevingt-treize, III, III, 1, 1 ; Roman III, p. 974.

111 Les Contemplations, Poésie II, p. 377-379.

112 « Paris étudié dans son atome », titre du premier livre de la troisième partie des Misérables.

113 La Légende des siècles, Nouvelle Série, Poésie III, p. 532.

114 Ibid. p 521 et suivantes.

115 Titre d'un poème de la Nouvelle Série de la Légende des siècles, consacré à l'abandon de l'épopée guerrière (Poésie III, p,431-432).

116 La Légende des Siècles, Nouvelle Série, Poésie III, p. 398 et suivantes

117 Comme l'a montré Claude Millet, notamment en confrontant Première et Nouvelle séries de La Légende des siècles (voir Victor Hugo : La Légende des siècles, P. U.F. « Etudes littéraires »).

118 Victor Hugo, P. U. F , « Que sais-je? », p. 87-88.
1   2   3   4   5

similaire:

A la recherche du grand individu historique iconDossier de presse grand prix de tours 26,27 et 28 juin 2009 37 rue...
Commémoration historique du Grand Prix de Tours association loi 1901, crée le 26 décembre 1991, déclarée en préfecture sous le

A la recherche du grand individu historique iconBruno ducoux ostéopathe D. O. Mrof introduction
«L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à l’individu mais ce que l’individu fait de ce qui lui arrive» 13

A la recherche du grand individu historique iconA. T. Still
«L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à l’individu mais ce que l’individu fait de ce qui lui arrive» 13

A la recherche du grand individu historique iconPrix du projet de documentaire historique des rendez-vous de l’histoire
«Prix du Projet de documentaire historique». Ils s’ajoutent aux trois autres grands prix décernés par le festival: le «Prix des Rendez-vous...

A la recherche du grand individu historique iconL’Égypte moderne qui a été le moins investi par la recherche historique....
«révolutionnaires» qui ont envahi l’espace public depuis 2011 en atteste. C’est aussi le versant de l’Égypte moderne qui a été le...

A la recherche du grand individu historique iconDe ‘’À la recherche du temps perdu’’
«principes» de sa grand-mère et ceux de sa mère, tandis que son père avait une conduite arbitraire. Sa grand-mère, qui avait ses...

A la recherche du grand individu historique iconChapitre 2 : Quelles politiques pour l’emploi ?
«actifs inoccupés» qui s’opposent aux travailleurs, les «actifs occupés». On définit un chômeur par un individu sans emploi à la...

A la recherche du grand individu historique iconRecherche au cdi en arts plastiques
«compétences requises», cherche la citation d’un grand photographe Cartier-Bresson et copie là ci-dessous

A la recherche du grand individu historique iconLe patriotisme est l’une des manifestations de l’attachement d’un individu à l’héritage national

A la recherche du grand individu historique iconHistorique des enseignements et recherches féministes
«Politiques sociales et rapports sociaux de sexe» Installation de l'équipe dans de nouveaux espaces à la Maison de la Recherche de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com