Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours





télécharger 15.86 Kb.
titreEtranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours
date de publication01.11.2017
taille15.86 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Exposition « Étranger – Fremder en France et en Allemagne du XIXe siècle à nos jours »

Comité de pilotage « Projets scolaires »



ETRANGER – FREMDER EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE DU XIXe SIECLE A NOS JOURS

Présentation du partenariat Goethe Institut – Éducation nationale – Office franco-allemand pour la jeunesse – Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Projets scolaires

La Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Institution culturelle, pédagogique et citoyenne destinée à faire connaître et reconnaître l’apport des immigrés dans la construction de la France, elle sera un lieu d’histoire donnant à voir, à lire et à partager l’histoire de l’immigration en France depuis deux siècles. L’installation de la Cité nationale dans le Palais de la Porte Dorée est accompagnée par une action culturelle, qui reprend, transforme et réinvente le Palais tout en ouvrant la Cité vers une perspective européenne et internationale.

Le 10 avril 2003, Jacques Toubon s’est vu confier la présidence et la mise en place d’une mission de préfiguration d’un “centre de ressources et de mémoire de l’immigration”. Portée par une réflexion universitaire et associative de plusieurs années et s’appuyant sur les moyens et les compétences de l’Agence pour le développement des relations interculturelles (Gip Adri), cette mission a mis en place les outils de réalisation d’une institution à vocation culturelle, sociale et pédagogique nouvelle. La Cité nationale de l’histoire de l’immigration a été officiellement lancée le 8 juillet 2004. Ce projet est pérennisé avec la mise en place d’un établissement public, le 1er janvier 2007. Il est sous tutelle de trois ministères (Culture, Education et Recherche et Cohésion sociale) réunissant ainsi trois dimensions de la société traditionnellement cloisonnées et distinctes.

Lors de la mission de préfiguration, Jacques Toubon et Luc Gruson ont eu l’occasion de rencontrer Hans Ottomeyer, directeur général du Deutsches Historisches Museum. Les thèmes concernant l’effet miroir des deux histoires de l’immigration en France et en Allemagne, les questions contemporaines de l’intégration et de la multi-culturalité des deux nations ont été abordés en vue d’une exposition temporaire commune. L’exposition prend place également dans le cadre de l’année européenne du dialogue interculturel proclamée pour 2008 dont la Cité sera le relais national pour la France.

PARTENARIAT

Une des préoccupations majeures de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration est l’implication et la diversification des publics. La Cité se veut lieu de débat et lieu participatif et cela à travers l’implication des visiteurs dont les intérêts spécifiques, les savoirs et les expériences sont pris en considération.

Le Goethe-Institut de la Région Europe du Sud-Ouest (France, Espagne, Portugal) a décidé en particulier pour la France de faire du thème des migrations le sujet phare pour la période 2007 – 2008. Fort de la conviction qu’une langue s’apprend au travers des sujets qui intéressent les élèves, le Goethe-Institut souhaite mettre à disposition des méthodes pédagogiques autour du sujet de l’immigration.

C’est la raison pour laquelle la Cité et le Goethe-Institut ont monté un partenariat avec l’Éducation nationale et l’Office franco-allemand pour la jeunesse autour de l’exposition temporaire « Étranger – Fremder en France et en Allemagne du XIXe siècle à nos jours », prévue début 2009. La Cité souhaite impliquer le public scolaire dès la préparation de l’exposition pour connaître les questions et les réflexions des élèves, les enrichir et les rediffuser lors de la présentation de l’exposition en 2009.

Dans un premier temps, les quatre institutions réuniront des enseignants, des experts en développement informatique, en pédagogie interculturelle, etc et des responsables associatifs pour concevoir quatre types de projets scolaires autour des thèmes évoqués par l’exposition. Un éclairage fort sera mis sur des projets d’échange scolaire franco-allemands. Après une phase test (année scolaire 2007 / 2008) menés avec les enseignants des groupes de travail et leurs classes, les dossiers pédagogiques seront distribués sur tout le territoire (année scolaire 2008 / 2009) pour permettre à tous les établissements en France de préparer la visite de l’exposition début 2009.

Mars 2007 – juillet 2007 : Groupes de travail pour la conception de différents types de projets scolaires.

Septembre 2007 – juillet 2008 : Mise en œuvre des projets scolaires dans les établissements phares, phase d’expérimentation.

Mai 2008 : Mise en ligne du site Internet de l’exposition – publication des projets scolaires sur le site.

Septembre 2008 : Distribution de la méthodologie des projets sur tout le territoire.

Janvier – avril 2009 (provisoire) : Exposition « Étranger-Fremder ».

LE PROJET D’EXPOSITION

Déscriptif

Exposition temporaire produite par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration au Palais de la Porte Dorée (début 2009), en collaboration avec le Deutsches Historisches Museum, Berlin, (2009), le Goethe-Institut et l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, surface 560 m2.

L’objet de l’exposition
La France et l’Allemagne sont les deux pays d’immigration les plus grands en Europe et en même temps les deux pays voisins miroir depuis au moins deux siècles. L’exposition liera les deux constats : D’une part, elle indiquera les mythes et les stéréotypes des deux nations et leurs origines liés étroitement à l’émergence des Etats Nations au XIXe siècle. Et d’autre part elle montrera les effets de cette construction d’un « nous » bien particulier en France et en Allemagne en ce qui concerne les représentations de l’autre dans les deux pays. Les discours et les images du « nous » et de « l’autre » et leurs transformations au fil des années, du XIXe siècle à nos jours sont les sujets de cette exposition.

Comment la définition du « nous » et le sentiment collectif d’appartenance ont-ils un impact sur les représentations de l’autre, de l’étranger, de l’immigré en France et en Allemagne ? Le sentiment d’appartenir à un groupe implique-t-il toujours l’exclusion des autres ? Quelles sont les conditions pour pouvoir supporter l’autre dans son étrangeté ? Quelle fonction les autres ont-ils pour la construction d’un groupe ? Comment les représentations de l’autre changent-elles au fil des années et sous quelle influence ? Comment la société se transforme t-elle dans son identité et dans son « Selbstverständnis » au contact avec les « autres » ?

L’exposition temporaire « Étranger – Fremder en France et en Allemagne du XIXe siècle à nos jours » (titre provisoire) nommera les signes qui marquent l’autre : les représentations de « l’immigré », du « Gastarbeiter », du « Aussiedler », de « l’exotique », de « l’étranger » mais aussi de « l’Allemand » et du « Français » et la fonction que les autres ont pour la construction du nous.

L’exposition souhaite montrer le lien entre 1/ les représentations du « nous », « des Eigenen » en France et en Allemagne et 2/ la construction de l’image de l’autre dans les deux pays. Le troisième élément de l’exposition aborde 3/ l’autodéfinition des désignés « autres » (étrangers, immigrés, migrants, descendants d’immigrés,...) et les transformations des images du nous et de l’autre par la négociation d’une culture commune dans les deux sociétés. L’exposition invite chacun de ses visiteurs à considérer d’un œil critique la manière dont ils se perçoivent eux-mêmes et dont ils perçoivent l’autre, l’étranger.




4/10/17

similaire:

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconEtranger – fremder en france et en allemagne du 19e siecle a nos jours
«nous», «das Eigene» en France et en Allemagne : Îlot «Nation»; Îlot «Chez-soi – Heimat»

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconLe texte officiel (bo n 2009) : Les mutations de l’Europe au xixe...

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconLe petit déjeuner de l’Antiquité à nos jours : une histoire mouvementée
«petit déjeuner» apparaît beaucoup plus tard au xviiie siècle dans la bourgeoisie–il est l’apanage des gens qui se levaient tard....

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconHistoire économique de la France du xviiième siècle à nos jours (tome 1)
«témoignant d’une très forte résistance au changement que l’on peut qualifier de stabilité sciale ou rigidité» (p193)

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconNina Brunard ece1 Jean Charles Asselain Histoire économique de la...
«la rupture des années 30 est nette en ce qui concerne la croissance de la pduct°»(p76)

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconLa pomme de terre dans les noms de préparations culinaires en France...
«Et le meilleur outil et le plus bel ustensile de la cuisine demeurant son langage, l’appétit vient en lisant.» (Renard, 2004)

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconLa France du xixe siècle Francis Démier Points Histoire L'avenement d'une france liberale

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconL’Histoire de France de 1900 à nos jours

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconLa vie politique en france de 1945 a nos jours

Etranger – fremder en france et en allemagne du xixe siecle a nos jours iconColloque des 30 et 31 octobre 2009 aux Bernardins : La relation franco-allemande...
«Achever Clausewitz» et l’interview de B. Chantre dans Allemagne d’aujourd’hui -n°184-avril-juin 2008






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com