Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007





télécharger 54.72 Kb.
titreSelon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007
date de publication01.11.2017
taille54.72 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
EXERCICES-TYPES BACCALAUREAT S.T.G

Selon les modalités du B.O n°4 du 25 janvier 2007.
-_-_-_-
Propositions faites par le groupe de réflexion qui s’est réuni à Saint-Cloud le 25/04/07 sous la direction de madame COTINAT, inspectrice pédagogique régionale. La maîtrise des thèmes du nouveau programme de terminale Sciences et technologies de la gestion n’étant pas acquise, les exercices-test en vue des nouvelles épreuves du bac S.T.G. ont été réalisés à partir du programme de première S.T.G. et pourront indiquer dès la classe de première, l’esprit du contrôle des connaissances qui seront à mettre en œuvre l’année suivante lors des épreuves finales du baccalauréat. Un choix préalable de documents ayant été fait par la formatrice déléguée auprès de madame l’inspectrice, les professeurs ayant accepté de participer à ce stage ont élaboré quelques pistes de travail concernant :


  • EN HISTOIRE : Le thème II du programme de première S.T.G. à savoir «  GUERRES ET PAIX,

1914-1946 » : A. «  L’Europe au cœur des grands affrontements : les bouleversements territoriaux liés aux deux guerres mondiales, les totalitarismes contre les démocraties, les génocides » et B. « La recherche de la paix », un sujet au choix «DE LA S.D.N. à L’O.N.U. ».


  • EN GEOGRAPHIE : Le thème I du programme de première S.T.G. à savoir « LES TERRITOIRES EUROPEENS » : A. «Caractères d’unité  et de différenciation des territoires européens» et B. « Des territoires gérés et aménagés, l’exemple d’une région européenne » , un sujet au choix «UNE REGION TRANSFRONTALIERE ».



Deux types d’exercices ont été mis au point en histoire et en géographie selon la définition de l’épreuve d’histoire-géographie de la série S.T.G. ; en vue d’une épreuve écrite de 2 h 30, coefficient 2, l’épreuve comporte deux parties comptant chacune pour un nombre de points identique. Elle porte sur les programmes d’histoire et de géographie, elle évalue aussi les capacités acquises en histoire-géographie au long de la scolarité secondaire.

Première partie :

Elle porte sur les « questions obligatoires » du programme d’histoire et du programme de géographie. Elle consiste en une série de cinq à sept questions à réponse courte.
Cette partie de l’épreuve amène le candidat :

à caractériser un espace, une période, un événement, une situation ou un personnage ;

Et/ou à citer des acteurs ;

Et/ou à justifier une affirmation en proposant ou choisissant des arguments ;

Et/ou à localiser ou à compléter un croquis ;

Et/ou à proposer ou à choisir des dates-clefs ou les périodes-clefs d’une évolution ;

Et/ou à proposer ou à choisir une définition pour une notion.

Deuxième partie :

Elle porte sur les «  sujets d’étude au choix » du programme d’histoire et du programme de géographie. Elle consiste en un exercice qui porte sur un ou deux documents. Des notes explicatives peuvent éclairer le(s) document(s). Des questions guident le candidat.
Cette partie de l’épreuve amène le candidat :

à dégager l’apport d’un document à la connaissance d’une question figurant dans les programmes ou à la compréhension d’une notion ;

ou à mettre en relation deux documents, pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions et les complémentarités.

HISTOIRE


Première partie :

Elle porte sur les « questions obligatoires » du programme d’histoire et du programme de géographie. Elle consiste en une série de cinq à sept questions à réponse courte.


  • Thème II : «  GUERRES ET PAIX, 1914-1946 » : A.«  L’Europe au cœur des grands affrontements : les bouleversements territoriaux liés aux deux guerres mondiales, les totalitarismes contre les démocraties, les génocides ».



QUESTIONS :
« Proposer ou choisir une définition pour une notion » :
1. Définissez le totalitarisme.
2. Donnez deux exemples de régimes totalitaires entre 1914 et 1946 en Europe.
3. Donnez la définition de «  crime contre l’humanité ».
«  Justifier une affirmation en proposant ou choisissant des arguments » :
4. Choisissez parmi les propositions suivantes celle qui vous semble la plus adaptée et justifiez votre réponse en donnant un exemple :
« Une guerre totale » est un conflit :

  1. qui mobilise toutes les nations et leurs économies, toutes les formes d’armement sur un ou plusieurs continents.

  2. pendant lequel tous les hommes jeunes et adultes sont mobilisés.

  3. qui se fait sur terre, sur mer et dans les airs entre les belligérants .



« Proposer ou à choisir des dates-clefs ou les périodes-clefs d’une évolution » :
5. Quelles sont les dates et événements majeurs qui marquent le début et la fin :

- de la première guerre mondiale,

- de la seconde guerre mondiale.

Réponses attendues en histoire première partie.

_-_-_



  1. Le totalitarisme est une pratique d’encadrement de la société pour «  transformer l’homme » par :

La dictature d’un homme ou d’un parti, l’absence des libertés individuelles et collectives, une idéologie

politique à laquelle tout le peuple doit croire et adhérer ( et qui peut avoir une dimension raciale) , le contrôle de tous les individus et de la société dans sa totalité par ce pouvoir sans limite.

2 ) Le régime communiste en U.R.S.S. sous Staline de 1924 à 1953.

Le régime fasciste en Italie de Mussolini entre 1922 et 1945.

Le régime nazi en Allemagne sous Hitler de 1933 à 1945.



  1. Un «  crime contre l’humanité » étend la notion de «  crime de guerre » défini par l’O.N.U. en 1945 et concerne : «  l’assassinat, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout acte inhumain commis contre toute les populations civiles avant ou après la guerre ».



  1. Une «  guerre totale » est un conflit  qui mobilise toutes les nations et leurs économies, toutes les formes d’armement sur un ou plusieurs continents : ainsi la seconde guerre mondiale s’est déroulée en Europe mais aussi en Afrique et en Asie ,elle a concerné les métropoles européennes et certaines de leurs colonies, elle a impliqué aussi les Etats du continent américain et Australien ; elle a donné lieu à des batailles terrestres,navales, sous-marines et aériennes nucléaires ( bombe A) ; elle a mobilisé les forces militaires et civiles ( Résistance) ainsi que toutes les économies des pays en guerre ( Victory Program aux Etats-Unis par exemple).




  1. La première guerre mondiale a débuté à cause de l’engrenage des traités militaires de la Triple Entente et Triple Alliance à la suite de l’attentat de l’archiduc héritier d’Autriche à Sarajevo ( Bosnie) en Juin 1914, mettant l’Europe à feu et à sang. Elle s’est achevée par l’armistice du 11 novembre 1918 et la victoire des Alliés sur l’Allemagne, l’Empire Austro-hongrois et l’Empire Turc-Ottoman.


La seconde guerre mondiale a débuté le 3 septembre 1939 par la déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni à l’Allemagne d’Hitler après l’agression sur la Pologne ( couloir de Dantzig). Elle s’est achevée en Europe par la capitulation de l’Allemagne nazie et de l’Italie fasciste le 8 ami 1945 mais s’est vraiment achevée le 2 septembre 1945 en Asie après le largage de deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki par les Américains, entraînant la capitulation du Japon.
Deuxième partie :

Cette partie de l’épreuve amène le candidat :

à mettre en relation deux documents, pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions et les complémentarités.


  • Thème II : «  GUERRES ET PAIX, 1914-1946 » : B.  «  La recherche de la paix », un sujet au choix

« DE LA S.D.N. à L’O.N.U. ».

QUESTIONS :


  1. A quelles organisations renvoient les documents 1 et 2 ; dans quel contexte historique ces deux affiches ont-elles été réalisées ?




  1. Quel pays est au centre des préoccupations dans les deux documents ? Quels éléments des affiches le montrent ?




  1. Quels sont les moyens envisagés pour garantir la paix dans les deux documents ?



  1. D’après le document 2, l’objectif de paix défini par l’affiche de 1919 a-t-il été réalisé ?



  1. A qui appartient l’Alsace-Lorraine entre 1914 et 1946 ?



DOCUMENTS

REPARATIONS

Retour à la France des provinces arrachées en 1871

par le Traité de Francfort.

Restitution des drapeaux Français pris en 1870.

Restitution des objets volés.

Cession des mines de charbon du bassin de la Sarre,

En échange des mines de charbon ruinées dans le

Nord de la France.

Paiement d’indemnités en or, en nature ou en main-

d’œuvre, pour les dommages causés à la fortune

publique et privée.

Mise en jugement de Guillaume II et de tous ceux

qui ont commis des crimes contre le droit des gens.

Abandon des colonies.
GARANTIES

Occupation des territoires allemands jusqu’à

Complète exécution des conditions du Traité de paix.

Réduction de l’armée allemande à 100 000 hommes

Recrutés par vois d’engagement volontaire.

Réduction de la marine de guerre à un petit nombre

de vaisseaux et suppression des sous-marins.

Interdiction de maintenir ou d’élever des fortifica-

-tions et de réunir des troupes sur la rive gauche du

Rhin ainsi que dans un rayon de 50 kilomètres sur

La rive droite.

Reconnaissance par l’Allemagne de la Société des

Nations avec droit d’investigation pour assurer

L’exécution des clauses du Traité de Paix.


Figure 1: Société des Nations, affiche de 1919.


Document 1 : la Société des Nations, affiche de 1919.




Document 2: affiche de l'O.N.U., 1945.

Réponses attendues en histoire deuxième partie.

_-_-_
1. L’affiche n°1 concerne la Société des Nations au moment où elle fait les «  préliminaires de paix » à l’issue de la première guerre mondiale, en 1919. Ce projet de Société de nations s’est concrétisé en 1920 pour assurer la sécurité collective de l’Europe. L’affiche n°2 est à attribuer à l’Organisation des Nations unies, elle paraît dès la fin de la guerre en Europe, mai 1945 et au début de la Conférence de San Francisco de Juin 1945 créant l’O.N.U. pour établir la paix entre les nations du monde.
2. C’est l’Allemagne qui est au centre des préoccupations dans l’affiche de la S.D.N. : c’est le texte d’accompagnement sur les réparations et les garanties qui spécifie l’Allemagne et son empereur Guillaume II.

Dans l’affiche de l’O.N.U., c’est le personnage portant une croix gammée, emblème du parti nazi d’Hitler qui stigmatise l’Allemagne.
3. Les moyens envisagés pour garantir la paix :

Dans ea document n°1 : la paix est symbolisée par une femme qui tient à la fois un rameau d’olivier ( signe de paix) mais aussi un glaive (signe de justice) en gage des réparations et garanties qui vont être demandées à l’Allemagne, à savoir :

_ des annexions territoriales (Alsace-Lorraine, mines de charbon de la Sarre, colonies),

_ des garanties financières : «  restitution d’objets volés…indemnités en or ou en nature », avec un apport éventuel de main d’œuvre venue d’Allemagne pour aider à la reconstruction,

_ des garanties morales : «  mise en jugement de Guillaume II », responsable de la politique agressive de l’Allemagne.

_la réduction très significative de la force armée allemande : « réduction de l’armée….sur la rive droite »,

_ un droit d’ingérence de la S.D.N. dans les affaires allemandes pour assurer l’exécution du Traité.
Dans les document 2, c’est l’effet visuel qui montre le moyen de garantir la paix : Hitler dépité et un japonais à l’air féroce sont enfermés derrière les drapeaux des nations de l’O.N.U. dont l’U.R.S.S., la G.B. et les Etats-Unis entre autres, qui forment en fait une prison autour des deux agresseurs pour les empêcher de nuire.

4. les objectifs d’une paix «  juste, glorieuse et durable » de la Société des Nations n’ont pas été réalisés puisque les violations du traité de Versailles par Hitler ont commencé dès 1935 par le réarmement de l’Allemagne, puis en 1938 par l’Anschluss, en 1939 par l’annexion des Sudètes puis de la Bohême-Moravie, jusqu’à ‘entrée en guerre du 3 septembre 1939 avec l’attaque de la Pologne. La S.D.N. n’ayant pas pu empêcher la seconde guerre mondiale de 1939-45, elle a été remplacée par l’O.N.U. dont les objectifs étaient planétaires et non pas seulement européens, avec cette fois-ci la participation des Etats-Unis : un poids politique imposant, doublé de celui de l’U.R.S.S.

5. L’Alsace- Lorraine appartenait à l’Allemagne en 1914, elle l’avait obtenue lors de la guerre franco-allemande de 1870-71 ; elle l’a redonnée à la France en 1918 mais Hitler l’avait regagnée lors de la Bataille de France en mai-Juin 1940. En 1946, Ces régions sont redevenues françaises.


GEOGRAPHIE


Première partie :

Elle porte sur les « questions obligatoires » du programme d’histoire et du programme de géographie. Elle consiste en une série de cinq à sept questions à réponse courte.


  • Thème I : «  LES TERRITOIRES EUROPEENS » : A. «  Caractères d’unité  et de différenciation des territoires européens ».


QUESTIONS :
«  proposer ou choisir une définition pour une notion » :


  1. Qu’est-ce qu’un Etat ?


«  justifier une affirmation en proposant ou choisissant des arguments » :


  1. Choisissez la phrase qui définit le mieux le climat méditerranéen à partir des trois propositions suivantes :

  1. «  Climat dans lequel les précipitations sont peu abondantes ».

  2. «  Climat aux hivers doux et pluvieux, aux étés chauds et secs ».

  3. «  Climat montrant de faibles amplitudes thermiques entre l’été et l’hiver ».


« Caractériser un espace »


  1. Montrez que la France est au niveau physique et climatique un «  résumé de l’Europe ».




  1. Quels grands ensembles religieux se distinguent dans l’espace européen ?


«  Localiser ou à compléter un croquis »


  1. Placez les limites actuelles de l’union européenne sur le fond de carte fourni ci-dessous.



Réponses attendues en géographie première partie.

-_-_-


  1. Un Etat est un territoire limité par des frontières et autorité souveraine s’exerçant sur ce territoire et la population qui y vit.




  1. La phrase qui justifie le mieux le climat méditerranéen est «  climat aux hivers doux et pluvieux, aux étés chauds et secs ».




  1. La France est un « résumé de l’Europe » au niveau physique car elle a des bassins sédimentaires portant de vastes plaines (Bassin parisien, bassin Aquitain), des montagnes anciennes (Massif central, Vosges) et des montagnes jeunes (Alpes, Pyrénées, Jura), un littoral très découpé comme dans le reste de l’Europe. Au niveau climatique, la France participe du climat tempéré avec un climat océanique, semi-continental et méditerranéen ; la végétation est variée en fonction de ces nuances.




  1. L’espace européen est majoritairement chrétien et l’on peut distinguer trois grands ensembles : des protestants au Nord, des orthodoxes à l’Est et des catholiques à l’Ouest principalement.



  1. Le candidat aura surligné ou colorié sur la carte les 27 pays de l’Union européenne : France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni, Irlande, Danemark, Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, république slovaque, Autriche, Hongrie, Slovénie,Roumanie, Bulgarie, Italie, Grèce, Chypre sud, Malte, Portugal, Espagne.




Deuxième partie :

Cette partie de l’épreuve amène le candidat :

à mettre en relation deux documents, pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions et les complémentarités.


  • Thème I : «  LES TERRITOIRES EUROPEENS » : B. « Des territoires gérés et aménagés, l’exemple d’une région européenne » , un sujet au choix «  UNE REGION TRANSFRONTALIERE » : LA REGION NORD-PAS-DE-CALAIS.



QUESTIONS :


  1. Montrez que les réseaux de transport relient le Nord-Pas-de-Calais au reste de l’Europe ( document 1).




  1. A l’aide des documents 1 et 2, montrez que Lille est une métropole régionale et européenne.




  1. Comment la brochure publicitaire vante-t-elle la situation privilégiée du N.P.C. dans l’Union européenne ? ( document 2 ).




  1. D’après les documents, quelles sont les caractéristiques d’une région transfrontalière telle que le N.P.C. ?


DOCUMENTS :
Document 1 : les infrastructures de transport de la région Nord-Pas-de-Calais.




* Den Haag : la Haye.

Document 2 : brochure publicitaire de «  Nord-Pas-de-Calais Développement » en 2000 sur les avantages de l’Eurorégion en vue d’attirer les investissements.

Réponses attendues en géographie deuxième partie.

_-_-_
1. En tant que façade maritime, la région N.P.C. , par le biais des ports de Calais et Dunkerque, participe du Northern Range : la voie maritime la plus fréquentée du monde pour le commerce, qui la met en relation avec les ports de Londres ( R.U.), de Anvers ( Belgique) et de Rotterdam ( Pays-Bas). En ce qui concerne les voyageurs, les liaisons ferry vers la Grande Bretagne sont assurées par Boulogne et Calais. La liaison transmanche par l’eurotunnel et le T.G.V. Eurostar permet les trajets de Londres vers Paris ou par T.G.V. Thalys, vers Bruxelles, Cologne, Amsterdam via Lille qui fait aussi figure de plaque tournante du réseau autoroutier.

2. A l’échelle régionale, Lille possède le centre régional de transport de Lesquin et la plate-forme multimodale de Lomme-Lesquin, augmentée de la plate-forme multimodale de Dourges à 20 kilomètres seulement. Les centres routiers sont au nombre de 8 dans cette région dont trois importants en façade littorale : garomanche pour Boulogne-sur-mer, Transmarck pour Calais et Eurofret pour Dunkerque, cela prouve un intense trafic.Autour de Lille, des canaux ou rivières à grand gabarit permettent en plus la navigation fluviale et par le projet de tracé Seine-Nord, on comprend que la région N.P.C. et plus particulièrement Lille sont des lieux detransbordement à l’échelle régionale, nationale et européenne. Le centre international de transport de Roncq à Lille donne la dimension mondiale du fret qui y circule.

3. Lille est présentée comme une ville essentielle au cœur d’un rayon de 5 capitales européennes distantes au plus de 300 kilomètres dont 3 ont des fonctions dans les Institutions de l’union européenne : Bruxelles, Strasbourg et La Haye. Sur la carte, apparaît en vert foncé la zone euro de l’U.E., un atout d’après la brochure pour attirer les investissements. .Le message publicitaire insiste sur la forte concentration de population et de population jeune, dans un rayon de 300 km. autour de l’Eurorégion et la compare de manière avantageuse à celles des Etats-Unis ou du Japon sans doute en parallèle avec les Mégalopolis américaine et japonaise. Ces atouts font de l’Eurorégion un «  Cap sur l’excellence ».

4. Cette région transfrontalière est dynamique (document 2), elle est en relation constante avec les pays limitrophes grâce à un intense réseau de transports (document 1) et a un rayonnement régional, européen et international.


Christiane Cheneaux Page 05/10/2017

similaire:

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconIii/Les modalités selon les différents pays

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconIl existait en France une multitude de modalités d'application de...

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconDes modalités d’admission différentes selon les types de licence
«sensibles» Ex : droit, économie-gestion, staps, sciences de la vie, psychologie, sociologie, aes, lea anglais-espagnol; arts du...

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconBulletin hebdomadaire n° 1120 du lundi 8 janvier 2007
«droit au logement opposable» et le plan anti-exclusion annoncé par le gouvernement, le 8 janvier dernier, ils ont obtenu gain de...

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 icon30 janvier 2007 Pourquoi IL choisit Nicolas sarkozy

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconColloque James Bond, Bibliothèque nationale de France, 17 janvier 2007

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconBulletin des Amis d’
«Poésie du Point du Jour» 2007 avec la Fédération Française de Voile, le jeudi 24 janvier 2008 page 9

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconSejour à la montagne à meolans dans les Alpes de Haute Provence Du...

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 iconSejour à la montagne à meolans dans les Alpes de Haute Provence Du...

Selon les modalités du B. O n°4 du 25 janvier 2007 icon1. La vision dominante de la crise comme crise financière se propageant...
«Il y a maintenant une telle créativité en matière de nouveaux instruments financiers très sophistiqués que nous ne savons pas...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com