Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012





télécharger 21.8 Kb.
titreBulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012
date de publication05.11.2017
taille21.8 Kb.
typeBulletin
h.20-bal.com > histoire > Bulletin
BULLETIN DE REINFORMATION DU MARDI 7 FEVRIER 2012

(Extraits)

Grands sujets



Les classes populaires ne veulent plus de Sarkozy



Selon une enquête Viavoice/Libération parue hier, les catégories modestes ne sont que 23 % à souhaiter la victoire du président sortant à la présidentielle.

Entre Nicolas Sarkozy et les « classes populaires », la rupture semble donc bel et bien consommée. Selon le sondage, le chef de l’Etat arrive en effet en troisième position des souhaits de victoire à la présidentielle pour cette catégorie sociale. Loin derrière François Hollande et François Bayrou (respectivement 47 % et 31 %). Ils ne sont donc que 23 % parmi les plus modestes à souhaiter le succès de Nicolas Sarkozy contre 30 % dans l'ensemble de la population.

Les candidats populistes, pour leur part obtiennent respectivement 19 % pour Marine Le Pen et 15 % pour Jean Luc Mélenchon.
Comment s'explique cet apparent décrochage de Nicolas Sarkozy avec les classes populaires ?
Les raisons sont multiples. Le candidat du « pouvoir d'achat » a été le président de la récession, du chômage, de la perte des acquis sociaux et de l'accentuation des inégalités sociales. Le candidat de la sécurité et du « karcher » a été le président de l'impuissance face à la délinquance et à la criminalité. Le candidat du « travail » a été le président du Bling Bling et de l'oligarchie financière. Enfin, le candidat de la France de Péguy a été le président de Lampedusa et de l'incapacité à contrôler les flux migratoires.

Tous ces éléments font que les classes populaires, toujours premières victimes, se sentent flouées et trahies par le président Sarkozy.
Face à ce désamour, comment réagit le camp présidentiel ?
Face à ces mauvais sondages, l'UMP tente une double stratégie. Tout d'abord elle multiplie les appels du pied en direction du Front national, comme avec la récente sortie de Claude Guéant sur l'inégalité des civilisations.

Ensuite, parallèlement, le parti présidentiel ressort les grosses ficelles du « vote utile ».

Ainsi, Jean François Copé, secrétaire général de l'UMP, a déclaré hier que voter pour le candidat de la droite nationale signifiait "mécaniquement" faire passer la gauche.

Le député maire de Meaux a donc tenté d'expliquer que le vote Marine, je cite : « Ferait passer la gauche, c'est à dire faire passer des idées qui sont souvent à l'inverse de ce que beaucoup de nos compatriotes souhaitent lorsqu'ils votent à l'extrême droite, notamment en matière de sécurité, de fermeté, de lutte contre l'immigration clandestine et aussi sur le plan économique ».

Pas sûr toutefois que ces gesticulations politiciennes éculées suffisent à faire oublier l'extrême médiocrité du bilan du président sortant, notamment dans ces domaines précis.


Un nouveau documentaire évoque sur France 5 les Noirs dans l’histoire de France



Nous avons eu l’exposition « Exhibitions, l’invention du sauvage » au quai Branly, nous avons maintenant, sur le petit écran une série documentaire, en trois volets, qui retrace la relation de l’homme noir avec la République française de 1889 à nos jours.

Cela pourrait être un documentaire historique, présentant des faits. Mais c’est en réalité, un film politique, engagé, bien loin d’une quelconque neutralité.

Pascal Blanchard, historien de la colonisation a décidé de réaliser cette série car il trouvait je cite : « Que l’histoire de France s’était écrite de façon trop monochrome, empêchant ainsi les Noirs actuels de s’intégrer ».

Pourtant, force est de constater, que l’histoire de notre pays, vieille de plusieurs millénaires a commencé à s’écrire bien avant que des populations noires ne s’y établissent.

Mais pour l’historien, on n’évoque pas assez les Noirs dans les livres d’histoire et c’est à cause de cela qu’on ne connaît pas leur rôle décisif dans le destin de la France. La faute aux manuels donc qui oublient Félix Eboué et Aimé Cesaire.

Pourtant, la France a revu ses livres d’histoires en incluant le passé de certains pays africains et en supprimant nombre d’épisodes nationaux…

Certes, mais ce n’est pas suffisant pour Pascal Blanchard, qui voudrait que la devise de la république devienne liberté, égalité, fraternité et diversité. Il a ainsi déclaré « L'idée que, dans ce pays, nous descendons tous des Gaulois demeure ancrée dans les esprits. »

Alors que les politiques et les médias de l’oligarchie redoublent d’effort pour promouvoir le métissage, Pascal Blanchard affirme que si notre société a créé une république métissée, elle a maintenant pris peur, peur de devenir le Brésil de l’Europe.
Alors que propose ce documentaire ?
Ni plus, ni moins de je cite : « Tout remettre à plat, digérer notre histoire commune et réécrire notre grand récit national. C'est une entreprise essentielle, ne serait ce que pour permettre à nos gosses noirs, à l'école, de s'identifier à des héros qui leur ressemblent. Pour ensuite se fondre dans la masse. Et devenir invisible » Fin de citation.

Brèves françaises



Quid du couple Sarkozy Merkel ?



« Je soutiendrai Nicolas Sarkozy sur tous les plans » a déclaré hier Angela Merkel lors du 14e conseil des ministres commun entre les deux pays. La chancelière allemande parlait notamment de la prochaine campagne présidentielle, elle s’est justifiée en faisant valoir que leurs deux partis politiques étaient amis. Elle dirige pourtant grâce à une coalition qui, elle, ne soutient pas unanimement l’actuel président.

Si les deux dirigeants ont affiché une entente parfaite, il n’empêche pas moins que leur conception de l’Europe reste différente, et qu’ils se livrent sans cesse à des batailles diplomatiques, essayant chacun d’obtenir des compromis le moins éloigné possible de leurs conception de l’Union européenne. Malgré tout, plusieurs chantiers communs sont en marche, tels que la création d’un impôt commun sur les sociétés pour, je cite : « Créer une zone de stabilité en Europe ». Au niveau diplomatique, l’Allemagne et la France déplorent tous deux le véto russe au changement de pouvoir à Damas et font front commun pour ce qui est de donner un tour de vis supplémentaire à la Grèce.

En résumé, même si leur vision de l’Europe diffère, Sarkozy et Merkel s’accordent dès qu’il s’agit de promouvoir l’idéologie du système libéral.


François de Souche en plein démêlés judiciaires



Le site Internet patriotique François de Souche, un des premiers blogs politique français subit les foudres de la justice. Un de ses administrateurs, Pierre Sautarel, vient d’être convoqué pour une seconde mise en examen, cette fois au tribunal de Rouen. A tort selon Fdesouche puisque l’équipe revendique un chef en Inde. Le site affirme être je cite : « Dans l’oeil du cyclone et que ses adversaires ont décidé de sortir l’artillerie lourde pour le faire fermer. Le maintien en ligne du blog se fait au prix de gros ennuis et de graves pressions policières et judiciaires. »


La filière chinoise d’Hermès s’installe à Paris



Elle devait rester strictement chinoise, Shang Xia s’installe pourtant dans le quartier parisien de Saint Germain des Prés d’ici la fin de l’année. Un quartier stratégique car prisé par les touristes, chinois notamment qui dépensent 500 millions d’euros chaque année lors de leurs visites en France.

Le célèbre sellier faisait déjà fabriquer ses articles de luxe en Chine pour les vendre à prix d’or en France. Et il installe maintenant sa filière chinoise à Paris comme concurrente des autres marques françaises. Alors, n’est ce qu’un symbole ? Pas si sûr, Patrick Thomas, PDG d’Hermès, revendique clairement, je cite : « L’idée de transférer la philosophie d’Hermès en Chine ». L’Empire du milieu devrait en effet devenir le premier marché mondial du luxe d’ici à 2015 et Hermès compte bien multiplier ses chances d’y être présent. La présence de son enseigne Schang Xia à Paris aurait donc pour but de la légitimer aux yeux des Chinois, quitte à faire entrer ce nouveau cheval de Troie dans l’industrie française.


« Pèlerin magazine » censuré au Maroc



Le dernier numéro hors série du Pèlerin, intitulé "50 clés pour comprendre l'islam", voulait jouer la carte de l’oecuménisme et de la tolérance inter religieuse. Las, ce numéro ne sera pas diffusé au Maroc, le gouvernement ayant décidé de le censurer au motif qu'il contiendrait une "représentation" du prophète Mahomet.
Une bien piètre récompense pour cette nouvelle tentative de présenter l’islam sous un jour avenant et « modéré ».

Brèves internationales



Syrie : la Russie dénonce des « réactions hystériques »



Pour ne pas avoir voulu participer à l’hallali international contre le régime de Bachar El Assad, la Russie est l’objet d’attaques et de commentaires qu’elle juge « hystériques ».
« Les commentaires hystériques qui fusent suite au véto russo chinois contre la résolution du Conseil de sécurité sur la Syrie visent à masquer la vraie nature des événements en cours dans le pays et notamment le fait qu’il y a plusieurs sources de violences et non une seule. » a ainsi déclaré hier le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
"Selon le proverbe, celui qui est en colère a rarement raison", a ajouté M. Lavrov, défendant la légitimité de la position russe face au manichéisme américain et européen sur la question syrienne.


Grèce : le patriarche Ieronymos dénonce

les « médecines mortelles » de l’austérité



C’est une démarche extrêmement rare. L'archevêque Ieronymos, chef spirituel de l'Église orthodoxe grecque, a effet écrit au Premier ministre Lucas Papademos pour exprimer ses préoccupations concernant l'efficacité de la politique fiscale du gouvernement et ses conséquences pour le peuple grec.
Dans sa lettre, le patriarche émet aussi des doutes sur le rôle de la Commission européenne, la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international dans le pays.
Pour le responsable religieux, si la Grèce devrait consentir à des nouvelles mesures d'austérité, la situation deviendrait catastrophique, la médecine proposée se révélant un poison mortel.
Ieronymos décrit notamment les conséquences sociales de la politique du gouvernement mis en place par la Banque et particulièrement la hausse des suicides, du nombre de sans abris, de chômeurs et l'état de désespoir d’une proportion croissante de Grecs.
Pour le patriarche, cette situation sociale est dangereuse.
"La patience sans précédent des Grecs commence à manquer, le danger d'une explosion sociale ne peut être ignoré désormais, ni par ceux qui donnent les ordres ni par ceux qui exécutent leurs recettes mortelles" écrit il notamment.

similaire:

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin de reinformation du jeudi 26 janvier 2012
«véritablement gouvernement» et disposer de davantage de pouvoirs, y compris pour formuler des sanctions

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin de reinformation du jeudi 13 septembre 2012
«Mécanisme de stabilité européen» (mes). D’autre part, le Pacte de stabilité, qui impose une politique d'austérité. Elle a cependant...

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin de reinformation du jeudi 26 septembre 2013

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin de reinformation du lundi 18 novembre 2013
«Les relations commerciales entre nos deux pays sont indignes de la qualité de la relation politique»

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin de reinformation du vendredi 13 decembre 2013
«Reprenons le contrôle», l’ump a publié hier son rapport sur l’immigration, dans le cadre de la convention du parti organisé cette...

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin hebdomadaire n° 1074 du lundi 20 février 2006

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 icon«Charles de Gonzague, prince de l'Europe» du 17 septembre au 26 février,...

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconBulletin officiel n° 27 du 05 juillet 2012 «Dispositif d'accueil,...
«Dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation- année scolaire 2012-2013» texte de référence

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconLundi 29 février 2012
«La Poste» a changé de statut. Elle est maintenant une Société Anonyme 1 à capitaux publics

Bulletin de reinformation du mardi 7 fevrier 2012 iconProjet pédagogique Classe de neige 4 classes de Cours Moyen janvier/fevrier...
«gens de la montagne» (responsable station, moniteurs esf, pisteurs-secouristes …)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com