Littérature et Philosophie mêlées





titreLittérature et Philosophie mêlées
page1/33
date de publication06.11.2017
taille2 Mb.
typeLittérature
h.20-bal.com > histoire > Littérature
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   33
n. a. f. 13 398
LITTERATURE et PHILOSOPHIE MELEES
384 folios
Le manuscrit est composé de manuscrits autographes de l’œuvre fort incomplets (f° 1-197) et du Reliquat constitué artificiellement par les éditeurs de l’IN (f° 198-386). Reliure demi-parchemin. — 365 x 270 mm.


Nb. folios

f° manquants

f° blancs

f° ajoutés

dessins

lettres
































1 – Le caractère très lacunaire du manuscrit proprement dit est expliqué de la manière suivante par les éditeurs de l’IN (Lpm, p. 277) :
« Quand Paul Meurice, en 1902, fonda la Maison de Victor Hugo, place des Vosges, il signa avec M. Louis Koch, neveu et héritier de Mme Drouet, un traité par lequel celui-ci s’engageait à faire don à la Bibliothèque nationale des lettres que Victor Hugo avait adressées à sa tante et de tous les manuscrits qu’elle possédait ; Paul Meurice achetait en même temps les boiseries, les bibelots peints, pyrogravés ou sculptés par Victor Hugo et qui ornaient la maison de Mme Drouet à Guernesey. Paul Meurice, de son côté, s’engageait à verser à M. Koch la somme de trente mille francs et à obtenir pour lui la place de conservateur de la Maison de Victor Hugo. Si M. Koch ne remettait pas les manuscrits à la Bibliothèque nationale, un dédit de vingt mille francs était stipulé.

« A la mort de Paul Meurice, en décembre 1905, M. Louis Koch n’avait encore rien remis.

« Après le décès de M. Koch, les héritiers de Paul Meurice, en 1913, ont déposé les manuscrits à la Bibliothèque, nous en avons la liste sous les yeux ; nous y relevons, pour Littérature et Philosophie mêlées, ces titres :

«  Préface de Littérature et Philosophie mêlées,

«  Journal d’un jeune Jacobite.

«  Journal d’un révolutionnaire de 1830.

«  Ymbert Galloix.

«  Sur Mirabeau.
«  Le Journal d’un jeune Jacobite et le Journal d’un révolutionnaire de 1830, c’est-à-dire plus d’un tiers du volume, manquent ; ils étaient pourtant bien en la possession de M. Louis Koch, car il a écrit lui-même sur la chemise qui les renfermait [ms 13 398, f° 2bis] :

«  Préface.

«  Journal d’un jeune Jacobite.

«  Journal d’un révolutionnaire.
«  Ces deux derniers titres sont rayés au crayon ; la chemise ne contient plus que la Préface. »

2 – En conséquence, le manuscrit proprement dit comporte des parties complètes et des parties fragmentaires reconstituées souvent par les éditeurs de l'IN.
2 – 1 : Les seules parties à figurer en entier dans le manuscrit de la BN sont les suivantes :

- Fragment d’histoire .............………………….. feuillets 102 – 106 (texte ayant fait partie de la Préface de Cromwell, mais n’ayant pas été finalement retenu ; publié, sous forme d'article, dans la Revue de Paris, 1829.06)

- Guerre aux démolisseurs : 1832 .…………….. feuillets 109 – 124 (article publié dans la Revue des deux mondes, 1832.03.15)

- Ymbert Galloix ................……..……………... feuillets 126 – 145 (article publié dans L'Europe littéraire, 1833.12.01)

- Sur Mirabeau ………………………………… feuillets 146 – 197 (publié sous forme de brochure en janvier 1834)
Il convient d'ajouter à cette catégorie de textes :

- Préface : But de cette publication. Certes, ne subsiste que le ms du début de cette Préface, (puisque la fin est la reprise, sans modification d’un article publié dans l’Europe littéraire du 29 mai 1833 – article dont le manuscrit, ne nous est pas parvenu), mais c'est l'un des rares textes de quelque importance qui ait été écrit spécifiquement pour Lpm et qui donc appartient uniquement à cette œuvre. feuillets 2 ter – 12
2 – 2 : Le manuscrit contient en outre une partie du manuscrit ou des bribes manuscrites d’autres textes figurant dans Lpm :

- Journal des idées, des opinions et des lectures d’un jeune Jacobite de 1819

- Histoire [1 texte /12, le second] : La France, l’Angleterre, la Russie … feuillets 013-014

- Fantaisie [6 textes/39]

- [30] Des réflexions amères feuillets 066r

- [31] La peinture des passions feuillets 066v

- [35] Poètes, ayez toujours feuillets 015

- [36] L’homme de génie ne doit feuillets 015 [²]

- [38] En 1793, la France feuillets 016 {a}

- [39] Le tout jeune homme qui s’éveille feuillets 016 {b}

- Journal des idées et des opinions d’un révolutionnaire de 1830 [Les éditeurs de l’édition IN ont pu le « reconstituer en grande partie avec des pensées détachées, retrouvées parmi les inédits » (IN, Lpm 277) ; il existe donc un manuscrit pour presque tout le Journal, mais ce n’est pas celui que Victor Hugo a préparé et mis en ordre pour l’impression.] feuillets 020-088

- Idées au hasard [3/7]

- I feuillets 093-094

- II feuillets 095-098

- VII feuillets 099-100

3 – L’édition des « fragments » du présent manuscrit soulève une difficulté qui lui est propre. Pour le manuscrit d’une œuvre publiée par Victor Hugo, nous observons une règle simple : ne retenir que les fragments regroupés dans le Reliquat – et, éventuellement, provenant de l’œuvre achevée elle-même, tout feuillet ou fragment portant une cote inscrite par le notaire Gâtine (car, l’un des buts de l’édition des « fragments » est de pouvoir retrouver même partiellement, l’ordre que Victor Hugo avait donné à ses « fragments »). L’exploitation du manuscrit de l’œuvre proprement dite est ou sera réalisée par le responsable de son édition critique.

Selon cette règle, nous ne devrions éditer du manuscrit n. a. f. 13 398, que le Reliquat, c’est à dire les feuillets 198 à 386. D’autant qu’il existe une excellente édition critique de Littérature et Philosophie mêlées, établie par A. R. W. James – Paris : Editions Klincksieck, 1976, 2 vol. de 424 et 578 pp. Nous avons du cependant, en raison de la reconstitution très singulière du présent manuscrit, adopter une pratique exceptionnelle : certes, nous n'avons pas repris les textes dont le manuscrit figure, ici, en entier (cf. § 2-1), mais nous avons du tenir compte du fait que les manuscrits incomplets des autres textes (cf. § 2-2) n’appartenaient pas au manuscrit préparé par VH pour l’imprimeur et devaient donc être traités comme des « fragments » (c’est surtout vrai pour les bribes du Journal d’un Jacobite et pour le Journal d’un révolutionnaire mais sans doute plus discutable en ce qui concerne les trois Idées au hasard retenues – à noter cependant que l'une d'entre elles (n° VII) porte une cote Gâtine et doit donc, de ce fait, être éditée ici.)

De ces textes « fragmentaires » - comme d’ailleurs de certains fragments du Reliquat – A. R. W. a déjà donné une irréprochable édition critique que nous avons largement utilisée ; nous avons, notamment, reproduit fidèlement le précieux appareil critique en précisant : [note James …]
4 – Un mot sur les éditions partielles antérieures des fragments du ms n. a. f. 13398

- Au commencement, il y a l'édition dite de l'Imprimerie nationale incomplète, imparfaite, incontournable :

Littérature et philosophie mêlées. Œuvres complètes de Victor Hugo. Philosophie I – Paris : Albin Michel, (imprimé par l'Imprimerie nationale ; édité par la librairie Ollendorff), 1934, 480 pp.

avec : (1) la description et certaines variantes du manuscrit de l'œuvre (pp. 277-289), (2) la plus grande partie du Reliquat (pp. 221-251, complété par des Extrait du Carnet de 1820 - pp. 251-253, des Feuilles paginées – pp. 254-263, et de divers Tas de pierres – pp. 264-275), et (3) des articles du Conservateur littéraire de et attribués à VH (a) non reproduits dans Lpm (Appendice II, pp. 351-440) et (b) ceux supprimés ou transformés dans Lpm (Appendice I, pp. 291-351).

- L'édition de Francis Bouvet : Victor Hugo, Œuvres dramatiques et critiques complètes – Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1963, 1750 pp. reproduit le texte de l'IN (pp. 1149-1341), sauf en ce qui concerne le Journal … d'un révolutionnaire de 1830. En l'espèce, l'éditeur adopte un parti discutable : il introduit dans le texte publié par VH, des fragments pris dans le ms. de ce Journal artificiellement reconstitué par les éditeurs de l'IN.

- L'édition Massin donne également le texte de l'IN du Reliquat (04, 898-922), mais elle apporte deux contributions importantes : (1) elle édite, pour la première foi, à notre connaissance, le texte d'articles non publiés par VH et qui seront partiellement repris dans Idées au hasard - I, II, VII- de Lpm – 02, 977-986 ; et, (2) du Journal des idées et des opinions d’un révolutionnaire de 1830, elle donne l'essentiel du texte non pas du ms préparé par VH pour l'imprimeur – qui, nous l'avons noté, a disparu – mais du ms reconstitué artificiellement par les éditeurs de l'IN ; elle édite notamment, en notes, le texte des principaux fragments qui n'ont finalement pas été retenus dans Lpm – 05, 105-120

- et, enfin, l'édition de A. R. W. James, citée, supra, § 3


13 398

f000




sc * BN

13 398

f000

-

Nouv. acq. franç. 13398

Volume de 386 feuillets

13 398

f001-2




sc * chemise * vers 1835 (Journet-Robert)

13 398

f001r

-


Manuscrits
publiés
——

à revoir cependant

pour ce qui en est

publié dans des journaux
——

---------------------

* la mention inférieure est d’une écriture différente de celle du titre

13 398

f001v

-

——

copeaux

——

--------------------

* écrit à l'envers par rapport à la page verso

13 398

f002




blanc

13 398

f002bis




sc * d’une écriture qui serait celle de Louis Koch

13 398

f002bis

-

3e cahier

Manuscrit de V. Hugo

———

Préface de « Littérature et Philosophie mêlées »

«  Journal d’un jeune Jacobite de 1819 « 

«  Journal d’un révolutionnaire de 1830 «  a

———————

Ecrit en mars 1834

——————————

copié b

---------------------

a. les deux dernières lignes sont rayés de traités obliques croisés ; accolades en marge droite et gauche de chaque ligne b. mot inscrit dans un cercle

13 398

f002ter-012




sc * papier n° 18 * VH a plié chaque feuille en deux et écrit sur la moitié droite de chaque page, recto et verso. Il a paginé certains d'entre eux : 2ter (A), 6 (D), 8 (E), 9 (F), 10 (G1), 11 (G²) et 12 (H) * daté, lorsque repris dans Lpm, de mars 1834

13 398

f013*14




sc * feuille de papier blanc plié en deux, ayant pour filigrane d'un côté une coquille et de l'autre les initiales H & C. ; écrits recto et verso, paginés C, D * fin avril-début mai 1825, les corrections semblent de 1834

13 398

f013r

-

C Histoire de Russie depuis l’établissement de Rourik et des Scandinaves jusqu’à nos jours ; Alphonse Rabbe. Un gros volume in-18 de 700 pages. Chez Lecointe et Durey, libraires, quai des Augustins, n° 49 (1825). 1

La France, l’Angleterre et la Russie sont de nos jours a les trois géans de l’Europe. Depuis nos récentes commotions politiques b, ces colosses ont chacun une attitude particulière : l’Angleterre se soutient ;α la France se relève ;α la Russie se lève. Ce dernier empire, jeune encore au milieu du vieux c continent, grandit depuis un siècle avec une rapidité singulière. Son avenir est d’un poids immense dans nos destinées. Il n’est pas impossible que sa barbarie vienne un jour retremper notre civilisation d ;α et le sol russe e semble tenir en réserve des populations sauvages pour nos régions policées.

Cet avenir de la Russie f, si important aujourd’hui pour l’Europe, donne une haute importance à son passé. Pour bien deviner ce que sera ce peuple, on doit g étudier soigneusement ce qu’il a été. Mais rien de plus difficile qu’une pareille étude. Il faut marcher comme perdu au milieu d’un chaos de traditions confuses, de récits incomplets, de contes, de contra­dictions, de chroniques h tronquées. Le passé de cette nation est aussi ténébreux que son ciel, et il y a des déserts dans ses i annales j comme dans son k territoire.

Ce n’est donc pas une chose aisée à faire qu’une bonne histoire de Russie, ce n’est pas, certes l une médiocre entreprise que de traverser cette nuit des temps, pour aller, parmi tant de faits et de récits qui se croisent et se heurtent, à la conquête de la vérité. C’est en quelque sorte une autre invasion de Russie, qui exige aussi de grandes forces et un grand courage. Mr Alph. Rabbe l’a tenté ; et plus heureux que l’autre m conquérant, il est revenu vainqueur. Il faut que n l’écrivain o saisisse p hardiment le fil de ce dédale historique, qu’il en débrouille q les ténèbres, que son érudition laborieuse r jette de vives lumières

---------------------

* Ce texte est un compte rendu de VH - jamais publié du vivant de l’auteur - sur le livre cité d’Alphonse Rabbe. L’IN (1934), Plm, 279-279, [reproduit dans M02, 980-82], le publie presque entièrement, en essayant de lui restituer sa forme première (1824-25), avant les modifications introduites, plus tard, sans doute en 1834, à la veille de son insertion dans Lpm. Les corrections non seulement améliorent et allègent le style, mais visent surtout à effacer toutes mentions à A. Rabbe et à transformer le compte rendu d’un ouvrage en une réflexion moins circonstancielle sur la place de la Russie. A. R. W. dans son édition critique de Lpm (1976), donne le texte avec toutes ses variantes (t. 1, pp. 70-75). Nous ne proposons que quelques légères modifications à ce travail de référence. Ce texte est repris dans Lpm, Journal d’un jeune jacobite de 1819, sous la rubrique Histoire [éd. James I, 70-75 ; éd. Bouquins, Critique, 64-66]
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   33

similaire:

Littérature et Philosophie mêlées iconAlain, littérature et philosophie mêlées, sous la direction de Michel...
«selon [son] opinion dans la grande famille des écrivains», s’y trouve donc minorée tandis qu’en sont absents les noms d’André Maurois...

Littérature et Philosophie mêlées iconAtelier de philosophie animé par alexandre schild saison 1 (2015-2016)...

Littérature et Philosophie mêlées iconA 14h30 journaux, litterature, philosophie
«album du figaro» 2ème Edition 1875. Grd in 8 à l’italienne. Cart d’édit ILL de A. Souze. Tranches dor. Second plat légèrement frotté....

Littérature et Philosophie mêlées iconLa Semaine de la Solidarité Internationale Du 11 novembre au 2 décembre 2011 au Puy-en-Velay
«Réflexions et enseignement» : Des professeurs de philosophie proposeront aux lycéens de réfléchir au thème : «La solidarité sous...

Littérature et Philosophie mêlées iconNote sur l’architecture des formations préparant aux métiers de l’enseignement...
«Philosophie et philosophie du langage» r- cohabilitée avec Lyon 3 et l’ens de lyon

Littérature et Philosophie mêlées iconRecherche refusé par le Mercure de France et publié seulement 45...
«tout ce qui n’est pas littérature et philosophie est du temps perdu» : sa vocation, loin d’être brusque et tardive, mûrit depuis...

Littérature et Philosophie mêlées iconPhilosophie

Littérature et Philosophie mêlées icon1952 Histoire de la philosophie

Littérature et Philosophie mêlées iconManuel Philosophie Politique

Littérature et Philosophie mêlées icon2012, p. 41-54 Philosophie de l'art (P. Muckensturm)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com