Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune)





télécharger 0.72 Mb.
titreIntroduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune)
page19/19
date de publication06.11.2017
taille0.72 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   19
Collaboradores da mesma obra de civilização, tão juntos temos trabalhado, Portugueses e Brasileiros, que para sempre ficámos irmãos. As duas pátrias são como que suspendem o vôo na sequênciade um destino eterno, para se unirem sob a asa da sua tradição ancestral, como duas águias oriundas dos serros da Lusitânia que quisessem sentirpor um instante o calor do agasalho comum (…) Portugal descobriu, povoou e defendeu contra a cobiça dos estranhos o vasto território do Brasil. O Brasil independante de hoje tem pois de agradecer a Portugal o facto de ele lhe ter legado intacto, à custa de torrentes de sangue e torrentes de lágrimas, tamanho e tão rico património. Mas Portugal tem que agredecer ao Brasil independente de hoje a energia, a bravura, a inteligência e o amor da raça com que ele tem sustentado, desenvolvendo a sua obra, o Brasil, que foi a maior glória do seu grande passado”. Archives du ministère des Affaires étrangères portugais, fichier divers Brésil : “Viagem ao Brasil de S. Exa o senhor Presidente da República ” (3° Piso, A18, M13) – Discours du 17 septembre 1922.

3 La traduction en français de ce traité est consultable en ligne : http://untreaty.un.org/unts/144078_158780/18/3/8590.pdf


1 Version française d’une communication présentée lors du symposium international Frontera(s) y sensibilidad(es) en las Américas, organisé par Frédérique Langue et Salvador Bernabéu à l’Escuela de Estudios Hispano-américanos/Consejo superior de investigaciones científicos, Séville (Espagne) les 28/30 avril 2010, sous l’intitulé : « Objetos y sensaciones que desmienten la frontera. El Chaco en situación de colonización (años 1920/30) ».

2 Pablo Wright, Ser~en~el~sueño. Crónicas de historia y vida toba, Buenos Aires, Editorial Biblos, 2008, p. 92.

1 Ramón Monte Domecq, La República del Paraguay en su primer centenario, Buenos Aires, Compania sud-americana de billetes de banco, 1911 ; Arsenio López Decoud (e. a.), La República del Paraguay, un siglo de vida nacional, 1811-1911, Buenos Aires, Talleres gráficos de la Cia general de fósforos, 1911.

2 Raúl Mandrini, La Argentina aborigen. De los primeros pobladores a 1910, Buenos Aires, Siglo Veintiuno, 2008, p. 267.

1 Pablo Wright, Ser~en~el~sueño. Crónicas de historia y vida toba, op. cit., p. 77-124.

2 Cf. le système imagen previa/imagen in situ analysé par María Andrea Nicoletti pour les Salésiens en Patagonie, dans Indígenas y misioneros en la Patagonia. Huellas de los salesianos en la cultura y religiosidad de los pueblos originarios, Buenos Aires, Ed. Continente, 2008, p. 57.

3 Observable en particulier dans les courriers, les mémoires, les rapports des militaires explorateurs.

1 Lettre du père Emilio Sosa Gaona à D. Rinaldi, 1923. Archives salésiennes de María Auxiliadora, Asunción, cité dans Bridget Maria Chesterton, Guarani nationalisme. The Paraguayan Chaco Frontier between Liberalismo and Febrerismo, 1904-1936, thèse Ph-D inédite, Stony Brook University, 2007, p. 159-160.

2 Amancio Pampliega, Fusil al hombro, Asunción, NAPA, 1982, p. 66.

3 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), La Paz, APCOB/Plural, 2002 [1912 pour l’édition française utilisée pour cette étude], p. 52-53.

4 Jehan Vellard, « Une mission scientifique au Paraguay (15 juillet 1931-16 janvier 1933) », Journal de la Société des Américanistes, 1933, vol. 25, n° 2, p. 303.

5 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), op. cit., p. 36.

6 Jehan Vellard, « Une mission scientifique au Paraguay (15 juillet 1931-16 janvier 1933) », op. cit., p. 303.

7 Jesus Lara, Repete. Diario de un hombre que fue a la guerra del Chaco, La Paz, Lib. Ed. “Juventud”, 1978 [1937], p. 85.

8 Emilio Sarmiento, Memorias de un soldado de la guerra del Chaco, Buenos Aires/Caracas, El Cid editor, 1978, p. 56 et 61.

1 Cnel. Arturo Bray, Armas y letras (Memorias), Asunción, Ediciones NAPA, 1981, tome I, p. 184.

2 Heriberto Florentín, Lo que he visto en Boquerón, Buenos Aires, Ed. Asunción, 1957, p. 43.

3 Ángel Ayoroa, « Una interesante exploración al interior del Chaco », Revista militar, La Paz, 1927, p. 524.

4 Cf. Noticias Gráficas (Buenos Aires) qui titrait le 25 juin 1933 p. 11, à propos d’une incursion des Chulupíes dans le Chaco argentin, « Se trata de una tribu que no es guerrera pero que a veces pelea con otras CANIBALES ».

5 Cf. Alejandro von Eckstein, Pitiantuta. La Chispa que Encendió la Hoguera en el Chaco Paraguayo. Expedición del general Belaief, Asunción, 1986.

6 Jehan Vellard, « Une mission scientifique au Paraguay (15 juillet 1931-16 janvier 1933) », op. cit., p. 303.

7 Jehan Vellard, « Une mission scientifique au Paraguay (15 juillet 1931-16 janvier 1933) », op. cit., p. 304.

8 Amancio Pampliega, Fusil al hombro, op. cit., p. 66.

1 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), op. cit., p. 6.

2 Pablo Wright, Ser~en~el~sueño. Crónicas de historia y vida toba, op. cit., p.  110.

3 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), op. cit., p. 72.

4 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), op. cit., p. 124.

5 Erland Nordenskjold, La vida de los indios. El Gran Chaco (Sudamérica), op. cit., p. 6.

6 Cnel. Arturo Bray, Armas y letras (Memorias), Asunción, Ediciones NAPA, 1981, tome I, p. 183.

7 Cité dans Bridget Maria Chesterton, Guarani nationalisme. The Paraguayan Chaco Frontier between Liberalismo and Febrerismo, 1904-1936, op. cit., p.  80.

1 Ángel Ayoroa, « Una interesante exploración al interior del Chaco », op. cit., p. 517, 524.

2 Cf. Bridget Maria Chesterton, Guarani nationalisme. The Paraguayan Chaco Frontier between Liberalismo and Febrerismo, 1904-1936, op. cit., p. 167-168, et Marie Morel, Médiations dans l’Enfer Vert. Les missions salésiennes du Haut-Paraguay, 1900-1948, mémoire de master d’histoire inédit, Rennes 2, 2008.

3 Cnel. Arturo Bray, Armas y letras (Memorias), Asunción, Ediciones NAPA, 1981, tome I, p. 183.

4 Cf. Perasso José A. Perasso, Crónicas de cacerías humanas. La tragedia ayoreo, Asunción, El Lector, colección Sociología 1, 1987.

5 Cf. Branislava Súsnik, Miguel Chase-Sardi, Los indios del Paraguay, Madrid, MAPFRE, 1995 ; René D. Harder Horst, The Stroessner Regime and Indigenous Resistance in Paraguay, Gainesville, University Press of Florida, 2007.

6 Catalogue de la collection ethnographique publié dans El Liberal (Asunción), 25 novembre 1933, p. 6-7.

1 Branislava Súsnik, Miguel Chase-Sardi, Los indios del Paraguay, op. cit., p 288.

2 Archives Puerto Casado, dépouillées par Marie Morel.

1 Lettre du consul de France à Porto Alegre, Henry Hulot, à la DAS, PA 18/03/1948. AMAE, S. B Amérique, s. s. Brésil, c. 33.

1 Pierre Guillen, « Le discours politique au moment de Fachoda »…, p. 19.

2 Voir par exemple, sur la politique culturelle internationale allemande, Françoise Kreisler, L’action culturelle allemande…

3 M. Brueziere, L’Alliance Française…, p. 11.

4 Hugo Rogélio Suppo, « Le Brésil pour la France »,… p. 127.

5 Sur la politique culturelle internationale brésilienne et Portugaise voir, par exemple, respectivement, Juliette Dumont, L’Institut International de Coopération Intellectuelle et le Brésil… et Marie-jo Ferreira, « As comemorações do Primeiro Centenário da Independência brasileira ou a exaltação de uma modernidade luso-brasileira »…

1 Ici je ne prends pas en considération la culture portugaise comme étrangère à la culture brésilienne, au contraire, j’accepte l’idée que la première est la condition sine qua non de la seconde.

Sur la présence culturelle française au Brésil au XIXe siècle et première moitié du XXe voir Mônica Leite Lessa,, L’influence intellectuelle française au Brésil…; Denis Rolland, La crise du modèle français…; Hugo Rogélio Suppo, Politique culturelle française au Brésil…

2 Cité par Denis Rolland, La crise du modèle français…, p. 315.

1 Il ne faut pas oublier l’importance du théâtre aux années quarante, particulièrement du théâtre français et du propre Louis Jouvet qui, à l’époque, était très réputé au Brésil.

Sur le passage de Louis Jouvet au Brésil, voir Denis Rolland, Louis Jouvet… ; sur l’histoire du théâtre français au Brésil, voir Marcio Rodrigues Pereira, Le théâtre français au Brésil

2 Denis Rolland, Louis Jouvet…, dans la présentation.

3 Marcio Rodrigues Pereira, Presença cultural francesa no Brasil

1 Stanislas Jeannesson, La Guerre froide…, P. 31.

1 Sur ce sujet des pays de l’Est et asiatiques, voir par exemple l’article d’Anne-Chantal Leandri-Lepeuple, « L’enjeu culturel de Radio Free Europe, Radio Liberty et RIAS »…

Dans cet article, Anne-Chantal nous montre comment les radios des pays de l’Est et asiatiques, soutenues par les Etats-Unis et les pays de l’Europe occidentale, se servent de programmes qui valorisent les éléments de la culture musicale, folklorique et religieuse locaux pour alimenter la résistance à l’universalisme soviétique. Dans les pays asiatiques par exemple, la Radio Liberty va « également considérer l’islam comme un élément de résistance et, à ce titre, la résurgence identitaire du monde musulman fut prise en compte et soutenue », dans « la Radio Free Afghanistan, les émissions furent systématiquement ouvertes par une lecture du Coran pour mettre l’accent sur la religion, spécificité culturelle à utiliser dans la lutte contre les Soviétiques », p. 60.

2 Macunaíma est un personnage de la littérature brésilienne créée par l’écrivain Mário de Andrade en 1928, l’année de la première édition de son livre Macunaíma. Il représente, selon l’idée de son créateur, l’âme du peuple brésilien. En raison de son grand succès national tant pour le public que pour la critique, dû au charisme du personnage, en 1969 le réalisateur Joaquim Pedro de Andrade adapte le roman au cinéma, avec le même titre.

3 Fondé en mars 1922, le Parti Communiste Brésilien est mis dans l’illégalité en juin de la même année. Il a acquit nouvellement le droit à la légalité en 1945 et a se droit a été une autre fois retiré en avril 1947. Ensuite, il ne reviendra que comme parti politique légal seulement en 1985, avec la fin de la dictature militaire.

Le Brésil et l’URSS n’ont pratiquement pas des relations diplomatiques entre 1917 et 1945. Ils ont un bref rétablissement de ces relations entre avril 1945 et octobre 1947, l’année où le Président Dutra rompt unilatéralement les contacts avec l’URSS. Les relations diplomatiques sont rétablies en novembre 1961. Mais cette fois avec une série de contraintes, comme les impositions faites par le gouvernement brésilien au nombre limité de fonctionnaires russes pour l’Ambassade à Rio de Janeiro et l’interdiction à ces mêmes fonctionnaires de s’éloigner de l’Ambassade au-delà d’un rayon de plus de 35 kilomètres. Avec le coup d’Etat militaire en 1964, les relations entre les deux pays restent presque nulles jusqu’à la fin des années soixante-dix.

En rapport à la Chine, le Brésil rompt ses relations diplomatiques en 1949. Il reconnaît officiellement la République Populaire de Chine seulement en 1974.

1 Rapport de la Mission en Amérique Latine. Paris, 01/07/1945. DGRC, MAE, AMAE.

2 Lettre du consul de France à Porto Alegre, Henry Hulot, à la DAS, PA 18/03/1948. AMAE, S. B Amérique, s. s. Brésil, c. 33.

3 Idem.

4 Idem.

1 Plan d’action pour l’Amérique Latine (très confidentiel). DGRC. (Date illisible) Paris, 1947. AMAE, S. Relation culturelle, 1945-1947, c. 144.

2 Lettre d’Ambassadeur d’Astier au MAE. Rio 30/03/45. Service des Œuvres, MAE, AMAE.

3 Note interne de la DGRC, MAE. Paris 22/09/1948). AMAE.

1 M. Brueziere, L’Alliance Française…




1   ...   11   12   13   14   15   16   17   18   19

similaire:

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconChapitres dans des ouvrages collectifs
«Introduction», dans Florence Bourillon et Nadine Vivier, dir. De l’estime au cadastre, les systèmes cadastraux en Europe aux xixe-xxe...

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconBibliographie 48 Introduction «La commune est le berceau de la démocratie»

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconBibliographie p Introduction Indications pour la rédaction de l’introduction...

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconUne introduction à sa bibliographie

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconIntroduction Situer dans le temps Rappeler les connaissances passées...

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconLa fin de l'ancien régime, introduction
«non plus divisible que le point en géométrie.» Parallèlement les mêmes auteurs ont posées une autre doctrine

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconProgramme les Rencontres proposent deux points forts
«Commune présence, chargée de désirs et d'ambitions, pour dire la volonté de s'investir au plus près des autres, d'ouvrir les regards,...

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) icon1° Pourquoi une «introduction générale» à l’histoire des Temps Modernes ?

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconPlan introduction
«bourrage» mais elle devient surtout un vecteur de conseils dirigés en compétences. IL embauche donc des cadres spécialisés dans...

Introduction (ou insérer dans les chapitres géogr et rédiger une introduction commune) iconI. Introduction : les origines






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com