À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016





télécharger 66.66 Kb.
titreÀ l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016
date de publication23.10.2016
taille66.66 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

logo caf 5 6000logo_b_zwart_200-25


La Maison Anne Frank en résidence à Stavelot

Journées portes ouvertes

30-31 janvier 2016

Avril 2015 -Mai 2016

L’Abbaye de Stavelot accueille la Maison Anne Frank (Amsterdam)

« en résidence » autour d’une exposition inédite

et de nombreuses animations.

La Maison Anne Frank (Amsterdam) est accueillie à l’Abbaye de Stavelot pour 13 mois de « résidence ».

La fondation néerlandaise et Espaces, Tourisme &Culture, l’association gestionnaire de l’Abbaye de Stavelot et de son site, se sont associées pour la création d’une exposition inédite qui s’intègre à l’espace muséal de l’Abbaye.

Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016.
Dans ce cadre, la Maison Anne Frank, l’ASBL Espaces, Tourisme &Culture et leurs partenaires proposent un week-end portes ouvertes aux enseignants, éducateurs, bibliothécaires et travailleurs sociaux les samedi 30 et dimanche 31 janvier 2016.
Ces journées vous permettront de rencontrer l’équipe francophone de la Maison Anne Frank – ainsi que ses différents partenaires -, de visiter l’exposition et de préparer votre visite avec des jeunes, de découvrir les ateliers ainsi que d’autres expositions de la Maison Anne Frank disponibles en Wallonie et les projets et outils éducatifs que nous développons à destination de la jeunesse.
Le samedi après midi (à partir de 13 heures) est réservé aux personnes qui ont pris rendez-vous avec l’équipe de la Maison Anne Frank. Entrée sur liste d’invitation uniquement.

Contact : Christine LOREAU c.loreau@annefrank.nl

Le dimanche (de 10 heures à 17 heures) pour bénéficier gratuitement de l’entrée et d’une visite animée par un guide (visites prévues à 10 heures et 14 h 30) merci de prendre contact avec le service éducatif de l’Abbaye de Stavelot : educatif@abbayedestavelot.be

L’exposition retrace la vie d’Anne Frank dans son contexte historique, de sa naissance en 1929 à son décès au printemps 1945, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen en Allemagne.


La Maison Anne Frank en résidence à Stavelot :

3 avril 2015 – 26 mai 2016
Présentation de l’exposition à Stavelot
Une exposition Anne Frank inédite

La vie d’Anne Frank est le fil rouge de cette exposition qui se déploie de façon chronologique sur deux niveaux de l’espace muséal de l’Abbaye.

Au rez-de-chaussée, dans la Chapelle, la première partie de l’exposition, qui s’ouvre par un film introductif, retrace l’histoire de la famille Frank de la Grande Guerre à juillet 1942, date à laquelle la famille d’Anne entre dans la clandestinité.

L’histoire familiale est décrite au travers de nombreux documents photographiques issus de l’album des Frank.

Au-dessus d’une frise centrale chronologique apparaît le contexte historique, présenté grâce à une sélection de documents permettant au visiteur de mesurer, d’un panneau à l’autre, l’impact des événements sur la vie d’Anne : de sa naissance en 1929 - l’année où débute la terrible récession économique mondiale - jusqu’à son treizième anniversaire à l’occasion duquel elle reçoit le fameux cahier rouge à carreaux qu’elle va emporter dans la cachette pour y écrire un journal intime. Amsterdam est alors occupée par les Allemands et les Juifs y sont en danger.
Alors que les Frank se rendent vers l’appartement qui va leur servir de cachette, les visiteurs sont amenés à se déplacer au second étage, dans les Combles de l’Abbaye où se tient la seconde partie de l’exposition.

Le visiteur se retrouve alors aux portes de « l’Annexe » : on entre et y découvre une réplique du Journal d’Anne et les murs de sa chambre, ainsi que l’univers où elle a vécu et écrit durant 25 mois de réclusion.

Jusqu’en août 1944… Les événements s’enchaînent dès lors rapidement : l’arrestation, la déportation et la fin de sept des huit clandestins, parmi lesquels Anne et sa sœur Margot.

Seul Otto Frank a survécu. Le père d’Anne prend alors la parole et s’adresse aux générations futures.

Le survivant d’Auschwitz entreprend un véritable combat contre l’oubli qui se cristallise autour de l’application effective de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dont l’Article Premier orne un mur, en fin de parcours.


«Tu sais depuis longtemps que mon souhait le plus cher est de devenir un jour journaliste et plus tard un écrivain célèbre. Après la guerre, je veux en tout cas écrire un livre intitulé « L’Annexe » reste à savoir si j’y arriverai, mais mon journal pourra servir…» Anne Frank, 11 mai 1944.
L’adolescente qui voulait continuer à croire, malgré tout, « en la bonté innée des hommes », rêvait de devenir « journaliste » ou « un écrivain célèbre ».

Elle s’évadait par l’écriture et voulait « vivre » même «  après la mort ».
Par la publication de son journal, son père a réalisé le vœu de sa fille, mais il est allé plus loin : il voulait que les générations futures soient averties, éduquées, engagées, conscientes et… libres.

Dans les réponses aux nombreux courriers qu’il recevait, il terminait souvent par cette phrase, que l’on retrouve à la fin de l’exposition : « J’espère que le livre d’Anne influencera le reste de votre vie, de sorte que, dans la mesure du possible et selon votre situation, vous travaillerez à l’unité et à la paix. »
La Maison Anne Frank : qui sommes nous ?
En 1957, Otto Frank crée la fondation Anne Frank ; le 3 mai 1960, il ouvre la cachette au public. Le musée à Amsterdam s’appelle désormais la Maison Anne Frank.

Dès ses débuts, la Maison Anne Frank n’est pas uniquement un musée : Otto Frank y organise des séminaires d’été pour des jeunes venus du monde entier.

Depuis son décès, en 1980, la Maison Anne Frank poursuit les missions qui lui ont été confiées par son fondateur : œuvrer, partout dans le monde, à faire connaître l’histoire d’Anne Frank, à protéger sa mémoire et les lieux où elle a écrit son journal, à Amsterdam.

Dans le même temps, la mission éducative de la Maison Anne Frank l’amène à concevoir des outils pédagogiques et à mener des projets pédagogiques. Elle œuvre ainsi, dans le sillage dessiné par son fondateur, à combattre, partout où cela lui est possible, le racisme, l’antisémitisme et toute forme de discrimination.

Elle œuvre encore pour la défense de la paix, la démocratie et les Droits de l’Homme, partout où cela est possible, sur les cinq continents.

Le musée à Amsterdam accueille aujourd’hui plus d’un million de visiteurs par an et la Maison Anne Frank intervient également chaque année auprès d’un million d’adolescents, dans plus de soixante pays du monde.


L’exposition Anne Frank à Stavelot, du point de vue pédagogique… https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpl1/v/t1.0-9/11703068_411340119066888_9034812305889999404_n.jpg?oh=ffacae32d5757e9d36131d6a5b3f5fa7&oe=56d7e204

La Maison Anne Frank propose aux enseignants en visite à Stavelot avec leurs classes un véritable parcours pédagogique qui se déroule sur la journée.
Des ateliers et animations pédagogiques, complémentaires à l’exposition, sont proposés aux scolaires afin que chaque élève bénéficie au maximum de la visite.

L’accompagnement, adapté à l’âge et au niveau des élèves, est effectué par des animateurs compétents, spécialement formés dans cet objectif par les pédagogues de l’équipe francophone de la Maison Anne Frank.

La visite guidée et les ateliers pédagogiques sont issus d’une expérience de trente années dans une cinquantaine de pays du monde.

Evalués en France et en Belgique francophone, les ateliers proposés ont été sélectionnés pour leur pertinence, en lien avec les programmes scolaires et instructions officielles en vigueur en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ils sont également adaptés aux programmes et instructions officiels en vigueur en France, en particulier pour les classes de Troisième et de Première, en lien avec les programmes d’histoire.
L’objectif de ce livret est de vous aider à préparer la visite avec vos élèves, à choisir les programmes et ateliers complémentaires qui vous semblent les plus pertinents pour vos classes de façon à insérer cette journée dans un parcours pédagogique plus large.
La visite de l’Exposition n’est pas une fin en soi, c’est une activité pédagogique qui peut judicieusement s’inscrire dans un projet plus vaste, en lien avec les thématiques développées, à savoir Histoire, mémoire et éducation morale et citoyenne.
« Pour construire un avenir, il faut connaître le passé » - Otto Frank

Une leçon d’histoire et d’humanité
L’objectif de l’accompagnement pédagogique (visite animée et ateliers) est d’approcher l’histoire de la Shoah au travers du regard et du point de vue d’une adolescente, Anne Frank, devenue une figure emblématique des victimes de la Shoah, de son histoire de vie et de son témoignage.

Au-delà d’une leçon d’histoire, les animations - visite animée par des guides et ateliers – sont proposées afin d’amener les élèves à découvrir les processus qui ont mené au meurtre planifié de 6 millions d’êtres humains - parmi lesquels un million et demi d’enfants – et de les accompagner à penser ces évènements, en faisant des liens fertiles avec leur vécu, aiguisant leur perception du présent et de ses enjeux. https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/11707603_411340085733558_5772896392898139433_n.jpg?oh=d2c04980fbd920c152122143ee23edcc&oe=5713f9a9

Il s’agit de les aider à cheminer en pensée en leur fournissant des repères et en interrogeant l’Histoire.

« Comment cela a-t-il été possible ? Comment en est-on arrivé là ?» ; « Comment des millions de personnes ont-elles été amenées à ‘laisser faire’ ? » ; « Comment les contemporains d’Anne Frank ont-ils été aveuglés ? Dans quel brouillage se trouvaient-ils ? » …

Le Shoah n’était pas inéluctable !

Ces cheminements nous mènent à questionner le présent : « Et nous, qu’est-ce que nous ne savons pas voir? Que laissons-nous faire aujourd’hui ? ». Les jeunes sont conduits à concevoir la nécessité impérieuse de s’engager pour défendre la démocratie et les Droits de l’Homme et ce, partout dans le monde.

Loin d’une leçon moralisante, il s’agit d’aider les visiteurs à penser par eux-mêmes, afin de devenir des citoyens libres et éclairés dans le choix de leurs actes et de leurs engagements présents et à venir.

Nous ne pourrons plus dire que « nous ne savions pas ».

Pourquoi Anne Frank ? Une histoire de vie qui fonctionne comme un véritable levier pédagogique c:\users\admin\pictures\afh\images afs sous copyright\basses définitions\anne portrait 75dpi.jpg

Le récit de l’histoire de vie d’Anne Frank, situé dans le contexte historique, permet d’aborder autrement l’histoire de la Shoah et d’éduquer à la citoyenneté
L’histoire d’Anne Frank a toujours, et partout dans le monde, un fort impact sur les adolescents : elle a l’âge de ses lecteurs, ses mots, son idéal d’un monde plus juste leur parlent et son destin les révolte.

Du point de vue de l’enseignant, cette histoire de vie - retracée dans son contexte - constitue un formidable levier pédagogique.

Le récit de l’histoire familiale des Frank et de leurs proches (parmi lesquels les autres clandestins avec qui ils se sont cachés) constitue un support particulièrement fertile qui permet d’aborder l'essentiel des évènements survenus en Europe occidentale de 1929 à l’Après-guerre.
Loin de survoler l’histoire en se contentant de l’illustrer, cette étude permet aux élèves de « toucher du doigt » l’impact des évènements politiques majeurs et d’approcher la mesure, au-delà d’une succession de dates et de nombres, de ce que fut l’assassinat planifié de six millions d’êtres humains, parmi lesquels un million et demi d’enfants, au seul motif qu’ils étaient nés juifs.
« Ce n’est pas six millions de Juifs que l’on a assassinés, mais un seul, et cela six millions de fois » (Abel Herzberg).

L’histoire d’Anne permet encore de dessiner un itinéraire à travers l'Europe sous domination nazie, développé dans l’exposition en 5 étapes (voir pages suivantes).
Anne Frank est un symbole. Il n’est pas question de l’idéaliser ou de sacraliser son souvenir, elle a été l’une des victimes du plus terrible projet qu’ait conçu l’humanité : la destruction de millions d’êtres humains parce qu’il avait été décidé qu’ils ne devaient plus vivre.

Contrairement à des millions d’anonymes, dont toute trace de vie a été détruite avec eux, nous pouvons retracer l’histoire de vie d’Anne Frank avec précision : tout d’abord à partir de son témoignage, mais aussi de centaines de photos et documents de famille qui ont été préservés.

C’est, à la fois, une histoire parmi des millions d’autres (Anne Frank était une enfant et une adolescente comme beaucoup d’autres de son époque) et une histoire singulière, celle d’une enfant issue d’une famille consciente et éclairée qui a tout fait pour tenter d’échapper aux nazis.
« C’est grâce au Journal d’Anne Frank, que la Shoah et le sort des Juifs sont connus dans le monde entier… » (Simone Veil, Amsterdam 2003)
Le succès universel du Journal d’Anne Frank a fait d’elle une figure emblématique ; son histoire l’est aussi : elle illustre le piège conçu par les nazis pour détruire des millions d’êtres humains, coupables du seul crime d’être nés, et, du point de vue des victimes, l’absence d’issue, l’impossibilité de fuir, le besoin constant de la solidarité…

Parmi les clandestins de l’Annexe, seul Otto Frank, le père d’Anne, a survécu. (le taux de survivants de la Shoah est de moins de 4%)
Nos projets, animations pédagogiques et ateliers, sont issus d’une expérience internationale et conçus afin de faire connaître l’Histoire pour mieux apprendre aux jeunes à devenir des citoyens conscients, éclairés, vigilants et actifs.

Les ateliers pédagogiques proposés à Stavelot en complément à la visite guidée
Au–delà de la visite guidée de l’exposition, l’accueil des groupes peut être organisé à la journée. Des ateliers pédagogiques, créés par la Maison Anne Frank, complètent la visite de l’exposition.

Chacun dure environ une heure trente. Ils se déroulent, comme la visite guidée, en groupes de 15 à 20 participants maximum. Les ateliers sont conçus et animés sous forme de pédagogie active. Il s’agit de véritables séquences d’animation pédagogique dont les thématiques sont liées à celles abordées lors de la visite guidée qu’elles complètent.

  • L’île imaginaire

Adaptable à partir de 10 ans – Une heure trente à deux heures

Un atelier d’expression basé sur l’analyse de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Un atelier ludique et efficace pour mieux connaître les droits et les défendre.

  • Anne et les autres

Adaptable à partir de 10 ans – Une heure trente à deux heures

Les participants répartis en groupes découvrent des « valises » : chacune contient des informations sur l’histoire de vie des clandestins de l’Annexe et des personnes qui les ont aidés.

  • La ligne du temps

De préférence à partir de 14 ans – Une heure trente

Un atelier pour se familiariser avec la chronologie et l’Histoire, à prévoir, de préférence, à l’issue de la visite de l’exposition. Pour approfondir le contexte et acquérir les repères historiques.

  • Passé / Présent

De préférence à partir de 14 ans – Une heure trente. (15 élèves maximum)

Atelier proposé exclusivement à l’issue de la visite guidée (signaler au guide, au début de la visite, le choix de cet atelier pour ce groupe)

A partir d’un document présenté lors du parcours d’exposition, les jeunes sont amenés à une réflexion en termes d’éducation à la citoyenneté. Ils réinvestissent la grille d’analyse proposée dans des situations actuelles, présentées sous forme de clips vidéo.

Les enseignants et accompagnateurs sont invités à se joindre au groupe d’élèves lors des ateliers.

30-31 janvier 2016 Journée Portes ouvertes à Stavelot

Il vous est demandé, afin de bénéficier de la gratuité pour l’entrée et pour organiser les visites guidées de vous inscrire auprès du servie éducatif de l’Abbaye, en précisant quel horaire vous conviendrait :

Visite animée par un guide (2 heures) :

  • Dimanche 31 janvier 2016 à 10 heures,

  • Dimanche 31 janvier 2016 à 14 h 30

Service éducatif : educatif@abbayedestavelot.be

Ces portes ouvertes vous permettront également de rencontrer l’équipe francophone de la Maison Anne Frank, ainsi que ses partenaires présents pour l’occasion, qui vous présenteront leurs formations:

Le Centre d’Autoformation et de formation continue (CAF) pour l’enseignement organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles

http://www.lecaf.be/

Le CEJI (Organisation internationale sans but lucratif fondée en 1991, le CEJI défend les individus et les organisations de différentes cultures, milieux et religions pour promouvoir une Europe diverse et inclusive)

www.ceji.org/fr

ainsi que les projets éducatifs développés par le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ)

http://www.cclj.be/
Les projets développés par la Maison Anne Frank en Fédération Wallonie Bruxelles

Vous pourrez encore découvrir les projets pédagogiques de la MAF en Belgique francophone, en particulier l’exposition Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui (version franco- néerlandaise) et le projet d’éducation par les pairs proposé aux établissements scolaires et structures éducatives pour la jeunesse : http://www.annefrank.org/ImageVaultFiles/id_16811/cf_21/Educationparlespairs-Ao-t2014.PDF

Lire et écrire avec Anne Frank, une toute nouvelle exposition destinée aux bibliothèques jeunesse et aux établissements scolaires, support à un atelier d’écriture (9 à 16 ans)

http://www.annefrank.org/ImageVaultFiles/id_16812/cf_21/Expo_Lire_et_-crire-Ao-t2014.PDF

Les formations pour enseignants

http://www.annefrank.org/fr/Education/Portail-des-enseignants/Francais/Formations-pour-les-enseignants/

Les outils pédagogiques développés en partenariat avec les Editions Belin

http://www.annefrank.org/fr/Education/Portail-des-enseignants/Francais/Ressources-pedagogiques11/Outils-edites-chez-Belin/

Vous pourrez ensuite vous informer sur nos derniers projets partenariaux en Belgique francophone :

  • Formations CAF et projets développés à compter de la rentrée 2016 pour l’enseignement officiel

  • Partenariat spécifique en Province du Luxembourg


https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/10390222_364564967077737_6737078953835925825_n.jpg?oh=3af92e7597b89838dffb7b5276ccb0f2&oe=57104450

Formation enseignants et éducateurs francophones à Stavelot 18-22 avril 2015

En résumé : Week-end portes ouvertes à Stavelot avec la Maison Anne Frank
Quand ? 30 – 31 janvier 2016

Le 30 janvier après-midi sur rendez-vous uniquement

Le 31 janvier de 10 heures à 17 heures
Où ?

Abbaye de Stavelot

http://www.abbayedestavelot.be/fr/contact#.Vnp3XfnhDZ4
Pour qui ?

Les enseignants, les éducateurs, les bibliothécaires et les travailleurs sociaux

Il est nécessaire d’annoncer sa participation et de réserver une visite guidée de l’exposition auprès du service éducatif : educatif@abbayedestavelot.be

Les enseignants, bibliothécaires, animateur et travailleurs sociaux ayant annoncé leur présence recevront une pochette de documentation incluant un DVD de la Maison AF et un bon de réduction de 10% sur leurs achats en librairie valable le jour même pour les publications de la Maison AF




Réservations :

educatif@abbayedestavelot.be

Renseignements :

Espaces Tourisme et Culture asbl – Abbaye de Stavelot

Cour de l’Abbaye, 1 – 4970 Stavelot

Tel : +32(0)80 88 08 78 – Fax : +32(0)80 88 08 77 – www.abbayedestavelot.be


Contacts :

logo_b_zwart_200-25

Maison Anne Frank

Christine Loreau Sylvie Tissier

Correspondante Europe francophone Projets jeunes
c.loreau@annefrank.nl s.tissier@annefrank.nl

c:\users\admin\downloads\fwb ok.jpgc:\users\admin\downloads\new_pac.png


similaire:

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconAbbaye de Jumièges – Exposition du 2 mai au 31 octobre 2013
«land art» autour d’une thématique commune : l’eau. L’imagination de chacun s’est ensuite laissée emporter par le lieu pour réaliser...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconDiapositives montrant les manifestations du 11 j anvier dans plusieurs villes du monde
«espace physique de la rue» et «espace médiatique». L’espace public est l’espace matériel, d’échange. C’est une double spatialité...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconExposition au Musée Fabre (28. 11. 2015 – 06. 03. 2016)
«Les conditions d’appropriation des objets de l’exposition par les Occidentaux»

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconCette exposition cible la mode des années 50 en France, et plus précisément...
«allurent» la silhouette ainsi recomposée, les épaules menues, les gorges avantageuses modélisent une féminité nouvelle qui servira...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconCE2, jusqu'à 10 000 (l'absence de mot spécifique pour désigner le...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconCours : dates non définies : journées de formation sur les ancres...
«Les terrassiers de Clio», au musée archéologique de Saint- raphaël Contacts : Anne Joncheray et Lénaïc Riaudel

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconSenlis est une commune de presque 16 000 habitants (les senlisiens)...
«Paix de Senlis», est conclu par François II de Bretagne avec le roi de France Louis XI à l'abbaye royale Notre-Dame-de-la-Victoire...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconSenlis est une commune de presque 16 000 habitants (les senlisiens)...
«Paix de Senlis», est conclu par François II de Bretagne avec le roi de France Louis XI à l'abbaye royale Notre-Dame-de-la-Victoire...

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 icon«Les raids d’anéantissements sur l’Allemagne ont fait 600 000 morts» Sommaire Présentation
«guerre aérienne et littérature» et la seconde est consacrée à l’écrivain Alfred Andersh

À l’espace muséal de l’Abbaye. Durant les six premiers mois de présentation, l’exposition a bénéficié d’un succès exceptionnel : plus de 30 000 visiteurs. Elle est prolongée jusqu’au 26 mai 2016 iconBac 2016 : taux de réussite record
«[…] le succès remporté par les élèves au bac général […] est quasiment le même que pour le millésime 2015.»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com