Bibliographie Paul en Finlande





télécharger 29.2 Kb.
titreBibliographie Paul en Finlande
date de publication13.10.2016
taille29.2 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > histoire > Bibliographie
L’histoire de PI

Contents


L’auteur - Yann Martel 2

Parcours 2

Bibliographie 2

Récompenses littéraires 2

Remarques : 2

L’histoire 3

Réflexions 3

Composition 3

Croire ou non ? 3

Croire 3

Choisir d'y croire 4

Commentaires 5

Une relecture contemporaine de Noé et Robinson ? 5

Vraisemblable et incroyable 6


L’auteur - Yann Martel

Parcours


Il est né à Salamanque en Espagne, alors que son père, Émile Martel, faisait son doctorat. Par la suite, son père est devenu professeur et diplomate pour le Canada ce qui l'a amené à voyager un peu partout sur la planète : Alaska, Costa Rica, France, Mexique et Canada. En 1981, Martel obtient un baccalauréat du Trinity College School à Port Hope en Ontario. Par la suite, il fréquentera l'Université Trent à Peterborough en Ontario.

Il a continué à voyager sur la planète, s'arrêtant en Iran, en Turquie et en Inde. Après des études en philosophie à l'Université Trent, il commence une carrière littéraire à l'âge de 27 ans. Les diverses cultures qu'il a cotôyées influencent son écriture et lui donnent le matériel nécessaire pour rédiger Histoire de Pi.

Cet ouvrage lui vaudra le prestigieux Man Booker Prize for Fiction (prix Booker) (2002) en fiction. Pour le préparer, il est demeuré en Inde pendant six mois, visitant des mosquées, des temples, des églises et des zoos. Par la suite, il a lu des textes religieux et de naufrages pendant une année. La rédaction proprement dite a pris deux années supplémentaires.

À partir de septembre 2003, en tant qu'écrivain invité de la bibliothèque publique, il passera une année à Saskatoon en Saskatchewan où il demeure toujours.

En 2009, Guy Laliberté, le fondateur du Cirque du Soleil, lui commande l'écriture d'un conte qu'il compte lire lors de son voyage dans la station spatiale internationale le 9 octobre. Ce conte mettra en scène le Soleil, la Lune et une goutte d'eau, qui parleront entre eux de questions environnementales liées à l'eau.

Bibliographie


  • Paul en Finlande, (1993, Facts Behind the Helsinki Roccamatios, recueil de nouvelles)

  • Self (1996)

  • Histoire de Pi (2001)

  • Béatrice et Virgile (2010)

Récompenses littéraires


  • Journey Prize pour Facts Behind The Helsinki Roccamatios

  • Prix Hugh-MacLennan 2001 en fiction pour Histoire de Pi

  • Man Booker Prize for Fiction (Prix Booker) 2002 en fiction pour Histoire de Pi

  • Prix du grand public du Salon du livre de Montréal - La Presse (2003)

  • Prix 30 millions d'amis 2004 pour Histoire de Pi

  • German Book Prize 2004 pour Histoire de Pi

Remarques :


Des accusations de plagiat ont été lancées contre Yann Martel pour deux raisons.

Dans la préface, il remercie l'auteur brésilien Moacyr Scliar à qui il doit L'étincelle de vie. Ce dernier a publié en 1981 Max e os Felinos (Max et les chats), l'histoire d'un réfugié allemand qui traverse l'océan Atlantique en compagnie d'un jaguar.

Yann affirme qu'il n'a pas lu le livre de Scliar, seulement une critique quelques années avant de rédiger Histoire de Pi. Au moment de la remise du Booker Prize à Yann Martel, Scliar était perplexe, car Martel ne l'avait pas informé de son projet. Bien qu'il ait consulté ses avocats, Scliar semble avoir renoncé à une poursuite judiciaire.

L’histoire


Le drame débute lorsque le père de Pi, de son vrai nom Piscine Molitor, décide de s'établir au Canada avec sa famille et quelques animaux qui faisaient partie de son zoo à Pondichéry. Pour le malheur de Pi, le navire coule et il est le seul rescapé humain qui a trouvé refuge dans un canot de sauvetage. Les autres rescapés sont un orang-outan, une hyène, un zèbre et un tigre royal du Bengale. S'ensuivra une lutte pour la survie dans sa forme la plus primitive, car Pi doit non seulement subir la faim, la soif et les éléments, mais doit aussi assurer sa survie face à un prédateur féroce.

Réflexions



Composition


De façon schématique, le livre peut être divisé en trois parties, mais le style d'écriture, fluide, permet de regarder le roman comme un tout indissociable :

1. la spiritualité et la vie indienne à travers les yeux d'un jeune garçon.

2. la traversée douloureuse et tragique de Pi, longue de 227 jours.

3. Pi est sauvé et son expérience remise en question, dévoile d'autres points de vue sur le double désir de survie et de croire.

Croire ou non ?


Le livre interpelle aussi le lecteur en ce qu'il l'invite à croire ou non à cette histoire.

Selon l'auteur, il existe au moins deux façons de voir une même réalité et seule notre croyance nous permet de choisir la « meilleure » au travers des trois religions symbolisées par Pi : hindouisme, islam et christianisme.

Un autre personnage, Kumar, symbolise l'athéisme.

Croire


Au chapitre 26, alors que Pi recherche l'accord de ses parents, un peu désemparés, pour sa pratique multi-religieuse, sa grande lectrice de mère essaie, selon ce qui nous est présenté comme « her usual tactic », de détourner son attention en lui proposant des livres : elle commence par L'Ile mystérieuse de Robert Louis Stevenson, que Pi a bien entendu déjà lu, tout comme les auteurs suivants, Conan Doyle et R.K. Narayan (prolifique créateur indien de la ville imaginaire de Malgudi) ; et, couronnant ce panthéon des romans d'aventures, de la littérature d'évasion, des fictions distrayantes au sens propre, le dernier atout abattu par la mère n'est autre que « Robinson Crusoe ! », à quoi Pi se récrie « Mummy ! », et elle « But Piscine ! » 1

La première allusion à Noé apparaît dans un même contexte de dénégation immédiate ; tout juste naufragé, Pi imagine quelle aurait été la réaction de son grand frère Ravi devant sa situation : « What's this ? You find yourself a great big lifeboat and you fill it with animals ? You think you're Noah or something ?  »2.

Mais cette identification du canot et de l'arche, de Pi et de l'élu de Dieu, se retrouve plus loin et dans un contexte plus significatif, au chapitre 74, qui fonctionne en diptyque avec le chapitre précédent. Y sont en effet présentées deux sources de réconfort du solitaire, qui ne sont autres, d'une manière intéressante de notre point de vue, que le livre et Dieu, le récit et la croyance :

Choisir d'y croire


Croire ou ne pas croire, telle est bien la question dans cette fiction sur la fiction et la nécessité d'y croire, cette fiction sur la foi qu'il faut pouvoir opposer au réel. Le chapitre 99, particulièrement long très dense mais aussi très drôle, devrait presque être intégralement cité à ce sujet, puisque Pi y contre-argumente face à des auditeurs incrédules : il s'ouvre sur « M. Okamoto : Mr. Patel, we don't believe your story », puis « You don't really expect us to believe you, do you? », ce à quoi l'intéressé répond par une double entreprise de défense de l'invraisemblable et de mise en cause de ce qui est, à tort, reçu comme vraisemblable : à l'impossibilité naturelle, scientifique, de son île jamais vue, il répond Christophe Colomb, Galilée, Darwin, bonzaïs ; au caractère invraisemblable de son récit, il acquiesce sans en déduire pour autant que l'incroyable ne doit pas être cru. A des enquêteurs qui ne cessent de répéter, à propos de tel ou tel élément du récit, « we find hard to believe », « we have difficulty to believe », « it's just too hard to believe » , opposons un seul de ses arguments :

« If you stumble at mere believability, what are you living for? (...) Love is hard to believe, ask any lover. Life is hard to believe, ask any scientist. God is hard to believe, ask any believer. What is your problem with hard to believe? »3.

Leur « problem » est celui d'une enquête pour établir des responsabilités d'assurance, leur problème est celui de la recherche des faits ; pour Pi, porte-parole de l'imaginaire qui rappelle que tout regard sur le monde le transforme, le nourrit d'invention, il n'y a pas de faits, seulement des histoires plus ou moins exaltantes :

« Pi Patel : You want words that reflect reality?
- Yes.
- Words that do not contradict reality?
- Exactly.
- But tigers don't contradict reality.
- Oh please, no more tigers.
- I know what you want. You want a story that won't surprise you. That will confirm what you already
know. That won't make you see higher or further or differently. You want a flat story. An immobile story » 4

Commentaires

Une relecture contemporaine de Noé et Robinson5 ?


Dans l'ouvrage de Jean Giono intitulé Noé, on le sait, il n'est en fait pas question de ce personnage, si ce n'est avant le début de l'essai proprement dit, dans un avant-texte où « (Dieu parle) ». Ce court texte révèle et résume pourtant un renouvellement dans l'appréhension contemporaine de l'épisode biblique de l'arche et du déluge ; il convient alors, afin d'évaluer au plus juste le roman du québécois Yann Martel Life of Pi comme reprise de Noé, d'écouter avant tout ce que nous dit le Dieu de Giono, en une variation sur les versets bibliques :

« qu'avais-je besoin en premier lieu
de m'embarrasser dans cet imbroglio de bateau,
et de ménagerie, où pas un dompteur,
même moi,
n'aurait pu se reconnaître,
dont pas un nautonier,
même moi,
n'aurait voulu assurer la sauvegarde
au milieu de ma colère déchaînée.
Et la manigance, la voici :
il n'y avait pas d'arche.
Mais non !
Il n'y avait pas de bateau
de cent, de trois cents ou de mille coudées,
de cent, de trois cents ou de mille enjambées,
d'aucune mesure matérielle.
Il y avait le cœur
de Noé.
Un point c'est tout.
Comme il y a le cœur
de tout homme,
un point c'est tout.
Et j'ai dit à Noé
- comme je peux le dire
à tout homme :
- Fais entrer dans ton
cœur
toute chair de
ce qui est au monde
pour le conserver en vie
avec toi
... et j'établirai mon
alliance avec toi

La « ménagerie », le « dompteur », le « nautonier », autant de termes qui trouvent un écho très net et bien particulier dans Pi, tout comme la révélation d'une arche tout intérieure : le héros de Martel n'aura finalement pas non plus vécu cette « story with the animals » (Life of Pi, Alfred A. Knopf, 2001, p. 317), comme il la qualifie après l'avoir raconté, et c'est la foi multiple et rayonnante dans le « cœur » de Pi qui lui a permis très exactement de reconstruire « tout ce qui est au monde pour le conserver en vie » avec lui, pour en produire une version « vivable » : une fiction. Le rapprochement de Pi avec Noé, rapidement indiqué à deux reprises par Martel, s'enrichit de ce détour par Giono, où se trouve formulée l'hypothèse d'une  « arche » intérieure domptant le réel, et transformant la colère en alliance.

Vraisemblable et incroyable


Mais il faut, pour  présenter ce roman comme hymne à la fiction et à la foi ne faisant qu'une, hymne à la croyance et au déguisement métaphorique du réel, en résumer l'intrigue, invraisemblable justement... « a story that will make you believe in God », puisque telle est la promesse du premier témoin à la raconter à celui qui se donne comme « l'auteur », et part alors la recueillir de la bouche de son héros, Pi, Piscine Molitor Patel.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Martel parvient d'abord à nous faire croire sans trop de difficultés au début de son histoire, au zoo flottant, bientôt réduit à la ménagerie du canot puis au tête-à-tête entre le garçon et le tigre. Il y parvient essentiellement en conférant, à ce qui était dans la Genèse un rassemblement animal inédit et ordonné par Dieu, la réalité contemporaine et familière d'un zoo, puis en multipliant à partir de ce postulat les passages quasi-documentaires sur les comportements animaux, passages qui relèvent de la science zoologique nommée éthologie.

. Alors, plaisir d’y croire ?

1 (p. 73).

2 (p. 120)

3 (p. 298)

4 (p. 302).

5 Un article est paru pour la première fois dans la revue Graphè, lectures de l'Écriture, n°15, « L'Arche de Noé » (Université d'Artois, Arras, 2006, p. 218-231).


similaire:

Bibliographie Paul en Finlande iconBibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several...
«Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche», La Presse, 12 décembre 1841

Bibliographie Paul en Finlande iconCours 1; le 13. 01. 10 Chapitre 3 : La délimitation du politique,...
«royaume n’est pas de ce monde» («tout pouvoir vient de Dieu» Saint-Paul dit «Paul de Tarse»)

Bibliographie Paul en Finlande iconPhonographie de Paul Gilson
«Hommage à Paul Gilson», Cahiers littéraires de la rtf, n° spécial, décembre 1963, notamment Deuxième partie («Aux commandes de la...

Bibliographie Paul en Finlande iconBulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril 2001), p. 7-11. «L'influence...
«Les citations bibliques de Paul Claudel : quand la traduction devient méditation», Bulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril...

Bibliographie Paul en Finlande iconBibliographie sélective
«Les dons patriotiques en Bourgogne et en Franche-Comté (octobre 1789-juin1791)» in Études de finances publiques : mélanges en l'honneur...

Bibliographie Paul en Finlande iconExposé design jean paul gautier cge yacine Koda B1
«l'enfant terrible de la mode» par les médias, Jean Paul Gaultier, grand couturier, avec sa traditionnelle coiffure en brosse, est...

Bibliographie Paul en Finlande iconPrénom: Paul Age

Bibliographie Paul en Finlande iconCours Eva St Paul

Bibliographie Paul en Finlande iconThèse Arène, Paul. La Chèvre d'or

Bibliographie Paul en Finlande icon1. Saint Vincent de Paul, t. XII p. 437. 2






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com