Informations pratiques sur l’exposition





télécharger 83.83 Kb.
titreInformations pratiques sur l’exposition
date de publication19.10.2016
taille83.83 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

Dossier Pédagogique

Ecran, mon bel écran



Sommaire


Informations pratiques sur l’exposition 3

La Rotonde 3

Conception de l’exposition 5

Origine du projet 6

Objectifs  7

Synopsis  7

Écran, mon bel écran 8

Objectifs pédagogiques du monde 8

Les ateliers 8

Les applications au bout du doigt ! 8

C’est toi qui pilotes ! 9

Réalité augmentée 11

Mon cinéma 11

Pour aller plus loin 13

Le flip-book 13

Le stop-motion 19




Informations pratiques sur l’exposition

La Rotonde


Une cohérence de structure et de projets

« Mondo Minot » s’inscrit dans la lignée des projets que La Rotonde porte depuis maintenant 12 ans dans une totale cohérence. La présence de La Rotonde dans le dispositif « Main à la pâte » initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen) atteste de cet engagement volontariste de la structure pour le jeune public.

description : 030217ensm_1619.jpg

Un lieu connu et reconnu

La Rotonde est un laboratoire d’idées et d’innovations ouvert à tous les publics, qui œuvre depuis 12 ans au développement de la culture scientifique, technique et industrielle (csti).

Seul CCSTI (Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle) en France adossé à une grande école, l’École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, La Rotonde propose un panel d’activités important et diversifié (expositions, animations, productions audio et vidéos, débats, conférences, spectacles …).

Une équipe de professionnels

La Rotonde, c'est une équipe de 9 personnes issues du monde scientifique et culturel. Leur diversité et leur volonté de travailler ensemble permettent une approche originale et performante de la culture scientifique, technique et industrielle.

L'équipe de concepteurs de « Mondo Minot » est riche de 7 personnes travaillant au sein de La Rotonde, 5 personnes issues d’un cabinet de scénographes, 4 personnes des CCSTI partenaires ; La Casemate à Grenoble et Altec à Bourg-en-Bresse, 8 élèves de première année du cycle ingénieur de l'Ecole des Mines qui travailleront sur la thématique de l'accessibilité et 8 autres élèves qui s’impliquent sur la mise en place d’un débat autour de la thématique “Caprices, colères…un moyen d‘expression ! ”.

Des thématiques ambitieuses et novatrices

La Rotonde s’est toujours positionnée sur des thématiques nouvelles et ambitieuses. Ainsi, elle a pu lancer en 2003 « Scènes de méninges », premier festival de théâtre et sciences. Elle a également été la première structure à animer une émission de télévision autour de la csti et une web radio.

Saint-Etienne est également, grâce à l’implication de La Rotonde, ville pilote du projet européen Fibonacci (suite de « La main à la pâte » et Pollen).

description : animation rotonde 5.jpg

Conception de l’exposition


Création

CCSTI La Rotonde – Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne

Commissaire de l’exposition 

Guillaume Desbrosse

Comité de pilotage :

CCSTI La Rotonde : Julie Fortin, Clémentine Transetti, Christine Fayolle, Christine Berton, Emmanuel Baroux, Arnaud Zohou, Kévin Fauvre, Théo Drieu, Guillaume Desbrosse

Médiation scientifique et Coordination :

CCSTI La Rotonde

Conception muséographique : Studio J. Saladin

Scénographie : Isabelle Raymondo

Eclairage : Abraxas Concepts

Graphisme communication : Jean-Philippe Cabaroc

Remerciements :

Librairie Les Croquelinottes, Librairie Lune et L’autre, Inspection d’académie : Didier Bonnet, Thierry Bouchetal, Patricia Pichon, Jacques Favergeon, Services Généraux Ecole des Mines de Saint-Etienne, yourte.com, les élèves de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, Médiathèque Saint-Chamond, Ville de Saint-Chamond, cinéma Le Méliès, Familles Rurales, Olivier Houdé, Isabelle Mimoun, Médiathèque de Tarentaize, Anne Bisson, Pauline Amico, L’équipe Rotonde, Martin, Salomé, Lilian, Nolan, Niels, La Cité des Enfants, Yann Godart, Romain Blanc, atelier Ecole des Mines St-Etienne.



Origine du projet


La Rotonde diffuse la culture scientifique et technique à Saint-Etienne, dans le département de la Loire et au-delà depuis maintenant plus de 12 ans avec la volonté affirmée de toucher tous les publics. Au fil des ans, La Rotonde a ouvert le champ des possibles et proposé de grands projets innovants et variés : théâtre de sciences, événements, web radio, magazine vidéo, sites ressources et dispositif européen d’éducation aux sciences. La rencontre avec le public et nos partenaires est riche et nourrit fortement l’équipe.

Cette année, La Rotonde a souhaité répondre à la fois à une attente et à un manque en créant une action de culture scientifique d’envergure pour les tout-petits.

description : aniùation rotonde 6.jpg

Tout est donc parti d’un double constat : il existe peu de propositions de culture scientifique innovantes et originales pour le très jeune public en province.

La Cité des Enfants (Paris), le Vaisseau (Strasbourg) et le Forum Départemental des Sciences (Villeneuve d’Ascq) sont des lieux qui se sont spécialisés dans l’accueil des enfants autour de la thématique “sciences”. Mais il existe peu d’expositions itinérantes d’envergure en région pour les tout-petits ; un public pourtant très demandeur d’activités, et sur lequel les opérations de sensibilisation ont un fort impact.

Autre constat : jusqu’à alors les expositions itinérantes s’adressent aux enfants à partir de 3 ans. Qu’en est-il des deux ans ? Avec Mondo Minot, La Rotonde s’adapte à leur âge.

Ainsi avons-nous souhaité faire découvrir les sciences et techniques aux tout petits à travers une exposition-ateliers itinérante.

Après plusieurs mois de réflexion et de travail, La Rotonde propose une création pour le très jeune public : “Mondo Minot”.

Cette exposition/ateliers interactive permet de voyager à la découverte de différents mondes où de nombreuses thématiques scientifiques sont abordées.

En partant du réel et en nourrissant son imaginaire l’enfant pourra s’approprier un monde où de multiples découvertes l’attendent, lieu de tous les possibles et lieu d’aventures !

Objectifs 


Les objectifs prioritaires de l’exposition sont les suivants :

  • Donner le goût des sciences

  • Développer l’esprit critique

  • Participer à l’éveil des plus petits

  • Développer l’imagination, la créativité et l’expression

  • Favoriser les échanges et la connaissance de l’autre

  • Découvrir son environnement et ses sens

  • et surtout…s’amuser !


Synopsis 


Mondo Minot, c’est 200m2 d’ateliers et d’aventures avec deux consignes essentielles :

- Apprendre en s’amusant, c’est bien mieux !

- Il est interdit de ne pas toucher !

« Regarde ! La chambre est éclairée, les jouets éparpillés, les livres grands ouverts… Mais…qu’y a-t-il dans l’armoire ? Un passage ?? Vers quoi mène-t-il ???

 

Une porte à pousser… et c’est tout le monde de l’enfance, celui de l’imagination et des perpétuelles découvertes qui t’attend !

Un monde, ou plutôt des mondes, autour d’une yourte où tu pourras écouter des contes ou lire des histoires. Et puis, partir à la découverte d’expériences scientifiques pour écouter, bricoler, regarder, tester, créer, partager, jouer, apprendre, comprendre, … et finalement grandir un peu ! »

Les expériences présentées dans ce guide peuvent éventuellement différée le jour de votre visite.

description : yourte.png

Écran, mon bel écran

Objectifs pédagogiques du monde


  • Favoriser l’autonomie

  • Développer le sens de l’observation et la concentration

  • Découvrir le monde qui nous entoure par une activité multimédia

  • Mieux connaître les nouvelles technologies et leurs possibilités


Les ateliers

Les applications au bout du doigt !


Dans cet atelier les enfants découvriront les tablettes numériques en utilisant certaines applications crées pour eux ou en lisant des histoires interactives où ils seront acteurs de l’histoire !

Les applications à découvrir sont les suivantes

  • Pad a Dessin : Beaucoup mieux qu'une bête boite de crayons de couleurs, l'occasion de faire de beaux déssins via cette application très réussie.

  • L'Asutralie de lulu : L’éditeur Zanzibook propose un livre numérique enrichi pour enfants, L’Australie de Lulu. Lulu est une petite fille charmante qui voyage avec son chat Zazou. Ils partent en Australie pour découvrir cet immense territoire. L’ebook interactif est plein de surprises. Il peut être lu d’une traite et l’enfant peut aussi l’écouter.

  • Légo : un jeu de voiture Légo

  • Mon premier labyrinthe : Il faut aider une souris à manger ses fromages cachés dans un labyrinthe.

Tip Tap

Tip Tap est un imagier interactif permettant aux enfants de raconter et faire évoluer leur propre histoire.

http://4.bp.blogspot.com/-mzviejvhb6i/tvrivqpxmqi/aaaaaaaaaqc/9rwbvkaxtdk/s1600/tip-tap-couv-28-07-1.jpg

Mais où sont-elles cachées ?

Dans cet atelier, les enfants partiront à la recherche de webcams dissimulées dans l’exposition. Pour s’aider, les images capturées par les webcams seront diffusées sur un mur de télévisions. Observations attentives et travail en équipe seront de rigueur!

C’est toi qui pilotes !


Dans cet atelier, les enfants découvriront une facette de la réalité augmentée en jouant à des jeux Kinect. Ils constateront les grands bonds faits par la technologie et les possibilités qu’elle propose. Coordination, travail en équipe, concentration, observation,... ce n’est pas si facile que ça de jouer à un jeu vidéo !

En 2002, lorsque « Minority Report » sort au cinéma (les visiteurs de Mondo Minot n’étaient même pas nés !), les technologies présentes dans le film font écarquiller les yeux des petits comme des grands! Le héros arrivait à contrôler son ordinateur sans clavier, sans souris, juste en “gesticulant” dans les airs... Science-fiction pour l’époque...

En 2010, Microsoft sort le Kinect, un accessoire pour sa console Xbox 360. Et la science-fiction devient réalité. Il est maintenant possible de visiter un zoo, de caresser des animaux, de jouer à des jeux à plusieurs, … sans manette. Le joueur devient le héros du jeu !

Le Kinect utilise un capteur de mouvements qui suit l’ensemble du corps du joueur. Lorsque vous jouez, il crée un squelette numérique de vous en fonction de données de profondeur. Ainsi, lorsque vous bougez à gauche ou à droite, ou lorsque vous sautez, le capteur l’enregistre et le retransmet dans le jeu.

Comment ça marche Le Kinect?

La camera RGB (Red Green Blue)

La première des deux caméras embarquées dans la technologie Kinect est une caméra couleur RGB « standard » avec un capteur photographique de type CMOS. Elle se situe au centre de la barre horizontale

Qu'est-ce qu'un capteur photographique ? C'est un composant électronique sensible à la lumière qui va convertir un rayonnement (Ultra-violet, Lumière visible ou Infra Rouge) en un signal analogique (une nouvelle fois via un signal électrique). Ce signal est ensuite numérisé par un convertisseur analogique-numérique afin d'obtenir une image numérique.

Le « 3D depth sensor »

Cette technologie a été proposée par la société israélienne PrimeSense. L'objectif à gauche de Kinect n'est pas une caméra, comme beaucoup pourraient le penser, mais un émetteur de lumière infrarouge.

Comment fonctionne un capteur CMOS infrarouge ? De façon identique à une caméra RGB sauf qu'on laisse passer uniquement les infrarouges.



pages.videotron.com/jplt/Technique/IR_Spectre4.jpg

La caméra infrarouge permet d'obtenir une image représentant les dégagements thermiques émis par l'objet observé. Cependant, les images obtenues ne sont pas colorées, ce sont les utilisateurs qui décident de rajouter les niveaux de couleurs en fonction de la température mesurée.

Le Kinect ne s'appuie pas sur la chaleur émise par notre corps. En effet, tout l'intérêt du Kinect provient de son émetteur (lampe) de lumière infrarouge.

La scène contenant les joueurs est bombardée par les rayons infrarouges non visibles à l'œil. Une partie de ces rayonnements va être réfléchie par l'ensemble des surfaces touchées. Plus l'objet sera loin et plus la quantité de rayonnement infrarouge réfléchie (renvoyée vers la caméra) sera faible. A l'inverse, plus l'objet sera proche et plus la quantité de rayonnement infrarouge réfléchie sera importante. Ainsi la caméra infrarouge va mesurer la distance de l'objet en fonction de l'intensité.

L'avantage de l'utilisation de la lampe IR est de pouvoir jouer dans toutes les conditions de luminosité ! Même si certaines fonctionnalités devraient être affectées comme la reconnaissance faciale ou le scan des objets (utilisant la caméra RGB, dépendante du spectre de lumière visible).

Réalité augmentée


Dans cet atelier, les enfants pourront découvrir la réalité augmentée ; piloter une voiture, un bateau, un train, une échelle de pompier, et plein d’autres choses rendues possibles grâce à la réalité augmentée !

Pour cela il suffit de placer une feuille possédant un dessin bien précis devant la webcam, le logiciel va reconnaître le dessin (que l’on appelle tracking), l’ordinateur lance alors l’animation et le spectacle commence !

Pour faire simple, une animation est créée en amont (elle est contenue dans le logiciel. La page filmée par la webcam est transmise sous forme de données numériques à l’ordinateur et plus particulièrement à la carte d’acquisition vidéo. La carte graphique 3D crée une fenêtre qu’il remplit avec l’image provenant de la caméra et de l’animation en 3D comme si elle était filmée par la caméra. Le logiciel de réalité augmentée reconnaît l’image dans la séquence vidéo. Il isole cette image et calcule la position et l’orientation des objets animés en temps réel, ce qui va permettre le déplacement de l’animation en 3D ainsi que l’angle sous lequel on va voir les objets animés. L’animation 3D est plaquée sur la page.

Mon cinéma


Les enfants découvriront une sélection de courts-métrages sélectionnés par l’équipe de La Rotonde.

Les courts-métrages projetés :

Ma petite planète chérie

Une série de Jacques-Rémy Girerd

Les grands thèmes transversaux abordent la biodiversité, la démographie et la place de l'Homme sur la planète, les grands cycles, l'évolution et les phénomènes d'accélération. 

La série traite des milieux, des éléments, des énergies, des équilibres naturels, des écosystèmes. Elle familiarise le jeune public à des notions telles que l'affût, l'observation, les traces... Elle a pour objectif de faire découvrir, faire comprendre, apprendre à regarder, acquérir des petits gestes de protection et de respect de l'environnement.

Les auteurs ont le souci d'employer des mots simples pour expliquer, à l'aide d'images concrètes, des phénomènes parfois un peu complexes mais essentiels pour connaître le fonctionnement de la vie.

"Ma Petite Planète Chérie" affiche l'ambition de mettre à la portée de tous, petits et grands, les mystères biologiques et naturels de notre planète.

  • 01 - 20 millimètres sous terre 

  • 02 - Au voleur

  • 03 - Le lièvre et la tortue 

  • 04 - Evite le gaspillage 

  • 05 - Ça me gratte 

  • 06 - La Cas Kao 

  • 07 - La racine magique 

  • 08 - Les gens du paysage 

  • 09 - La vieille grange 

  • 10 - Nord-Sud 

  • 11 - Le moteur de la vie 

  • 12 - Grand océan 

  • 13 - Princesse Libellule

Le site pédagogique du programme : http://mapetiteplanetecherie.crdp-lyon.fr/


Pour aller plus loin

Le flip-book


Le feuilloscope ou flip-book est une manière de présenter et de comprendre le fonctionnement des dessins animés.
Dans un premier temps, il vous est possible de présenter le monde du dessin animé à l’aide de ces deux vidéos ressources :

www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YdHTlUGN1zw

www.youtube.com/watch?v=OYM70lZ3wxo&feature=player_embedded

Animer deux images en boucle

Pour cela, il faut :

  • Un crayon à papier

  • Une feuille

  • Des ciseaux

  • Du scotch

Positionnez votre feuille au format paysage.
description : http://3.bp.blogspot.com/-nqkv-xyqypk/txvg_ddi9si/aaaaaaaaan8/ch3yc9ucr1m/s320/p1020632.jpg
Découpez-la en 4 rectangles identiques (21X14.8cm)
description : http://4.bp.blogspot.com/-mwdenckc2ea/txvhdhd_0qi/aaaaaaaaaoe/hxxpe-xteto/s320/p1020633.jpg
Pliez la feuille en deux afin d’obtenir un rectangle de dimensions 10.5X14.8 cm
description : http://4.bp.blogspot.com/-76irdwwrj1c/txvhh-kepai/aaaaaaaaaom/ywjsvhfs92m/s320/p1020635.jpg
Ouvrez la feuille et faites un premier dessin sur la partie intérieure (par exemple un bonhomme avec les bras en bas)
description : http://2.bp.blogspot.com/-0qrmblxpvzu/txvhtjhre8i/aaaaaaaaaou/03erxct55as/s320/p1020638.jpg
Puis refermez la feuille et réalisez le même dessin que précédemment, à la même place mais en changeant un détail (par exemple le deuxième bonhomme peut avoir les bras en haut).
description : http://3.bp.blogspot.com/-8s3pduped0u/txvhxf9nhgi/aaaaaaaaaoc/91kkzujay-g/s320/p1020639.jpg
Astuce : Vous pouvez vous aider d’une vitre pour faire le deuxième dessin par transparence. 
Maintenant enroulez ce premier dessin autour d’un crayon (utilisez un morceau de scotch pour qu’il soit bien accroché)
description : http://1.bp.blogspot.com/-hewgzgpdubs/txvhb1sqzui/aaaaaaaaaok/-sqmztl_aju/s320/p1020640.jpg
description : http://3.bp.blogspot.com/-rbp8ew6v_qg/txvhhkcf_fi/aaaaaaaaaos/a1ms5ayp6fm/s320/p1020641.jpg
Il ne reste plus qu’à enrouler et dérouler rapidement le premier dessin…
On dirait que le bonhomme bouge les bras !
Voici quelques exemples de réalisations faites à la Rotonde :
www.dailymotion.com/video/xnr4vv_l-image-animee-le-feuilloscope_creation

Le zootrope
Le zootrope est un tambour percé de trous et comportant des images décomposant un mouvement (par exemple un cheval au galop). Si l’on se place en face des trous et que l’on fait tourner la roue, cela nous donne l’impression de mouvement (on voit donc le cheval au galop).
Voici un lien présentant comment fabriquer un zootrope : www.ac-nancy-metz.fr/cinemav/imageaile/precinema2.htm
Pixar s’est approprié le principe du zootrope. Cette fois-ci, ce n’est plus un tambour percé mais une lumière stroboscopique (qui s’éteint et se rallume rapidement) qui permet de nous donner l’impression de mouvement : IMPRESSIONNANT !
www.youtube.com/watch?v=79nL1CHDPnU&feature=player_embedded


Le Folioscope ou flip-book.
Un flip-book est une succession d’images qui, lorsqu’elles sont feuilletées, donnent une impression de mouvement.
description : http://4.bp.blogspot.com/-lp6imb01gus/txvh3htzmei/aaaaaaaaao0/vuajrees_og/s320/p1020592.jpg
Pour réaliser un flip book il faut :

  • Des feutres ou crayons

  • Un petit carnet fabriqué à l’aide de feuilles, d’une paire de ciseaux et d’une agrafeuse.

  • Ou d’un bloc de « post-it »

Pour réaliser un flip-book, il faut avoir en tête quelques petites notions :

  • Le mouvement sera rapide s’il est composé de peu d’images (2 au minimum)

  • Le mouvement sera lent s’il est composé de beaucoup d’images


On réalise un flip-book à l’envers, en commençant par la dernière page. Cela permet de voir par transparence le dessin qui vient d’être réalisé et donc de mieux prolonger le mouvement !
Il faut dessiner au bord du papier afin de laisser une marge permettant de tenir le carnet et de le feuilleter
Pour commencer, il est plus facile de commencer par une réalisation abstraite. Par exemple, en commençant par dessiner un point, le faire grossir, le déplacer, le transformer en ligne, en triangle,…
Lorsque le flip-book est réalisé, il ne reste plus qu’à le feuilleter. Si on le feuillette rapidement, on voit l’action dessinée en accéléré. Si on le feuillette lentement, on voit l’action au ralenti !
Voici quelques exemples de flip-book réalisés à La Rotonde :
www.dailymotion.com/video/xnr510_l-image-animee-le-flipbook_creation

Le stop-motion


Après avoir compris les bases de l’image animée lors la réalisation de flip-book, il est possible de s’intéresser à l’animation en volume (ou stop motion en anglais). 
description : http://2.bp.blogspot.com/-yrylryxnlkm/tyqasjjgtvi/aaaaaaaaasi/75ik0ouh2pi/s320/dscn7434.jpg
L’animation en volume est une technique qui permet de donner l’illusion de mouvement à des objets. Il suffit de prendre un objet en photo, de le déplacer légèrement de prendre une autre photo, et ainsi de suite. Par la suite ces photos sont mises les unes après les autres et lorsque qu’on les fait défiler, la scène semble animée. 
description : http://4.bp.blogspot.com/-mj-hgupwny4/tyqbb0s3t2i/aaaaaaaaasq/rxgot8eau_8/s320/dscn7435.jpg
Au cinéma, les films possèdent 24 images par seconde. Il faudrait donc prendre 240 photos pour faire 10 secondes de vidéo. Afin de faciliter le travail, il est possible de réaliser des vidéos avec seulement 6 ou 10 images par seconde. 
Le tout premier dessin animé fut réalisé par Emile Cohl et projeté en 1908 à Paris, il s’appelait « Fantasmagorie » : 
www.youtube.com/watch?v=aEAObel8yIE&feature=player_embedded
Emile Cohl a aussi réalisé la toute première animation en volume, elle s’appelait « Les allumettes fantaisistes » (1912).
www.europafilmtreasures.fr/PY/359/voir-le-film-les_allumettes_fantaisistes 
Jean Painlevé, un des fondateurs du cinéma scientifique, s’est aussi amusé à réaliser un film en stop motion : « Barbe Bleue », féerie en sculpture animée.
www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L-S_ORZSxDU
Voici d’autres exemples de films réalisés en stop-motion : « Wallace et Gromit » (Nick Park, Steve Box, 2005), « Chicken run » (Peter Lord, Nick Park, 2000), « Mary and Max » (Adam Elliot, 2009) ou encore « Fantastic Mr. Fox » (Wes Anderson, 2010) 
Voici quelques réalisations faites à La Rotonde :


Mais comment réaliser une animation en volume à la maison ? 
Tout d’abord il faut réfléchir… Quel type de film ? Quels matériels et matériaux ? Quelles histoires ? …
Voici deux exemples de clips musicaux réalisés en stop motion et leurs making-off : 


Ensuite, il faut prendre des dizaines et des dizaines de photos en déplaçant très peu les objets entre chaque photo. 
description : http://3.bp.blogspot.com/-rxfyghjt2qm/tyqcgkoxuji/aaaaaaaaasy/iqpkdgjaffi/s320/dscn7436.jpg
Ensuite, il suffit d’utiliser un logiciel de montage vidéo tel que Windows Movie Maker (logiciel gratuit et parfois déjà installé sur les PC possédant Windows. Il est téléchargeable ici), Adobe Premiere Pro ou Final Cut Pro (ces deux logiciels sont payants). 
Windows Movie Maker

Ouvrir Windows Movie Maker 

Cliquer sur « importer des photos ». 

Sélectionner toutes les photos prises (cliquer sur la première, descendre jusqu’à la dernière, maintenir enfoncée la touche shift (la flèche en dessous du cadenas) et cliquer sur la dernière). Ensuite cliquer sur « importer ». 

Cliquer sur « outil » puis sur « option ». 

Descendre la « durée de la photo » au minimum, c’est-à-dire 0.125 seconde puis cliquer sur « ok ». 

Maintenant, sélectionner toutes les photos importées. Pour cela, cliquer sur une des photos et appuyer sur ctrl + a. 

Faire glisser toutes les photos sur la barre se trouvant en dessous. 

Cliquer sur « terminer la vidéo » puis sur « enregistrer sur mon ordinateur ». 

Donner un nom au fichier et choisir où l’enregistrer. Puis cliquer deux fois sur suivant.

Il ne reste plus qu’à regarder le résultat.
Si la vidéo est trop rapide, recommencer et augmenter la « durée de la photo ».
Adobe Premiere Pro ou Final Cut Pro. 

Il suffit d’importer toutes les images et de les placer sur la piste vidéo. Ensuite il faut sélectionner toutes les images et déterminer une durée de 0.10 seconde (6 images par seconde) ou 0.06 seconde (10 images par seconde).
Maintenant que c’est fait, il ne reste plus qu’à exporter la vidéo et la regarder !

La Rotonde – Guide pédagogique Mondo Minot | Informations pratiques sur l’exposition


similaire:

Informations pratiques sur l’exposition iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

Informations pratiques sur l’exposition iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

Informations pratiques sur l’exposition iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

Informations pratiques sur l’exposition iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

Informations pratiques sur l’exposition iconCalendrier universitaire 80 Services utiles 82 Informations pratiques...

Informations pratiques sur l’exposition iconCalendrier universitaire 75 Services utiles 77 Informations pratiques...

Informations pratiques sur l’exposition iconCalendrier universitaire 77 Services utiles 79 Informations pratiques...

Informations pratiques sur l’exposition iconCours : dates non définies : journées de formation sur les ancres...
«Les terrassiers de Clio», au musée archéologique de Saint- raphaël Contacts : Anne Joncheray et Lénaïc Riaudel

Informations pratiques sur l’exposition iconInformations complémentaires sur l’abbaye de Marmoutier et sur les...

Informations pratiques sur l’exposition iconExposition au Musée Fabre (28. 11. 2015 – 06. 03. 2016)
«Les conditions d’appropriation des objets de l’exposition par les Occidentaux»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com