Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon»





télécharger 53.94 Kb.
titreBibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon»
date de publication14.10.2016
taille53.94 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > histoire > Bibliographie


porfastef[1]

FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L’ÉDUCATION ET DE LA FORMATION (FASTEF)

DÉPARTEMENT D’HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

SECTION: F1C1 LHG - GROUPE 15


NAPOLÉON BONAPARTE ET L’EMPIRE (1804-1815)




Présenté par :

Demba Bodiel BITEYE

Alioune DIOP

Ngoné FALL

Bouba Lamine MBALLO

Mouhamadou Fata NDIAYE

Mor Talla NGOM

Ndeye Marie SARR

Ciré Yoro SY

Abdourahmane THIARÉ


Année universitaire 2012 - 2013


Formateur :

Babacar FALL


NAPOLÉON BONAPARTE ET L’EMPIRE (1804-1815)
PLAN :
INTRODUCTION


  1. LA BIOGRAPHIE DE NAPOLÉON




    1. LA VIE DE NAPOLÉON




    1. L’ŒUVRE DE NAPOLÉON




  1. L’EMPIRE DE NAPOLÉON




    1. DU CONSULAT À L’EMPIRE




    1. L’EXPANSION DE L’EMPIRE




    1. LE DÉCLIN DE L’EMPIRE


CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
WÉBOGRAPHIE
RÉSUMÉ
ANNEXES

INTRODUCTION

« Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon »1. Cette logorrhée sur Napoléon renseigne sur la dimension de ce personnage. Une bibliographie exhaustive des écrits qui lui ont été consacré serait aujourd’hui difficile à réaliser. Pourtant l’étude de l’histoire de Napoléon renvoie systématiquement à celle de la France après sa grande révolution de 1789. Cette période qui coïncide avec l’avènement d’une République éphémère suivie du premier Empire2 de l’Histoire de la France après la révolution de 1789 avec comme principal homme fort Napoléon Bonaparte, a marqué l’Europe au début du XIX° siècle.

A la tête de cet Empire, Napoléon en despote éclairé, a institutionnalisé de nombreuses réformes élaborées, conquis pratiquement toute l’Europe et contribué à la modernisation des nations qu’il a dominé. Mythe vivant, ce personnage au destin exceptionnel se confond avec l’histoire de l’Europe qu’il a façonnée en un empire. Ainsi est-il nécessaire d’étudier les aspects de la vie et de l’œuvre de ce dirigeant hors pair avant de voir les différentes phases de l’évolution de son Empire.


  1. LA BIOGRAPHIE DE NAPOLEON

Né le 15 août 1769 à Ajaccio en Corse, Louis Napoléon est le deuxième fils de Carlo Maria BUONAPARTE et de Letizia Ramolino. Issu d’une famille de treize enfants, il appartient à la petite noblesse Corse d’origine Génoise. Enfant troublant, querelleur, orgueilleux et corse de caractère et de nation, Napoléon eut une vie extraordinaire marquée par une œuvre grandeur nature.

    1. La vie de Napoléon

A neuf ans, Napoléon bénéficie, en compagnie de son frère joseph, d’une bourse d’études accordée par le roi Louis XV pour aller étudier au collège d’Autun (1778). L’année suivante Napoléon  est admis à l’école militaire de Brienne (1779-1784) puis à l’école militaire de paris. En 1785, à l’âge de seize ans, il est reçu en qualité de lieutenant en second dans l’artillerie affecté en garnison à Valence. La même année, la mort de son père, le contraint à prendre la défense des intérêts familiaux et à sacrifier sa solde pour l’entretien de ses frères et sœurs. Doué pour les mathématiques, il n’en dévore pas moins des traités d’arts militaires. Entre 1781 et 1789, il lit les philosophes particulièrement Montesquieu, Rousseau et Voltaire et les grands penseurs politiques dont Mirabeau et Necker3.

Son caractère farouche d’insulaire le rend insociable, frondeur, sauvage et silencieux avec ses condisciples dans une métropole où il se sent étranger. Nommé officier trois ans avant le début de la révolution, Napoléon devint un partisan des révoltés corses4. Ses activités révolutionnaires intérieures obligèrent sa famille à quitter la Corse en 1791 et à demander l’asile en France continentale.

Cependant, le premier fait d’arme important de Bonaparte fut la reprise de Toulon occupée par des monarchistes et des Anglais le 17 Décembre 1793. Cette réussite lui valut d’être promu Général de Brigade à l’âge de 24 ans par le Comité de Salut Public, puis commandant de l’Artillerie de l’armée d’Italie en mars 1794. Le 05 octobre 1795 il est chargé de réprimer l’insurrection royaliste de Paris dirigé contre le Directoire. En récompense il est nommé Général de Division et Commandant de l’armée de l’intérieur5.

A cette époque, Napoléon épouse Joséphine de Beauharnais le 08 mars 1796. Célèbre lors des grèves menées pendant la révolution française, il décide de s’emparer du pouvoir par un coup d’Etat, le 09 novembre 1799 (le 18 brumaire AN VIII). Bonaparte instaure un nouveau régime politique : le consulat et se fait nommer premier consul.

Le 02 décembre 1804 il se fait couronner empereur et prend le nom de Napoléon premier. Il dirige l’empire jusqu’au 28 avril 1814 ; date à laquelle il est exilé sur l’ile d’Elbe après la défaite à Leipzig. Le 15 Juillet 1815, Napoléon est exilé à Sainte-Hélène où il vécut encore six ans. Napoléon dicta ses Mémoires, au milieu de quelques fidèles, et mourut le 5 mai 1821.

    1. L’œuvre de Napoléon

En tant qu’empereur Napoléon a eu à poser des réformes de grandes envergures : législatives, administratives, économiques, techniques et artistiques et cela malgré sa réticence notoire pour l’expression des libertés.

Sur le plan législatif, napoléon rassemble toutes les lois dans un recueil, et le 21 Mars 1804 le Code Civil français est promulgué et introduit dans de nombreux pays en particulier aux Pays-Bas en Allemagne et en Italie6. Il maintien tous les grands acquis révolutionnaires : la suppression des privilèges, la défense du droit de propriété et l’importance du mariage civil. Napoléon crée aussi le code pénal qui regroupe les lois concernant la punition des crimes et des délits.

Sur le plan administratif, il renforce les départements et les fait surveiller par les préfets.

Sous l'Empire, chaque ministre travaille directement pour Napoléon Ier : tous les pouvoirs sont entre ses mains. Ils sont réduits à de simples agents d'exécution dépourvus d'initiative, leur travail consiste à surveiller l'application des lois et sont appuyés dans leur mission par des directions générales dirigées par des conseillers d’Etat. Ainsi sont créées la Direction générale des Postes en 1804, la Direction générale des Forets en 1805, celle des Revues et Conscriptions militaires en 1806, celle des vivres de guerre en 1808 et enfin la Direction générale des Mines en 1810.

Il crée dans le domaine économique, la Banque de France, instaure le Franc Germinal7. Il encourage l’agriculture et l’élevage, relance le commerce et les activités industrielles. Il entreprend également des réformes techniques et artistiques. Il construit de nombreuses routes et canaux pour quadriller la France. Des lycées sont crées et Napoléon instaure le baccalauréat. Décidant d’embellir Paris, il y mène les grands travaux en édifiant la colonne Vendôme, les deux Arcs de Triomphe, la Madeleine et les deux ponts sur la Seine.

Malgré ces progrès, il faut noter que Napoléon est très réticent à l’exercice des libertés. Ne respectant plus celles reconnues dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, il impose un régime autoritaire. Il contrôle tous les livres et interdit aux journaux de critiquer le pouvoir. La police est toute puissante et encourage les dénonciations. Les inégalités sociales remplacent le droit à l’égalité instauré par l’article 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : Napoléon met en place une noblesse d’Empire et organise une vie de Cour comme au temps de l’Ancien Régime. Il crée la Légion d’Honneur, une récompense pour ceux qui lui sont fidèles8.

En somme malgré cette restriction des libertés et de l’égalité sociale acquise durant la révolution, Napoléon, à travers ses réformes multifonctionnelles, a profondément changé la vie quotidienne des français. Il leur a donné le premier Empire après la révolution de 1789.


  1. L’EMPIRE DE NAPOLÉON

Il commence le 18 Mai 1804, quand le « le sénatus-consulte » proclame Napoléon Bonaparte « empereur des Français »9, une nouvelle ère prend forme. Celle-ci correspond au Premier Empire français, qui au cours de son évolution, est marquée par trois grandes phases qui correspondent au début, à l’expansion et au déclin.

  1. Du consulat au début de l’Empire (1799-1804)

Parler du début de l’Empire revient à évoquer le contexte et la manière dont Napoléon a pu se consacrer Empereur en 1804.

Le 9 Novembre 1799(18 Brumaire), le directoire est supprimé à la suite d’un coup d’Etat et qui voit Napoléon promu comme Premier Consul10, les premiers jalons de l’Empire sont mis en place. Nommé pour dix ans, le premier consul détient tous les pouvoirs à la fois exécutifs et législatifs11.Il s’arrogea également le droit de nommer les fonctionnaires, officiers et diplomates.

Exploitant la popularité que lui vaut la paix avec l’Autriche en 1801, puis avec l’Angleterre en 1802, il se fait nommer par plébiscite consul à vie en août 1802 avec le droit de se designer un successeur12. Le 02 décembre 1804, il se fait sacrer dans la cathédrale de Notre Dame de Paris par le Pape Pie VII, venu spécialement de Rome.

Ce sacre impérial lourdement chargé de symboles, marque le passage de la République à l’Empire. Napoléon devient alors aux yeux du peuple, un chef d’Etat représentant à la fois le consensus politique d’une Nation et un Monarque choisi et protégé par la Grâce de Dieu13.

Désormais, Napoléon est considéré comme un Chef incontesté à la tête d’un Empire qui tend ses tentacules sur toute l’Europe.

  1. L’expansion de l’Empire (1804-1812)

Cette expansion réussie résulte de l’exceptionnel génie militaire et politique que Napoléon a eu à développer pour faire de l’Empire la toute puissance dominante de la presque totalité de l’Europe continentale14. Brisant successivement les différentes coalitions que les souverains de l’Europe, soutenus militairement ou financièrement par l’Angleterre, lui opposent, Napoléon mène la France dans des guerres et des victoires incessantes15.

Si sur mer, il est vaincu à Trafalgar16 en 1805, il remporte d’importantes victoires sur terre, grâce à son génie militaire et à la grande armée. De 1803, année de la reprise de la guerre avec l’Angleterre à 1809, il triomphe successivement de l’Autriche après la bataille d’Austerlitz en 1805, de la Prusse après Iéna en 1806, de la Russie après Friedland en 1807, de nouveau l’Autriche après Wagram en 1809. Entre temps, en novembre 1806, il instaure le blocus continental dans l’espoir de conduire l’Angleterre à la faillite commerciale. Pour s’assurer de l’efficacité du blocus, il s’empare du Portugal en novembre 1807, annexe l’Étrurie la même année, occupe les États du Pape et prend Rome en 1808. En Espagne, il fait abdiquer en sa faveur Charles IV et place son frère Joseph sur le trône.

En 1812, l’empire atteint son apogée. Il compte 130 départements, avec une population de 44 millions de sujets. L’Empire maintient une présence militaire étendue en Allemagne, en Italie, en Espagne et sur le Duché de Varsovie. Il est capable de déployer avec ses alliées 600000 hommes contre la Russie. Les provinces illyriennes sont directement rattachées à l’Empire sans être départementalisées tandis que la Catalogne est détachée du royaume d’Espagne en Janvier 1812 pour directement être soumise à l’autorité de l’Empereur français. Mais cette expansion démesurée eut rapidement des effets néfastes entrainant progressivement le déclin de l’empire.

  1. Le déclin de l’Empire (1812-1815)

En1812, les tensions entre la France et la Russie aboutissent à l’invasion du territoire Russe par Napoléon et sa grande armée constituée de soldats de vingt nations. La campagne russe se révèle catastrophique pour l’empire français. La grande armée est considérablement réduite (600000 au départ et seulement 30000 soldats encore opérationnels au retour)17. Les alliées d’hier de la France redeviennent ses adversaires d’aujourd’hui.

Lors d’une sixième coalition (Angleterre, Autriche, Prusse, Russie et Suède) contre Napoléon, les monarques, mis en confiance par l’affaiblissement de la grande armée et suite à la campagne de Russie, se rassemblent de nouveau pour attaquer la France. Les opérations commencent le 15 avril 1813. D’abord vainqueur à Lützen (2 mai), à Bautzen (20 mai) et Dresde (26-27août), Napoléon s’incline à Leipzig entre le 16 et le 19 octobre et doit se replier sur le Rhin18.

Maintenant toute l’Europe, sauf le Danemark, marche contre la France. Les adversaires étant trop nombreux, napoléon est contraint à la capitulation et à l’exil en avril 1814. La monarchie est rétablie en France au profit de Louis XVIII, un frère de Louis XVI.

Un an plus tard, il s’évade de l’île d’Elbe où ses adversaires l’ont exilé, pour venir ressaisir le pouvoir en France durant seulement 100 jours (mars-juin1815). Cependant il est définitivement vaincu à Waterloo en Belgique par l’anglais Wellington et le prussien Blücher le 18 juin 1815. Les alliées qui vont exiler définitivement Napoléon à Sainte-Hélène le 15 Juillet, rétablissent une seconde fois Louis XVIII sur le trône 15 jours après la bataille de Waterloo. Cet acte va marquer manifestement la fin du premier Empire19.
CONCLUSION

L’histoire de Napoléon Bonaparte est intimement liée à celle de la France. Après dix années de Révolution et de guerres, les français aspiraient à l’ordre et à la paix. Nommé Premier Consul en 1799, il leur apporta au bout de quelques mois l’un et l’autre. Une fois à la tête de l’empire il se lança dans une conquête interminable qui lui valut d’annexer plusieurs territoires pour le compte de la France qui devint ainsi prospère et glorieuse. Mais, son exceptionnel génie militaire et politique ne suffira pas à combler sa trop grande ambition qui fera de l’ascension et du déclin de Bonaparte et de son empire l’un des récits les plus dramatiques de l’histoire.

BIBLIOGRAPHIE

Pierre BRONDIN, Fréderic ERNST, (1961), La France et les Français, New York.

J. THORAVAl (1976), les grandes étapes de la civilisation française, Bordas, Paris.

Duc de CASTRIES (1971), Histoire de la France des origines à 1970, Robert Laffont, Paris.

Encyclopédie UNIVERSALIS, tome IV.

Encyclopédie Autodidactique QUILLET (1975), librairie Aristide QUILLET, Paris, tome I.

IPAM, manuel d’histoire 4ème.

WÉBOGRAPHIE

http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/premier_Empire/118023

http://napoleon.benoa.net/manuel3.html

http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Premier_Empire&oldid=88205860

Encarta 2008, Microsoft Corporation

RESUME : NAPOLEON BONAPARTE ET L’EMPIRE

Introduction

Figure marquante de l’Europe du début du XIX°, Napoléon Bonaparte est l’un des personnages historiques les plus célèbres que le Monde ait jamais connu. A la tête de la France de 1799 à 1814, l’histoire de Napoléon est intiment lié à celle du premier empire français (1804-1814).

  1. La biographie de Napoléon

    1. La vie de Napoléon

Né le 15 Aout 1769 à Ajaccio à Corse, Louis Napoléon Bonaparte eut des études militaires brillantes (1779-1784) suivi d’une carrière professionnelle hors pair. Portant le grade de lieutenant à l’âge de 16 ans, il gravit vite les échelons et multipliât les victoires militaires. Nommé Général de Division et Commandant de l’armée de l’intérieur en 1795, Napoléon s’empare du pouvoir par un coup d’Etat le 09 novembre 1799. Il instaure un nouveau régime politique : le consulat et se fait nommé premier consul. Le 02 décembre 1804, il se fait couronner empereur. Il dirige l’empire jusqu’au 28 avril 1814 ; date à laquelle il est exilé sur l’ile d’Elbe après la défaite à Leipzig. Le 15 juillet 1815, Napoléon est exilé pour la seconde fois à Sainte-Hélène où il mourut le 5 mai 1821.

    1. L’œuvre de Napoléon

Empereur de France, Napoléon a eu à poser des reformes de grandes envergures : législatives, administrative, économique, technique et artistique et cela malgré sa réticence notoire pour l’expression des libertés. Dans le domaine législatif, il crée le code civil en 1804, mais également le code pénal qui regroupe les lois concernant la punition des crimes et des délits. Sur le plan administratif il renforce les départements et les fait surveiller par les préfets. Sur le pan économique, il crée la Banque de France, instaure le franc germinal. Il encourage et l’agriculture et l’élevage, relance le commerce et les activités industrielles. Cependant, Napoléon est très réticent à l’exercice des libertés. Il impose un régime autoritaire.

  1. L’Empire de Napoléon

  1. Du consulat au début de L’Empire

A l’origine, dés l’institution du consulat le 09 novembre 1799 et qui voit Napoléon promu comme Premier Consul, les premiers jalons de l’Empire sont mis en place. Cette période dura cinq ans. Car le 02 Décembre 1804 lors du sacre de Napoléon dans la cathédrale de Notre Dame de Paris par le Pape Pie VII, le premier empire débute. Ce sacre impérial qui consacre le passage de la République à l’Empire. Celui-ci va désormais s’étendre sur toute l’Europe.

  1. L’expansion de l’Empire

L’Empire, Dirigé par Napoléon, a étendu sa puissance sur une grande partie de l’Europe continentale. . De 1803 à 1812, les victoires s’accumulent pour l’empire qui étend ses tentacules sur toute l’Europe. En effet, en Janvier 1812, l’empire atteint son apogée. Il compte 130 départements, avec une population de 44 millions de sujets. L’Empire maintien une présence militaire étendue en Allemagne, en Italie, en Espagne et sur le Duché de Varsovie. Il est capable de déployer avec ses alliées 600000 hommes.

  1. Le déclin de l’Empire

L’empire, à travers les ambitions de son empereur, a semé les graines de son propre déclin. Plusieurs coalitions, sous le joug de l’Angleterre, se sont liguées pour freiner les élans expansionnistes de Napoléon. En 1814, les adversaires de ce dernier arrivent à leur fin. Bonaparte est vaincu et contraint à l’exile en avril 1914. La monarchie est rétablie en France au profit de Louis XVIII. Un an plus tard, Napoléon reprend le pouvoir pour Cent Jours avant de le perdre définitivement le 18 Juin 1815 lors de la bataille de Waterloo marquant la fin du premier empire.

Conclusion

L’histoire de Napoléon Bonaparte est intiment liée à celle de la France. Après dix ans de Révolution et de guerres, les français aspiraient à l’ordre et à la paix. Il leur a apporté les deux. Dominant toute l’Europe à son apogée, l’empire est tombé en déclin à cause de l’ambition trop grande de son empereur.

ANNEXES :

cartea11.jpg

Carte de l’empire française sous Napoléon en 1811

francgerminal.jpg

eglise-de-la-madeleine.jpg

place_vendome.jpg

672.jpg

280px-paris_july_2011-30.jpg

1 Encyclopédie UNIVERSALIS, Tome IV, P. 1078

2 Le Premier Empire est le premier des deux empires français établis au profit de la dynastie des Bonaparte. Jusqu'en 1852, date de création du Second Empire, les historiens et hommes politiques français utilisaient l'expression "Empire" seulement pour le régime instauré en France par Napoléon Bonaparte en 1804, qui a remplacé le Consulat.

3 Pierre Brondin Fréderic ERNST, La France et les Français, New York, 1961, p. 91

4 Napoléon séjournait souvent dans l’ile, s’engageait dans la lutte politique et commandait des bataillons de volontaires pour se battre contre les troupes du roi.

5 Encyclopédie UNIVERSALIS, Tome IV, P. 1081

6 Crée en 1804, ce code est également appelé Code Napoléon. Il est toujours en vigueur.

7 Une pièce d’or qui gardera sa valeur pendant 100 ans.

8 J. Thoraval, les grandes étapes de la civilisation française, Bordas, Paris, 1976, p. 277

10 Le second et le troisième consul sont respectivement Sieyès et Ducos.

11 Bonaparte lui seul nomme et renvoie les ministres, lui seul à le droit de proposer des lois.

12 IPAM, Manuel histoire, p.226

13 Encyclopédie Autodidactique Aristide QUILLET, librairie Aristide QUILLET, Paris, 1975, p. 589

14 Www. Napoleon.bonoa.net /manuel3

15 IPAM, Manuel histoire, p.232

16 Bataille de Trafalgar : importante bataille navale remportée le 21 octobre 1805 par la flotte britannique contre la flotte franco-espagnole, Encarta 2008, Microsoft Corporation.


17 Duc de Castries, Histoire de la France des origines à 1970, Robert Laffont, Paris, 1971, p.221

19 Encyclopédie autodidactique aristide quillet, librairie aristide quillet, Paris, 1975, p. 595







similaire:

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconBibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas...
«Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon»

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconLorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte...
«Le directoire», sont inquiets de la popularité de Napoléon. Napoléon est tellement aimé des français que les dirigeants ont peur...

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconBibliographie/Webographie

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconBibliographie et webographie

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconVendredi 26 mai 14. 00 Esteban Buch (cral/ehess), introduction I. L’institution musicale
...

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconBibliographie 10 Sujets de dissertation 10 Introduction «Rien de nouveau sous le soleil»
«les peuples heureux n’ont pas d’histoire»; et permanence, pour que l’histoire ait malgré tout un sens qui la rende intelligible

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconLa figure de l’actrice et le temps de l’illusion, dans
«C’est là ce qu’on appelle, au théâtre, un éclairage de herse», commente Dominique Tailleux. La fascination exercée par l’actrice...

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconBibliographie Cette bibliographie contient uniquement les travaux...
«Le patrimoine au décès en 1988», insee-résultats n°390 (série Consommations-modes de vie n°71), avril 1995 (117p.)

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconLa recherche en projets : de quoi s’agit-il ?
«best practices» à prétention universelle et normative. La cartographie que nous proposons ici n’échappera sans doute pas à ces critiques...

Bibliographie wébographie résumé annexes introduction «Il n’est pas de figure plus populaire dans l’histoire universelle que celle de Napoléon» iconElisa Capdevila, Lycée Jacques Prévert, Boulogne Marie-Guénaelle...
«juger» les acteurs du passé. Enfin, la question qui se pose n'est pas tant celle des mémoires concurrentes (ou occultées) mais bien...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com