Avertissement





télécharger 428.68 Kb.
titreAvertissement
page1/25
date de publication29.10.2016
taille428.68 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   25



P. J. Stahl

Histoire de la famille Chester et de deux petits orphelins



BeQ

P. J. Stahl / William Hugues

Histoire de la famille Chester et de deux petits orphelins

La Bibliothèque électronique du Québec

Collection À tous les vents

Volume 974 : version 1.0

Du même auteur, à la Bibliothèque :

Maroussia

Les patins d’argent

Histoire de la famille Chester et de deux petits orphelins

Édition de référence :

J. Hetzel, Paris, 1873.
Numérisation : Serge Pilon.

Avertissement


L’œuvre que nous offrons à nos lecteurs, publiée en Angleterre par un écrivain qui signe : A. L. O. E., a déjà paru, traduite de l’anglais en français dans une petite édition non illustrée, qui a devancé la nôtre, sous ce titre : Les aventures d’un rat.

Un livre illustré n’est pas l’ouvrage d’un jour : nous préparions notre édition depuis plus de deux années quand les Aventures d’un rat ont paru en France. La publication du livre, traduit purement et simplement de l’original, ayant précédé la nôtre, offrira à ceux de nos lecteurs qui voudront comparer l’occasion de juger par eux-mêmes des soins que nous prenons quand nous faisons des emprunts à nos voisins. Nous avons gardé du livre anglais tout ce qu’il avait d’aimable et de bon, nous lui avons ajouté tout ce qui, selon nous, lui manquait pour convenir à notre public français. – Pour tout dire, nous l’avons doublé, et plus que doublé.

Nous espérons que l’auteur anonyme anglais, et M. Williams Hughes, de qui nous tenions depuis plusieurs années toute la partie du livre qui est la traduction de l’œuvre anglaise et les notes qu’il y a ajoutées, voudront bien nous pardonner une liberté de laquelle on use souvent envers nos livres français à l’étranger.

Ce libre échange est profitable à tous. Nous abandonnons très volontiers à l’auteur anglais A. L. O. E. le droit de réciprocité sur les additions et modifications considérables, au moins par leur étendue, que nous avons faites à l’œuvre primitive, si par impossible elles pouvaient obtenir son agrément.

L’adaptation a été inventée en Angleterre ; si nous la naturalisons en France, cela n’est pas pour en médire. Ces faciles revanches ne sont pas pour allumer la guerre entre les deux pays.

P. J. Stahl.

Un mot de préface


Avant de commencer le récit de la vie et des voyages en Angleterre et en Russie de la famille Chester et des deux petits orphelins dont l’histoire côtoie cette histoire, nous devons prévenir le lecteur que les aventures de cette intéressante nichée ne sont pas purement imaginaires. Ce récit a un côté très véridique. Il est vrai que nous faisons parler nos petites bêtes, tandis que dans la réalité elles se contentent de pousser des cris inintelligibles pour ceux d’entre nous qui n’ont pas fait une étude approfondie du langage des animaux ; mais les traits de courage, de présence d’esprit, de bonté, les sentiments prêtés à nos héros ne sont pas inventés. Les prouesses qu’on leur attribue sont basées sur la science et sur des faits observés par des témoins absolument dignes de foi.

Les aventures de la Famille Chester prouveront combien l’étude de l’histoire naturelle offre d’intérêt, puisque l’on trouve tant de choses à admirer chez des animaux qui, en général, n’inspirent d’autre sentiment que celui d’une involontaire répulsion.

Cette étude tend à élever l’esprit tout en l’amusant ; car on ne saurait examiner un simple scarabée sans rester émerveillé de la sagesse qui a présidé à la formation du moindre insecte.

Du reste, en écrivant cette histoire, nous nous sommes toujours rappelé ces jolies, ces bonnes paroles de William Cowper :

« Je ne voudrais pas compter au nombre de mes amis, si distingué qu’il fût d’ailleurs, l’homme qui sans nécessité écraserait un ver. On peut certes, sans être un criminel, broyer d’un pas distrait l’escargot qui rampe le soir sur le sentier ; mais un homme doué d’un bon cœur, à moins qu’il ne soit un jardinier dans l’exercice de ses fonctions, fera un détour et le laissera vivre, si, regardant à ses pieds, il a pu voir à temps l’humble créature accomplissant les fonctions de la vie que Dieu lui a donnée. »

N. B. – Nos petits personnages voyageant en Angleterre et en Russie, nous avons cru devoir placer en tête de chacun des chapitres de ce livre des vues de Londres et de Saint-Pétersbourg prises sur des photographies, exactes par conséquent. Ces vues côtoient le sujet sans y adhérer absolument ; mais elles placent nos lecteurs dans les pays, dans les lieux mêmes souvent, où les scènes se passent, et ont, à ce titre, à côté de l’agrément, une utilité pour le lecteur.

(Note de l’éditeur.)

I



  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   25

similaire:

Avertissement iconAvertissement

Avertissement iconAvertissement de la première édition

Avertissement iconAvertissement
«collégiens d’Europe» décerné aux cinq collèges ayant fourni un compte rendu particulièrement bien illustré de leur échange

Avertissement icon1. Avertissement
«Innovations didactiques dans l’enseignement‐apprentissage de l’espagnol de spécialité grâce aux ressources technologiques», Université...

Avertissement iconPremière partie : la grammaire des futurs urbains 14
«Préambule» ou un «Avertissement» à l’adresse du lecteur, exercice convenu mais qui importe particulièrement ici pour nous

Avertissement iconAvertissement au lecteur1
«Mein Kampf» est une édition intégrale ne comportant ni choix ni coupures pouvant masquer certains aspects de l’œuvre de Hitler et...

Avertissement iconLa manipulation des tachygraphes est désormais de l’histoire ancienne
«Le message d’avertissement déclenché reste visible même en refermant le scellé avec précision», explique André Siebeneicher, du...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com