Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ?





titreOù se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ?
page11/12
date de publication14.10.2016
taille0.8 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12


7 Ecris les GN précédents au féminin pluriel, quand c’est possible : …/ 3

............................................................................................................................

............................................................................................................................


texte 5

Ali De Bassora

CM1-CM2 Maitrise de la langue

Période 1 Pour le maitre





R Connaitre les changements produits par le passage, au présent, de la 1ère personne du singulier à la 1ère personne du pluriel, puis par le passage du présent au passé et enfin par le passage, au passé, de la 1ère personne du singulier à la 1ère personne du pluriel.

R Savoir conjuguer les auxiliaires et les verbes du 1er groupe au présent.
Palier 2 : Conjuguer les verbes, utiliser les temps à bon escient. http://www.sceren.com/iso_datasources/synchro00010124/album/products/159312-24141-30646.jpg



Séance 1 – lundi


Etape 1 : Lecture et compréhension de l’histoire

Où se passe l’histoire ? A quelle saison ? Que fait le personnage ? Que lui arrive-t-il ? Qu’est-ce qu’un caïman ? Comment réagit le héros ? A-t-il raison ? Pourquoi ? A quel moment est-il enfin libéré ? Expliquer avec le contexte les termes « rassasié, je m’assoupis, une bouffée d’haleine fétide, mes muscles me font mal »

Etape 2 : Activités sur le texte

Par qui l’histoire est-elle racontée ? Un personnage / un narrateur extérieur / comment le sait-on ? Faire dire à quel temps l’histoire est racontée : au présent. Faire remarquer les verbes au passé composé et expliquer leur présence.

Relever les indicateurs de temps et l’indicateur logique « mais ». Trouver ce que désignent ou remplacent les mots soulignés.

Etape 3 : Transposer et collecter

©1 Lire le dernier paragrapghe avec Ali et Ben : nous. Ecrire et collecter les changements oraux. Puis, donner les changements écrits en collecte.

©2 Lire le dernier paragrapghe au passé (passé composé / imparfait) avec « je ». Ecrire et collecter les changements oraux. Puis, donner les changements écrits en collecte.

©3 Lire le début du texte jusqu’à « je m’assoupis » au futur.. Ecrire et collecter les changements oraux. Puis, donner les changements écrits en collecte.

Etape 4 : Exercices d’entrainement

  • Ex n°1 – Réécris le texte suivant en remplaçant « tu » par « nous » / Réécris le texte suivant au présent.




Séance 2 – mardi


Etape 1 : Activités sur les phrases dans le texte

Compter le nombre de phrases dans le dernier paragraphe. Lire les phrases négatives suivantes : je ne fais aucun mouvement ; je ne bouge pas. Identifier les négations. En trouver d’autres, puis transformer ces phrases négatives en affirmatives.

Lire des phrases à plusieurs verbes conjugués : je prends mon maillot, je vais au bord du fleuve, je plonge et je nage puis je m’allonge sur une petite plage de sable isolée. Trouver les verbes et donner leur infinitif. Faire remarquer comment les actions s’enchainent : les parties de phrases sont séparées par des virgules ou reliées par et et par puis. Faire les mêmes observations avec les phrases suivantes : Une fois rassasié [...] je m’assoupis. Le maudit [...] ses écailles. ©4

Etape 2 : Activités sur la phrase

Correction des devoirs. Dans chaque phrase, préciser si les CC sont CCT, CCL ou CCM et donner leur nature. Redire les phrases en déplaçant les CC puis en les remplaçant par d’autres équivalents. Constater que sur mon ventre et dans l’eau indiquent des lieux mais ne sont pas des CC. Dans la phrase Je ferme les yeux, remplacer le groupe de mots les yeux par un pronom : je les ferme. ©5

Etape 3 : Exercices d’entrainement

  • Ex n°2 – Réécris les phrases négatives à la forme affirmative.

  • Ex n°3 - Recopie le verbe conjugué et écris son infinitif. Recopie en noir le sujet et en vert les groupes mobiles. Indique s’ils sont des CCT, CCL ou CCM.




Séance 3 – jeudi


Etape 1 : Activités sur la phrase.

Correction de la constitution de la phrase.

Etape 2 : Activités sur les groupes nominaux.

Lire les groupes de mots suivants et les redire en supprimant les mots qui ne sont pas indispensables :

Le printemps une petite plage de sable un énorme baillement mon ventre une épouvantable rangée de dents une bouffée d’haleine un simple bout de bois ses écailles l’eau

Relire les groupes suivants en changeant le petit mot du début :

Mon maillot le fleuve une galette de miel un moment des dents ses écailles mesm uscles la même position

Dans le groupe de mots un caïman qui a quitté la rivière, de quoi parle-t-on ? Quelle précision a-t-on sur cet animal ? En déduire que le groupe de mots qui a quitté la rivière apporte une précision sur le groupe de mots un caïman. Remarquer la présence du mot qui reliant les deux éléments. Faire le même travail avec le groupe de mots une bouffée d’haleine fétide qui m’étouffe. ©6

Etape 3 : Activités sur les classes de mots.

Relever les mots qui désignent des choses. Parmi les mots soulignés du texte, identifier les pronoms personnels connus.

Etape 4 : Vocabulaire.

Relever tous les mots et expressions concernant le champ lexical de l’eau. Dans le texte, on trouve les mots fleuves et rivières qui sont des noms de cours d’eau. En trouver d’autres.

Trouver un contraire pour chacun des mots suivants :

s’allonger rassasié énorme près de épouvantable le calme continuer - avancer

Etape 5 : Exercices d’Entrainement

  • Ex n°4 - Constitue une phrase à partir des groupes de mots suivants.

  • Ex n°5 – Réécris ces groupes de mots en supprimant les mots qui ne sont pas indispensables.

  • Ex n°6 – Dans le dictionnaire cherche le mot haleine. Ecris ce que veulent dire les expressions suivantes : être hors d’haleine ; crier à perdre haleine ; un travail de longue haleine ; être tenu en haleine.




Séance 4 – vendredi matin

Etape 1 : Le rôle du présent.

Relire tous les textes au présent pour rappeler les diverses utilisation du présent de l’indicatif :

  • il est utilisé pour rapporter, dans un texte au passé, les paroles d’un personnage au moment où il parle.

  • il est utilisé pour exprimer un fait qui est toujours vrai, qui est habituel.

  • Il est utilisé pour raconter une histoire fictive comme si elle se déroulait au moment où on la raconte, c’est le présent de narration.

Etape 2 : La conjugaison des verbes du 1er groupe

Les élèves reprennent leurs collectes de phrases contenant les verbes à étudier. Faire souligner les verbes, donner leur infinitif et rappeler leur groupe. Faire rassembler les verbes du 1er groupe de la liste les écrire dans le tableau à l’endroit qui convient. (cf p.158). Compléter ensuite le tableau par groupes en utilisant leur tableau de conjugaison à disposition.

Lors de la mise en commun, attirer l’attention des élèves sur les points suivants :

  • le ç de commençons et le e de longeons : faire rappeler les raisons de ces deux particularités. dire qu’il en est de même pour tous les verbes en –cer pour le ç et pour tous les verbes en –ger pour le –e.

  • Faire constater que tous les verbes en –eter sauf jeter et ses dérivés se conjuguent comme acheter ; tous les verbes en –eler sauf appeler et ses dérivés se conjuguent comme grommeler.

  • Les verbes en –ayer comme essayer peuvent garder le –y partout ou seulement aux 1ère et 2ème personnes du pluriel.

  • Faire conjuguer le verbe distinguer à toutes les personnes : le u est partout, même avec nous.

Constater que les terminaisons sont les mêmes pour touts les verbes du tableau. en déduire qu’il en est de même pour tous les autres verbes du 1er groupe. Constater que le radical d’un même verbe ne change pas (sauf pour les verbes en –cer, -ger, -yer, -eler, -eter).

Etape 3 : La conjugaison des auxiliaires et du verbe aller

Faire regrouper les différentes personnes des verbes être, avoir, aller puis les écrire dans le tableau (cf p.160).

Le tableau rempli, faire constater que pour ces trois verbes, le radical n’est pas le même à toutes les personnes : ces verbes n’ont pas une conjugaison régulière.

Etape 4 : Exercices écrits + correction collective sur VPI

  • Ex n°1 – Conjugue le verbe entre parenthèses au présent de l‘indicatif. 

  • Ex n°2 – Recopie chaque phrase en la complétant avec ont (verbe avoir), sont (verbe être) ou (vont) verbe aller .

  • Ex n°3 – Réécris chaque phrase avec le pronom indiqué.




Séance 5 – vendredi après-midi


Etape 1 : Production d’écrit.

En quelques phrases, raconte une situation désagréable qui t’es arrivée un jour à cause d’un animal. Si tu n’as jamais connu ce genre de mésaventure, raconte ce qui a pu arriver à quelqu’un que tu connais ou une histoire que tu as lue ou vue à la télévision. Ecris ton texte au présent de l’indicatif et emploie des compléments circonstanciels.



Devoirs

lundi soir pour mardi : Recopie le verbe conjugué et écris son infinitif. Recopie en noir le sujet et en vert les groupes mobiles : Au bout d’un moment, quelque chose de lourd pèse sur mon ventre. Je ferme les yeux. Je vois tout près de mon visage une épouvantable rangée de dents.

mardi soir pour jeudi: Constitue une phrase avec les groupes de mots suivants : sur le ventre un caïman un garçon un après-midi de printemps se retrouve allongé sur une plage isolée - avec

jeudi soir pour vendredi : Relire les collectes « Présent » et surligner les observations sur les nouvelles.

©1 - Présent
nous conservons

nous ne faisons

nous ne bougeons pas

nous sommes

nous pouvons
©2 - passé
c’était un caïman

il avait quitté

il m’avait pris

j’ai conservé

je n’ai fait

il glissait

il rampait

il m’écorchait

il continuait

il était

mes muscles me faisaient mal

je ne bougeais

j’étais

j’ai pu

©3 - futur
Je voudrai fêter le printemps.

Je prendrai mon maillot.

J’irai au bord du fleuve.

Je plongerai.

J’aurai de quoi manger.

Je ferai un énorme bâillement.
©4 – juxtaposées
Le maudit animal glisse, rampe, m’écorche de ses écailles.

©5 – groupes non mobiles
Je prends mon maillot.

Je fais un énorme bâillement.

Je respire une bouffée d’haleine fétide.

Un caïman m’a pris pour un bout de bois.

Le maudit animal m’écorche.

©6 - adjectifs

un énorme baillement

le maudit animal
©6 – c. du nom
une petite plage de sable

une galette au miel

une épouvantable rangée de dents

une bouffée d’haleine fétide

un simple bout de bois
©6 – p. relative
une bouffée d’haleine fétide qui m’étouffe

un caïman qui a quitté la rivière


texte 5

l’histoire d’Ali de Bassora

CM1 Maitrise de la langue

Période 1 Pour l’élève




Je veux fêter le printemps en me baignant. Je prends mon maillot, je vais au bord du fleuve, je plonge et je nage puis je m’allonge sur une petite plage de sable isolée. J’ai de quoi manger : une épaule de mouton froide, une galette au miel, un beau quartier de pastèque.

Une fois rassasié, je suis fatigué, je fais un énorme bâillement, je ferme les yeux et je m’assoupis. Au bout d’un moment, il me semble que quelque chose de lourd pèse sur mon ventre. J’ouvre les yeux et je vois, tout près de mon visage, une épouvantable rangée de dents. Et je respire une bouffée d’haleine fétide qui m’étouffe.

C’est un caïman ! Un caïman qui a quitté la rivière et m’a pris pour un simple bout de bois. Je conserve mon calme et ne fais aucun mouvement. Le maudit animal glisse, rampe, m’écorche de ses écailles. Il continue à avancer sur moi. Au bout d’une heure, il est toujours là. Mes muscles me font mal mais je ne bouge pas. La nuit tombée, je suis toujours dans la même position. Vers minuit enfin, je peux me relever, le caïman retourne dans l’eau.
D’après Ali de Bassora, voleur de génie, Paul Thiès - Rageot Editeurs.




Exercice n°1

Réécris le texte en remplaçant « tu » par « nous » :

Tu vas à la piscine. Tu prends ton vélo. Tu vois des copains. Avec eux, tu plonges et nages tout l’après-midi. Tu fais aussi plusieurs descentes par le toboggan ! Tu décides même de retourner à la piscine dès que possible
Exercice n°2

Récris les phrases négatives suivantes à la forme affirmative :

Il ne parle plus de son enfance.

Nous n’avons pas le temps de regarder la télévision.

Cette femme n’a jamais vu la mer.

On n’entend rien d’une maison à l’autre.
Exercice n°3

Recopie le verbe conjugué et écris son infinitif. Recopie en noir le sujet et en vert les groupes mobiles. Indique s’ils sont des CCT, CCL ou TTM.

L’année dernière, au Texas, j’ai visité un parc réservé aux crocodiles.

Dans ce parc, les crocodiles vivent en liberté
Exercice n°4

Constitue une phrase avec les groupes de mots suivants (elle contient deux verbes conjugués) :

rapidement - Younès - la rivière - traverse - saute - et - dans l’eau.
Exercice n°5

Récris ces groupes de mots en supprimant les mots qui ne sont pas indispensables.

un parc zoologique - des nouveaux visiteurs - une jeune otarie joueuse - des perroquets multicolores - l’énorme éléphant - la louve solitaire endormie - les singes acrobates.
Exercice n°6

Dans le dictionnaire, cherche le mot haleine. Explique ce que signifient les lettres n.f. placées à côté du mot. Puis écris ce que veulent dire les expressions suivantes : être hors d’haleine, crier à perdre haleine, un travail de longue haleine et être tenu en haleine





texte 5

l’histoire d’Ali de Bassora

CM2 Maitrise de la langue

Période 1 Pour l’élève




Je veux fêter le printemps en me baignant. Je prends mon maillot, je vais au bord du fleuve, je plonge et je nage puis je m’allonge sur une petite plage de sable isolée. J’ai de quoi manger : une épaule de mouton froide, une galette au miel, un beau quartier de pastèque.

Une fois rassasié, je suis fatigué, je fais un énorme bâillement, je ferme les yeux et je m’assoupis. Au bout d’un moment, il me semble que quelque chose de lourd pèse sur mon ventre. J’ouvre les yeux et je vois, tout près de mon visage, une épouvantable rangée de dents. Et je respire une bouffée d’haleine fétide qui m’étouffe.

C’est un caïman ! Un caïman qui a quitté la rivière et m’a pris pour un simple bout de bois. Je conserve mon calme et ne fais aucun mouvement. Le maudit animal glisse, rampe, m’écorche de ses écailles. Il continue à avancer sur moi. Au bout d’une heure, il est toujours là. Mes muscles me font mal mais je ne bouge pas. La nuit tombée, je suis toujours dans la même position. Vers minuit enfin, je peux me relever, le caïman retourne dans l’eau.
D’après Ali de Bassora, voleur de génie, Paul Thiès - Rageot Editeurs.




Exercice n°1

Réécris le texte au présent :

Je suis allée à la piscine. J’ai pris notre vélo. En arrivant, j’ai vu des copains. Avec eux, j’ai plongé et nagé tout l’après-midi. J’ai fait aussi plusieurs descentes par le toboggan ! J’ai même décidé de retourner à la piscine dès que possible
Exercice n°2

Récris les phrases négatives suivantes à la forme affirmative :

Il ne parle plus de son enfance.

Nous n’avons pas le temps de regarder la télévision.

Cette femme n’a jamais vu la mer.

On n’entend rien d’une maison à l’autre.
Exercice n°3

Recopie le verbe conjugué et écris son infinitif. Recopie en noir le sujet et en vert les groupes mobiles. Indique s’ils sont des CCT, CCL ou TTM.

L’année dernière, au Texas, j’ai visité un parc réservé aux crocodiles.

Dans ce parc, les crocodiles vivent en liberté.

A quelques mètres de nos pieds, un immense crocodile nous regardait.
Exercice n°4

Constitue une phrase avec les groupes de mots suivants (elle contient deux verbes conjugués) :

ses affaires - Younès - la rivière - après avoir posé - traverse - saute - et - dans l’eau - en moins de deux minutes.
Exercice n°5

Récris ces groupes de mots en supprimant les mots qui ne sont pas indispensables.

un parc zoologique - des nouveaux visiteurs - une jeune otarie joueuse - des perroquets multicolores - l’énorme éléphant - la louve solitaire endormie - les singes acrobates.
Exercice n°6

Dans le dictionnaire, cherche le mot haleine. Explique ce que signifient les lettres n.f. placées à côté du mot. Puis écris ce que veulent dire les expressions suivantes : être hors d’haleine, crier à perdre haleine, un travail de longue haleine et être tenu en haleine




synthèse n°2




textes

1 à 5

CM1 Maitrise de la langue

Période 1 Pour l’élève




Exercice n°1
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconDes faux espoirs sur l’adoption qui vont faire mal
«servir» en enfant. Elle va être crue comme d’autres dans le passé qui ont fait des promesses identiques. Elle va faire mal à des...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconChapitre I: La vieillesse ancienne au temps des mythes et des premières sociétés
«Si le corps devient inutile à toutes sortes d'emplois, pourquoi ne pas délivrer l'âme qui souffre en sa compagnie». Cicéron fait...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconCours Psychologie et interculturalité L2 Cas et illustrations
«qui lui viennent toutes seules»: l’anglais, l’allemand, le swahili, le portugais, elle s’invente une filiation (sa mère est angolaise,...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconPourquoi la restauration était une monarchie impossible ?
«ceux qui n’ont rien appris rien oublié» et pourquoi la conciliation que souhaite établir la monarchie qui se met en place à la Restauration...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconLes petits Gallo-Romains allaient à l’école. Puis, à cause des invasions...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconI-pourquoi l’Europe se découvre-t-elle alors une vocation coloniale ? (1830-1910)
«réparation», reconnaissance des méfaits du système colonial (loi Gayssot, puis loi Taubirat de 1997, puis loi de 2005 sur le «rôle...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconCoûts et bénéfices de la téléphonie mobile accessible – Code Factory
«Pourquoi c’est si cher ?», «Pourquoi ça coûte tout de suite 10 fois plus cher si c’est pour une personne aveugle?»

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? iconPourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ?
«Il m'a fallu vingt ans pour mettre au point cette méthode. Bien sûr je me suis arrêté de temps en temps pour manger ou dormir, mais...

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? icon*A quoi ressemble la Joconde ? Pourquoi est-elle si célèbre ?
«La Joconde», «Consulter l’œuvre à la loupe» et réponds aux questions suivantes

Où se passe l’histoire ? Qui est Pélot ? Pourquoi a-t-il peur de la louve ? La bête veut-elle du mal à Pélot ? Quelle phrase l’indique ? Pourquoi l’enfant pleure-t-il doucement ? Que lui fait la louve ? Pourquoi fait-elle ça ? icon«Entre l’être vivant et son milieu, le rapport s’établit comme un débat.»
«La représentation que l’on se fait du mal, est toujours plus terrible que le mal lui-même.»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com