Les dates





télécharger 48.75 Kb.
titreLes dates
date de publication11.05.2017
taille48.75 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
Envoyé par Lysie.
Etude de La Curée de Zola.

* Biographie.

* Chronologie des œuvres.

* Le projet des Rougon-Macquart.

* La Curée.

* Emile Zola par lui-même.

LES DATES


IMPORTANTES

DE SA VIE


1840 : Naissance d'Emile Zola à Paris

1847 : Mort du père d'Emile : François Zola

1862 : Zola entre à la librairie Hachette comme employé pour devenir chef de la publicité deux ans plus tard.

1866 : Zola quitte la librairie Hachette.

1870 : Zola épouse Gabrielle-Alexandrine Melay, sa compagne depuis cinq ans.

1871 : Zola débute son cycle des Rougon-Macquart.

1877 : Zola obtient son premier gros succès littéraire avec son roman l'Assommoir.

1878 : Zola achète sa maison de Médan :" Une cabane à lapin "

1888 : Zola débute une liaison avec l'ancienne lingère de sa femme : Jeanne Rozerot

1889 : Zola découvre les joies de la paternité avec la naissance de sa fille Denise qu'il a eue avec Jeanne Rozerot

1891 : Zola devient à nouveau père d'un petit garçon : Jacques, deuxième enfant de sa maîtresse

1893 : Zola achève ses Rougon-Macquart avec le dernier volume : Le Docteur Pascal.

1897 : Zola publie son premier article en faveur de Dreyfus

1898 : Zola publie sa lettre ouverte au Président de la République : "J'accuse"

Zola quitte la France pour l'Angleterre afin d'échapper à sa condamnation d'un an de prison.

1899 : Zola rentre en France après l'arrêt de révision du procès Dreyfus.

1900 : Zola écrit trois articles à la mémoire de son père afin de répondre aux articles diffamatoires le concernant parus durant l'Affaire Dreyfus.

1902 : Emile Zola est retrouvé sans vie dans son appartement parisien suite à une asphyxie due au mauvais tirage de sa cheminée, bouchée par des pierres. Accident ou acte intentionnel ?

CHRONOLOGIE DE SON OEUVRE
1864 : Contes à Ninon

1865 : La Confession de Claude

1866 : Mes Haines , Mon Salon, Le Voeu d'une Morte

1867 : Edouard Manet, Les Mystères de Marseille (Tomes 1 & 2), Thérèse Raquin

1
868 : Les Mystères de Marseille (Tome 3), Madeleine Férat

1871 : La Fortune des Rougon

1872 : La Curée

1873 : Le Ventre de Paris

1874 : La Conquête de Plassans, Nouveaux Contes à Ninon

1875 : La faute de l'abbé Mouret

1876 : Son excellence Eugène Rougon

1877 : L'assommoir

1878 : Une page d'amour

1880 : Nana, Les Soirées de Médan, Le Roman Expérimental

1881 : Le Naturalisme au Théâtre, Nos Auteurs Dramatiques, Les Romanciers Naturalistes, Documents Littéraires

1882 : Une Campagne (1880-1881), Pot-Bouille, Le Capitaine Burle

1883 : Au Bonheur des Dames, Naïs Micoulin

1884 : La Joie de Vivre

1885 : Germinal

1886 : L'Oeuvre

1887 : La Terre

1888 : Le Rêve

1890 : La Bête Humaine

1891 : L'Argent

1892 : La Débâcle

1893 : Le Docteur Pascal

1894 : Lourdes

1896 : Rome

1897 : Nouvelle Campagne (1896)

1898 : Paris

1899 : Fécondité

1901 : La Vérité en Marche, Travail

1903 : Vérité (publication posthume)

LE PROJET DES


ROUGON-MACQUART

En 1862, Zola est l’ auteur de poèmes, de contes, de deux romans. Mais il est très ambitieux et a un grand projet.

Il veut faire l’ histoire d’ « une grande famille en dix volumes », comme il le dit aux frères Goncourt.

Il a 28 ans et écrit un petit texte intitulé « les différences entre Balzac et moi » (fin du cinquième volume de la pléiade).
« Je ne veux pas peindre la société contemporaine, mais une seule famille, en montrant le jeu de la race modifiée par le milieu ».

Cela va être pour Zola l’ occasion d’ essayer une théorie :

  1. Le roman expérimental

Il a subi deux influences :

 il est marqué par Claude Bernard, biologiste.

Ce que fait le biologiste sur le foie, Zola va le faire sur des personnages.

 Traité de l’ hérédité naturelle de Prosper Lucas (premier volume en 1847, le deuxième en 1850). L’ hérédité est une découverte du milieu du XIXième siècle : on découvre le caractère récessif et le saut de génération d’ une particularité physique.

Dans cette famille, il va varier et insister sur certaines caractéristiques. Il va leur appliquer ce traité.
Il donne son plan de rédaction de dix-sept romans en 1869.

Sa méthode consiste à dresser un arbre généalogique.

Il en a donc fait trois : 1869, 1878, 1893 (le complet).
Il constitue des dossiers préparatoires pour chaque roman : notes de lecture… Il va réunir une énorme documentation sur tous les aspects qui peuvent se rencontrer dans ses romans.

Chaque personnage a une petite fiche avec sa date de naissance, sa généalogie, son caractère et des mots clef.

Il fait aussi des ébauches, des résumés en paragraphe.

Cf. La fabrique de Germinal Colette Becker.

Zola va finir sa saga en 20 romans.

Le sous-titre des Rougon-Macquart est « Histoire naturelle et sociale d’ une famille sous le Second Empire ».

Rougon-Macquart :(bourgeois-ouvrier)il y a deux branches principales, avec une troisième les Mouret.

Histoire : ou fiction, ou compte rendu de son époque.

Naturelle : il étudie cette famille comme un biologiste.

Sociale : grâce aux trois branches de la famille, Zola a touché toutes les couches de la classe sociale.

Famille : traité de l’ hérédité.

Dans le Second Empire : la famille est « modifiée par le milieu ». Il y a des circonstances politiques et historiques.
voir aussi la préface de La fortune des Rougon, écrit en 1869 ; et son dernier roman Docteur Pascal

LA CUREE

Dans le plan qu’ il donne à son éditeur, Zola a déjà pré construit. Mais pour La Curée, il y une évolution du projet : prédominance de Renée et l’ inceste avec Maxime.
Aristide apparaît déjà dans La fortune des Rougon, mais il va changer de nom dans La Curée.

Dans le premier roman, il est républicain, puis arrive le passage de l’ imprimerie et il va changer de bord. Il montre son opportunisme. Il n’ a aucune conviction.

« Mais Saccard, qui avait retiré son chapeau, avant même que les piqueurs eussent passé, attendit que la voiture impériale se trouvât juste en face de lui, et alors il cria de sa grosse voix provençale :

« Vive l’ empereur ! » »
Le dossier préparatoire de La Curée est ouvert en février 1869. Ce dossier est donc contemporain du précédent roman.

Il a trouvé le titre dès le 27 mai 1870.

Il commence le premier paragraphe en mai mais la guerre commence et il laisse de côté le roman tout l’ hiver 1870-1871. Il finit le deuxième et troisième paragraphes lors de l’ été 1871.

Le 19 septembre 1871, le roman paraît en roman feuilleton.

C’ est une mode relativement récente, le premier est un roman de Balzac en 1836. Tous les journaux ont leur roman feuilleton en bas de leur première page, c’ est une façon de fidéliser le lecteur. Zola a publié tous ses romans de cette façon.

Mais lorsqu’il publie La Curée dans le journal « La Cloche » (Louis Ulbach), le roman n’ est pas encore fini. C’ est un journal violemment anti-napoléonien. Les lecteurs protestent et le feuilleton s’ arrête le 5 novembre.

En octobre 1871, il écrit le quatrième chapitre.

En novembre et décembre, il finit les trois derniers chapitres.

En janvier 1872, le roman paraît en volume chez Lacroix.

Mais Zola est obligé de changer d’ éditeur car Lacroix fait faillite. Il va rencontrer un tout jeune éditeur Charpentier (qui a fait beaucoup pour la diffusion du roman ; il a fait les livres à 3F50, 15 fois plus qu’ aujourd’ hui).

Il sera l’ éditeur et ami de Zola. Il devient l’ éditeur de tous les naturalistes.
Le titre :

Il l’ a choisi dès 1870.

La curée est le moment, dans une chasse à courre, où les chiens dévorent les entrailles de la bête tuée.

C’ est donc l’ évocation d’ une scène violente (ce qui lui sera reproché tout au long de son œuvre).

Valeurs connotatives :

 la découpe de Paris comme le fait Aristide sur les buttes Montmartre.

 sens politique du second Empire. Beaucoup de profiteurs se sont servis pour faire fortune.

« Aristide Rougon s’ abattit sur Paris, au lendemain du 2 Décembre, avec le flair des oiseaux de proie qui sentent de loin les champs de bataille. »
Deux sources possibles d’ inspiration :

 un poème d’ Auguste Barbier, poète politique ( sur la révolution de Juillet 1830). Zola en cite deux vers.

 deux tableaux de Gustave Courbet : « La Curée », « L’hallali du cerf ».
La structure :

Il y a sept paragraphes à peu près égaux qui sont organisés presque comme une tragédie.

  1. Octobre 1862 : description d’une soirée avec une promenade au bois et un dîner chez les Saccard.

Tous les personnages y sont présentés : Saccard, Maxime, Louise, Renée…

2 et 3. Vaste retour en arrière de dix ans qui raconte l’ arrivée d’ Aristide à Paris au lendemain du coup d’ Etat en 1852. La scène centrale se situe dans le passage dans lequel Renée rencontre l’ empereur.

  1. Centre de la tragédie. Renée se donne à Maxime et consomme l’ inceste. Le paragraphe va jusqu’en 1862. Il y a plusieurs récurrences de la serre.

5. Evocation de l’ hiver terrible de 1862-1863 : jusqu’ à mi-carême.

  1. Une soirée : le bal costumé avec le thème des Amours de Narcisse et d’ Echo.

  2. Trois mois plus tard. Puis une année complète jusqu’ à la mort de Renée.

Le roman se déroule en un peu moins de deux ans.

EMILE ZOLA PAR LUI-MÊME.

" Je suis né le 02 avril 1840 d'un père natif de Venise et d'une mère française, originaire de la Beauce - je suis né ici à Paris, en plein centre d'un des quartiers populaires. Mon père était ingénieur et réalisa quelques grands travaux de canalisation dans la région d'Aix, près de Marseille, où il mourut en 1847. J'ai grandi en Provence de l'âge de 3 ans jusqu'à l'âge de 18 ans et j'ai commencé mes études au collège de la ville d'Aix. Revenu à Paris en 1858, j'ai connu une période de grande misère. J'ai terminé mes études secondaires au lycée Saint-Louis et passé quelques temps à fainéanter avec l'insouciance d'un poète. En 1862, je suis rentré comme commis à la Librairie Hachette, jusqu'en 1866, époque où je me suis lancé dans le journalisme.

Il y a déjà dix ans que je vis de ma plume, plutôt mal que bien. On me conteste violemment, on ne me reconnaît souvent pas le moindre talent et je gagne bien entendu moins d'argent que ceux qui écrivent des feuilletons des journaux. Il y a quatre ans seulement que j'ai pu cesser tout à fait de collaborer à des journaux, où je m'attirais des désagréments par mes manières et je me suis définitivement enfermé chez moi pour écrire mes romans.

Je vis très à l'écart, dans un quartier éloigné, au fin fond des Batignolles. J'habite une petite maison avec ma femme, ma mère, deux chiens et un chat. Si quelqu'un passe me voir le jeudi soir, il s'agit surtout d'amis d'enfance qui sont presque tous des Provençaux. Je sors le moins possible. Comme écrivains, je ne fréquente que Flaubert, Goncourt et Alphonse Daudet. Je me suis éloigné de tout, exprès, pour travailler le plus tranquillement possible. Je travaille de la manière la plus bourgeoise. Mes heures sont fixées : le matin, je m'assieds à ma table, comme un marchand à son comptoir, j'écris tout doucement, en moyenne trois pages par jour, sans recopier : imaginez-vous une femme qui brode de la laine point par point ; naturellement je fais des fautes, quelques fois je rature, mais, je ne mets ma phrase sur le papier que lorsqu'elle est parfaitement disposée dans ma tête. Comme vous voyez, tout ceci est extraordinairement ordinaire. Je crains qu'une telle révélation ne fasse tort dans l'esprit de vos auditeurs, au personnage effrayant qu'ils imaginent que je suis. Mais en réalité, tous les véritables travailleurs à notre époque doivent être par nécessité des gens paisibles, éloignés de tout ..... et qui vivent en famille, comme n'importe quel notaire d'une petite ville.

Que vous dire encore ? Mes Rougon-Macquart auront vingt tomes et actuellement je travaille sur le septième, un roman qui embrassera le monde des ouvriers parisiens. J'ai déjà beaucoup travaillé et j'ai encore devant moi beaucoup de travail. Pour moi, la vie toute entière se résume dans le travail. Je ne compte pas, même dans dix ou quinze ans, être compris et reconnu en France. On répand sur mon compte des absurdités de toute sorte. De plus, la haine des écoles littéraires est trop forte pour qu'on me rende justice et la politique fait maintenant chez nous tellement de bruit que les livres passent tout à fait inaperçus. Ca ne fait rien ! Il faut seulement produire. Quand je suis content de ma journée, le soir, je joue aux dominos avec ma femme et ma mère. J'attends ainsi plus facilement le succès.

Je juge presque superflu d'ajouter que je ne me connais qu'un vice : j'aime bien manger. Mais un tel aveu peut sembler vaniteux. Jugez-en vous-même, pouvez-vous expliquer par tout ceci mes romans ? Un dernier détail : je suis très nerveux, le travail prolongé m'irrite et me tue. Parfois, je suis obligé de m'arrêter quelques semaines parce que mon coeur commence à battre de manière effrayante. Si je n'écrivais pas mes livres, j'aimerais être un petit propriétaire quelque part dans un village et respirer bêtement le grand air.

Corrigez tout ceci. Je voulais seulement donner des faits et des chiffres. Au fond, dans l'art, je n'ai qu'une passion : la vie. Je suis dévoué avec l'amour à la vie actuelle, à toute mon époque.
(Article paru dans les Annales de la Patrie, 1876)

similaire:

Les dates iconLes dates à retenir pour les parents et les élèves de 3
«après la 3ème» recensant toutes les formations professionnelles et générales de l’Académie, le nom des établissements, les spécialités...

Les dates icon2. Connaitre les dates, événements et personnages clés de la révolution industrielle. 3

Les dates iconQuelques dates permettent de nous situer dans l’histoire, bien que...

Les dates iconDates

Les dates iconCours : dates non définies : journées de formation sur les ancres...
«Les terrassiers de Clio», au musée archéologique de Saint- raphaël Contacts : Anne Joncheray et Lénaïc Riaudel

Les dates iconLa téléphonie mobile en quelques dates

Les dates iconComment mémoriser les «dates repères» pour le brevet ?
«Ancien Régime» – Révolution Française – 19ème siècle – 20ème siècle Pour cela, IL faut connaître les périodes !!!

Les dates iconQuelques dates importantes à retenir pages 7-9

Les dates iconQuelques dates importantes de l’Histoire de La Réunion

Les dates iconSéance 3 : L'histoire du Québec en quelques dates






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com