Neva de Guillermo Calderón





télécharger 6.74 Kb.
titreNeva de Guillermo Calderón
date de publication11.05.2017
taille6.74 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos




NEVA de Guillermo Calderón
Saint-Pétersbourg, le 22 janvier 1905. Olga Knipper, la veuve de Tchekhov et comédienne célèbre, tente de répéter son monologue. Dans la rue, un tout autre drame se joue : l’armée du tsar a ouvert le feu sur des milliers de manifestants… coupe ici
Quasiment inconnu en France, Guillermo Calderón est aujourd’hui considéré comme l’un des auteurs majeurs du théâtre sud-américain. Neva, sa toute première œuvre, a reçu le prix de la meilleure pièce chilienne en 2006.
Portrait imaginaire et pénétrant d’Olga Knipper, la pièce est avant tout une méditation sur l’acte théâtral : Y a-t-il un sens à faire du théâtre quand le monde brûle ? Si le lien avec le monde contemporain - et notamment avec l’histoire récente du Chili - n’est jamais rendu explicitement, il est néanmoins toujours présent dans l’écriture et donne à l’histoire une profondeur et une résonnance toute particulière : on est à la fois dans le passé, en 1905 en Russie, et quelque part ici maintenant.

Guillermo Calderón est un jeune auteur chilien qui est considéré parmi les plus importants de sa génération. Neva, sa toute première pièce, a eu lors de sa création un retentissement très important dans la presse espagnole, sud américaine et américaine. Le spectacle a beaucoup tourné, notamment en Amérique du Sud et aux Etats-Unis. Par la suite, d'autres créations de  Guillermo Caldéron ont été jouées au Théâtre de la Ville dans le cadre du Festival d’Automne ainsi qu’au Royal Court à Londres et ailleurs dans le monde sur de nombreuses scènes prestigieuses.
PRESSE :

« Un superbe texte…, une mise en abîme fascinante et troublante, portée par l’excellent trio Anne Girouard-Pauline Belle- Marc Lamigeon. Le tout est parfaitement agencé – avec sobriété- par le metteur en scène Paul Golub. »

Le Populaire du Centre
«Son écriture est vive, tendue, ne verse ni dans le discours, ni dans la thèse, ni

dans la démagogie, mais instaure une sorte de furieux débat démocratique à

coeur ouvert (…) ». Jean-Pierre Thibaudat - Blog Rue89
«Guillermo Calderón est un génie authentique du théâtre… vous ne pouvez pas

dire que vous avez déjà vu ou entendu une chose pareille auparavant, et ce qui

peut-être vous amènera à vouloir le voir et l’entendre à nouveau.»– The New

Yorker.






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com