Une petite histoire du cinéma





télécharger 26.35 Kb.
titreUne petite histoire du cinéma
date de publication11.05.2017
taille26.35 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
SEANCE DU 28/01/14





  1. Une petite histoire du cinéma

Rédiger une petite histoire du cinéma en répondant aux questions sur le site suivant. Vous reprendrez le titre de chaque chapitre (jusqu’à la Seconde guerre mondiale inclus) : http://www.cinemafrancais-fle.com/Histoire_cine/naissance_cinema.php

LA NAISSANCE DU CINEMA

Le cinéma est né en 1895 lorsque les frères Louis et Auguste Lumière créent un appareil permettant de capturer les images et de les projeter à tous, le Cinématographe. Contrairement au kinétoscope d’Edison, où le spectateur devait se tenir debout, les yeux collés comme une boite, il ne faut pas d’appareil différent pour filmer. Dès la première projection à Paris, dans le sous-sol du grand-café, qui regroupa une trentaine de spectateurs, le cinéma à un succès immédiat malgré la simplicité du tout premier film montrant les ouvriers et les employés d’une usine de fabrication de matériaux photo. Le billet d’entrée coûte alors un franc, sois environ trois euros cinquante de nos jours, pour une séance d’environ une minute. Georges Méliès, magicien et directeur du théâtre Houdin à Paris, voulu acheter un exemplaire du Cinématographe mais les frères Lumière refusèrent.

  1. Qui sont les inventeurs du Cinématographe ? 
    Les inventeurs du Cinématographe sont les frères Louis et Auguste Lumière

  2. À quoi sert le Cinématographe ? 
    Il sert à capturer les images et à les projeter à tous

  3. Quelles sont les différences avec le Kinétoscope d'Édison ? 
    Le Kinétoscope permet de visualiser un film mais seul (on ne peut pas faire de projection collective) et le spectateur devait se tenir debout, les yeux collés dans une boîte. De plus, il fallait un appareil différent pour filmer. 

  4. Où a eu lieu la première projection ? 
    La première projection publique a eu lieu à Paris, dans le sous–sol du Grand café. 

  5. Combien a coûté le billet d'entrée ? 
    Il a coûté un franc (environ 3,50 euros de nos jours) 

  6. Combien de spectateurs y a–t–il eu la première fois?
    Une trentaine

  7. Que montre le premier film du cinéma ? 
    Le premier film, intitulé Sortie des Usines, montre tout simplement les ouvriers et les employés des frères Lumière (propriétaires d'une usine de fabrication de matériel photo) sortant de leur usine. 

  8. Quelle est la durée moyenne de chaque film ? 
    Environ 1 minute chacun

  9. Qui est Georges Méliès ? Que voulait–il ?
    Georges Méliès était magicien et directeur du théâtre Houdin à Paris. Il voulu acheter un exemplaire du Cinématographe mais les frères Lumière ont refusé.


LES PREMIÈRES ANNÉES (1895-1906)

Dès janvier 1896 les frères lumières décident de former des opérateurs qui sont chargés de présenter l´appareil dans les capitales du monde entier et de ramener des images de ces pays (en filmant les sites touristiques). Néanmoins, aux Etats-Unis, les opérateurs découvrent qu’un concurrent, Thomas Edison, a présenté un appareil semblable au Cinématographe qu’il a nommé Vitascope. Celui-ci affirme que le Cinématographe n’est qu’une simple copie et la police s’en mêle, confisquant ceux-ci. En France, plusieurs concurrents apparaissent également : Georges Méliès ; Léon Gaumont  et Charles Pathé. Léon Gaumont est un bourgeois. Il a été propriétaire du Comptoir général de la photographie puis de la Gaumont et compagnie. Charles Pathé, lui, est issu d'un milieu modeste. Il s’est enrichi en vendant le Phonographe d'Edison puis son Kinétoscope. Georges Méliès, le magicien à qui les frères lumières avaient refusés de vendre le cinématographe, est probablement le père des effets spéciaux en combinant ses talents d´illusionniste aux possibilités du cinéma. Néanmoins celui-ci a des problèmes financiers car il produit peu en comparaison de ses concurrents, renouvelle peu son style et ses œuvres sont sans arrêt plagiées et des contrefaçons de ses films sortent avant même qu'il ne puisse vendre les siennes. Le cinéma traverse sa première crise le 4 mai 1897 lorsque, lors d'une vente de charité organisée par la haute société à Paris, le cinématographe prend feu suite à une mauvaise manipulation. L'incendie fait 121 victimes. L'exposition universelle fait une place d'honneur au cinématographe mais juste après, tout redevient comme avant et le cinématographe retourne dans les foires. Après cet incident, la haute société « boude » le cinématographe et le public est composé d'enfants, de femmes, de vieillards et d'ouvriers. Les frères Lumière arrêtent la production de films car ils décident de retourner à leur premier amour, la photographie. Ils faisaient des documentaires alors que le public réclame des fictions. 

  1. Qu'est–ce qu'un opérateur ? 
    Un opérateur est chargé de présenter l'appareil dans les capitales du monde entier et de ramener des images de ces pays (en filmant les sites touristiques). 

  2. Pourquoi le Cinématographe doit–il fuir les Etats–Unis ? 
    Thomas Edison affirme que le Cinématographe n'est qu'une contrefaçon, une simple copie de son Vitascope, présenté aux États–Unis à New York avant le Cinématographe des frères Lumière. La police s'en est mêlée, les cinématographes ont été confisqués et les opérateurs français ont dû fuir. 

  3. De quel milieu social sont issus Léon Gaumont et Charles Pathé ?
    – Léon Gaumont est un bourgeois. Il a été propriétaire du Comptoir général de la photographie puis de la Gaumont et compagnie 
    – Charles Pathé est issu d'un milieu modeste

  4. Comment Charles Pathé s'est–il enrichi ? 
    Charles Pathé s'est enrichi en vendant le Phonographe d'Edison puis son Kinétoscope

  5. Pourquoi le cinéma est–il considéré comme dangereux ? 
    Parce que le 4 mai 1897, lors d'une vente de charité organisée par la haute société à Paris, le cinématographe a pris feu suite à une mauvaise manipulation et l'incendie a fait 121 victimes

  6. L'exposition universelle permet–elle au cinéma d'être mieux considéré ? 
    L'exposition universelle lui fait une place d'honneur et le cinématographe a été célébré pendant cette exposition, mais juste après, tout est redevenu comme avant et le cinématographe est retourné dans les foires. 

  7. Qui compose le public du cinématographe après l'incident ? 
    Son public est composé d'enfants, de femmes, de vieillards, d'ouvriers

  8. Pourquoi les frères Lumière arrêtent–ils la production de films ? 
    Les frères Lumière décident de retourner à leur premier amour, la photographie. Ils faisaient des documentaires alors que le public réclame des fictions. 

  9. Pourquoi Méliès a–t–il des problèmes financiers ? 
    3 raisons : 
    – Méliès produit peu en comparaison de ses concurrents Pathé et Gaumont
    – Son style se renouvelle peu
    – Ses oeuvres sont sans arrêt plagiées et des contrefaçons de ses films sortent avant même qu'il ne puisse vendre les siennes.

 L´INDUSTRIALISATION & LE TEMPS DU MUET (1907-1929)

En 1907, Charles Pathé change de stratégie de distribution : il décide de ne plus vendre ses films mais de les louer. Par cette nouvelle forme de distribution, il oblige rapidement le cinéma à se fixer quelque part car l'exploitation itinérante devient trop compliquée. Le film L'Assassinat du duc de Guise a été réalisé pour revaloriser le cinéma et atteindre les classes sociales les plus élevées (et ça a marché !). Max Linder est sans nul doute la première star mondiale du cinéma. C'est le représentant du genre burlesque. Après la première guerre mondiale, la France perd sa place de leader mondial. Elle ne possède que 10% du marché mondial (contre 85% en 1912, avant la guerre). À la fin des années 20, le cinéma se veut plus intellectuel et plus artistique. On commence à parler d'art. Les cinéastes désirent explorer les possibilités d'expression et les effets visuels de l'outil cinéma. Louis Delluc a inventé le concept des ciné–clubs, écrit de nombreuses publications sur le cinéma, fondé deux revues (La revue du ciné–club puis Cinéa) et réalisé 7 films. Il est considéré être le fondateur de la critique cinématographique. Dans le film américain Le Chanteur de jazz, l'acteur dit quelques phrases, le cinéma parlant est né.

  1. Que décide de faire Charles Pathé en 1907 ? Quelle influence a cette décision sur le cinéma ? 
    En 1907, Charles Pathé change de stratégie de distribution : il décide de ne plus vendre ses films mais de les louer. Par cette nouvelle forme de distribution, il oblige rapidement le cinéma à se sédentariser car l'exploitation itinérante devient trop compliquée. 

  2. Pourquoi le film L'Assassinat du duc de Guise est–il important ?
    Il a été réalisé pour revaloriser le cinéma et atteindre les classes sociales les plus élevées (et ça a marché !) 

  3. Qui est Max Linder ? 
    Max Linder est sans nul doute la première star mondiale du cinéma. C'est le représentant du genre burlesque. 

  4. Que change la première guerre mondiale pour le cinéma français ? 
    La France perd sa place de leader mondial. Après la guerre, elle ne possède que 10% du marché mondial (contre 85% en 1912, avant la guerre). 

  5. Comment le cinéma évolue–t–il à la fin de la guerre ? 
    À la fin des années 20, le cinéma se veut plus intellectuel et plus artistique. On commence à parler d'art. 

  6. Que recherchent les cinéastes dans les années 20 ? 
    Les cinéastes désirent explorer les possibilités d'expression et les effets visuels de l'outil cinéma.

  7. Qui est Louis Delluc? 
    Louis Delluc a inventé le concept des ciné–clubs, écrit de nombreuses publications sur le cinéma, fondé deux revues (La revue du ciné–club puis Cinéa) et réalisé 7 films. Il est considéré être le fondateur de la critique cinématographique. 

  8. Que se passe–t–il en 1927 ? 
    Dans le film américain Le Chanteur de jazz, l'acteur dit quelques phrases, le cinéma parlant est né.

LES ANNÉES 30

Au début des années 30, le contexte économique est difficile (chômage) suite au crash boursier de 1929, l'arrivée des films parlants pose de nombreux problèmes (compréhension de la langue et changements d'acteurs et cela demande de gros efforts financiers d'investissement (achat de l'équipement)) et le contexte social est tendu avec la croissance des thèses antisémites et le développement du nazisme et du fascisme en Europe. Malgré les difficultés, le cinéma est très dynamique car il est une merveilleuse source de divertissement et d'évasion face à la réalité oppressante. Les films populaires sont les comédies légères où l'on caricature la société de l'époque : les bidasses, les légionnaires, les mauvais garçons, les ouvriers, les aristocrates, les banquiers (plus ou mains véreux = malhonnêtes). Mais rapidement, l´avenir s´assombrit et les oeuvres deviennent de plus en plus pessimistes. Les films expriment les angoisses de la guerre qui approche. Le réalisme poétique est un mélange de romantisme et de pessimisme où la fatalité (la mort) s'impose toujours aux héros. Ils se terminent souvent par le suicide du héro. Le film Quai des brumes est même considéré comme responsable de la défaite de la France à cause de son pessimisme. Les cinéastes privilégient l'esthétisme des films (décors, lumières) et les beaux dialogues. La distribution (les acteurs/actrices) est également capitale et certaines têtes d'affiche font salle comble. Jean Vigo est surnommé le Rimbaud du cinéma français car il meurt très jeune après avoir réalisé deux chefs d'œuvres. Les pays dits libres décident d'organiser un festival du cinéma pour faire concurrence au festival de Venise critiqué pour son manque d'indépendance par rapport au gouvernement de Mussolini.

  1. Quelles sont les difficultés au début des années 30 ? 
    3 difficultés : 
    – le contexte économique est difficile (chômage) suite au crash boursier de 1929 
    – l'arrivée des films parlants pose de nombreux problèmes (compréhension de la langue et changements d'acteurs). Cela demande de gros efforts financiers d'investissement (achat de l'équipement) 
    – le contexte social est tendu avec la croissance des thèses antisémites et le développement du nazisme et du fascisme en Europe -> approche de la guerre

  2. Pourquoi, malgré les difficultés, le cinéma est–il très dynamique ?
    Parce que le cinéma est une merveilleuse source de divertissement et d'évasion face à la réalité oppressante.

  3. Quelles sortes de films sont populaires ? 
    Les comédies légères où l'on caricature la société de l'époque : les bidasses, les légionnaires, les mauvais garçons, les ouvriers, les aristocrates, les banquiers (plus ou mains véreux = malhonnêtes).

  4. Qu'est– ce que le réalisme poétique ? 
    C'est un mélange de romantisme et de pessimisme où la fatalité (la mort) s'impose toujours aux héros.

  5. Comment se terminent les films du réalisme poétique ? 
    L'homme qui se suicide presque toujours, ne pouvant échapper à la mort.

  6. Pourquoi le film Quai des brumes est–il considéré responsable de la défaite de la France? 
    A cause de son pessimisme.

  7. Que privilégient les réalisateurs de l'époque ?
    Les cinéastes privilégient l'esthétisme des films (décors, lumières) et les beaux dialogues. La distribution (les acteurs/actrices) est également capitale et certaines têtes d'affiche font salle comble.

  8. Pourquoi Jean Vigo est–il surnommé le Rimbaud du cinéma français ? 
    Parce qu'il meurt très jeune après avoir réalisé deux chefs d'œuvres.

  9. Pourquoi les pays libres créent il le festival de Cannes ? 
    Les pays dits libres décident d'organiser un festival du cinéma pour faire concurrence au festival de Venise critiqué pour son manque d'indépendance par rapport au gouvernement de Mussolini.

DURANT LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE (1939–1945)

La drôle de guerre est l'invasion de la France par les Allemands. Elle a été très courte (septembre 1939–juin 1940) et n'a pas fait de victimes. Les cinéastes se réfugient en zone libre, dans le sud de la France., à Marseille. La guerre est favorable au cinéma français car les films américains ont été interdits en France et le cinéma est la distraction préférée des Français car les Français ont besoin de s'évader, de rêver, d'oublier ce qui se passe dehors. Néanmoins, Les Allemands utilisent le cinéma comme moyen de contrôler les esprits et comme outil de propagande. Des films d'amour, des films fantastiques et de suspense sont produits pendant la guerre.

  1. Qu'est–ce que la drôle de guerre ? 
    C'est l'invasion de la France par les Allemands. Elle a été très courte (septembre 1939–juin 1940) et n'a pas fait de victimes. 

  2. Pourquoi les cinéastes vont–ils à Marseille ? 
    Les cinéastes se réfugient en zone libre, dans le sud de la France. 

  3. Pourquoi la guerre est–elle favorable au cinéma français ? 
    2 raisons principales : 
    – Parce que les films américains ont été interdits en France.
    – Parce que le cinéma est la distraction préférée des Français. 

  4. Pourquoi le cinéma devient–il l'attraction préférée des Français ? 
    Les Français ont besoin de s'évader, de rêver, d'oublier ce qui se passe dehors. 

  5. Comment les Allemands utilisent–ils le cinéma ? 
    Ils utilisent le cinéma comme moyen de contrôler les esprits et comme outil de propagande. 

  6. Quels genres de films sont produits pendant la guerre? 
    Des films d'amour, des films fantastiques et de suspense

similaire:

Une petite histoire du cinéma iconCommunique de presse
«La Petite Marchande aux Allumettes» propose une belle histoire dans une atmosphère de tradition de Noël

Une petite histoire du cinéma iconUne petite histoire de stratégies dans le monde de la chaussure de sport

Une petite histoire du cinéma iconTravail de recherche pour préparer une exposition thématique : De...

Une petite histoire du cinéma iconRaconter l’histoire au cinema
«monteur» vous allez réaliser un court documentaire autour de la guerre de 14-18 en respectant une intention

Une petite histoire du cinéma iconUne conférence à la médiathèque à 18h
«Mémoire filmée de Loir-et-Cher», Ciclic, le Conseil général de Loir-et-Cher et le Cinéma Le Palace organisent deux projections exceptionnelles...

Une petite histoire du cinéma iconEcrire une critique de film, écrire sur le cinéma
«droit à la critique» dans les journaux français, droit distingué de la diffamation comme de la calomnie (Antoine de Baecque et Pierre...

Une petite histoire du cinéma icon1. Le premier visage du cinéma algérien : «Yasmina» de Lakhdar Amina....
«Yasmina». Gros plan sur le visage de l’enfant. Mise en scène efficace, le jeune réalisateur est frais émoulu d’une école d’un pays...

Une petite histoire du cinéma iconCours 1 Deux sens au mot «historiographie»
«culture» que de «nationalité» car le cinéma français par exemple a influencé d'autres cinéma

Une petite histoire du cinéma iconHistoire du cinéma d'animation

Une petite histoire du cinéma iconPetite histoire de la crise






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com