Bibliographie Auvergne romane





télécharger 15.96 Kb.
titreBibliographie Auvergne romane
date de publication13.05.2017
taille15.96 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > histoire > Bibliographie
en particulier sur le chapiteau dit de l’Assomption. Entourés de deux anges qui portent des livres ouverts, Jésus vient retirer du sarcophage, le corps de Marie redevenu tout petit comme un enfant, entouré de bandelettes qu’on interprète comme les langes du nouveau-né.

« A moins de naître d’en haut, nul ne peut voir le Royaume », dit Jésus. Et Nicodème reprit : « Comment un homme peut-il naître étant vieux ? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ? » Jean, 3, 3-4

Oui, Marie l’a fait ! Plus précisément, son Fils, dont la main droite démesurément grande devient presque maternelle, la fait naître au Royaume : voyez ses yeux sont déjà ouverts. Robertus, le sculpteur dévoile ici son génie : il a représenté l’Assomption comme une Nativité inversée. C’est le Fils qui engendre sa mère.


Les alentours et activités

- L’Espace Art Roman à l’Office du Tourisme de Clermont-Ferrand : demander à voir le montage sur la région

- Quatre sites CASA en une même région, ceci assure un accueil garanti dans les quatre grandes églises majeures qu’il faut aller voir pour mieux comprendre celle que l’on fait visiter.

- Le Puy-de-Dôme et les volcans d’Auvergne



Bibliographie

Auvergne romane, Bernard Craplet tout particulièrement l’introduction de la première édition de 1978

Clermont-Ferrand l’église Notre-Dame-du-Port par Laurence Cabrero-Ravel in Congrès Archéologique de France, 158e session 2000 Basse Auvergne Grande Limagne p 159-177



Jean Vandamme





Basilique Notre-Dame du Port



Localisation
Au pied de la ville de « Clairmont », à l’Est, hors du rempart, s’étend le quartier du Port (Portus en latin signifie entrepôt) : ouvert sur la Montagne et sur la Limagne, c’est le centre commercial de la cité arverne. Avit Ier, évêque du VIè siècle y aurait construit, selon un manuscrit du XIIè siècle, « une élégante église en l’honneur de la Mère de Dieu et Vierge Marie »
Histoire du site







Détruite par les Normands, elle aurait été rebâtie par Sigon, évêque du IXè siècle. Mais les premières mentions assurées ne remontent qu’au Xè siècle : elle est citée en 959 dans un testament de l’évêque Etienne II et est recensée en deuxième lieu, juste après la cathédrale, dans une liste des églises de Clermont, avec le titre d’abbaye. Il semble qu’elle abritait une communauté de chanoines dont le supérieur portait le titre abbatial. Elle est donc une collégiale et aussi, dès le XIIIè siècle, une paroissiale.

Deux faits significatifs montrent l’importance de la capitale de l’Auvergne dans la chrétienté et l’histoire de l’art :

- en1095, Urbain II préside le Concile de Clermont qui lance la première croisade.

- pour l’autel de la nouvelle cathédrale, consacré le 2 juin 946, l’évêque Etienne II a commandé au clerc Alleaume une statue de Marie avec son enfant, considérée comme le prototype des Vierges romanes. Hélas détruite à la Révolution, elle est connue grâce à un dessin. Sedes Sapientiae, Siège de la Sagesse, elle est assise sur un trône et présente, sur ses genoux, son fils, représenté avec une tête d’adulte, car il est avant tout le Sauveur du Monde. Saint Nectaire et Orcival, pour ne citer que des sites CASA auvergnats, possèdent une telle Vierge, mais on en trouve jusqu’au tympan droit de la façade de Notre-Dame-de-Paris




Sainte Marie Principale


Mariale dès l’origine, la collégiale est appelée « Sainte Marie Principale », alors que la cathédrale est elle-même dédiée à Notre Dame de l’Assomption. Pour les clermontois, elle jouit d’une situation privilégiée. Elle a eu une Sedes Sapientiae, qu’on a retrouvée, très mutilée, dans l’épaisseur d’un mur (elle est conservée au trésor de la cathédrale). Une petite sculpture en bois peint l’a remplacée au XVIIIè siècle dans la crypte. C’est au linteau du portail sud qu’on découvre, sculptée dans la pierre, la Sedes Sapientiae du Port, Marie et son fils recevant les présents des Mages.

La procession et le pèlerinage du mois de mai prennent leur essor au XVIIè siècle : celle de 1614, qui se déroule sous la neige, est suivie d’une telle récolte que l’année suivante, l’évêque institue une fête chômée en l’honneur de Notre-Dame du Port. En 1888, l’église est érigée en basilique, pour son culte marial.


Coup de cœur
Notre-Dame-du-Port est l’archétype des cinq églises majeures d’Auvergne.

Parce qu’on est dans la capitale, tout est poussé plus loin, soit par la taille, (seule Issoire est plus grande), soit par la richesse de la décoration (deux rangées d’étoiles au lieu d’une, sur la chapelle axiale), même si cela ne se voit pas au premier coup d’œil.

Bien que le quartier du Port ne soit pas attirant, la découverte du chevet (dont la restauration vient de se terminer fin 2005) est un éblouissement. Le massif barlong et la « pyramide romane auvergnate » s’apprécient depuis le belvédère, ouvert au public, en haut d’une maison, au coin d’une ruelle de la rue Couronne. Il faut aussi aller l’admirer à l’intérieur, sous la coupole (quand les travaux seront achevés).
La sculpture est le second joyau de cet édifice : outre le tympan sud et le chapiteau d’Abraham à la façade sud du transept, les chapiteaux de l’intérieur, narthex, nef et en apothéose les chapiteaux qui surmontent les huit colonnes du chœur. Les quatre qui sont historiés sur chacune de leurs faces offrent un programme iconographique exceptionnel tant par sa qualité esthétique que par sa profondeur théologique.

L’homme, aux prises avec ses désirs contraires, vit une expérience qui est à l’échelle l’histoire de l’humanité, depuis le couple originel Adam et Eve, jusqu’à l’avènement du Royaume de Dieu. Le rôle de Marie est mis en valeur,







similaire:

Bibliographie Auvergne romane iconCandidat Rhône-Alpes-Auvergne

Bibliographie Auvergne romane iconL’Auvergne : un potentiel touristique fort

Bibliographie Auvergne romane iconSon histoire, sa géographie, son économie
«Rieux» vient du latin «rivus» et signifie ruisseau ou rivière. IL a été probablement adjoint au mot «Silen» à l’époque romane

Bibliographie Auvergne romane iconMention Pensée politique Soutenu par Frédéric Morgan
...

Bibliographie Auvergne romane iconNom du club : fcca : football club cournon d'auvergne

Bibliographie Auvergne romane iconRuralités contemporaines
«L'Atlas des paysages d'Auvergne». Ils organisent des réunions de concertation avec les habitants concernés par l'aménagement paysage...

Bibliographie Auvergne romane iconZoom sur la recette «100% auvergnate» des Volailles Fermières d’Auvergne
«100 auvergnat». De plus, en tant que chef gastronomique et diététique, Pierre-Yves lorgeoux propose, une nouvelle fois, une recette...

Bibliographie Auvergne romane iconThèse soutenue par Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne, Duc d'Albret,...

Bibliographie Auvergne romane iconBibliographie Ce document, la bibliographie détaillée et les données...

Bibliographie Auvergne romane icon… surtout après la découverte du Nouveau Monde et la création de...
«Espagnols de l’Auvergne et du Limousin du xvii° au xix°» nous fournira peut-être une réponse. C’est l’objet de la recherche menée...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com