Fiche de preparation de seance





télécharger 23.29 Kb.
titreFiche de preparation de seance
date de publication13.05.2017
taille23.29 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
FICHE DE PREPARATION DE SEANCE

Date :

- Champ disciplinaire : Histoire - Niveau : Cycle 3
- Titre de la séquence : H11 La religion au moyen âge
- Compétences devant être acquises en fin de séquence :

  • Se repérer dans le temps.

  • Etre capable de distinguer la grande période historique qu’est le moyen âge et pouvoir la situer chronologiquement, commencer à connaître pour cette période les différentes formes de pouvoir.

  • Avoir compris et retenu le rôle des personnages et des groupes qui apparaissent dans les divers points forts, ainsi que les faits les plus significatifs, et pouvoir les situer dans la période.


- Nombre de séances : 1 -  : 1
- Titre de la séance : L’église au moyen âge
- Consigne de départ : Voir déroulement.
- Objectifs spécifiques :

  • Permet de prendre des informations historiques dans un texte complexe.

  • Permet de prendre des repères de temps.

  • Permet de lire une frise chronologique.

  • Permet de resituer des événements et des personnages sur une frise.

  • Permet de connaître une religion.


- Durée : 60 minutes
- Matériel :

  • Une fiche par enfant.


- Mode de travail : - Individuel

- Collectif

- En groupe
- Place dans la progression : - Découverte

- Structuration

- Réinvestissement

- Evaluation

- Trace écrite : L’église au moyen âge
- Déroulement :

1/ Lecture de « ceux qui prient »
Trace écrite :

L’église au moyen âge


  • Les trois ordres de la société du Moyen Age


Les trois ordres sont les Chevaliers, le Clergé et les Paysans.


  • Une Europe chrétienne :


Presque tous les habitants de la France et de l’Europe sont de religion chrétienne. Ils forment une vaste communauté nommée « la chrétienté » mais ils ne s’entendent pas toujours bien.

Le chrétien adore Dieu, prie la Vierge et les saints. Sa vie quotidienne est rythmée par la religion avec ses fêtes comme Pâques et ses temps particuliers comme le Carême.


  • Les sept sacrements :


Les sacrements sont distribués au cours de cérémonies. Chez les catholiques, il existe sept sacrements : le baptême (pour devenir chrétien), la confirmation (où l’on reçoit l’Esprit saint), la pénitence (le pardon des péchés), l’eucharistie ou communion (où l’on reçoit le corps de Jésus), l’extrême-onction (donnée aux malades), l’ordre (qui permet à un homme de devenir prêtre) et le mariage.


  • Le rôle de l’Eglise :


L’Eglise sacre et conseille les rois. Elle préside à l’adoubement du chevalier et à l’hommage. Elle tente aussi de limiter les périodes de guerres et de contrôler la violence des chevaliers. Elle entretient les écoles et les hôpitaux et porte secours aux pauvres. L’Eglise poursuit, juge, condamne ceux qu’elle accuse d’hérésie.


  • Le clergé :


L’Eglise est représentée par le clergé. Celui-ci se divise en deux parties. Une partie (les curés des paroisses et les évêques) encadre les chrétiens, dirige le culte et distribue les sacrements. L’autre partie (les moines et les religieux) vit à part en suivant une règle précise de vie. Elle partage son temps entre la prière, le travail et l’enseignement.

L’Eglise possède des terres. Elle reçoit des dons et perçoit un impôt, la dîme.



  • Hérésie : doctrine que l’Eglise condamne.


« Ceux qui PRIENT »

l’église et les fidèles
Au Moyen-âge, l’immense majorité des habitants sont des chrétiens. Chaque étape de la vie (baptême, mariage, hommage d’un vassal, sacre du roi…) est marquée par une cérémonie religieuse. L’année, elle-même, est rythmée par le calendrier des Saints et les fêtes religieuses (Noël, Pâques…). L’Eglise est très influente, intervient dans les affaires de la société et, souvent, des clercs sont les conseillers des rois. En échange de ses services, le clergé reçoit un impôt, la dîme et vit de ses biens, des quêtes et aumônes.






Un évêque baptise un enfant.

Miniature du XIVe, BNF.

« Aux clercs, Dieu ordonne d’enseigner à garder la vraie foi, et de plonger ceux qu’ils ont instruits dans l’eau sainte du baptême. Ils doivent s’abstenir de bien des aliments, prier sans cesse pour les misères du peuple et pour les leurs. »
Evêque de Laon, XIe.

Une école. Enluminure du XIVe, BNF.

« Tout fidèle, homme ou femme, doit lui-même confesser ses péchés, sans témoin, à son propre curé au moins une fois par an. Il doit accomplir, dans la mesure de ses moyens, la pénitence* qui lui est imposée. Il doit communier au moins à Pâques. Sinon qu’il lui soit interdit d’entrer dans une église de son vivant et qu’il soit privé de sépulture chrétienne après sa mort.

Que ce décret soit lu publiquement dans les églises pour que personne ne l’ignore. »

D’après le Concile de Latran IV, 1215.
*La peine imposée par le prêtre pour sanctionner les péchés.

« Les dîmes de la moisson, du vin, des toisons de moutons, des poulains, des porcs, des agneaux (…) seront acquittées au prêtre ; les paroissiens les offriront à Noël et à Pâques, à la fête de la Toussaint, à la fête de la Ste-Eglise… A l’occasion d’un mariage, le marié mettra treize deniers sur le livre qui reviendront au prêtre. »

Cartulaire de Ste-Madeleine, 1220.

Selon la légende, une étoile aurait indiqué à un berger au IXe, le champ dans lequel, au nord-ouest de l’Espagne, se trouvait le corps de Saint-Jacques, l’un des disciples de Jésus.



Pèlerins de St-Jacques-de Compostelle, Peinture sur bois du XIIIe , Sienne

« De ses débuts jusqu’à aujourd’hui, l’église de Compostelle brilla par l’éclat des miracles de St-Jacques ; là, en effet, la santé est donnée aux malades, la vue rendue aux aveugles, l’ouïe est accordée aux sourds, la parole est rendue aux muets ;qui plus est, les prières des fidèles sont exaucées, leurs vœux s’accomplissent, les chaînes du péché tombent, le ciel s’ouvre à ceux qui frappent. Tous les peuples étrangers venus de toutes les parties du monde accourent ici en foule apportant au Seigneur leurs présents et leurs louanges. »

D’après Aimery Picaud,

guide du pèlerin, XIIe.

Clunisiens et Cisterciens :

« A Cluny, l’on célèbre sans interruption des messes depuis la 1ère heure du jour jusqu’à l’heure du repos. On y met tant de dignité, de piété, de vénération que l’on croirait voir des anges plutôt que des hommes. » R.Glaber, XIe.

« Les moines doivent tirer leur subsistance du travail de leurs mains, de la cultures des terres et de l’élevage des troupeaux. Il nous est permis de posséder des étangs, des forêts, des vignes… écartés des habitations et animaux. »

E.Harding, XIIe.




similaire:

Fiche de preparation de seance iconFiche de preparation de seance

Fiche de preparation de seance iconFiche de preparation de seance
[ ] C’est que ces lois d’obligation ont surtout une vertu morale et que, partout où l’obligation a fonctionné pendant un certain...

Fiche de preparation de seance iconFiche de preparation

Fiche de preparation de seance iconFiche de preparation

Fiche de preparation de seance iconFiche de preparation
«Qui est Louis XIV et en quoi est-il important dans l'histoire de France?»

Fiche de preparation de seance iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Fiche de preparation de seance iconDésignation du secrétaire de séance M. le Président. S’agissant du...

Fiche de preparation de seance iconL’Évolution politique de la france, 1815-1914
«chrono fiche élève» (doit être photocopié au format A3) et «chrono fiche enseignant»

Fiche de preparation de seance iconPRÉparation aux concours de l’enseignement
«mastérisation des concours» qui a suscité la création des masters Education Formation (mef) qui assurent la formation professionnelle...

Fiche de preparation de seance iconCarnet de bord Fiche 7 Fiche-Type d’analyse de document
«locavore» est donc inventé IL signifie : une personne qui se nourri d’aliment de proximité. IL faut savoir que la Californie est...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com