Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche»





télécharger 253.13 Kb.
titreBibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche»
page6/6
date de publication13.05.2017
taille253.13 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > histoire > Bibliographie
1   2   3   4   5   6
versus Sophie: the Well-Educated Woman of Mme de Genlis”, Rice University Studies, vol. 64, 1978.

Rabaut Jean, Féministes à la Belle Époque, Paris, France Empire, 1985. 

Rahel Varnhagen. Eine jüdische Frau in der Berliner Romantik, 1771-1833, cat. expo., Carola Gerlach et François Melis (éd.), Berlin, Beratungsstelle für Frauen und Familien, 1993.

Reid Martine, Des femmes en littérature, Paris, Belin, 2010.

Rennolds Margaret B. (éd.), National Museum of Women in the Arts, New York, H.N. Abrams, 1987.

Rétif de la Bretonne Fr., Les Nuits révolutionnaires : impressions et récits contemporains, Paris, [s.n.], 1910.

Reuss Roland et Staengle Peter, „‚Das Schöne gehört jedem…‘ Zwei bisher unveröffentliche Kleisthandschriften aus Kleists Dresdener Zeit“, Berliner Kleist-Blätter, vol. 15, 2003, p. 17-28.

Richter Sherman Claire (éd.), Women as Interpreters of the Visual Arts, 1820-1979, Westport/Londres, Greenwood Press, 1981.

Rièse Laure, Les Salons littéraires parisiens : du Second Empire à nos jours, Toulouse, Privat, 1962.

Rimbault Caroline, La Presse féminine française au xviiie siècle, Amsterdam/Maarsen, APA/Holland University Press, 1988.

Riot-Sarcey Michèle, Histoire du féminisme, Paris, La Découverte, 2002.

Riviere Joan, « La féminité en tant que mascarade (1929) », dans Marie-Christine Hamon (dir.), Féminité mascarade : études psychanalytiques, Paris, Seuil, 1994, p. 197-214.

Robb Bonnie, Félicité de Genlis: motherhood in the margins, Newark, University of Delaware Press, 2008.

Robert-Jones Philippe, « Les femmes dans l’œuvre lithographique de Daumier », Médecine de France, 23, 1951, p. 29-32.

Roland Michel Marianne et Kahng Eik, Anne Vallayer-Coster. Peintre à la cour de Marie-Antoinette, Paris, Somogy, 2003.

Rooses Max, L’œuvre de P. P. Rubens. Histoire et descriptions de ses tableaux et dessins, vol. II, Soest, Davaco, 1977.

Rosen Julia (von), Le Transfert culturel comme transformation de discours : Mme de Staël interprète de l'esthétique kantienne, thèse de doctorat, Caen, université de Caen, 2003 (inédit).

Rossi Henri, « La cour de Vienne dans les Souvenirs de Mme Vigée-Lebrun », dans Mémorialistes de l’exil : émigrer, écrire, survivre, Paris, L’Harmattan, 2003, p. 153-172.

Rotman Deborah L., Separate Spheres: Beyond the Dichotomies of Domesticity, Chicago, University of Chicago Press, 2006.

Rouff Marcel et Casevitz Thérèse, « Une actrice femme de lettres au dix-huitième siècle : Mlle Candeille », Revue hebdomadaire, décembre 1923, p. 185-199, p. 300-317 et p. 446-463.

Salomon Nanette, “The Art Historical Canon: Sins of Omission”, dans J. Hartman et E. Messer-Davidow (dir.), (En)Gendering Knowledge, Knoxville, University of Tennessee Press, 1991, p. 222-236. 

Schaeffer Jean Owens, “The Souvenirs of Elisabeth Vigée-Lebrun: The Self-Imaging of the Artist and the Woman”, International Journal of Woman's Studies, vol. 4, 1981, p. 35-49.

Schazmann Paul-Émile, Bibliographie des œuvres de Mme de Staël et description d'après les exemplaires originaux des éditions françaises publiées de son vivant et des inédits posthumes avec 12 reproductions, Paris, V. Attinger, 1938.

Schiebinger Londa, The Mind Has No Sex? Women in the Origins of Modern Science, Cambridge, Harvard University Press, 1989.

Schmidt am Busch Hans-Christoph (éd.), Hegelianismus und Saint-Simonismus, Paderborn, Mentis, 2007.

Schmidt-Linsenhoff Victoria (éd.), Sklavin oder Bürgerin. Französische Revolution und Neue Weiblichkeit 1760-1830, Marburg, Jonas, 1989.

Schneider René, « L’art anachréontique et alexandrin sous l’Empire », Revue des études napoléoniennes, t. II, novembre 1916, p. 257-271.

Schroder Anne L., “Learning to Look: Mme de Genlis and Art as a Pedagogical Tool”, conférence présentée devant l’American Society for Eighteenth-Century Studies, Notre Dame (IN), 1998.

Schroder Anne L., “Going Public Against the Academy in 1784. Mme de Genlis Speaks Out on Gender Bias and Élisabeth Vigée-Lebrun”, Eighteenth Century Studies, vol. 32, no 3, 1999, p. 376-382.

Schwab Clothilde, Marie-Jacob van Merle, appelée la Veuve Godefroid, restauratrice des tableaux du roi de 1741 à 1775, restauratrice pour les particuliers et marchande de tableaux, mémoire de master 1, Paris, École du Louvre, 2004.

Sennett Richard, Ce que sait la main. La culture de l’artisanat, trad. Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Albin Michel, (2008) 2010.

Serebrjakova Galina, Nine women, drawn from the epoch of the French revolution, Freeport N.Y., Books for Libraries Press, 1969.

Shaffer Elinor, “Plumptre, Anne (1760-1818)”, dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004. URL : http://www.oxforddnb.com/. Consulté 5 septembre 2010.

Shelton Carrington Andrew, “Art, Politics, and the Politics of Art. Ingres’s Saint Symphorien at the 1834 Salon”, Art Bulletin, LXXXIII, no 4, 2001, p. 711-739.

Shelton Carrington Andrew, From Making History to Living Legend: The Mystification of M. Ingres (1834–1855), Ph.D. Dissertation, New York University, 1997.

Shelton Carrington Andrew, Ingres and his Critics, Cambridge/New York, Cambridge University Press, 2005.

Sheriff Mary, The exceptional woman: Élisabeth Vigée-Lebrun and the cultural politics of art, Chicago, University of Chicago Press, 1996.

Sheriff Mary, Moved by love: inspired artists and deviant women in eighteenth-century France, Chicago, University of Chicago Press, 2004.

Sherman Claire, Women as interpreters of the visual arts, 1820-1979, Westport Conn., Greenwood Press, 1981.

Showalter Elaine, “Feminist Criticism in the Wilderness”, Critical Inquiry, vol. 8, no 2, hiver 1981, p. 243-270.

Siebers-Gfaller Stefanie, Deutsche Pressestimmen zum Saint-Simonismus 1830-1836: eine frühsozialistische Bewegung im Journalismus der Restaurationszeit, Francfort-sur-le-Main/New York, Peter Lang, 1992.

SIEFAR, Dictionnaire des femmes de l'Ancien Régime, 2004. URL : http://www.siefar.org/dictionnaire/fr/Accueil. Consulté le 19 décembre 2011.

Siegfried Susan L., “The Politicization of Art Criticism in the Post-Revolutionary Press”, dans Michael R. Orwicz (éd.), Art Criticism in Nineteenth-Century France, New York/Manchester University Press, 1994.

Siegfried Susan L., “Engaging the Audience: Sexual Economies of Vision in Joseph Wright”, Representations, no 68, automne 1999, p. 34-58.

Siegfried Susan L., Ingres’ painting reimagined, New Haven, Yale University Press, 2009.

Simons-Candeille Amélie, Souvenirs de Brighton, de Londres et de Paris, Paris, Delaunay, 1818.

Slama Béatrice, « Femmes écrivains », dans Jean-Paul Aron (éd.), Misérable et glorieuse : la femme du xixe siècle, [Paris], Fayard, 1980, p. 216-218.

Snell Robert, Théophile Gautier: A Romantic Critic of the Visual Arts, Oxford, Oxford University Press, 1982.

Société Chateaubriand, Madame Récamier et son entourage, journée-colloque, (Lyon, 3 décembre 1777 ; Paris, 11 mai 1849), La Vallée-aux-loups/Le Plessis-Robinson, 1978.

Société d'agriculture, sciences et arts de Douai, Marceline Desbordes-Valmore et son temps, actes de colloque (Douai, bibliothèque municipale, 26 avril 1986), Douai, Imprimerie Lefebvre-Lévêque, 1986.

Sofio Séverine, « La vocation comme subversion. Artistes femmes et anti-académisme dans la France révolutionnaire », Actes de la recherche en sciences sociales, no 3/168, 2007, p. 34-49.

Solomon-Godeau Abigail, “Genre, Gender and Géricault”, dans Théodore Géricault. The Alien Body: Tradition in Chaos, Vancouver, University of British Columbia, 1997, p. 94-116.

Solomon-Godeau Abigail, Male trouble: a crisis in representation, Londres/New York, Thames & Hudson, 1997.

Solovieff Georges, « Une irréductible : Helmina de Chézy (1783-1856) », dans Cinq figures féminines méconnues du romantisme allemand, Paris, L'Harmattan, 2005, p. 233-299.

Sonolet Louis, Madame Tallien, d'après des témoignages contemporains et des documents inédits, Paris, L'Édition, 1909.

Spencer Clifford Michael, The Art Criticism of Théophile Gautier, Genève, Librairie Droz, 1969.

Stafford Barbara, Artful science: enlightenment, entertainment, and the eclipse of visual education, Cambridge Mass., MIT Press, 1994.

Stock-Morton Phyllis, The Life of Marie d’Agoult, alias Daniel Stern, Baltimore/Londres, The Johns Hopkins University Press, 2000.

Struckmeyer Nina et Blankenstein David, « Saisir la vie, transférer des savoirs : Helmina de Chézy à Paris sous le Premier Empire », Histoire de l'art, no 64, 2009, p. 95-102.

Sullerot Évelyne, La Presse féminine, Paris, A. Colin, 1963.

Sullerot Évelyne, Histoire de la presse féminine en France, des origines à 1848, préf. de Jacques Godechot, Paris, Armand Colin, 1966.

Swain Gladys, « L’âme, la femme, le sexe et le corps. Les métamorphoses de l’hystérie à la fin du dix-neuvième siècle », Le Débat, no 24, mars 1983, p. 107-127.

Teotochi Albrizzi Isabella, Opere di scultura e di plastica di Antonio Canova, Pise/Bassano del Grappa, Istituto di Ricerca per gli Studi su Canova e il Neoclassicismo, (1824) 2003.

Terrin Charles, « Julie Candeille. Actrice, musicienne, femme de lettres », Revue des deux mondes, mai 1936, p. 403-425.

The Three Graces. Antonio Canova, cat. expo., Timothy Clifford et al. (dir.), (Édimbourg, National Gallery of Scotland), Édimbourg, National Gallery of Scotland, 1995.

Therrien Lyne, L'Histoire de l'art en France, genèse d'une discipline universitaire, Paris, Éditions du CTHS, 1998.

Thomann Tewarson Heidi, Rahel Levin Varnhagen, mit Selbstzeugnissen und Bilddokumenten, Hambourg, Rowohlt, 1988.

Thuillier Jacques, Rubens, la galerie Médicis au palais du Luxembourg, appendice historique et documentaire de Jacques Foucart, Paris/Milan, Laffont/Rizzoli, 1969.

Tinterow Gary, Hale Charlotte et Bertin Éric, “‘Portraits by Ingres: Image of an Epoch’: Reflections, Technical Observations, Addenda, and Corrigenda”, Metropolitan Museum Journal, vol. XXXV, 2000, p. 193-219.

Tourneux Maurice, « Lettre de Mme de Vandeul, née Diderot, sur le Salon de l’an X », Bulletin de la Société d’histoire de l’art français, 1912, p. 124-140.

Toussaint du Wast Nicole, Laure Junot, duchesse d'Abrantès, Paris, Fanval, 1985.

Trebitsch Michel et Blum Françoise (dir.), Intellectuelles : du genre en histoire des intellectuels, Bruxelles/Paris, Éd. Complexe/IHTP-CNRS, 2004. 

Trouille Mary Seidman, “The influence of Class and Politics on Women’s Response to Rousseau: Stéphanie de Genlis and Olympe de Gouges”, dans Sexual Politics in the Enlightenment. Women Writers Read Rousseau, Albany/New York, University of New York Press, 1997.

Turquan Joseph, A great coquette: Madame Récamier and her salon, New York, Brentano's, 1913.

Vailleton Laure, « Les Salons de Mme de Vandeul ou l’histoire d’une filiation littéraire », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, vol. 13, octobre 1992, p. 79-105.

Van Dijk Suzan, « Le Journal des dames, 1759-1778 : les journalistes-dames et les autres », dans Traces de femmes, présence féminine dans le journalisme français du xviiie siècle, Amsterdam/Maarsen, APA/Holland University press, 1988, p. 134-186.

Varnhagen von Ense Rahel, Rahel Varnhagen: eine jüdische Frau in der Berliner Romantik 1771-1833 Ausstellung zum 160. Todestag, Berlin, [s.n.], 1993.

Vier Jacques, La Comtesse d'Agoult et son temps, avec des documents inédits, 2. Recommencement d’une vie (1839-1848), Paris, A. Colin, 1959.

Vier Jacques, La Comtesse d'Agoult et son temps, avec des documents inédits, 6. Dernières années (1870-1876), Paris, A. Colin, 1963.

Villeneuve Roland (de), Le Musée de la bestialité, Paris, H. Veyrier, 1973.

Violin-Savalle Maryse, Images croisées de la femme romantique à travers la littérature et la peinture, en France de 1765 à 1833 : esquisse, genèse et développement d'une typologie imaginaire, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1998.

Virolle Roland, « Madame de Genlis, Mercier de Compiègne : gothique anglais ou gothique allemand ? », Europe, no 659, mars 1984, p. 29-38.

Wagener Françoise, Madame Récamier 1777-1849, Paris, éd. Jean-Claude Lattès, 1986.

Walker John, Maria Cosway, an undervalued artist, Londres, Apollo, 1986.

Walker Lesley H., A Mother’s Love: Crafting Feminine Virtue in Enlightenment France, Lewisberg, Bucknell University Press, 2008.

Waller Margaret, The Male Malady: Fictions of Impotence in the French Romantic Novel, New Brunswick, Rutgers University Press, 1993.

Waller Margaret, “Disembodiment as a Masquerade: Fashion Journalists and Other ‘Realist’ Observers in Directory Paris”, Esprit créateur, vol. 37, no 1, printemps 1997, p. 44-54.

Walton Whitney, Eve's proud descendants: four women writers and republican politics in nineteenth-century France, Stanford, Stanford University Press, 2000.

Weder Katharine, Kleists magnetische Poesie: Experimente des Mesmerismus, Göttingen, Wallstein, 2008.

Wehinger Brunhilde, Conversation um 1800: Salonkultur und literarische Autorschaft bei Germaine de Staël, 1. Aufl., Berlin, ed. tranvía Verl. Frey, 2002.

Welschinger Henri, La Censure sous le Premier Empire, avec documents inédits, Paris, Perrin, 1997.

Winn Colette et Kuizenga Donna, Women writers in pre-revolutionary France: strategies of emancipation, New York, Garland Pub., 1997.

Winock Michel, Madame de Staël, Paris, Fayard, 2010.

Wyndham Violet, Madame de Genlis. A biography [With plates, including portraits.], Londres, Andre Deutsch, 1958.

Yeldham Charlotte, Women artists in nineteenth-century France and England: their art education, exhibition opportunities and membership of exhibiting societies and academies, with an assessment of the subject matter of their work and summary biographies, New York, Garland, 1984.


1   2   3   4   5   6

similaire:

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconLa vision que nous avons de notre histoire est souvent le résultat...
«rois fainéants», tels qu'on peut les voir aussi sur les deux tableaux de la salle du jubé du musée des beaux arts de Rouen

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconHistoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconCours des années 20 5 Architecture 8 Mobilier Architecture intérieure Décoration
«L’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes. Les arts graphiques. Les arts de la rue et des jardins»,...

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconRapports arts et societes
«beaux», mais apprécier n’est pas comprendre ! (Ex de l’art nègre, on a trouvé soudain «beaux» des objets qu’on considérait comme...

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconLittérature presse linguistique p. 39 Sciences p. 43 Annexe : Inventaire...
«Aliénor d’Aquitaine». Revue 303, Arts, recherches et créations, Nantes, Hôtel de la Région, n° 81, 2004. 245 p ILL

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconPar Daniel letouzey* (* Lycée Marie Curie -vire, secrétaire de la Régionale de Basse-Normandie)
«The New Socialism : Global Collectivist Society Is Coming Online» Wired 22/05/2009

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconRéunions sur l’histoire des arts
«Arts, Culture, Territoire» dans le cadre de la semaine des Curie d’Arts» au lycée Pierre et Marie Curie de Menton, qui regroupait...

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconPar Daniel letouzey* (* Lycée Marie Curie -vire, secrétaire de la Régionale de Basse-Normandie)
«licence consommateur». L’original, en anglais, est disponible en ligne sur le site de la

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconMusée des Beaux-Arts de Lyon
«César remet Cléopâtre sur le trône d’Égypte» réalisée en 1637 par Pierre de Cortone

Bibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several Parts of Italy &c. In the Years 1701, 1702, 1703, Londres, Tonson, 1705. Agoult Marie (d’), alias Daniel Stern, «Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche» iconLe ministère des Arts (1881-1882) ou l’institutionnalisation manquée...
«Jamais peut être on n’a autant parlé de beaux-arts en France que durant l’année 1881.»8






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com