Une histoire du steel-drum





télécharger 31.58 Kb.
titreUne histoire du steel-drum
date de publication14.05.2017
taille31.58 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
Le chant des barils

Une histoire du steel-drum


Spectacle musical de Bruno Ométak et Mokhtar el Mokhtari

Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com

Le chant des barils

Le steel-drum

Le steel-drum est un tambour mélodique inventé dans les années 1940 aux Caraïbes. Fabriqué à partir de barils de pétrole de 200 litres, le steel-drum est l’un des plus récents (le plus récent ?) des instruments acoustiques. Mais il est aussi l’héritier d’une musique de percussion qui s’inscrit dans la tradition africaine importée sur les rivages américains par l’esclavage.
A Trinidad et Tobago, cette musique rythmique s’est maintenue, notamment lors des carnavals, avec des bandes de jeunes qui paradaient en martelant leurs tambours à peau. Interdits, ceux-ci furent remplacés par des tambours en bambous (qui, selon leur taille, produisaient des sons différents). Au milieu des années trente, ces orchestres se mirent à utiliser des objets métalliques : couvercles de poubelles, pièces d’automobiles, casseroles, boîtes de biscuits en fer blanc.

A la fin de la même décennie, ces orchestres se mirent à utiliser uniquement des percussions métalliques, pour devenir des « steel-bands ».
C’est par hasard, en redressant le fond d’un de ces tambours métalliques, qu’un musicien découvrit que le martèlement pouvait produire des notes différentes : le principe du steel-drum était né.
Le « pan » (« casserole ») se perfectionna ensuite : on le fit chauffer pour renforcer le métal et lui donner une meilleure sonorité, on martela l’envers du baril pour créer dans la « bassine » des zones convexes correspondant chacune à une note.
Au début des années 1950, la technique était suffisamment maîtrisée pour fabriquer des instruments à gamme chromatique, sur toute l’échelle couverte par les instruments classiques, du plus aigu au plus grave : en plus du traditionnel Calypso caribéen, les steel-bands pouvaient alors aborder tous les répertoires imaginables…

Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com

Le chant des barils

Spectacle musical


Ce spectacle est né de la rencontre entre Bruno Ométak, metteur en scène, vidéaste et musicien et Mokhtar el Mokhtari, fondateur et directeur artistique de Calyps’Atlantic, steel-band nantais d’une centaine de musiciens.

Cinq musiciens sur scène jouent sur des images de Trinidad et avec des instrumentistes qu’ils ont rencontrés là-bas et que Bruno Ométak a enregistrés et filmés chez eux.
Dans « Le chant des barils », la musique se mêle à la vidéo pour raconter les origines du steel-drum, percussion mélodique fabriquée à partir d’un baril de pétrole, dans les Caraïbes.
Le spectacle retrace l’histoire de ces instruments et de ces rythmes forgés dans la douleur de l’esclavage et du déracinement. La rencontre de l’Europe et de l’Afrique sur ces terres d’outre-mer marque le début de nouveaux métissages musicaux. Et forme la culture caribéenne issue de l’histoire post-coloniale.
L’histoire du steel-drum, né du hasard et de la nécessité, est emblématique de ce vivier créatif.

Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com

Le chant des barils

Le metteur en scène

Bruno Ométak est à la fois metteur en scène, vidéaste, comédien et musicien. Dans ses spectacles, il mixe différents modes d’expression : vidéo, peinture, musique et théâtre. Il en résulte des productions multimédia dont la complexité technique n’est jamais affichée. Au contraire : le minimalisme apparent de ses mises en scène est aussi un moyen de désacraliser le spectacle, de faire tomber les peurs, les préjugés de spectateurs (enfants ou adultes) peu au fait des codes culturels, pour les faire entrer de plain-pied dans son univers

Un univers sensible, plein de poésie, d’humour, de magie, traversé par de grandes questions sur le bonheur, sur le pouvoir et ses dérives, sur la démocratie, sur l’esclavagisme…
L’utilisation des nouvelles technologies dans la mise en scène est un axe central des spectacles de Bruno Ométak qui, à côté de ses activités pour le spectacle vivant, a une longue expérience de réalisateur vidéo. Il a notamment réalisé quelque 250 court-métrages avec des écoliers, collégiens et lycéens et a été primé pour ses réalisations au Festival du Jeune réalisateur des Pays de la Loire (La chaise, 1er prix), au Festival du film de formation à Formathèque-Paris (Lapin lapin, 1er prix). Avec Le dernier des Géants il a obtenu le 1er prix au Festival du film court de Berlin et le 2e prix au Festival du film de Vigo.
Cette maîtrise du spectacle vivant et de la vidéo l’ont amené à concevoir la mise en image scénique de l'opéra " la Pietra del Paragone" mis en scène par Pierrick Sorin et Giorgio Barbério pour l’Opéra de Parme et le théâtre du Châtelet.

Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com
Le chant des barils

Le directeur musical

Mokhtar el Mokhtari a découvert le steel-band au hasard de la programmation d’un festival de musiques du monde à Nantes.
Il s’est passionné pour l’instrument et est allé à la rencontre des musiciens de Trinidad où il a pu intégrer des orchestres locaux, se lier d’amitié avec des accordeurs d’instruments, des compositeurs et arrangeurs, s’imprégner de la culture de partage en vigueur dans cette musique des Caraïbes.
Une culture axée sur l’improvisation et l’inspiration qu’il a transposée à Nantes où, en 1997, il a créé Calyps’Atlantic, le premier steel-band de l’ouest. Calyps’Atlantic a rapidement réuni une centaine de musiciens de tous les âges, pour la plupart n’ayant aucune approche théorique de la musique et essaimé dans l’agglomération nantaise.
Directeur artistique de Calyps’Atlantic Mokhtar el Mokhtari joue dans deux formations professionnelles, Macadam Chrome et Steel Melody.
Il assure aussi la coordination pédagogique de stages professionnels de steel-drum organisés chaque année à Trinidad par le centre de formation de Trempolino (Nantes). Au cours de ce stage, Mokhtar el Mokhtari organise notamment des rencontres avec Richard Forteau historien et président de Pantrinbago (association nationale des steelband de Trinidad), « De fosto » « calypsonien », north west laventille rythm section ( meilleur ensemble de percussion du pays), Anthony Williams, pionnier du steel-pan, un des derniers inventeurs de l’instrument encore en vie…

Comédien, Mokhtar el Mokhtari est aussi interprète et créateur sonore dans Le Roi sans tête de Bruno Ométak.


Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com

Le chant des barils

Les interprètes

Outre Bruno Ométak et Mokhtar el Mokhtari, Le chant des barils est interprété (sur scène) par
Ludmilla Allais, musicienne dans Macadam Chrome et dans le steel-band Calpys’Atlantic de Nantes, chef d’orchestre d’un steel-band d’adultes amateurs, musicienne dans la Cie Royal de Luxe (L’Eléphant)
Fabien David, musicien dans Macadam Chrome et dans le steel-band Calpys’Atlantic de Nantes, « mestre » (maître de batterie) de l’Ecole de samba de Nantes, « mestre » et fondateur de l’école de samba de Guémené-Penfao (Loire-Atlantique), jongleur et comédien dans la troupe La Jongle en Folie
Christophe Joguet, musicien dans Macadam Chrome et dans le steel-band Calpys’Atlantic de Nantes ; créateur de marionnettes, décors et lumières pour la Cie de Laurent Deschamps ; décorateur sérigraphe pour La Véritable histoire de France (Royal de Luxe)

et (en vidéo) par

Duvone Stewart, « paniste » virtuose, soliste de renommée internationale, arrangeur-compositeur pour steel-band. Son groupe « Pantasy » sillonne le monde.
Scrunters’ engine room , la section rythmique du steel-band Scrunters pan groove  de Port-of-Spain, la capitale de Trinidad et Tobago.
North West Laventille rythm section, groupe de tamboo-bamboo (percussions sur bambou) dont la musique garde le lien avec les racines africaines des musiciens de Trinidad et Tobago.

Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com
Le chant des barils

Mode d’emploi

Le spectacle utilise la vidéo-projection sur grand écran pour accompagner les musiciens sur scène. Une conteuse (en voix off) raconte les différentes étapes de l’histoire.
Le spectacle peut être joué en français ou en anglais.
Dans Le chant des barils, les musiciens jouent ou interagissent avec des images vidéo tournées à Trinidad et Tobago. Ces images évoquent le contexte dans lequel est né le steel-drum (paysages, architecture de l’île en plans fixes ou animés, évocations historiques et géographiques de la traite des esclaves...) Elles permettent surtout d’intégrer au spectacle des musiciens et ensembles non présents physiquement sur scène (steel-drums, violoncelle, section rythmique, tamboo-bamboo…)
L’emploi de plusieurs techniques et effets vidéo favorise l’interaction des images vidéo et du jeu des musiciens sur scène et donne au spectacle un air de magie.
Habillés de blanc, les musiciens sont supports d’images découpées, ils servent d’écran. Avec les instruments, ils apparaissent à travers l’écran de tulle translucide et s’intègrent alors aux scènes projetées sur l’écran. Ils peuvent aussi être sur l’écran, avec des jeux d’entrées et de sorties.
Le spectacle est un enchaînement de tableaux musicaux et offre un éventail de morceaux représentatifs de l’histoire du steel-drum, de sa naissance à sa consécration, depuis les chants africains jusqu’aux orchestrations d’œuvres classiques (Menuet de Lully, Ave Maria de Gounod) en passant par les calpyso et morceaux traditionnels de Trinidad.


Durée du spectacle : 50 mn.
Le spectacle doit obligatoirement se jouer dans le noir.


Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com
Le chant des barils

Pistes pédagogiques

Découverte du steel-drum et du contexte historique de la naissance de l’instrument

Découverte de la culture de Trinidad et Tobago et de son histoire (Le Nouveau Monde, l’esclavage…)

Compréhension du principe de fabrication et d’accordage du « pan »

Découverte de la musique Calypso à travers un choix de morceaux traditionnels représentatifs.


Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com


Le chant des barils

Les autres spectacles
Parmi les spectacles conçus, mis en scène et interprété par Bruno Ométak un est actuellement en exploitation:

Le Roi sans tête (tout public). Il était une fois un roi vaniteux qui passait ses journées à s'admirer dans son miroir. Dans son royaume tout le monde travaillait dur, même les enfants. Un jour son premier secrétaire lui propose d'envahir les contrées voisines pour devenir encore plus riche. Comme il refuse, son secrétaire fait disparaître la tête du roi…

Ce spectacle emploie la technique d’incrustation sur fond bleu pour créer en direct des images où s’interfèrent des comédiens sur scène avec des objets miniatures filmés en même temps. Les trucages ont lieu au vu et au su du public. Peut-on croire aux images ?


Contact : Toinette M. 06 76 43 78 99 tour.brunoometak@gmail.com

similaire:

Une histoire du steel-drum iconAvions et Pilotes, Aviation Design, Histoires Vraies de l'Aviation,...

Une histoire du steel-drum iconApproches actuelles de l’histoire de la géographie en France. Au-delà...
«la pluralité des contenus, des histoires de la géographie», et mettait à la base de cette pluralité une «dualité» : «l’histoire...

Une histoire du steel-drum icon1968 dans le monde : une histoire croisée, une histoire de transferts culturels ?

Une histoire du steel-drum iconAdresse : 6 place de l’Hôtel de Ville e-mail: seyam07@yahoo fr
«Historiographie du Livre d’Esther, de l’Antiquité au 21ème siècle : une Ethique de la phénoménologie de l’Histoire en une Histoire...

Une histoire du steel-drum iconRecherche le sens des mots suivants
«Les histoires Pressées»de Bernard Friot. Chaque histoire est une nouvelle c’est-à-dire une courte histoire où la fin est très souvent...

Une histoire du steel-drum iconOu une chanson peut-elle changer le cours de l’histoire ?
«Ces chansons qui font l’histoire» pour construire collectivement une présentation type «prezi» autour de la chanson de Country Joe...

Une histoire du steel-drum iconLEÇOn 2 : L’assassin de marat était une femme !
«U», 2ème éd., 2010; Dermenjian Geneviève, Jami Irène, Rouquier Annie, Thébaud Françoise (coord.), La place des femmes dans l’histoire....

Une histoire du steel-drum iconC omposition histoire et mémoires de la Guerre d’Algérie
«Pieds Noirs», les immigrés algériens… facilité l’amnésie de la population française. Petit à petit, l’histoire officielle, cependant,...

Une histoire du steel-drum iconL’histoire culturelle en France. «Une histoire sociale des représentations»....
«Une histoire sociale des représentations». dans Philippe poirrier (dir.), L’Histoire culturelle : un «tournant mondial» dans l’historiographie...

Une histoire du steel-drum iconDans l'histoire de l'humanité, l'esclavage est une blessure. Une...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com