Histoire du sport I l'histoire en général, par rapport aux staps





télécharger 218.66 Kb.
titreHistoire du sport I l'histoire en général, par rapport aux staps
page9/18
date de publication16.10.2016
taille218.66 Kb.
typeRapport
h.20-bal.com > histoire > Rapport
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   18

Le Front Populaire


Période de forte réforme sociale, de refonte du système scolaire. Développement de l’EP et du sport pour la santé (1ére finalité). La santé pour les maladies, l’alcoolisme, condition de vie néfaste.

Projet du Front Populaire = amélioration du capital humain. Autre finalité est l’éducation morale du peuple par le biais des exercices physiques et du sport de masse. Beaucoup de mesures sont prises en 1937, ½ journée de plein air. Amélioration de la formation des enseignants. La méthode de l’EP  méthode française (éclectisme des méthodes + l’hébertisme).
HEBERT (1875 – 1957) : il est un militaire et il voyage beaucoup  il observe les indigènes et il constate qu’ils ont une bonne qualité physique (nage, course, lancer). Il est admiratif par ses athlètes naturels. Lui-même devient par la suite un bon athlète.

1909 : il présent sa méthode naturelle de façon officielle.

1913 : il fonde le collège d’athlètes de Reims dont il devient le directeur. Ce collège forme des moniteurs pour sa méthode (structure semi-privée).

Sa méthode : « utiliser les gestes que sont de notre espèce pour acquérir un développement complet par un retour raisonner aux conditions naturelles de vie ». Hébert et sa méthode tournent le dos au courant scientifique. Sa méthode est anti-scientifique et médicale, mais elle est structurée et rationnelle.

Il classe ses exercices par familles et sa leçon type est organiser à partir d’exercices naturels. Sa classification (5familles) :

  • Les locomotions principales : marche, course, saut.

  • Les locomotions secondaires : grimper, équilibre, natation.

  • Les activités de défense : la lutte et les lancers.

  • Les activités industrieuses : tirer, pousser, lever, porter…

  • Les divertissements : jeux, danse, acrobaties.

Il n’y a pas de référence aux exercices sportifs. Il était aussi très critique envers le sport.

Sa leçon : 40 minutes  3 parties.

  • Le dérouillement : course, marche

  • Les exercices des  familles : quadrupédie, grimper, saut, équilibre, défense

  • Retour au calme : marche lente d’apaisement.

Il a, malgré sa conception anti-scientifique, critiqué la gymnastique suédoise. Hébert a développé une réflexion sur la notion de travail, d’effort physique. Il est l’inventeur de la notion d’entraînement. Il a proposé comme répartition de l’effort (dosage), la notion de 2/3 1/3  2/3 de leçon et 1/3 de retour à un effort normal. Notion d’évaluation avec le contrôle des résultats (barème national) pour évaluer la performance (parcours chronométré). La leçon se fait dans le cadre naturel.

Sous Vichy la méthode française a été mise de coté et la méthode naturelle et sportive fut valorisée. La méthode naturelle a été proposée sur des grands plateaux. Sa méthode est donc dénaturée.

Aujourd’hui on en trouve l’utilisation en tant que philosophie dans les APPN  relation avec la méthode naturelle.


Vichy


Il faut redresser moralement et physiquement la France.

Pour l’EP :

  • Mise en place de la notion d’Education Générale et Sportive (EGS). Idée d’une éducation intégrale = EP et éducation aux travaux manuels, articulations plastique, moral, chant. Il y avait un prof d’une matière intellectuel. La notion d’EP n’existe donc plus.

  • Développement du système de formation. Les IREP sont transformés avec le recrutement de beaucoup d’enseignants  création de  catégories à formation courte (moniteur et maître des Centres Régionaux d’Education Générale et Sportive)

  • IO dans lesquels on retrouve : l’idéologie pétainiste, les vertus morales, le triptyque (travail, famille, patrie), concept de nature et de grand air.

  • La charte des sports : redynamisation du mouvement sportif. Structures administratives régionales et nationales pour développer le sport.

La 4ème République


A la libération, de nouvelles IO, en 1945, sont révélatrices du contexte spécifique de l'après-guerre : elles orientent les finalités et les contenus de l'éducation physique.

Caractéristiques de l'éducation physique :

  • Rompre avec le régime de Vichy, idéologie dirigiste. Sous Vichy, il y avait une méthode unique, mais l'uniformité de cette méthode ne plaît plus : la liberté des enseignants remplace le dirigisme. L'éclectisme est remis au goût du jour (Hébertisme, méthode suédoise, méthode sportive, …).

  • Le contexte social va influencer les contenus. La situation de la jeunesse est très préoccupante : on découvre la délinquance (problèmes moraux). La situation de la santé de la jeunesse est très préoccupante également (malnutrition, privation).On compte sur l'éducation physique pour remédier à des maux physiques et moraux.

On valorise une éducation physique tournée vers la santé (méthode suédoise : éducation physique de base, hygiénique, scientifique). Affirmation très nette du premier objectif : la santé, l'hygiène de vie. Il faut construire un enfant "sain". Il faut donc une éducation physique méthodique : la méthode sportive n'apparaît pas comme la méthode idéale. On passe d'un pouvoir qui ordonne à un pouvoir qui organise. La notion d'agrément caractérise l'état. c'est une notion qui est reconduite à la libération : continuation de l'élan de Vichy.

Bilan : l'éducation physique proposée peut être qualifiée de médicale et d'hygiénique (présence des médecins). C'est une éducation physique médico-morale : elle est définie par les mots MEDECINE – HYGIENE – MORALE. Les postes clés sont occupés par des médecins :

  • La direction des IREPS

  • Les corps d'inspection

  • Les profs d'EPS sont aussi parfois médecins

Mise en place d'un service d'hygiène scolaire (aujourd'hui, la médecine scolaire). Des centres de rééducation physique, où l'on trouvait des élèves détectés pour avoir des problèmes physiques (mauvais maintien, …). Les élèves devaient être classés, après un examen médico-sportif, en quatre groupes. Ceux du dernier groupe étaient ceux qui avaient des problèmes. Ceux du groupe1 étaient près pour pratiquer des APS.

Au début des années 50, on s'intéresse aux rythmes scolaires des élèves. On fait des expériences sur l'alternance entre les cours "intellectuels" et l'éducation physique ou les temps libres.

On voit arriver les classes transplantées : les classes de neige (1953), les classes au soleil (1956) et les classes vertes (1962).


SEURIN (mort en 1983)est élève à l'école normale de Bordeaux. En 1936, il passe le concours d'entrée à l'ENEP. il devient professeur d'EP de 1939 à 1945. En 1945, il est nommé secrétaire général de la ligue française d'éducation physique. Il devient directeur du CREPS de Bordeaux, puis Inspecteur Jeunesse et Sport.

C'est le courant de Tissié et de Demeny (méthode construite, méthodique). C'est l'éducation physique qui se base sur l'anatomie et sur la physiologie. L'enseignant construit des exercices en fonction des connaissances qu'il a (ouvrage de référence : "Vers une éducation physique méthodique").

"Baser l'éducation physique sur les seules activités sportives, c'est baser l'éducation physique sur le jeu, sur la recherche du plaisir immédiat, sur ce qui amuse. Il est inutile d'insister sur cette erreur". SEURIN.


Le chef de file de la méthode préconisée (hygiénique) est dans la continuité de Demeny : Pierre Seurin.

A la fin des années 50 (1958 à 1961), les pédagogues vont s'affranchir de la tutelle des médecins. C'est la première fois que les enseignants vont déterminer eux-mêmes les contenus de leurs leçons et leurs méthodes.

Deux faits majeurs :

  • Le développement du sport : le contexte économique, politique, permet des bouleversements. De façon non officielle, le sport pénètre les cours d'EP. les profs, jeunes, sont des pratiquants des APS, et jugent que la méthode de Seurin est ennuyeuse : les contenus "pratiques" changeaient, totalement officieusement. De nouvelles IO, en 1959, apparaissent. Elles tentent de mettre un terme aux activités récréatives qui tendent à se mettre en place. Elles essaient de canaliser ce mouvement : elles mettent en place des heures de méthode construite et des heures d'apprentissage sportif.

  • Les enseignants d'éducation physique ont une formation plus complète. Le nombre des enseignants augmente (arrivée massive d'élève). Il y a création d'une corporation qui devient forte, et qui cherche à être revalorisée, être reconnue, et cherche à ce que leur discipline soit véritablement intégrée dans l'école : ils prennent le pas sur les médecins, qui sont mis en dehors en quelques dizaines de mois.

Comment faire reconnaître l'éducation physique ?

Les épreuves d'éducation physique sont obligatoires en 1959, au bac et au brevet. Les IO de 1959 apparaissent vite comme très en retard sur les pratiques réelles.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   18

similaire:

Histoire du sport I l\Histoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Histoire du sport I l\Sociologie du sport – L 1 staps cm de G. Veziers, document de prise...
«On peut se demander si cette culture véhiculée par la télévision ne devient pas la culture dominante de la planète ? Qu’avons nous...

Histoire du sport I l\Rapport aux autres grands maîtres ? En Europe
«officiel» des peintres d'histoire, inspiré par les Italiens, mérite ce nom. Juste avant la fin du

Histoire du sport I l\Sport et Genre aux xixe-xxe siècles Le sport féminin au masculin
«sprinteuses», les autres femmes athéniennes restent confinées dans la maison aux tâches d’éducation des enfants

Histoire du sport I l\Rapport d’evaluation interne 2013 sommaire
«Coste Baills» a été construite en 1975 et achevée en 1977. C’est un Etablissement public géré par son Directeur, soumis aux instances...

Histoire du sport I l\Sport et Education physique : une seule histoire ?
«l’ep dès lors qu’elle devient Sportive, est-elle une éducation sportive, une éducation physique par le sport, ou une éducation physique...

Histoire du sport I l\Dictionnaire du dopage sport par sport jeux de sociéTÉ
En 1925, après le grand tournoi de Moscou, trois psychologues soviétiques (N. Diakov, E. Petrovski et P. Rudik) ont essayé de cerner...

Histoire du sport I l\Le journal de Montigny Sport d’Orientation
«informelle» était organisée par un groupe de jeunes du cdco 77, histoire de se faire la main. Une espèce de boum parasite

Histoire du sport I l\L’Histoire du badminton est souvent l’affaire de mythes et de légendes....

Histoire du sport I l\Cours d’histoire proposés par le département d’histoire aux étudiants des autres départements
«propagande» et contestation du pouvoir en France, de la Renaissance au siècle des Lumières






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com