Fiche methode : la composition d’histoire





télécharger 13.98 Kb.
titreFiche methode : la composition d’histoire
date de publication21.05.2017
taille13.98 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
FICHE METHODE : LA COMPOSITION D’HISTOIRE
Logiquement, les textes sont clairs, deux types de sujets sont privilégiés en histoire au baccalauréat :

-les sujets tableaux, faisant un bilan à des dates charnières de l’histoire.

Exemple : le monde en 1945.

-les sujets de synthèse, permettant d’évaluer la capacité du candidat à expliquer les grandes articulations d’une période et à problématiser un phénomène historique.

Exemple : la guerre froide, 1947-1991
Dans les faits, certains sujets –rares- peuvent porter sur des points plus précis (un modèle en particulier), ou demander une réflexion sur une citation. Cela reste exceptionnel.
Le décorticage du sujet
-même principe que pour la composition de géographie, il faut définir les termes clefs du sujet et être attentif aux liens logiques. Peu de « notions » traversent le programme donc vous devez les maîtriser et être prêt à les définir rapidement : acculturation, association, assimilation, colonisation, communisme, décolonisation, démocratie populaire, impérialisme, libéralisme, modèle, parlementarisme, société civile

-ensuite vous devez être capable de poser le contexte, en jouant sur le court terme (les faits marquants d’une période courte) et le moyen ou long terme (réinsérer ces faits dans une chaînbe d’événements plus longs)

-les liens logiques sont fondamentaux, notamment le « et »

-plus encore qu’en géographie il faut être attentif à la place des mots dans la phrase

Exemple : la France, les Français et l’empire colonial en 1939.

La France en tant que pays est première dans l’énoncé, les Français sont seconds. Le « et » implique de bâtir votre réflexion sur l’attitude de la France en tant que pays par rapport à son empire colonial (débouché industriel, assimilation mais aussi doute des gouvernants face au surcoût) ; puis dans un second temps il vous faut montrer l’attitude ambivalente des Français en tant que peuple par rapport à la question coloniale (mélange de fierté, d’indignation, d’enthousiasme et de lassitude)
L’élaboration de la problématique
Vous devez être capable de réinsérer la question posée dans le « temps long » cher à Braudel, de montrer que le phénomène étudié prend ses racines dans le passé contemporain et influence l’avenir proche.

Exemple : la colonisation européenne et le système colonial (1850-1939)

En amont vous devez penser à l’industrialisation, à la Grande Dépression (1873-1896), à la concurrence industrielle des pays neufs, à l’émergence des nationalismes et de l’impérialisme européen, au déclin démographique relatif d’une partie de l’Europe (dans le cas français) ; en aval il vous faut voir dans la colonisation la source de la contestation du système colonial (formation d’une partie des élites indigènes « à l’occidentale », structuration politique des mouvements nationalistes, en partie avec la mobilisation des colonies dans les deux guerres mondiales.

Souvent en histoire la problématique est dictée par les contradictions implicites du sujet. Elles apparaissent au moment où vous définissez les termes du sujet.

Exemple : sur la colonisation, le but étant de « civiliser » des peuples considérés comme inférieur, la question de la décolonisation est inévitable dès lors que ces peuples auront acquis un stade supérieur de « maturité ». Donc la problématique peut tourner autour de ce paradoxe… Les colonies sont faites pour être perdues comme l’écrit Montherlant.
Pour ce faire, il faut mettre en valeur :

1/ des mots clefs (ceux soulignés ci-dessus)

2/ des phénomènes historiques de grande ampleur (ceux en italique)

ndlr : parfois ils sont les deux à la fois

Donc cette étape découle de votre capacité à contextualiser en décortiquant le sujet dans la première partie.
Les grands types de plan
-chronologique et thématique : on vous invite à montrer les grandes ruptures dans la période considérée pour mettre en valeur les évolutions majeures. A l’intérieur de vos grandes parties on attend une réflexion thématique. Ce plan est le plan de prédilection de l’historien.

Exemple : l’Europe dans la guerre froide (1947-1989)

I-1947-1953 : l’Europe coupée entre est et ouest jusqu’à la mort de Staline

II-1953-1975 : des tentatives de détente des relations intra-européennes brisées par des crises graves

III-1975-1989 : regain de tension puis réunification de l’Europe avec la chute des démocraties populaires
-thématique et chronologique

Des sujets induisent d’abord une réflexion thématique et à l’intérieur de chaque grande partie on montre des ruptures et des évolutions.
-comparatif :

Exemple : le modèle américain et le modèle soviétique de 1945 à 1991

Il faut à la fois montrer les points communs et les différences, mais aussi l’évolution de leurs relations (opposition, concurrence, détente, tensions) au fil de la guerre froide.
-tableau :

il faut faire un état des lieux de la situation à une date donnée en intégrant les évolutions récentes et les enjeux à court terme.

Exemple : la France en 1945.

Pour problématiser il faut bien mettre en contexte (la seconde guerre, la décolonisation, le début de la guerre froide)

La rédaction
-un plan progressif et structuré, visible sur le plan typographique et dont la progressivité apparaît grâce à des mots de liaison bien choisis.

-un soin accordé au style et à l’orthographe : pas de phrase fleuve, des phrases courtes et simples qui captent l’attention du lecteur.

-un effort d’argumentation, des exemples pour soutenir les arguments. Ce travail doit donc se préparer pendant l’année (réflexion sur des sujets blancs, élaboration en groupe de fiches de synthèse)

-c’est un exercice littéraire, soyez attentif à utiliser des astuces pour montrer que vous avez de la culture : citations, ou à défaut références à des œuvres littéraires, artistiques, cinématographiques ou musicales.
Et maintenant on s’exerce.
Sujet : « Les empires coloniaux français et britannique à la veille de la seconde guerre mondiale. »

similaire:

Fiche methode : la composition d’histoire iconPlan du cours Conférence de méthode : Histoire des faits économiques et sociaux
«fiche» (coeff 4) sur l’exposé, résumé si possible pas trop long, où les articulations, principaux arguments et chiffres sont bien...

Fiche methode : la composition d’histoire iconFiche méthode Le croquis et le schéma

Fiche methode : la composition d’histoire iconFiche methode realiser un expose a l’ecrit

Fiche methode : la composition d’histoire iconGénéralités (histoire, épistémologie, méthode, cartographie)

Fiche methode : la composition d’histoire iconA qu'est-ce qu'une composition en histoire geographie?

Fiche methode : la composition d’histoire iconHistoire 2e Fiche pour le professeur Activité tice
«1820-1914» du film présentée sur le site de la Cité nationale de l'histoire de l'Immigration, observez et répondez aux questions...

Fiche methode : la composition d’histoire iconHistoire de la qualite (Janvier 2013)
«ms : Military standard» formalisent une méthode de contrôle du processus de production qui se diffuse, y compris en Europe. C’est...

Fiche methode : la composition d’histoire iconL’Évolution politique de la france, 1815-1914
«chrono fiche élève» (doit être photocopié au format A3) et «chrono fiche enseignant»

Fiche methode : la composition d’histoire iconFiche Séquence d’Histoire-Géographie-Education civique

Fiche methode : la composition d’histoire iconFiche activité Histoire 5ème – «Des sceaux pas si sots»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com