Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd





télécharger 287.98 Kb.
titreScénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd
page2/10
date de publication21.05.2017
taille287.98 Kb.
typeScénario
h.20-bal.com > histoire > Scénario
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Peyton Reed l’assure, l’adaptation cinématographique d’ANT-MAN surprendra le public. Il explique : « Ant-Man est un personnage incroyablement puissant qui est capable de rétrécir jusqu’à faire une taille minuscule et de contrôler des armées de fourmis d’espèces différentes. Dit comme cela, cela pourrait paraître ridicule, mais ce qu’il y a de formidable dans la bande dessinée et dans le film, c’est que l’on découvre ce dont sont vraiment capables ces insectes et comment ils aident Scott. »
Aux yeux de l’équipe de production, Peyton Reed était le candidat idéal pour réaliser ANT-MAN. Le producteur Kevin Feige déclare : « J’admire le travail de Peyton Reed depuis longtemps. Je l’avais rencontré et avais discuté avec lui à de multiples reprises au fil des ans et nous nous étions toujours bien entendus. Nous avions envie de travailler avec lui depuis un moment, c’est donc tout naturellement que j’ai pensé à lui lorsque l’occasion s’est présentée. J’étais certain qu’il serait parfait pour ce film. Il s’est immédiatement mis au travail et a apporté beaucoup de fraîcheur et de nouveauté à l’histoire et au ton du film. »
Le producteur ajoute : « Peyton a tout de suite compris le personnage et son univers. Vous ne trouverez pas de fan plus enthousiaste que lui. Peyton et moi partageons la même passion pour ces films, pour l’histoire du cinéma et les genres cinématographiques. Après que nous l’avons choisi pour réaliser ANT-MAN, il m’a montré un dessin qu’il avait réalisé au lycée pour le groupe punk dont il faisait partie. Il s’agissait d’une reproduction au crayon du premier numéro d’Avengers où chacun des membres de son groupe était représenté sous les traits d’un super-héros différent. Et évidemment il s’était dessiné en Ant-Man ! Sa participation au film était écrite. »
Il ajoute : « Peyton et Paul Rudd se sont immédiatement trouvés, et Peyton s’est aussi tout de suite bien entendu avec Michael Douglas. Il connaît le genre et c’est un fan convaincu, il savait donc que nous voulions faire différemment et pourquoi, et il a accompli un travail remarquable en faisant des fourmis des personnages à part entière. C’est aussi quelqu’un qui a beaucoup d’humour et qui sait comment insuffler de la légèreté au film sans tomber dans l’excès. ANT-MAN est l’un des films les plus drôles que nous ayons produits. C’est aussi l’un des plus émouvants. Et tout cela, on le doit à Peyton. »
LES ACTEURS
Les thèmes de la paternité, de la transmission et de l’abandon jouent un rôle clé dans les relations entre les personnages principaux. La relation naissante entre Hank Pym et Scott Lang et le partenariat qu’ils forment sont au cœur du film, qui met en lumière les défis quotidiens auxquels les deux hommes sont confrontés pour se comporter l’un en bon père, l’autre en bon mentor.
Kevin Feige raconte : « À nos yeux, cette histoire a toujours été celle d’un duo dans lequel le personnage le plus âgé passe le flambeau au plus jeune, exactement comme dans la bande dessinée. Au fond, l’histoire du film est celle de leur relation. »
Le producteur poursuit : « Scott Lang est un garçon généreux et enjoué qui s’est retrouvé en prison à cause de ses erreurs passées et qui tente désespérément de reprendre sa place dans la vie de sa fille, Cassie, qu’il aime par-dessus tout. Ses activités criminelles lui ont coûté son mariage avec la mère de Cassie, mais il veut faire un dernier coup pour remettre sa vie sur les rails, pouvoir les aider financièrement et être enfin le père qu’il rêve d’être. Malheureusement, la seule manière qu’il connaisse pour y arriver est de faire des cambriolages. La maison dans laquelle il tente de pénétrer est celle de Hank Pym, qui lui a tendu un piège. Ce dernier lui propose alors de mettre ses talents au service de l’humanité. »
Pour incarner Scott Lang, l’équipe du film a fait appel à Paul Rudd. Plus connu pour ses comédies, l’acteur a sauté sur l’occasion de rejoindre l’Univers Cinématographique Marvel. Il commente : « Les films des studios Marvel sont incroyables. J’ai découvert que Kevin Feige est une sorte de scientifique fou qui possède un instinct extraordinaire pour le genre et qui semble toujours prendre la bonne décision. Tous les employés de Marvel que j’ai rencontrés sont passionnés par leur métier et sont de vrais fans des comics. Ils savent ce qui leur plaît et ce qui plaît aux fans dans ces histoires. Ils ont avant tout beaucoup d’affection pour les personnages et leurs histoires. Et je pense que c’est là que se trouve la clé de leur succès. »
À propos de son personnage, Paul Rudd déclare : « Au début du film, Scott vient de sortir de prison. Il ignore tout d’Ant-Man et ne connaît pas Hank Pym, même si ce dernier l’a sélectionné, bien conscient de sa réputation, et l’a observé avec une idée précise en tête. Il a mis au point un scénario qui va pousser Scott à recourir à ses talents de cambrioleur. Ce dernier s’introduit chez Hank pour lui voler de l’argent afin de pouvoir payer la pension alimentaire pour sa fille, la seule personne qui compte vraiment pour lui. Il ignore que ce cambriolage a en fait été orchestré par Hank à son insu. C’est ainsi que les deux hommes se rencontrent et que le scientifique apprend à Scott à utiliser le costume d’Ant-Man afin qu’il dérobe quelque chose pour lui. »
Le film a également permis à Paul Rudd d’exercer ses talents de scénariste en s’associant avec Adam McKay pour retravailler le scénario – une expérience qui l’a beaucoup aidé dans son travail d’acteur. Il explique : « Le fait d’être scénariste sur le film m’a permis de mieux comprendre l’ensemble des personnages, leurs motivations et leurs trajectoires, mais aussi la manière dont chaque décision prise par mon personnage affecte les autres. Cela m’a permis d’avoir une vision plus globale de l’histoire, je comprends ainsi le sens de chacune des scènes du film. »
Peyton Reed considère le fait de travailler avec un acteur tel que Paul Rudd comme un atout indéniable. Il confie : « L’une des raisons pour lesquelles j’étais aussi enthousiaste à l’idée de mettre ce film en scène, c’était de pouvoir diriger Paul Rudd dans le rôle principal. Il possède un capital sympathie incroyable, mais ce film révèle une nouvelle facette de sa personnalité parce qu’il interprète un ancien détenu et un cambrioleur de haut vol, ce que je trouve très intéressant. Paul a joué dans de nombreuses comédies au cours de sa carrière, mais il est aussi apparu dans beaucoup de drames, que ce soit au cinéma ou au théâtre. C’est un acteur exceptionnel. Je suis sûr que les spectateurs vont aimer le voir dans ce rôle qui ne ressemble à aucun de ses précédents. »
À propos du personnage interprété par Paul Rudd, le réalisateur déclare : « Scott Lang a commis un crime et a passé plusieurs années en prison. Aujourd’hui, enfin libre, il doit décider de ce qu’il va faire de sa vie. Ce qui est particulier chez lui, c’est que pendant qu’il était derrière les barreaux, sa femme l’a quitté, et qu’il a une fille. Sa situation est unique dans l’Univers Cinématographique Marvel, c’est le seul super-héros à être père. Scott doit donc prendre des décisions très difficiles concernant le reste de sa vie et le rôle qu’il jouera dans la vie de sa fille. »
Dans le film, Scott Lang est observé et guidé par le Dr Hank Pym. Inventeur des particules Pym et fondateur de Pym Technologies, Hank Pym a été évincé de sa propre entreprise par son ancien protégé, Darren Cross, désormais PDG de la société dont il a pris le contrôle des opérations courantes. Pour Hank Pym, qui est également l’inventeur du costume d’Ant-Man, la priorité est maintenant de trouver la bonne personne pour le remplacer et utiliser sa technologie pour le bien de l’humanité.
Peyton Reed commente : « L’une des choses qui me plaît le plus dans ce film, c’est le passage du flambeau entre les personnages, cette notion de transmission d’une génération à la suivante. Quand Hank Pym était Ant-Man, il a découvert que sa technologie était sur le point d’être utilisée à des fins militaires qu’il n’approuvait pas, il a donc décidé que la meilleure chose à faire était de la cacher. Mais aujourd’hui il est prêt à la transmettre. »
Le réalisateur poursuit : « Malheureusement, cette technologie n’est plus vraiment sous son contrôle et il va devoir trouver le moyen de s’introduire chez Pym Technologies pour la récupérer. Il fait alors appel à Scott Lang, un criminel qui est sans doute la dernière personne capable de mener à bien cette mission. Mais Hank voit en lui plus qu’un simple repris de justice et c’est ce qui rend le film si intéressant. »
Hank Pym est interprété par Michael Douglas. Faire partie du casting d’un film Marvel a auréolé l’acteur d’un prestige tout neuf aux yeux de ses enfants, comme il l’explique en souriant : « Avant ANT-MAN, ma carrière était inexistante aux yeux de mes enfants ! En ce qui les concernait, je n’avais jamais tourné au cinéma et mes deux Oscars n’avaient aucune valeur. Aujourd'hui en revanche, ils me trouvent cool, tout comme leurs amis ! C’est la première fois qu’ils me demandent s’ils peuvent m’accompagner à une avant-première. Nous irons donc en famille. »
Le producteur exécutif Louis D’Esposito se souvient : « Lorsque nous avons commencé à réfléchir au casting du personnage de Hank Pym et que nous avons vu le nom de Michael Douglas sur la liste, Kevin Feige, Brad Winderbaum et moi nous sommes regardés, incrédules. Avait-on vraiment une chance d’avoir Michael Douglas ? Nous l’avons contacté quand même, bien sûr, et nous sommes plus que ravis qu’il ait accepté de prendre part au film. »
« Cela nous a demandé du travail, ajoute Louis D’Esposito, mais Marvel est désormais synonyme d’excellence car nous racontons des histoires captivantes et que nous convoitons toujours les meilleurs acteurs possibles. J’avais collaboré avec Michael sur BASIC INSTINCT, nous nous connaissons donc très bien. Il a accepté de nous rencontrer et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il intégrait la famille Marvel. C’est un plaisir de le voir donner la réplique à Paul Rudd. »
Peyton Reed commente : « Au cours de sa longue carrière, Michael a incarné des rôles très éclectiques. Ici, son personnage a un passé riche et complexe que nous voulions exploiter. C’est un vrai retournement de situation lorsqu’on découvre que quelqu’un observe et guide Scott vers ce qui se révèle être son destin. Le fait que Michael Douglas soit aux commandes donne une tout autre dimension à l’histoire et lui confère le poids et le sérieux que nous recherchions. »
De son personnage, l’acteur dit : « Hank Pym a un sens de l’humour très développé, il manie l’ironie avec brio et prend plaisir à mettre les gens à l’épreuve. C’est un brillant scientifique qui possède également une formation quasi militaire dans le domaine de l’armement. Les circonstances l’obligent à se chercher un remplaçant, et il choisit un voleur tout juste sorti de prison, auquel il entend livrer tous les secrets d’Ant-Man. »
Avoir pour partenaire une telle légende du cinéma était un immense honneur pour Paul Rudd, qui déclare : « J’étais fou de joie que Michael veuille prendre part au film. Ça a été un grand jour pour le film et pour les fans de comics du monde entier lorsqu’il signé son contrat. Pendant la réécriture du scénario avec Adam McKay, je l’imaginais dans le rôle et je savais qu’il serait formidable. Au cours de ma courte carrière, j’ai eu la chance de travailler avec des acteurs de légende, et Michael en fait partie. »
Malgré le succès de sa société de technologie, Hank Pym n’a jamais réussi à être le père qu’il espérait pour sa fille, Hope van Dyne, interprétée par Evangeline Lilly. Michael Douglas raconte : « Lorsque Hank Pym était Ant-Man, il était marié à la Guêpe. Ils effectuaient ensemble des missions secrètes pour le gouvernement, entre autres, et arrêtaient de nombreux méchants. Ensemble, ils ont eu une fille, Hope. Cette dernière est une brillante scientifique formée aux arts martiaux. Lorsque la situation se complique, elle s’implique davantage et aide son père à transformer Scott en parfait Ant-Man, même si elle aurait évidemment préféré se glisser elle-même dans le costume, car elle est la fille de la Guêpe et qu’elle en est parfaitement capable. Elle en veut donc beaucoup à son père de lui avoir préféré cet ancien détenu pour prendre sa relève. »
Peyton Reed a été particulièrement touché par les relations et la dynamique entre les personnages du film, et il en a fait un élément central du film. Le coproducteur Brad Winderbaum explique : « Lorsque Peyton a rejoint l’équipe, le fait que Hank Pym et Scott Lang affrontent leur passé et ne soient ni l’un ni l’autre de très bons pères a vraiment trouvé un écho en lui. Ils ne sont pas capables d’offrir à leurs filles ce dont elles ont besoin et leurs choix de vie en sont le reflet. »
Brad Winderbaum poursuit : « Scott a le sentiment d’être un bon père sur le plan émotionnel, mais il est incapable d’offrir un environnement stable à sa fille. Hank a le problème inverse. Brillant scientifique et entrepreneur, il a sauvé le monde à maintes reprises mais il est incapable d’apporter à sa fille l’affection dont elle a besoin. C’est Scott qui finit par mettre en lumière le vrai problème entre Hank et sa fille. »
Lorsque la production d’ANT-MAN a proposé le rôle de Hope van Dyne à Evangeline Lilly, celle-ci n’était pas très familière de l’univers Marvel. L’actrice explique : « Je ne connaissais pas très bien les comics Marvel et Ant-Man lorsqu’on m’a approchée pour le rôle, il a donc fallu que je me documente. J’ai regardé quelques-uns des films des studios Marvel car je dois avouer que j’ignorais totalement les choses incroyables qu’ils avaient faites. J’ai découvert qu’ils ont un talent extraordinaire pour créer des histoires et des personnages, et un don pour les films à grand spectacle. Et puis pendant mes bouts d’essai, ils m’ont montré des prévisualisations d’Ant-Man et des fourmis en action, j’ai alors réalisé combien ce film allait être incroyable. »
L’actrice a également été touchée par la relation conflictuelle qu’entretiennent Hope et son père. Elle confie : « L’un des thèmes qui m’a le plus intéressée dans l’histoire est celui de la relation père-fille, un élément présent tout au long du film, traité avec crédibilité et sensibilité. Je ne pense pas que quiconque puisse dire qu’il ou elle entretient une relation idéale avec son père. La complexité de la relation parent/enfant est un fait universel, c’est donc un élément de l’histoire qui ne peut que toucher chacun des spectateurs. »
Pour Peyton Reed, Evangeline Lilly était la candidate idéale pour interpréter le rôle clé de Hope van Dyne. Il note : « J’ai toujours admiré le travail d’Evangeline et je pense que dans ce film, le public va découvrir une tout autre facette de son talent. Elle a déjà incarné des personnages durs et résolus, mais dans ANT-MAN cela va encore plus loin. Hope van Dyne est quelqu’un qu’il vaut mieux ne pas chercher. Elle pratique les arts martiaux, elle est incroyablement intelligente et elle est magnifique. Elle évolue aussi énormément au cours du film, on découvre alors une facette de sa personnalité à laquelle les femmes pourront toutes s’identifier. »
Pour Evangeline Lilly, Hope van Dyne est un personnage féminin fort qui offre un bon exemple aux jeunes filles. Elle explique : « C’est quelque chose qui motive les choix que je fais en tant qu’actrice et les actions publiques que je mène. Il doit y avoir des personnages féminins dans ce genre de films parce que des femmes de tous âges vont les voir, elles doivent donc être représentées. Le plus beau compliment que l’on puisse me faire, c’est qu’un parent vienne me dire que sa fille idolâtre mon personnage. Je suis heureuse d’incarner un personnage que cette fillette puisse admirer et de ne pas l’avoir déçue ni donné une fausse image de la femme. Depuis que je suis devenue mère, j’ai encore plus envie de participer à des projets qui s’adressent à toute la famille et de jouer dans des divertissements qui enseignent quelque chose d’important aux enfants ou qui mettent en scène des héros qu’ils puissent admirer. »
En manœuvrant pour évincer son propre père de la direction de Pym Technologies, Hope s’est rapprochée de Darren Cross, l’ancien protégé de son père, qui a pris à présent les rênes de l’entreprise. Evangeline Lilly commente : « Darren Cross, le personnage de Corey Stoll, confère beaucoup d’épaisseur aux différentes relations humaines du film. Hope entretient depuis longtemps une relation conflictuelle avec son père, ils ne s’entendent pas et ont des relations tendues. Sa relation avec Scott, qu’elle déteste parce qu’elle le trouve inutile et qu’elle se passerait bien de sa présence, est elle aussi empreinte d’animosité. Darren Cross est un homme à la personnalité et aux émotions complexes. Hope le connaît et l’apprécie depuis tellement longtemps qu’on ne sait jamais vraiment si elle le trahit ou si elle est de son côté. A-t-elle véritablement de l’affection pour lui ? J’ai été ravie d’apprendre que le rôle avait été attribué à Corey Stoll parce que c’est un acteur incroyablement accompli qui joue tout en subtilité. »
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconScénario : Jacques Prévert et Paul Grimault d'après le conte d'Andersen
«sergentmajorgénéralcommandantenchefauxpiedsdebouc» qui avait demandé la main de la bergère

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconScénario français versus scénario u s

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconCours 1; le 13. 01. 10 Chapitre 3 : La délimitation du politique,...
«royaume n’est pas de ce monde» («tout pouvoir vient de Dieu» Saint-Paul dit «Paul de Tarse»)

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconEntretien avec Edgar Morin L'homme et l'univers

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconPhonographie de Paul Gilson
«Hommage à Paul Gilson», Cahiers littéraires de la rtf, n° spécial, décembre 1963, notamment Deuxième partie («Aux commandes de la...

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconBulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril 2001), p. 7-11. «L'influence...
«Les citations bibliques de Paul Claudel : quand la traduction devient méditation», Bulletin de la Société Paul Claudel, 161 (avril...

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconCentre Edgar Morin Equipe de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconAdam bruno / chiss robert / kaiser andré 4 micholet isabelle

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconScénario Scénario : le contenu

Scénario : Edgar Wright & Joe Cornish, Adam McKay & Paul Rudd iconChristelle Lheureux & Joe Apichtapong
«Chaque fois qu’on se lève on regarde les objets qu’on a achetés la veille» saison 3, 10 minutes, Dvd, 2002






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com