Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable





télécharger 26.08 Kb.
titrePrincipiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable
date de publication17.10.2016
taille26.08 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos

Principiano

Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac :un incontournable

CHARLES DE GAULLE 1890-1970


En quoi et pourquoi Charles de Gaulle est il une grande figure de l’Histoire de France ?

Officier de carrière, général de brigade en juin 1940 il fut porteur d’une certaine idée de la France : l’idée de la grandeur.

Mémorialiste, il a commenté la vie politique dans ses « Mémoire de guerre » composées de l’Appel (1940 1942) publié en 1954, l’Unité (1942 1944) publié en 1956 et le Salut publié en 1959. Incapable cependant de comprendre les aspirations nouvelles de la jeunesse il meurt dans une certaine solitude désavoué par les français.

Introduction.

Combattant des deux guerres mondiales, artisan de la résistance française aux nazis puis de la décolonisation, fondateur et premier président de la Ve République, orateur et écrivain talentueux, le général de Gaulle (1890 - 1970) est l'homme politique français du XXe siècle qui, par ses interventions, a le plus influé sur l'histoire contemporaine de la France.

Charles de Gaulle est né le 22 novembre 1890 à Lille (Nord), dans un milieu catholique imprégné du respect des traditions, de piété religieuse et de patriotisme. Sa mère, Jeanne, née Maillot, descend d'une vieille famille lilloise; son père, Henri de Gaulle, d'une famille parisienne issue de la petite noblesse d'épée et de robe. Charles est le troisième de leurs cinq enfants (quatre garçons et une fille). Quelques semaines après sa naissance, l'ensemble de la famille s'installe à Paris, où son père vient d'être nommé professeur dans un collège religieux.

I. Les années de formation


Enseignant de vaste culture, indépendant d'esprit et de jugement, catholique tolérant et patriote, Henri de Gaulle joue un rôle capital dans l'éducation de son fils, confiée aux jésuites. À 14 ans, le jeune Charles se destine à la carrière militaire et travaille d'arrache-pied. Il entre à l'école militaire de Saint-Cyr en 1909, en sort treizième de sa promotion trois ans plus tard avec le grade de sous-lieutenant. Au mois d'octobre 1913, il est affecté, à sa demande, au 33 e régiment d'infanterie d'Arras (Pas-de-Calais) où il se trouve sous les ordres du colonel Philippe Pétain; il est lieutenant quand éclate la guerre, l'année suivante.

De Gaulle affronte très vite l'épreuve du feu. Blessé à deux reprises en 1914 et en 1915, promu capitaine, il est grièvement blessé à Verdun en mars 1916 et fait prisonnier par les Allemands, qui le transfèrent dans quatre camps d'où il tente vainement de s'évader. Lors de ses deux années de captivité, il apprend à connaître l'Allemagne et la force du sentiment national. Il lit beaucoup, dépouille la presse allemande, analysant minutieusement les opérations militaires, afin de dénoncer, devant ses camarades, les carences du commandement et de la préparation des offensives françaises.

À la fin de la guerre, il se familiarise à Saint-Maixent avec l'usage des blindés et la manière de les utiliser au combat. Envoyé comme attaché militaire en Pologne de 1920 à 1921, il aide à la réorganisation de l'armée polonaise. C'est à son retour en France qu'il rencontre et épouse, le 6 avril 1921, Yvonne Vendroux, fille d'industriels de Calais, qui lui donne un garçon et deux filles. Admis à l'École de guerre, Charles de Gaulle se heurte au conservatisme doctrinal de ses professeurs irrités par l'originalité de sa pensée, qu'ils sanctionnent.

En poste à Mayence, il publie en 1924 son premier ouvrage, La discorde chez l'ennemi, ainsi que de nombreux articles dans des revues militaires où il expose ses vues sur la guerre moderne et les contraintes qu'elle impose. Un moment le protégé du maréchal Pétain qui l'engage comme officier rédacteur et lui obtient un commandement à Trèves, il se brouille avec lui au sujet d'un manuscrit et est affecté au Liban de 1929 à 1931 comme chef des 2 e et 3 e bureaux de l'état-major. De retour à Paris en 1932, de Gaulle est affecté au secrétariat général de la Défense nationale. Pendant six ans, il peut étudier de près les rouages de l'État, le fonctionnement du régime parlementaire, suivre la difficile élaboration de la loi sur l'organisation de la nation en temps de guerre, qu'il a lui-même préparée, promouvoir ses idées sur la guerre moderne.

Il publie en 1932 et en 1934 deux livres prémonitoires : Le fil de l'épée , qui trace le portrait du chef militaire idéal, et Vers l'armée de métier , dans lequel il dénonce la stratégie défensive adoptée par l'état-major et plaide pour la création d'unités blindées modernes confiées à 100000 soldats professionnels et utilisées massivement sur le champ de bataille. S'il obtient le soutien de Paul Reynaud et de quelques parlementaires, il se heurte à l'hostilité de ses chefs (le maréchal Pétain, et les généraux Weygand et Gamelin), attachés à la guerre défensive derrière la ligne Maginot, une ligne fortifiée sur la frontière est. On lui confie néanmoins en 1937, avec le grade de colonel, le commandement d'un régiment de chars à Metz.

II. Le résistant et l'opposant


1.Le combattant.

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, ne le surprend guère. Commandant de la 4e division cuirassée qui vient d'être formée, de Gaulle remporte, lors de l'offensive allemande de mai 1940, de brefs succès locaux (Montcornet, Abbeville) qui lui valent d'être promu général à titre temporaire. Appelé par Paul Reynaud au gouvernement comme sous-secrétaire d'État à la Défense nationale le 5 juin 1940, il sait que la bataille de France est perdue, mais estime que la guerre devient mondiale et que la France a encore à sa disposition des moyens non négligeables pour lutter aux côtés de ses alliés.

2. L’appel du 18 juin.

Le 17 juin, refusant l'armistice demandé par le gouvernement Pétain, il s'envole pour Londres, d'où il lance au micro de la BBC, le 18 juin, un appel à la résistance. Condamné à mort par contumace par le régime de Vichy, il organise depuis Londres avec l'appui de Winston Churchill, Premier Ministre de Grande-Bretagne, les Forces françaises libres (FFL), ralliant à sa cause l'Afrique-Équatoriale française et les territoires du Pacifique. Malgré la faiblesse de ses moyens, il défend avec opiniâtreté, face aux Anglo-Américains, les intérêts de la France.

Il réussit, en 1943, à unifier les différents mouvements de résistance en France au sein du Conseil national de la Résistance (CNR.).

Grâce aux efforts de Jean Moulin, il est reconnu comme seul chef du Comité français de libération nationale (CFLN).

L'année suivante, le CFLN devient Gouvernement provisoire de la République française (GRPF), au grand dam des Américains qui soutenaient le général Giraud jugé plus malléable. (De Gaulle s’en souviendra !)

3. Le libérateur.

Le 26 août 1944, il est accueilli triomphalement dans Paris libéré par la 2e division blindée du général Leclerc, forme un gouvernement d'union nationale allant de la droite aux communistes, rétablit l'autorité de l'État et procède à d'importantes réformes économiques et sociales (vote des femmes, nationalisations, Sécurité sociale). Sur le plan international, il restaure la présence de la France auprès des Alliés, mais celle-ci est écartée des négociations de paix.

III.L’adversaire de la IV° république. (1946 1958)

Favorable à l'instauration d'un régime présidentiel et opposé au retour du régime des partis, il démissionne brusquement le 20 janvier 1946.

  1. Son discours de Bayeux (le 16 juin 1946) marque fortement son opposition au régime de la IV e République et préfigure la Constitution de la V e République.

  2. (voir document joint)



  1. En 1947, il fonde le Rassemblement du peuple français (RPF)(ce n’est pas un parti) qui dénonce le danger communiste,



  1. Il réclame une réforme des institutions.



  1. Constatant son échec en 1953, il se retire à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne) où il rédige ses Mémoires de guerre.


III. Le fondateur et le premier président de la V° République 1958-1969


  1. Rappelé au pouvoir en mai 1958 à la suite de la crise algérienne qui entraîne la chute du régime, de Gaulle, doté des pleins pouvoirs par le Parlement, instaure la V e République dont les institutions sont approuvées par référendum le 28 septembre 1958. la Constitution de la V° République.

  2. Il est élu président de la République au mois de décembre de cette même année. Fort du soutien de la majorité des Français, il accorde l'indépendance aux colonies d'Afrique noire (1960 - 1961) et met fin à la guerre d'Algérie par les accords d'Évian (19 mars 1962).

  • Réélu président de la République au suffrage universel en 1965, après avoir fait modifier les institutions dans ce sens en 1962,



  • Il renforce le rôle présidentiel en instaurant des domaines réservés (diplomatie, défense), et

  • il rend à la France son prestige et sa grandeur dans le monde par une politique étrangère indépendante des États-Unis et de l'URSS. « Vive le Québec libre ! » 1967

  • il dote le pays de la bombe atomique et

  • il œuvre pour le rapprochement de la France et de la RFA. Cherchant à établir un lien direct avec les Français,

  • il est un des premiers hommes politiques à utiliser la radio, la télévision et les référendums pour leur présenter ses choix.

Mais, affaibli politiquement par les événements de mai 1968, de Gaulle démissionne le 28 avril 1969, comme il l'avait annoncé, à la suite de l'échec du référendum sur la réforme du Sénat et sur la régionalisation.

Il se retire définitivement, voyage, écrit ses Mémoires d’espoir à Colombey.

La mort interrompt son œuvre le 9 novembre 1970.

Conclusion :

Le général De Gaulle s’est identifié à la France. Son courage politique a incarné les valeurs fondatrices de la République française. Il a méconnu les mutations de la société et son souci personnel de « pouvoir » lui a fait « écraser » certaines catégories de français (les pieds noirs).

Chronologie de Charles de Gaulle.

22 novembre 1890

Naissance à Lille de Charles de Gaulle.

Septembre 1939

Début de la Seconde Guerre mondiale.

18 juin 1940

Appel à la résistance du général de Gaulle.

20 janvier 1946

Démission de De Gaulle du Gouvernement provisoire de la République française.

Décembre 1958-avril 1969

De Gaulle président de la République.

9 novembre 1970

Charles de Gaulle meurt à Colombey-les-Deux-Églises.

Haut du formulaire

Bas du formulaire

similaire:

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconBac 2016 : taux de réussite record
«[…] le succès remporté par les élèves au bac général […] est quasiment le même que pour le millésime 2015.»

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconNos sources (liste non exhaustive) : Pour la France et la Turquie
«La laïcité à l’épreuve des droits de l’homme» et «Brève histoire de la laïcité en France», in Jean Baubérot (dir), La laïcité à...

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconBulletin officiel n° 31 du 27 août 2009
«zéro» ainsi que celui retenu pour la session 2011 en épreuve ponctuelle peuvent aider les formateurs à construire ces évaluations....

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconQuelle expérience Charles de Gaulle a-t-il de l’armée et de la guerre ? doc. 1, 2 p. 44
«débâcle» de l’armée française → La France est envahie par l’Allemagne. De Gaulle doit se réfugier en Angleterre

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconSynopsis : Fin du 19ème siècle. Arsène Lupin perd son père alors...
«gentleman cambrioleur». Lancé sur la piste du trésor perdu des Rois de France, IL multiplie les coups d’éclat. Mais sa quête va...

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconTerritoires et nations en europe
...

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconMémoires de Guerre
«Le départ», c’est une sorte de calendrier de démission de Charles de Gaulle. Ce chapitre restitue de novembre 1945 à janvier 1946...

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconCes fiches de travail ont été construites à partir du manuel de l’élève...

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconDe Gaulle est un personnage mythique qui a marqué la France et son...
«il faut dire…simplifiés» p 158. P130 IL est ferme quant à sa position dans le gouvernement et par rapport au peuple

Principiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve d’Histoire du Bac : un incontournable iconPour mieux connaître le personnage, pour le caractériser
«Jolie perf !» (p. 9) – «C’est pas la place des femmes, encore moins des jeunes filles.» (p. 31) – «…remarquable qui réussit bien...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com