Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques





télécharger 45.47 Kb.
titreNiveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques
date de publication07.11.2017
taille45.47 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
HISTOIRE DES ARTS

Niveau classe de 6ème


2010-2011
Fabienne Meille, professeur de Mathématiques
Michèle Latour, professeur d’éducation musicale
Catherine Robert, professeur SVT


Versailles


Période historique : XVIIe et XVIIIe siècles

Thématique : Arts, espace et temps

Domaine artistique : Arts de l'espace

Arts du langage

Arts du quotidien et arts visuels

Arts du son et du spectacle vivant

orangerie_jb_martin.jpg

Jean-Baptiste Martin,

L’Orangerie du château de Versailles, 1684 à 1686

Musée National du château de Versailles

Classe de 6ème : Versailles


Versailles fut un lieu de pouvoir royal, un lieu des arts mais aussi un lieu de sciences.

Au début du XVIIème siècle, Louis XIII découvre près de St Germain en Laye un site sur lequel il fait construire un petit pavillon de chasse puis un petit château avec un Jardin royal des plantes médicinales.

Le règne de Louis XIV correspond au développement du domaine de Versailles, grâce à l’agrandissement du château qui s’accompagne de la création de jardins en terrasse, de parterres et bosquets à l’italienne, de sculptures et jets d’eau, de canaux, d’une Orangerie et d’un potager. C’est sous son règne que se crée l’Académie des Sciences.

Durant le règne de Louis XV, se poursuivent les transformations telles que le Jardin et le Cabinet d’Histoire Naturelle dirigés par George-Louis Leclerc, comte de Buffon ; la Nouvelle Ménagerie, le Nouveau Potager et le Jardin Botanique à Trianon.

Louis XVI fait réaliser une bibliothèque et des cabinets scientifiques. C’est à lui qu’on doit le Domaine de Marie-Antoinette et la ferme de Rambouillet.

Domaines artistiques

Ressources et références

ARTS DE L'ESPACE


L’Orangerie de Versailles

L’Allée Royale

petit_trianon.jpg

Le Petit Trianon



- Construite par Jules Hardouin-Mansart entre 1684 et 1686, l’Orangerie se compose d’une galerie centrale voûtée, longue de 150 mètres, prolongée par deux galeries latérales.
Le parterre de l’Orangerie s’étend sur trois hectares et accueille en été 1055 arbres en caisses, dont palmiers, lauriers-roses, grenadiers et orangers qui séjournent en hiver à l’intérieur du bâtiment.


- Appelée aussi « Tapis vert », en raison de la bande de gazon qui se déroule au milieu, l’Allée royale, mesure 335 mètres de long sur 40 mètres de large. Son tracé date de Louis XIII, mais Le Nôtre la fit élargir et scander de douze statues et douze vases, placés par paires symétriques. De part et d’autre, des allées permettent d’accéder aux bosquets que le promeneur découvre au fur et à mesure de son cheminement.

- Entouré de jardins, le Petit Trianon est formé de quatre façades différentes. Face au Jardin français, s’élève la plus riche, ornée de colonnes, inspirée des temples antiques. La simplicité de celle située au Nord rappelle qu’elle correspond à l’arrière du château qui donnait à l’origine sur les serres du Jardin botanique, remplacé sous Louis XVI par le Jardin anglais.



ARTS DU LANGAGE

jardins_louis14.jpg

Manière de montrer les jardins de Versailles, Louis XIV, 1704.

instructions_la_quintinie.png

Instructions pour les jardins fruitiers et potagers, La Quintinie, 1690
histoire_naturelle_buffon.jpg

Histoire Naturelle, Buffon, 1740 à 1789





- Louis XIV écrit lui-même un itinéraire de ses jardins. Il existe six versions qui s'échelonnent entre 1689 et 1705, conservées à la Bibliothèque nationale de France ; certaines écrites de la main même du Roi, d'autres par un de ses secrétaires et simplement corrigées par lui.

L'itinéraire varie peu d'une version à l'autre et couvre environ 4 à 8 km, selon la destination. Si le promeneur se rend à la Ménagerie où à Trianon, le trajet s’allonge.

« On fera une pause pour voir le parterre du Midy, ou de là, en s’avançant sur la balustrade de l’Orangerie, d’où l’on verra le parterre des Orangers, et le Latone des Suisses. »

- Jean-Baptiste de La Quintinie (1624-1688) est responsable du Potager du roi sur 9 ha. La Quintinie, à l’origine avocat et courtisan, devient arboriste réputé de son vivant.

Il a rédigé Instructions pour les jardins fruitiers et potagers, publié en 1690. Il est à l’origine de prouesses techniques comme la culture des asperges et celle des figues, des ananas et des caféiers.

- 1733 : George-Louis Leclerc, comte de Buffon entre à l’Académie des sciences

1739 : nomination de Buffon en tant qu’intendant du Jardin et du Cabinet d’histoire naturelle du roi pendant ½ siècle

1740 à 1789 : publication des 36 volumes de l’Histoire Naturelle de Buffon

D’abord simple catalogue du Cabinet du roi, Buffon transforme le projet en histoire de la Terre et celle du monde vivant, avec l’homme en première place.

ARTS DU QUOTIDIEN

ARTS DU VISUEL



Adam-François Van der Meulen,

Vue du château de Versailles, prise des hauteurs de Satory, huile sur toile, 1664, Musée national des châteaux de Versailles et Trianon
academie_sciences.jpg

Henri Testelin,

Colbert présente à Louis XIV les membres de l’Académie royale des sciences, huile sur toile, 1667, châteaux de Versailles et de Trianon

autruche.jpg

Nicasius Bernaerts,

Etude d’une autruche, huile sur toile,

1664-1668, Montbéliard, musée du château (dépôt musée du Louvre)

orangerie_jb_martin.jpg

Jean-Baptiste Martin,

L’Orangerie du château de Versailles, huile sur toile, 1684 à 1686,

Musée National du château de Versailles

recueil des plans des châteaux et jardins de versailles en 1720 © rmn (château de versailles), he.jpg

Jean Chaufourier

Plan du potager, aquarelle, 1720

ananas.jpg

Jean-Baptiste Oudry,

Un ananas dans un pot, huile sur toile, 1733

microscope-offert-par-louis-xv-au-roi-stanislas-a-musee-lorrain,-nancy---photo-c.-philippot.jpg

Microscope offert par Louis XV au roi Stanislas, 1751, bronze, galuchat, miroir, verre, métal émaillé, Nancy, musée lorrain

merinos-males-nes-en-espagne-et-nouvellement-importes-en-france-(au-6e-de-la-grandeur)-a-chateau-de-versailles,-jean-marc-manai.jpg

Maréchal et De Wailly,

Les Mérinos mâles et femelles nés en Espagne nouvellement importés en France, dessins aquarellés, 1787, Rambouillet 


louis-xvi-donnant-ses-instructions-au-capitaine-de-vaisseau-la-perouse-a-rmn-(chateau-de-versailles),-gerard-blot.jpg

Nicolas André Monsiau,

Louis XVI donnant ses instructions au capitaine de vaisseau Jean-François de La Pérouse pour

son voyage d’exploration autour du monde le 29 juin 1785, Huile sur toile, 1817,

Château de Versailles



- Adam-François Van der Meulen, (1632 -1690) est un peintre d’origine bruxelloise. A partir de 1665, il accompagne le roi Louis XIV dans tous ses déplacements.

- Voir le tableau légendé

http://www.docsciences.fr/Colbert-presente-a-Louis-XIV-les

- Cette autruche peinte par Nicasius Bernaerts pourrait être l’une des huit autruches qui vivaient à la Ménagerie de Versailles. Depuis 1663, la ménagerie royale était installée dans le parc du château de Versailles à l’extrémité du bras sud du Grand Canal.

Louis Le Vau y construit un pavillon octogonal entouré de plusieurs cours dans lesquelles sont réparties toutes sortes d’animaux : dromadaires, lions, éléphants, tigres, rhinocéros et beaucoup d’oiseaux dont des volatiles de basse cour.
- Au XVIIe siècle, pendant le règne de Louis XIV, des fleurs de couleurs vives étaient plantées et renouvelées sans cesse : giroflées, jacinthes, jasmins, tulipes, narcisses, lys, coquelourdes, œillets de poète et jonquilles.
-Le jardin potager fut créé de 1678 à 1683 par Jean Baptiste de La Quintinie, directeur des jardins royaux. Connu pour ses compétences dans le domaine des jardins fruitiers et potagers, La Quintinie est chargé de fournir en fruits et légumes la table du roi.

- L’ananas a été acclimaté au Potager du Roi à Versailles en 1733. Claude Richard, horticulteur et spécialiste des serres chaudes, constitue la plus grande collection botanique d’Europe de 4 000 variétés. Trianon devient alors un véritable centre de recherche en botanique. Durant plus de 30 ans, des plantes arrivent du monde entier, rapportées par des botanistes voyageurs ou échangées avec des savants étrangers, tel le botaniste suédois Linné. Ces nouvelles plantes sont acclimatées dans trois types de jardins : le fruitier, le fleuriste et la botanique, dotés de serres chaudes et de bassins pour les plantes aquatiques.

- Les instruments et les ouvrages que Louis XV fait réaliser sont des objets scientifiques, mais également de véritables œuvres d’art. Louis XV possédait aussi un microscope du scientifique Magny. Il en offre un à son beau-père, Stanislas Leszczinski. Son socle, en bronze doré, a été exécuté par le sculpteur Caffieri et c’est l’opticien Alexis Magny qui met au point le système d’optique de cet instrument. L’observateur assis place son œil sur l’oculaire et fait la mise au point avec la vis. Le tout éclairé par le petit miroir au centre du socle qui permet de réfléchir la lumière sur l’objet observé.

- Louis XVI aménage en 1786 une ferme expérimentale au sein du domaine de Rambouillet, qu’il vient d’acquérir. Cette ferme a pour vocation d’améliorer les modes d’élevage du royaume avec l’introduction de races animales étrangères plus performantes. C’est ainsi que le Roi fait importer d’Espagne des moutons de la race des Mérinos. Cette importation a pour objectif d’améliorer la finesse de la laine grâce à des croisements entre les Mérinos et les races locales. Au XVIIIème siècle, deux domaines en pleine évolution, recherches zootechniques et recherches agricoles, deviennent ainsi de véritables disciplines scientifiques. Aujourd’hui, les Mérinos de Rambouillet sont les derniers spécimens au monde de la race pure espagnole.

- Louis XVI est représenté assis, donnant ses instructions au Capitaine de vaisseau La Pérouse, à qui il a confié la direction d’un voyage d’exploration autour du monde qui puisse rivaliser avec les découvertes récentes du navigateur anglais James Cook. C’est le Roi lui-même qui donne les instructions de l’expédition. Il s’agit de cartographier la planète, de tenter d’implanter des nouveaux comptoirs commerciaux, mais aussi d’aller à la rencontre de nouvelles populations.

Le 1er août 1785, les navires l’Astrolabe et la Boussole s’apprêtent à partir pour un voyage de quatre ans. 227 personnes dont 17 scientifiques spécialisés dans différents domaines embarquent sur les bateaux. A bord, une bibliothèque leur permet de documenter leurs recherches. A chaque escale, La Pérouse fait envoyer à Versailles ses carnets et le compte-rendu de ses constats, aujourd’hui tous conservés aux Archives nationales. Mais en 1788, navires et équipages sombrent au large de l’Australie.

Quelques décennies après la Révolution française, Louis XVIII, qui règne de 1814 à 1824 souhaite réhabiliter son frère Louis XVI. C’est donc à cet effet qu’il commande ce tableau à la gloire du Roi défunt.


Motivations en Education Musicale


  • Art classique/art baroque à travers l’écoute des phrases musicales (caractère suspensif ou conclusif) chez Lully ou Mozart. Parallèle avec la photo du château de Versailles 

image1




Motivations en SVT





  • Les jardins de Versailles, un environnement naturel ou artificiel ?

  • Recherche des éléments de l’environnement (vivant, minéral ou créé par l’Homme) d’après plusieurs représentations de Versailles.

  • Repérer les conséquences des transformations réalisées à Versailles par rapport au milieu naturel d’origine.

  • Visite d’un jardin en SVT, production d’un plan et rédaction d’un itinéraire.




  • Recherche des fruits et légumes consommés autrefois et comparaison avec ceux d’aujourd’hui.

  • Recherche de l’origine de quelques fruits et légumes.

  • Les conditions de culture des fruits et légumes.

  • Les conditions d’amélioration de l’élevage.




  • Intérêt scientifique des voyages d’exploration autour du monde.

  • Portraits de quelques scientifiques (Buffon, Linné) et explorateurs (La Pérouse, Bougainville, Cook)

  • Comment écrire l’Histoire Naturelle aujourd’hui ?

  • Qu’est-ce que la "race", l’espèce, comment identifier, nommer et classer ?

  • Classification phylogénétique de quelques espèces présentes à Versailles.

  • Chronologie de l’histoire des sciences à Versailles


Le coin des curieux


http://www.chateauversailles.fr/homepage

Historique des jardins, des diaporamas et chapitres sur les allées, l’orangerie, le Petit Trianon, les jardins et le hameau de la reine Marie-Antoinette.

http://sciences.chateauversailles.fr/

Le site de l’exposition Sciences et curiosités à la cour de Versailles, avec les descriptifs des salles "Zoologie et sciences vétérinaires" et "Botanique" ; de nombreuses œuvres exposées comme L’Autruche, 1664-1668 , Nicasius Bernaerts, Huile sur toile, Montbéliard, musée du château (dépôt musée du Louvre) ; Les Mérinos mâles et femelles nés en Espagne nouvellement importés en France, 1787 , dessins aquarellés commencés par Maréchal et terminés par De Wailly, Rambouillet ; Nature morte au buste de l'Amérique, Jean-Baptiste Oudry, 1722, Huile sur toile, Versailles ; Le Rhinocéros de Louis XV, animal naturalisé arrivé à la Ménagerie de Versailles le 11 septembre 1770, Muséum national d’histoire naturelle ; Louis XVI donnant ses instructions au capitaine de vaisseau La Pérouse pour son voyage d'exploration autour du monde, 1817, Nicolas André Monsiau, huile sur toile, Versailles ; le Microscope offert par Louis XV au roi Stanislas, 1751, bronze, galuchat, miroir, verre, métal émaillé, Nancy, musée lorrain, dépôt du lycée Poincaré ; l’Apothicairerie royale de Saint-Germain, collection de pots en faïence ornés de motifs bleus, de vases en verre et de boîtes en bois décorées à la main, XVIIe et XVIIIe siècles, château de Versailles

http://www.lenotre.culture.gouv.fr/index.html

Les travaux du jardinier André Le Nôtre, des plans chronologiques des jardins, l’horticulture dont le Potager de La Quintinie, la composition du jardin dit "à la française".


Bibliographie




abc_flammarion.jpg

decouvertes_gallimard.jpg

musees_nationaux.jpg


L’ABCdaire du château de Versailles, Flammarion


Versailles Château de la France et orgueil des rois,

Claire Constans,

Découvertes Gallimard

Sciences et curiosités à la cour de Versailles,

Réunion des musées nationaux

hs_gallimard.jpg

tdc.jpg




Versailles et les sciences,

Catherine Arminjon,

Hors Série Découvertes, Gallimard

Louis XIV et Versailles

TDC, n° 850, 15 février 2003





Patricia Falguière,

Les chambres des merveilles, Bayard, 2003

similaire:

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconLe lexique en classe niveau a1/A2 techiques modernes d’apprentissage...
«porte le sens principal» (FdE, 6ème : 296), tandis que les affixes sont jugés «annexes», comme le soulignent les définitions en...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconProfesseur de sociologie de classe exceptionnelle à l’université...
«Etudes européennes et internationales» du Master de l’iee depuis septembre 2011

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconHeci tanger Les Relations Sénégalo-Marocaines 2010/2011
«très satisfaisant». Les deux pays ont commencé en décembre 2008 leurs coopèrations au niveau économique, touristique, aérien, universitaire...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconCette courte séquence sur la rentrée en 6ème est proposée par Mme...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques icon«Analyser une œuvre d’art en cours d’arts plastiques- classe de 6ème»
«L’image : les questions se rapportant à l’image sont posées à partir des réalisations des élèves et des reproductions d’œuvres d’art...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconDea de mathématiques (option didactique des mathématiques)

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconRapport de stage Marion eloi master Document spécialité Édition,...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconProjet 2008-2009 : rep 19 : liaison cm2-6ème
«le goût des mots», points (6€) X 6 : 1 par classe : expressions empruntées à la mythologie passée dans la langue française. Travail...

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconDidactique Agrégation interne 2010-2011

Niveau classe de 6ème 2010-2011 Fabienne Meille, professeur de Mathématiques iconManuels scolaires pour l’année 2010-2011 renouvellement 3éme






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com