Nation as-tu une âme ?





télécharger 8.81 Kb.
titreNation as-tu une âme ?
date de publication07.11.2017
taille8.81 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
Nation as-tu une âme ?

Le défilé de ce dimanche à Paris est passé dans des lieux symboliques chargés d’histoire… Mais n’est-ce pas dans l’évidence de beaucoup de choses et d’hommes à Paris où le pouvoir de la France est concentré depuis les origines de la Nation.

Le défilé est parti de la place de la république, soit, on démarre tous de là, puis direction Bd Voltaire ce philosophe qui donna l’idée de l’infamie, et enfin arrivé à la Nation en passant pour certains à la Bastille… Cette forteresse qui n’est pas un fort et encore moins un château, qui ne fût en réalité jamais prise puisqu’elle n’était pas vraiment défendue - 100 hommes, parce que le principal est de se défendre des prisonniers qui se trouve à l’intérieur pour éviter qu’ils ne s‘échappent…Pas de mérite, et donc et exit le symbole de la fin des demeures familiales qui gouvernent notre pays…

Arrivée Place de la Nation qui se nommait auparavant place du trône qui en vit l’installation en l’hommage du retour à Paris du roi soleil et de Marie-Thérèse d’Autriche après leur mariage à Saint-Jean-de-Luz…

Place de la Nation, - il faut tout accepter de l’Histoire, même ses pages sombres qui déconstruisent -, ou la révolution vit la sinistre guillotine et ses décapitations et ses enterrements à la hâte à Picpus…d’où son nom…Qu’elle horrible vision dans le rétroviseur qui fait froid dans le dos et glace le sang de tous les couvents alentours…

La statue de Dalou qui est une interprétation allégorique du triomphe de la république ornée de ses symboles - bonnet phrygien, génie de la liberté, la justice etc… - comme un monstre à sept têtes, et une femme montée sur un globe, bien fondue…est-elle vraiment l’image de l’espoir à visage d’homme ?

Je disais avant la manif : « la plus pure expression de la liberté est le oui de la vierge Marie, c’est sacré », comme la liberté… Marianne n’a jamais existé, alors que la vraie pleine et entière liberté d’une femme nous a conduite à Dieu, c’est ce cœur-là que nous chérissons tous toujours, nous les Français… Ce n’est pas un symbole ou une allégorie, c’est toute une vie vécue et accepté de sa naissance à sa mort pour en porter le combat et la force à chaque instant, malgré les doutes et les écueils parfois nombreux… Le Royaume Franc et son Angon transformé émoussé courtoisement en fleur de lys au cours des siècles en est la représentation la plus schématique que le crayon d’un Charlie ne pourrait renier… : Une étoile, à cinq branches qui repose sur un croissant, la victoire inscrite dans nos pas…regardez bien, là est le seul et vrai sens de ce qui est au cœur de chacun de nous, de notre humanité… L’obélisque de la concorde nous impose une colonne pour nous appuyer et nous montrer le chemin… quel chemin s’il n’a pas de tête, s’il est totalement déshumanisé et non semblable à ce que nous sommes… ? Si la pelouse ou végète la belle fleur ne lui permet pas de s’agripper à son support…C’est urgent de rétablir cette injustice pour aller dans le bon sens…pour reprendre une image plus naturelle et concrète que l’actualité nous as confirmé…

Est-ce là que la manifestation et sont parterre de bougies allumées à l’arrivée de la manif comme autant de lumières pour s’élever contre la barbarie, qui sont restées toutes au sol finalement, nous conduit-elle pas dans un enfer symbolisé par un gros pavé dans la mare pour mettre tout le monde d’accord ?

Le triomphe de la république n’est pas, n’est rien, si l’on ne reconnait plus en nous ce qu’il y a de sacré et ne peut gagner notre humanité, notre volonté de vaincre notre déshonneur de vouloir vivre malgré tout…

Ne faudrait-il pas repenser ce que la marseillaise nous oblige à chanter par-cœur, (« conchie » pour citer Luz) avec même des chœurs d’enfants, en disant notre gloire certaine, face à la barbarie en montrant où doit se loger l’impureté, alors que c’est la Vierge Marie qui devrait plutôt trôner au centre de cette place paisible de Paris pour nous montrer la voie de notre humanité plutôt que celui d’une prison que Paris nommait bastille et qui sont toujours plus remplis les unes que les autres…

Le royaume est toujours là, des couronnes, la république nous en offre si l’on est sage et fait bien son travail, mais la question est : à qui je la donne après moi ?

Notre Royaume, notre République à ses seigneurs mais sans son Roi ? C’est un royaume de l’enfer, un royaume ou la liberté est sacrée mais pas sans doute la femme qui nous l’a donné ?

« Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur soit avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni… »

La France n’est rien sans cette prière, sans cette parole de l’ange Gabriel pour annoncer l’heureuse nouvelle à Marie pour le Monde.

« Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort, Amen ! » dit-on après maintenant, et demandons que Marie « pleine de grâce » soit honorer à la place de cette trop belle statue qui ne nous élève en rien nulle part pour que nos prières soient entendues, non pas par une entité qui n’existe pas vraiment, mais par une personne toujours vivante : Notre Mère Universelle à tous…

Jean-Pierre

similaire:

Nation as-tu une âme ? iconTd sociologie Historique de l’Etat
«Qu’est-ce qu’une Nation ?», Ernest Renan définit au mieux ce qu’est la conception française de la Nation. IL récuse successivement...

Nation as-tu une âme ? iconNotion juridique à part entière
«Qu’est-ce qu’une Nation ?», Ernest Renan définit au mieux ce qu’est la conception française de la Nation. IL récuse successivement...

Nation as-tu une âme ? iconPrologue : Un drame La religion est le soupir de la créature opprimée,...

Nation as-tu une âme ? iconChateaubriand
«vague des passions», plongées dans les abysses d’une âme en détrese, terreurs, rêveries solitaires, courses sur la lande en compagnie...

Nation as-tu une âme ? iconLe programme : Extrait du B. O n° 11 15 juin 1995 et documents d’accompagnement (cndp 1997)
Présentation du sujet d’étude : IL s’agit avant tout d’approfondir les notions de nation et d’État-nation, d’en replacer le développement...

Nation as-tu une âme ? iconPistes de reflexion : «gouverner la france de 1946 a nos jours»
«Etat- nation», «Etat-providence», «République» et «Nation» du Dictionnaire de l’Histoire de France, de Sirinelli chez Larousse....

Nation as-tu une âme ? iconYves arpino, Giovanni. – Une âme perdue
«Nous venons tous d’un pays, d’une ville, d’une rue qui nous défini et nous marque à jamais…»

Nation as-tu une âme ? iconLa Nation «France»
«une quantité considérable de peuples qui habitent une certaine étendue de pays»

Nation as-tu une âme ? iconIl élargissait donc à tous les citoyens le principe des décorations...
«Si l’on distinguait les hommes en militaires ou en civils, on établirait deux Ordres tandis qu’il n’y a qu’une Nation. Si l’on ne...

Nation as-tu une âme ? iconI/ L’Etat et la nation en France : une longue histoire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com