Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix





télécharger 33.65 Kb.
titrePrix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix
date de publication07.11.2017
taille33.65 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
DES MOTS ET DEBAT - PROPOSITIONS DE LIVRES

« Rien ne s'oppose à la nuit », Delphine de Vigan (1966-....), Editions Lattès

436 p - ISBN : 978-2-7096-3579-0

Au coeur de la mémoire familiale, entre souvenirs lumineux et secrets enfouis, un roman autour de Lucile décédé en 2008, à l'âge de soixante et un ans. Le décès de sa mère a incité Delphine de Vigan a incitée à écrire et remonter l’histoire familiale. Un livre sensible et fin sur une hostoire de famille attachante et émouvante, mais aussi une réflexion sur la raison d’écrire. Comment vont réagir les membres de la famille ? Quelle est la fiabilité des témoignages ? Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix Renaudot des lycéens 2011.
« Limonov », Emmanuel Carrère (1957 - …), ed. POL, 2011

488 p - 978-2-8180-1405-9 – 20 €

A travers le personnage de Limonov et ses pérégrinations de l'Ukraine à New York en passant par la France, les Balkans et la Russie, ce roman dépeint une fresque du monde contemporain depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'auteur a reçu le prix de la Langue française 2011.

Prix Renaudot 2011

« J’ai reussi à rester en vie », Joyce Carol Oates (1938 - …), traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Claude Seban, éd. P. Rey, 2011

473 p. - ISBN : 978-2-84876-194-7 –24 €.

Entré à l'hôpital le 11 février 2008 pour une pneumonie sans gravité, R. Smith, le mari de J.C. Oates, décède une semaine plus tard d'une violente et soudaine infection nosocomiale. Dans ce récit, cette dernière, en proie à l'angoisse de la perte, à la désorientation de la survivante cernée par un cauchemar de démarches administratives, décrit l'innommable expérience du chagrin. C’est un récit très détaillé, heure par heure, des évènements tragiques vécus par l’auteure. Joyce Carol Oates sait décrire avec précision des détails inouis de la psychologie de ses personnages, en commençant par elle-même, les médecins, le personnel accompagnant, la famille etc…
« Cadix ou la diagonale du fou », Arturo Perez-Reverte (1951 - …), traduit de l'espagnol par François Maspero, éd. du Seuil

765 p. - ISBN : 978-2-02-102948-2 - 23 €

1811, dans Cadix assiégée par les troupes napoléoniennes, deux histoires se déroulent en parallèle. Le commissaire Tizon enquête sur les meurtres en série de jeunes filles assassinées à l'endroit où tombent les bombes françaises. Les difficultés financières de Lolita Oalma, propriétaire d'une compagnie de commerce maritime, la conduisent à armer un navire corsaire commandé par Lobo.

« Allmen et les libellules », Martin Suter, traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, éd. Christian Bourgois, 2011.

165p. – ISBN : 978-2-267-02173-8 –17 €

Johann Friedrich von Allmen, un gentleman cambrioleur d'une quarantaine d'années, ne se sépare jamais de son fidèle majordome Carlos. Collectionneur d'art, il a dilapidé l'héritage de son père et se retrouve sans un sou. Heureusement, il rencontre Jojo, une belle femme qui possède une belle demeure et des objets d'art d'une grande valeur.
« Drood », Dan Simmons (1948 - …), traduit de l'anglais par Odile Demange, éd. Robert Laffont

876 p. - ISBN : 978-2-221-11400-1 - 23,5 €

L'écrivain Wilkie Collins, opiomane et paranoïaque, raconte ses recherches pour aider son ami Charles Dickens à démasquer Drood, personnage fantomatique qui l'obsède depuis le 9 juin 1865. Ce jour-là Dickens, 53 ans, avait réchappé à un déraillement de train et, alors qu'il portait secours à des victimes, avait croisé l'étrange Drood.
« Le Turquetto », Metin Arditi (1945 - …), ed. Actes Sud

280 p. - ISBN : 978-2-7427-9919-0 – 19,5 €

Né à Constantinople en 1519, Elie Soriano a émigré à Venise, troqué son nom pour celui d'Elias Troyanos, fréquenté les ateliers du Titien et fait une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto : le petit Turc, comme l'a surnommé Le Titien. M. Arditi retrace le destin de cet artiste né juif en terre musulmane, nourri de foi chrétienne et traîné en justice pour hérésie. Prix Jean-Giono 2011.
« Father », Vito Bruschini, traduit de l'italien par Thierry Maugenest, éd. Buchet Chastel, 2011

633 p. – ISBN : 978-2-283-02461-4 – 25 €

Autour du prince Ferdinando Licata, le parrain des parrains, se noue des intrigues de la Sicile au Bronx, inspirées des relations italo-américaines au cours de la Seconde Guerre mondiale. Un roman captivant, plein d’images fortes, de décisions graves, de personnages fascinants, au cœur de la Mafia, le tout dans une ambiance digne des plus grand films de Sergio Leone et Coppola réunis.
« La Faim de Maria Bernabé », Fernanda Garcia Lao, traduit de l'espagnol (Argentine) par Isabelle Gugnon, éd. La Dernière Goutte, 2011

223 p. - 978-2-918619-03-1 – 18 €

Frondeuse, désespérément incomprise et obèse, Maria Bernabé va tout faire pour désintégrer les stéréotypes et le culte du corps. Au risque d'être dévorée par ses propres désirs.
« Derrière le mur de briques », Tibor Déry (1894 – 1977), traduit du hongrois par Stéphane Clerjaud-Bodocs, éd. La Dernière Goutte, 2011

203 p. - 978-2-918619-04-8 – 18 €

Dans ces nouvelles, Tibor Déry décrit avec humanisme des existences que la misère, la dictature ou la maladie ne parviennent pas à priver de tendresse et d'insolence rieuse. Il y a quelque chose de kafkaien dans ces nouvelles qui parlent beaucoup d’enfermement, avec cependant un humour sombre toujours présent.
« L’Art Français de la guerre », Alexis Jenni, ed. Gallimard, 2011

633 p. - 978-2-07-013458-8 – 21 €

Le narrateur découvre, à travers la rencontre avec Victorien Salagnon, un ancien militaire devenu peintre, cinquante ans d'histoire militaire de la France. Il fait le récit de leur amitié et s'interroge sur la France contemporaine. Des pages d’une poésie inouïe et d’une force politique incroyable. Comparaisons entre les guerres dans les banlieues d’aujourd’hui et le colonialisme d’hier. Une perfection. Premier roman. Prix Goncourt 2011.
« L’Art Français de la Guerre », Alexis Jenni, éd. Gallimard, 2011

633 p. - 978-2-07-013458-8 – 21 €

Le narrateur découvre, à travers la rencontre avec Victorien Salagnon, un ancien militaire devenu peintre, cinquante ans d'histoire militaire de la France. Il fait le récit de leur amitié et s'interroge sur la France contemporaine.

Prix Goncourt 2011.

« Les averses d'automne », Tuna Kiremitçi (1973-....), Editions Galaade

roman traduit du turc par Jean Descat

218 p. - ISBN : 978-2-35176-132-8 – 17 €

Quel lien entre Rosella, juive allemande originaire de Berlin, qui vit en Suisse depuis plus de soixante ans et Pelin, jeune étudiante en littérature française à Genève, stambouliote d’origine ?

Au départ une petite annonce car Rosella souhaite retrouver des émotions vécues dans son passé lorsqu’elle a fuit l’Allemagne et s’est réfugiée en Turquie. Pour cela elle cherche quelqu'un avec qui converser en langue turque.

Au fil des pages de ce roman, entièrement construit sous forme de dialogues, des liens se tissent, des confidences naissent et l’amitié entre les deux femmes permettra à Pelin de se découvrir…
« Le beau Juif », Ali al-Muqri, traduit de l'arabe (Yémen) par Ola Mehanna, Khaled Osman, éd. Liana Levi, 2011

156 p. – ISBN : 978-2-86746-580-2 – 14 e

Dans le Yémen du XVIIe siècle, Salem est un jeune juif qui épouse Fatima, la fille du mufti, malgré les conflits interconfessionnels. Lorsque celle-ci meurt en couches, Salem ne trouve aucune mère pour allaiter l'enfant rejeté par les deux communautés jusqu'à ce qu'il rencontre Ali, le fils du muezzin qui lui aussi a fait un mariage mixte.

Parmi d’autres prix littéraires 2011
« La couleur des sentiments », Kathryn Stockett, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Girard, J. Chambon 2010

525 p. – ISBN : 978-2-7427-9291-7 - 23,80 €

Mississippi, 1962. Luther King va bientôt marcher sur Washington pour défendre les droits civiques. Dans le Sud, les familles blanches ont encore une domestique noire. Aidées par une journaliste, deux d'entre elles décident de raconter leur vie et sont loin de se douter que la petite histoire s'apprête à rejoindre la grande.
Malgré le contexte roman écrit avec beaucoup d’humour. Le récit est bourré d’humanité et d’émotion.

Grand prix des lectrices de Elle 2011, prix des lycéennes de Elle 2011.

« Retour à Killybegs », Sorj Chalandon (1952 - ....), éd. Grasset 2011

333 p. - 978-2-246-78569-9 - 20,00 €

Sorj Chalandon se glisse ici dans la peau de Tyrone Meehan, un traître. Sur trois générations, il raconte la vie de cet homme originaire d'Irlande du Nord, qui a grandi entre un père violent et une mère qui ploie sous le fardeau des naissances et de la misère. La haine des Anglais, très tôt enseignée par le père, pousse le jeune Tyrone dans l'IRA.

Grand prix du roman de l'Académie française 2011.

« Que font les rennes après Noël ? », Olivia Rosenthal (1965 - ....), éd. Verticales-Phase deux 2010

210 p., ISBN : 978-2-07-013022-1 - 16,90 €

Les métamorphoses d'une femme, de sa naissance à la maturité, en relation avec le monde animal.

Prix Alexandre-Vialatte 2011, prix du Livre Inter 2011.



« Jayne Mansfield 1967 », Smon Liberati (1960 - ....), éd. Grasset 2011

195 p. – ISBN : 978-2-246-77181-4 – 16 €

A partir de la mort de Jayne Mansfield dans un crash automobile, S. Liberati dresse un portrait de l'actrice, fouille dans les recoins les plus mystérieux de sa vie, retrace ses dernières heures. Il raconte sa prédilection pour le rose et la tentation du satanisme, l'amour des chiens, ses enfants...

Prix Femina 2011.

« Ce qu'aimer veut dire », Mathieu Lindon (1955 - …), éd. POL 2011

311 p. – ISBN : 978-2-8180-1283-3 – 18,5 €

Un hommage à Michel Foucault, ami de l'auteur, à travers le récit de six années de jeunesse, agitées, confuses parfois, mais éclairées par l'amitié. Parallèlement à cette figure, est également tracée celle du père, Jérôme Lindon, de Samuel Beckett, Alain Robe-Grillet, Hervé Guibert...

Prix Médicis 2011.

« Tout, tout de suite », Morgan Sportès, (1947 - ....), éd. Fayard 2011

378 p. – ISBN : 978-2-213-63434-0 - 20,90 €

En 2006, une bande de délinquants de banlieue enlève un jeune homme et exige une rançon. Le montant réclamé est trop élevé pour le milieu modeste dont la victime est issue, mais le choix des agresseurs s'est porté sur lui car il est juif et supposé riche. Le récit de 24 jours de séquestration, de brutalités et de guerre psychologique qui conduiront à la mort du garçon.

Prix Interallié 2011.

similaire:

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconPrix du projet de documentaire historique des rendez-vous de l’histoire
«Prix du Projet de documentaire historique». Ils s’ajoutent aux trois autres grands prix décernés par le festival: le «Prix des Rendez-vous...

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconPrix : Prix du meilleur film de recherche documentaire au festival...
«Nénette» est consacré à la doyenne des lieux : une orang-outan femelle en captivité depuis 37 ans

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconPremiers prix qui sont les moins chers du magasin et de la Réunion....

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconPrix nobel de littérature 2012 : mo yan «grenouilles» Points Editeur
«gazette des animaux», qu’il animera pendant 7 ans, IL recevra alors le Prix cuneo pour la protection de la nature

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconA voir, a visiter
«jardin remarquable», «prix d’architecture Midi-Pyrénées 2003», «trophée un paysage en héritage 2003», «1er prix trophées du tourisme...

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconDossier de presse grand prix de tours 26,27 et 28 juin 2009 37 rue...
Commémoration historique du Grand Prix de Tours association loi 1901, crée le 26 décembre 1991, déclarée en préfecture sous le

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconRéunion, cercle
«pécule dit de base», indexé sur le prix du timbre-poste, valeur symbolique appuyée donc sur une idée d’ouverture et d’échange avec...

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconRésumé de l’ouvrage 5 Introduction 5 «Les prix du pétrole tuent notre...
«incarne un patronat moderne, offensif, séducteur» pour un hypothétique «Ministère de l'Innovation [qui] paraîtrait tout indiqué...

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconLa recherche de la «qualité au meilleur prix» : l’essence même d’une réussite mondiale
«qualité au meilleur prix», Dell s’est très vite imposée sur le marché des constructeurs informatiques. Ainsi, l’industrie s’en est...

Prix du roman Fnac 2011, prix roman France Télévisions 2011, prix iconGuide des appels à projets, prix et concours associatifs en france






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com