Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'Édit de Nantes jusqu'à nos jours





télécharger 1.65 Mb.
titreHistoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'Édit de Nantes jusqu'à nos jours
page1/30
date de publication08.11.2017
taille1.65 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   30


Charles Weiss (1853)

Professeur d’histoire au lycée Bonaparte

Histoire
des réfugiés protestants
de France

depuis la révocation de l’Édit de Nantes
jusqu’à nos jours.
TOME PREMIER

Un document produit en version numérique par Gustave Swaelens, bénévole,

Journaliste à la retraite, Suisse.

Courriel: gjswaelens@bluewin.ch

Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales"

Site web: http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html

Fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue

Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque

Paul-Émile-Boulet de l'Université du Québec à Chicoutimi

Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm


Cette édition électronique a été réalisée par M. Gustave Swaelens, bénévole, journaliste à la retraite, en Suisse.

Courriel: gjswaelens@bluewin.ch

à partir de :

Charles Weiss (1812-1864)
Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'Édit de Nantes jusqu'à nos jours. Tome premier. (1853).

Une édition électronique réalisée à partir du livre de Charles Weiss (1812-1864), Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'Édit de Nantes jusqu'à nos jours. Tome premier. (1853). Paris: Charpentier, Libraire-Éditeur, 1853, 440 pages.
Polices de caractères utilisée :
Pour le texte: Times, 12 points.

Pour les citations : Times 10 points.

Pour les notes de bas de page : Times, 10 points.

Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour Macintosh.
Mise en page sur papier format

LETTRE (US letter), 8.5’’ x 11’’)
Édition complétée le 30 juillet et revue le 1er août 2003 à Chicoutimi, Québec.


Table des matières

du tome premier

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l'Édit de Nantes jusqu'à nos jours. TOME PREMIER (1853)
Par M. Charles Weiss,

professeur d'histoire au lycée Bonaparte

Livre I
Préface : Histoire des protestants de France depuis la promulgation de l'Édit de Nantes par Henri IV, jusqu'à la révocation de cet Édit par Louis XIV.
Chapitre I : Première période : de 1598 à 1629.
Première période : de 1598 à 1629. -- Appréciation de l'Édit de Nantes. -- Sa ratification par Louis XIII et Louis XIV. -- Haine des anciens ligueurs. -- Mécontentement des protestants. -- Sentiment d'Agrippa d'Aubigné. -- Synode de Gap. -- Assemblée de Châtellerault. -- Mort d'Henri IV. -- Assemblée de Saumur. -- Constitution définitive du parti réformé. -- Consistoires et colloques. -- Synodes provinciaux et Synodes nationaux. -- Conseils provinciaux. -- Assemblées de cercle. -- Assemblées générales. -- Députés généraux. -- Soulèvement contre Louis XIII. -- Traité de Loudun. -- Édit de 1620. -- Révolte du Béarn. -- Assemblée illégale de La Rochelle. -- Déclaration d'indépendance. -- Siège de Montauban. -- Paix de Montpellier. -- Prise d'armes de 1615. -- Médiation du roi d'Angleterre. -- Pacification de 1626. -- Prise de La Rochelle par Richelieu. -- Traité d'Alais.
Chapitre II : Deuxième période : -- de 1629 à 1662.
Deuxième période : -- de 1629 à 1662. -- Appréciation de l'édit de grâce. -- Politique de Richelieu à l'égard des protestants. -- Essor de leur agriculture. -- Développement de leur commerce maritime. -- Supériorité de leurs manufactures. Littérature protestante. -- Valentin Conrart. -- Éloquence sacrée. -- Éclat de la chaire de Charenton. -- De la prédication dans les provinces. -- Universités protestantes. -- Services des protestants dans les armées françaises. -- Cassion, Guébriant, Rantzau, La Force, Rohan, Châtillon, Turenne, Schomberg, Duquesne. -- Défection successive de la noblesse. -- Conduite des protestants dans les troubles de la Fronde. -- Politique de Mazarin. -- Première politique de Louis XIV. -- Lettres de madame de Maintenon.
Chapitre III : Troisième période : -- de 1662 à 1685.
Troisième période : -- de 1662 à 1685. -- Déviation de la politique de Richelieu et de Mazarin. -- Premières persécutions dans le pays de Gex. -- Ordonnances dirigées contre les protestants, de 1662 à 1666. -- Continuation de la persécution jusqu'à la guerre de Hollande, de 1666 à 1672. -- Reprise de la persécution après le traité de Nimègue. -- Protection de Colbert -- Conversions achetées. -- Les miracles de Pélisson. -- Conversion de la marquise de Caylus. -- Premières dragonnades dans le Poitou, en 1681. -- Acte du parlement anglais en faveur des réfugiés. -- Renouvellement des dragonnades en 1684. -- Succès apparent de cette mesure. -- Illusion de la cour. -- Révocation de l'édit de Nantes. -- Démolition du temple de Charenton. -- Consternation des protestants. -- Ordonnances aggravantes. - Zèle des intendants. -- Exil de Schomberg et de Ruvigny, -- Préparatifs de l'émigration. -- Les protestants aux bagnes. -- Émigration par terre et par mer. -- Nombre des réfugiés. -- Rapports des intendants. -- Ruine des manufactures. -- Décadence du commerce. -- Jugement des contemporains. -- Bossuet. - Massillon. -- Discours de l'abbé Tallemand à l'Académie française. -- Opinion des jansénistes. -- La cour de Rome.

Livre II: Les réfugiés dans le Brandebourg.
Chapitre I: Les réfugiés sous l'électeur Frédéric-Guillaume
Anciennes liaisons des électeurs de Brandebourg avec la France -- Politique du grand électeur. -- Réfugiés antérieurs à la révocation. -- Édit de Potsdam. -- Accueil fait aux réfugiés. -- La chambre du sol par livre. -- Répartition des réfugiés. -- Leur nombre.
1º Militaires. -- Leurs services. -- Compagnies de cadets. -- Les grands mousquetaires. -- Corps de mineurs. -- Compagnies piémontaises. - Marine.

2º Gentilshommes. -- Leurs services dans la diplomatie.

3º Gens de lettres et artistes. -- Les pasteurs. - Jacques Abbadie. -- Écrivains. -- Légistes. -- Charles Ancillon. -- Médecins et chirurgiens. - Collège supérieur de médecine. -- Peintres. -- Architectes.

4º Commerçants et manufacturiers. -- Secours accordés. -- Colonie de Magdebourg. -- Colonie de Halle. -- Manufactures de Berlin. -- Département du commerce. -- Le Lombard. -- Multiplication des manufactures de laines. -- Industrie des chapeaux. -- Tanneries. -- Art du chamoiseur, du mégissier, du gantier. -- Papeteries. -- Huile de lin et de colza. -- Manufactures de soieries. -- Tapis et tapisseries. -- Verrerie. -- Mines de fer et de cuivre. -- Fabriques d'armes. -- Boutonnerie. -- Instruments de cuivre. -- Orfèvrerie et bijouterie. -- Broderie. -- Toiles peintes. -- Gaze. -- Commerce de quincaillerie. -- Commerce de modes. -- Siamoises et cotonnades. -- Accroissement de la population. -- Colonie de Berlin.]

5º Agriculteurs. -- Colonies agricoles. - Distribution de terres. -- Emigrés vaudois et orangeois. -- Culture du tabac. -- Jardinage. -- Culture du potager. -- Culture des fleurs.
Chapitre II : Les réfugiés sous le premier roi de Prusse
La reine Sophie-Charlotte. -- Collège français. -- Académie des nobles. -- Institut français de Halle. -- Nouveau journal des savants. -- Académie de Berlin. -- Lacroze et Charles Ancillon. -- Des Vignolles, Chamberlaine, Naudé, Pelloutier. -- Jaquelot. -- Beausobre. -- Lenfant. -- Chauvin -- Caisse des manufactures. -- Progrès des fabriques françaises. -- Militaires réfugiés. -- Leurs services. -- Combat de Neuss. -- Siège de Bonn. -- Campagne contre Catinat. -- Bataille de la Marsaille. -- Siège de Namur. -- Guerre pour la succession d'Espagne.
Chapitre III : Les réfugiés sous Frédéric-Guillaume 1er
Société de Sophie-Charlotte. -- Éducation du grand Frédéric. -- Progrès de l'industrie nationale. -- Services des réfugiés dans l'armée et dans la diplomatie. -- Prise de Stralsund.
Chapitre IV : Les réfugiés sous Frédéric II
Du Han. -- Jordan -- Réorganisation de l'Académie de Berlin. -- Prédilection de Frédéric II pour la langue française. -- Béguelin. -- Achard. -- Des Jariges. -- Charles et Louis de Beausobre. -- Le Catt. -- Lambert. -- Prémontval. -- Villaume. -- Bitaubé. -- Le refuge philosophique et le refuge calviniste. -- Services des réfugié dans la guerre de sept ans. -- La Mothe-Fouqué, -- Progrès de l'industrie.
Chapitre V : Les descendants des réfugiés pendant les soixante dernières années
Académie de Berlin. -- Louis Ancillon. -- Castillon fils. -- Erman. -- Burja. -- Chamisso. -- Dubois Reymond. -- Henry. -- Frédéric Ancillon. -- Savigny. -- Ecole historique. -- Constitution de 1847. -- La Mothe-Fouqué. -- Michelet. -- Adolphe Erman. -- Théremin. -- Gaillard. -- Peintres. -- Réfugiés distingués,dans la diplomatie et la haute administration. -- Lombard. -- Dans l'état militaire. -- Dans l'industrie et le commerce.
Chapitre VI : État actuel de la colonie de Berlin
Réaction allemande : 1º après la mort de Frédéric II, 2º en 1813. -- Transformation de la colonie de Berlin. -- Littérature réfugiée allemande. -- Transformation des colonies dans les provinces.
Chapitre VII : Les réfugiés dans les États secondaires de l'Allemagne
Défaut de sympathie des princes luthériens pour les réfugiés. -- Electorat de Saxe. -- Colonie à Francfort-sur-le-Mein. -- Colonie à Hambourg. -- Colonies à Brême et à Lubeck. -- Etats de Brunswick: colonies de Hanovre et d'Hameln; colonie de Zell ; colonie de Brunswick. -- Colonies de Bareith et d'Erlangen. -- Colonies dans le pays de Bade et dans le Wurtemberg. -- Landgraviat de Hesse. -- Edit de Charles Ier. -- Colonie de Cassel. -- Colonie de Hanau. -- Dix-huit colonies agricoles. -- Colonie de Friedrichsdorf. -- La petite France. -- Colonies vaudoises en Hesse. -- Colonies en Alsace.

Livre III: Les réfugiés en Angleterre.
Chapitre I : De l'établissement des réfugiés en Angleterre
Alliance des protestants de France avec l'Angleterre au seizième siècle. -- Élisabeth. -- Jacques 1er. --- Charles 1er. -- Cromwell. -- Réfugiés français en Angleterre au seizième siècle. -- Fondation de l’Église française de Londres. -- Jean A Lasco. -- Progrès de la colonie de Londres sous Élisabeth. -- Organisation des réfugiés sous Charles 1er. -- Leur conduite pendant les troubles. -- Protection de Cromwell. -- Églises françaises dans les provinces. -- Édit d'Hamptoncourt. -- Politique de Jacques II. -- Son édit en faveur des réfugiés. -- Nombre des réfugiés. -- Fondation de vingt-six églises nouvelles à Londres. -- Églises fondées dans les provinces. -- Colonie française à Edimbourg. -- Colonies en Irlande. -- Indignation de l'Angleterre contre Louis XIV. -- Embarras de Jacques II -- La bénéficence royale. -- Tergiversations de Jacques II. -- Il fait brûler le livre de Claude. -- Mauvais effet produit par cette mesure. -- Tentatives pour éloigner les réfugiés. -- Connivence de Jacques II avec Louis XIV. -- Mission de Bonrepaus. -- Retour de cinq cent sept réfugiés. -- Chute de Jacques II. -- Politique de Guillaume III et de la reine Anne. -- Acte du parlement en 1709.
Chapitre II : Des services rendus par les réfugiés dans l'armée et dans la diplomatie
Part prise à la révolution de 1688 -- Schomberg. -- Bataille de la Boyne, -- Mort de Schomberg et de La Caillemotte --Ruvigny. -- Rapin-Thoyras. -- Jean de Bodt. -- Ménard de Schomberg. -- La machine infernale de Saint-Malo. -- Charles de Schomberg. -- Le marquis de Ruvigny. -- Cavalier.
Chapitre III : Des principales industries dont le refuge a doté l'Angleterre
Industries apportées ou perfectionnées par les réfugiés. -- Les soieries. -- Progrès de cette industrie. -- L'ouvrier Mongeorge. -- Pertes essuyées par les manufactures de Lyon et de Tours. -- Industrie des toiles de voiles et des toiles blanches. -- Intrigues de Bonrepaus. -- Industrie des toiles peintes. -- Industrie des batistes de Cambrai. -- Amélioration des manufactures de laines. -- Manufactures de tapisseries. -- Fabrication des chapeaux. -- Premières fabriques de papier fin et blanc. -- Culture des fleurs exotiques. -- Progrès du commerce. -- Modes françaises.
Chapitre IV : Influence des réfugiés sur le progrès des sciences et les lettres
Thomas Savery. -- Denis Papin. -- Société de Saint-Evremond. -- Justel, Colomiès et Desmaiseaux. - Rapin-Thoyras. -- Motteux, Misson, La Bastide, Graverol. -- Prédicateurs réfugiés. -- Pierre Du Moulin et Marmet. -- Pierre Allix. -- Saurin et Abbadie. - Premier journal littéraire de Dublin.
Chapitre V : De l'influence exercée par les descendants des réfugiés
Desaguliers. -- La famille Romilly. -- Ligonier, Prévost, de Blaquières, Labouchère. -- Thélusson.
Chapitre VI : Fusion des descendants des réfugiés avec les Anglais
Espoir de retour des premiers réfugiés. -- Dernières réclamations à la paix d'Utrecht. -- Aisance croissante des familles réfugiées. -- Diminution de la bénéficence royale. -- Institutions de charité. - L'hôpital français. -- Secours accordés aux Vaudois et aux galériens de Marseille. -- Transformation de la colonie de Londres au dix-huitième siècle. -- Transformation des autres colonies en Angleterre, en Écosse et en Irlande. -- Changement de noms. -- État actuel de la colonie de Spitalfields.

Livre IV: Les réfugiés en Amérique
Chapitre I : De l'établissement des réfugiés en Amérique
Projet de Coligny de créer un refuge en Amérique pour les protestants. -- Expédition de Villegagnon. -- Expédition de Ribaut. -- Expédition de Laudonnière. -- Massacre des colons par les Espagnols. -- Représailles exercées par Dominique de Gourgues.
Chapitre II : De l'influence des réfugiés sur les progrès de l'agriculture, du commerce et de l'industrie
Défrichements en Virginie, dans le Massachusets et dans l'Etat de New-York. -- Cultures nouvelles introduites dans la Caroline. -- Prospérité de la colonie agricole du Santee. -- Témoignage de Lawson. -- Développement du commerce de Charlestown. -- Manufactures de soie et de laine.
Chapitre III : De l'influence politique des réfugiés en Amérique
Défense de Charlestown dans la guerre de Sept ans. -- Fragment d'un poëme burlesque. -- Part prise à la guerre d'indépendance. -- Patriotisme des colons français de la Caroline. -- Jean Bayard. -- Jean-Louis Gervais. -- François Marion. -- Henri Laurens. - Jean Laurens. -- Les deux Manigault. -- Jean Jay. -- Élie Boudinot.
Chapitre IV : De l'influence littéraire et morale des réfugiés en Amérique
Elias Prioleau. -- Claude-Philippe de Richebourg. -- Progrès de l'instruction publique. -- Politesse supérieure. -- Exemples de charité.
Chapitre V : État actuel des descendants des réfugiés
Fusion progressive des descendants des réfugiés dans la société américaine. -- Disparition de la langue française. - Église de Charlestown.

Table alphabétique des quelque 1100 patronymes apparaissant dans ce premier tome (réfugiés, auteurs de rapports au roi Louis XIV, historiens, etc.)

Table alphabétique des quelque 800 localités, sites de batailles, etc, apparaissant dans ce premier tome :
Charles Weiss,

professeur d'histoire au lycée Bonaparte

Histoire des réfugiés protestants de France
depuis la révocation de l'Édit de Nantes
jusqu'à nos jours.

TOME PREMIER (1853)
Paris : Charpentier, Libraire-Éditeur, 1853, 440 pp.

Retour à la table des matières


Histoire des réfugiés protestants de France,
Tome I (1853)

Préface

Retour à la table des matières
En écrivant l'histoire des réfugiés protestants de France, nous ne prétendons pas traiter incidemment la question religieuse soulevée depuis trois siècles entre l’Église romaine et la Réforme, et ranimer l'irritant débat qui divise encore les meilleurs esprits.
Nous ne cherchons pas davantage à raviver de vieux ressentiments contre le monarque qui fut, malgré la fatale erreur de son règne, l'un de nos plus grands rois. Admettant comme un fait désormais acquis que Louis XIV commit une faute irréparable, lorsqu'il signa la révocation de l'édit promulgué par son aïeul, et ne recherchant pas la gloire difficile de convaincre ceux qui soutiennent une opinion contraire, nous n'avons eu qu'un but purement historique : celui d'étudier les destinées de ces trois cent mille proscrits volontaires, qui n'hésitèrent pas à sacrifier leur patrie à leur Dieu, et dont l'énergique résolution ne peut qu'inspirer une vive sympathie à ceux qui partagent leur doctrine, un respect profond à ceux qui professent une religion différente, un regret pénible à tous ceux qui aiment sincèrement leur pays. Une loi, votée par l'Assemblée constituante en 1790, a rendu le titre de citoyens aux descendants des réfugiés dispersés aujourd'hui dans le monde entier, à la seule condition qu'ils rentreront en France et qu'ils y rempliront les devoirs civiques imposés à tous les Français. Nous croyons donc, en traçant l'histoire de ces troupes fugitives, combler en quelque sorte une lacune de notre histoire nationale à laquelle nous ajoutons un chapitre nouveau, un épisode peu connu, plein d'un intérêt dramatique et des enseignements les plus sérieux. Que l'on ne cherche pas dans ces pages un panégyrique aveugle de la conduite de tous les émigrés ! Il est impossible de ne pas déplorer le mal que beaucoup d'entre eux firent à la France, en prenant les armes contre elle et en se réjouissant de ses revers. Mais la faute en est-elle tout entière à ces hommes réduits au désespoir par une odieuse persécution, et ne doit-elle pas être imputée plutôt aux conseillers de la mesure inique qui les réduisit à demander un asile à des contrées où l'on compatissait à leur malheur ? Ignore-t-on, d'ailleurs, que les proscrits de tous les temps et de tous les pays n'ont jamais hésité à se frayer par la force un chemin pour retourner dans leur patrie ? Cruelle extrémité que le sentiment national réprouve, que la justice humaine condamne, mais que la conscience des hommes n'a jamais flétrie comme un crime vulgaire ! Nous n'avons pas voulu déguiser ce côté douloureux de leur histoire. Mais, ce blâme admis, il nous a semblé que personne n'avait le droit de traiter d'étrangers les fils et les petits-fils de ces victimes de l'intolérance d'un autre âge et que chacun lirait avec émotion un récit impartial des vicissitudes diverses que leur réservait l'exil. L'établissement de leurs colonies en Allemagne, en Hollande, en Suisse, Amérique, et jusqu'en Danemark, en Suède et en Russie, les édits des gouvernements en leur faveur, les services qu'à leur tour ils rendirent aux nations qui les accueillirent, tant sous le rapport politique que sous le rapport de l'agriculture, de l'industrie, du commerce, de la littérature et de la religion. La mesure dans laquelle ils contribuèrent à la grandeur, à la richesse et à la liberté des contrées dans lesquelles ils furent reçus, enfin leur fusion successive dans les peuples au milieu desquels ils vécurent, et l'état actuel de leurs descendants, tel est le cadre que nous avons essayé de remplir et dans lequel nous avons entrepris de renfermer les faits qui peignent le mieux le sort qu'ils subirent et l'influence qu'ils exercèrent.
Il n'était pas facile de réunir les matériaux épars d'un pareil travail. Nous avons dû visiter nous-même l'Angleterre, la Suisse et la Hollande, consulter les archives publiques et celles des églises fondées à l'époque de l'émigration, interroger les familles les plus considérées qui s'honorent de leur origine française, quoiqu'elles paraissent définitivement perdues pour leur ancienne patrie. À Londres, nous avons trouvé des documents précieux dans le grand dépôt des archives au Foreign Office, dans les manuscrits du British Museum, dans la collection des actes et dans la correspondance de l’Église française de Threadneedle street, qui remonte au règne d’Édouard VI, et qui fut comme la métropole des communautés que les réfugiés formèrent en Angleterre, en Écosse, en Irlande et dans les colonies anglaises d'Amérique. En Suisse, nous avons rassemblé des pièces nombreuses et importantes dans les archives fédérales de Berne, dans celles de la colonie française de cette même ville, qui ont été récemment transférées à La Neuve-Ville ; dans celles de la Corporation de Lausanne ; à Genève, dans les registres dû Conseil déposés à l'hôtel de ville, dans les manuscrits de là Bibliothèque où l'on conserve la volumineuse correspondance d'Antoine Court, et dans les archives de la Bourse française. Mais nulle part nous n'avons rencontré de plus abondants matériaux qu'en Hollande. Nous avons surtout puisé dans les archives de l'hôtel de ville et dans celles des Églises françaises d'Amsterdam, dans la bibliothèque dé Leyde, qui possède une multitude de brochures, de pamphlets et de journaux publiés par les réfugiés, dans les archives de La Haye, qui renferment, entre autres pièces curieuses, les Résolutions secrètes des États-Généraux, dans celles des Églises de Rotterdam, enfin dans les papiers de famille qui nous ont été communiqués par les rejetons de ces races sacerdotales dans lesquelles les fonctions de pasteur se transmettent héréditairement de père en fils, depuis plus de cent ans.
Aux documents inédits pour la plupart que nous ont fournis nos recherches à l'étranger, nous devons ajouter ceux que nous avons réunis à Paris. Nous avons tiré parti des mémoires adressés au gouvernement par les intendants des provinces en 1698, et dont il existe des copies à la Bibliothèque impériale, des pièces relatives aux calvinistes que l'on garde au département des manuscrits de cette même Bibliothèque, des papiers qui se rapportent à la régie des biens des religionnaires mis sous séquestre et dont on a conservé des milliers de liasses aux archives générales de France, enfin, au ministère des affaires étrangères, des dépêches de nos ambassadeurs en Angleterre, en Hollande, en Suisse et en Danemark, pendant les dix années qui précédèrent ou suivirent la révocation de l'édit de Nantes.
Des recherches spéciales sur les réfugiés en Allemagne, prescrites à nos agents diplomatiques par M. Drouyn de Lhuys, et, avant lui, par M. le général La Hitte, nous ont permis de compléter sur ce point les matériaux que nous ont procurés les mémoires d'Erman et Réclam, l'ouvrage de Charles Ancillon et les oeuvres du grand Frédéric.
Nous saisissons cette occasion pour remercier publiquement M. Drouyn de Lhuys de l'appui qu'il nous a prêté pendant son ambassade en Angleterre et depuis son entrée au ministère. Nous nous plaisons aussi à reconnaître tout ce que nous devons au concours empressé des pasteurs Martin et Daugars à Londres, de M. Panizzi, l'un des directeurs du British Museum, de M. Edouard Mallet à Genève, de M. Antoine de Tillier à Berne, de M. Verdeil à Lausanne, de MM. Koenen, Brugmans, Mounier et de Chaufepié à Amsterdam, de M. Groen van Prinsterer à La Haye, de M. Delprat à Rotterdam. À Paris même nous avons été secondé par M. Mignet, qui a suivi nos travaux pendant plusieurs années avec un intérêt et une sollicitude dont nous nous honorerons toujours, par M. Guizot, qui n'a cessé de nous donner des conseils dictés par sa haute expérience d'écrivain et d'homme d’État, par MM. Villemain et Naudet, que nous avons plusieurs fois consultés avec fruit sur des questions qui se rappor­taient à cette étude. Nous exprimons enfin toute notre reconnaissance à l'Académie des sciences morales et politiques, dont les encouragements nous ont soutenu dans nos efforts, en même temps qu'ils ont été pour nous la plus précieuse des récompenses.
Nous prions, en terminant, les membres dispersés du refuge auxquels parviendra notre ouvrage, de ne pas nous épargner leurs observations critiques sur les erreurs de détail que nous pouvons avoir commises 1. Nous espérons aussi qu'ils voudront bien nous faire profiter des documents qui sont entre leurs mains, et avec l'aide desquels nous essaierons un jour de compléter cette histoire.
***



Publié en 1853, ce premier tome de L'Histoire des réfugiés Protestants depuis la révocation de l’Édit de Nantes jusqu'à nos jours de Ch. Weiss retrace la période de l'Histoire de France entre la promulgation de l’Édit par Henri IV et sa révocation par une ordonnance de Louis XIV. Il étudie ensuite les conséquences tant pour la France que pour les pays d'accueil de la révocation sur les plans culturel, politique, social, économique, industriel et militaire. Ce premier tome est consacré à la diaspora protestante dans le Brandebourg, en Angleterre et en Amérique. Le deuxième tome est consacré à l'émigration vers la Hollande, la Suisse, le Danemark, la Suède, la Russie, l'Afrique du Sud et le Suriname. Il comporte également les textes complets de l’Édit de Nantes (avec ses clauses secrètes) et de l'ordonnance de révocation ainsi que divers rapports diplomatiques. Le copiste a compilé deux listes, la première de patronymes et la seconde de noms de localités et autres indications militaires ou politiques figurant dans ce tome premier. Placées en fin de texte, elles sont destinées à faciliter d'éventuels travaux historiques et généalogiques sur l'émigration protestante.
Published in 1853, the first volume of L'Histoire des réfugiés Protestants depuis la révocation de l’Édit de Nantes jusqu'à nos jours by Ch. Weiss deals with the period between Henri IV's Edict of Nantes and its revocation by Louis XIV. It analyses the consequences both for France as for the host countries of the Revocation from the cultural, political, economics, industrial, social and military viewpoints. The first volume is devoted to the protestant diaspora in Brandeburg, England and North America. The second volume deals with protestant emigration to Holland, Switzerland, Denmark, Sweden, Russia, South Africa and Surinam. It also includes the full text of the Edict (with its secret clauses) and of the royal decree revoking it, as well as a number of diplomatic despatches. Two listings have been added at the end of each volume to make it easier to search the digitalised text for historical or genealogical purposes. The first includes most of the surnames mentioned in the text, whereas the second deals with cities, battlesites and other geographical data connected with the Protestant diaspora.



Retour à la table des matières

Histoire des réfugiés protestants de France, Tome I (1853)
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   30

similaire:

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation...

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Louis XIV et la révocation de l’édit de Nantes

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Rapports de programmes scientifiques, de fouilles, d’analyses ou d’expertises
«Le Cuchat». Des occupations diachroniques, depuis le Mésolithique jusqu’à nos jours dans la vallée de la Hurande, inrap

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Programme jour 1 : France- malte
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\7 nuits en pension complète
«Malta Experience», un court métrage remarquable retraçant l’histoire de Malte jusqu’à nos jours

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\L’Histoire de France de 1900 à nos jours

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Leçon : Etre ouvrier en France de 1830 à 1975
«La République et du fait religieux depuis 1880» et avant «Les femmes de la société française de la Belle époque à nos jours»

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Programme : histoire : État et société en France de 1830 à nos jours

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Histoire de france depuis les origines jusqu’a la revolution

Histoire des réfugiés protestants de France depuis la révocation de l\Essentiellement le cas de la France. Notion de vandalisme. Notion...
«la notion de patrimoine» revue de l’art n°49, 1980. Réédité 1995. Présent dans la biblio virtuelle






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com