Thèses soutenues





télécharger 359.32 Kb.
titreThèses soutenues
page7/8
date de publication08.11.2017
taille359.32 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > histoire > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8

SOCIOLOGIE

AILLON GOMEZ Tania Leda Date de soutenance : 11/06/2011
Directrice de thèse : LINHART Danièle

Laboratoire : Genre, Travail et Mobilités (GTM)

L’évolution du travail au cours de la restructuration productive : l'enjeu entre efficacité productive et contrôle au sein de l'automatisation croissante. Deux études de cas dans l’industrie  pétrolière en Bolivie
Le cadre général où s'inscrit la problématique de cette recherche est celui de la restructuration productive qui a introduit l'innovation technologique et organisationnelle et de nouvelles formes de gestion et de mobilisation de la force de travail dans le cadre d’un nouveau rapport de force entre capital et travail à partir de la crise structurelle des années soixante dix. Plus précisément, le sujet qui m’importe est celui de la tension entre efficacité productive et  contrôle hiérarchique dans le cadre d'une automatisation croissante du processus productif à partir de la privatisation de l’industrie pétrolière au long des années quatre vingt-dix dans des pays  comme la Bolivie.  Pour  bien saisir ces tensions qui affectent  l'évolution du monde du travail et les travailleurs mêmes, nous avons étudié l'organisation, la division technique du travail et les stratégies de mobilisation et de contrôle de la force de travail que mettent en œuvrent les directions des entreprises pour répondre aux demandes organisationnelles qu’impose l'automatisation (l'événement) et pour gérer les tensions qui dérivent de ces stratégies organisationnelles. On utilise les données issues de deux enquêtes à CHACO et à ANDINA. Les observations sont orientées vers les pratiques des ouvriers et des managers et servent à comprendre  comment  ces pratiques ne s’objectivent pas seulement dans la réalisation de produits, mais aussi dans la production d'un  espace de travail. Pour comprendre le sens que les ouvriers et les managers donnent à ces actions,  j’ai réalisé  46  entretiens approfondis tout au long des cinq derniers mois du travail de terrain dans chaque compagnie. Le rapport de l'expérience ethnographique fait l’objet du  premier chapitre. Dans le deuxième chapitre sont présentées les conditions historiques de la restructuration productive des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix, en Amérique Latine et particulièrement en Bolivie. Pour bien saisir la tension entre les méthodes d'exploitation et de subordination de la force de travail, le contrôle hiérarchique du processus de travail et l'utilisation efficace de la force de travail, il faut  analyser les formes d'organisation technique du travail que mettent en œuvre  CHACO et ANDINA, et les méthodes de contrôle mises en œuvre pour  gérer ces tensions. Il faut aussi comprendre comment les méthodes de contrôle touchent  le monde du travail et les ouvriers eux mêmes. La description et l’analyse de ces sujets sont faites pour chaque compagnie. Dans le troisième chapitre, on expose le cas de CHACO, et, dans le quatrième, celui d'ANDINA. Dans le chapitre 5, on mène l'analyse comparative  des différences et des similitudes entre les stratégies organisationnelles de CHACO et d’ANDINA. On expose enfin les conclusions  générales de la recherche ainsi que les annexes qui soutiennent le travail de terrain. D'après notre perspective, l’étude de la division du travail n'est pas seulement le moyen d'analyser l'articulation entre différenciation des fonctions, mais le moyen d'analyser comment  s’articule l'aspect technique (horizontal) en vue de l'efficience productive et l’aspect social (vertical) pour positionner les individus dans une structure hiérarchique. Cette tension entre efficacité et contrôle ne peut être comprise qu’au sein des rapports d'exploitation et de domination entre ouvriers et patrons, et  même au sein de la lutte quelque fois ouverte, quelque fois cachée entre eux, situation qui fait de la mise en marche des innovations, un processus très contradictoire et rempli des tensions. Par conséquent, l'analyse des changements technologiques au sein du processus du travail dissipe les illusions sur le prétendu caractère libérateur des nouveaux types d'organisation du travail.
Mots-clés : Restructuration productive, Rapports de Force, Stratégies organisationnelles, Efficacité productive, Contrôle, Division technique du travail 

BENVEGNU Nicolas Date de soutenance : 14/12/2011
Directeur de thèse : CALLON Michel

Laboratoire : Centre de Sociologie de l’Innovation (CSI)

La politique des netroots. La démocratie à l'épreuve d'outils informatiques de débat public (thèse soutenue à l’Ecole des Mines)
Depuis les années 1990, l'élargissement de l'accès à internet et la multiplication des dispositifs qui y permettent la publication, l'échange d'informations et la coordination de l'action des internautes a suscité de multiples expériences et de nouvelles pratiques dans une large gamme de domaines d'activité. Le Web est investi par des individus ou des groupes qui se mobilisent pour concevoir et expérimenter des méthodes et des outils qui cherchent à configurer politiquement certaines de ces initiatives : il ouvre en effet des scènes et des arènes au sein desquelles des problèmes peuvent être rendus publics et discutés, et à partir desquelles des propositions de traitement de ces problèmes peuvent être élaborées et débattues. Les groupes qui peuvent s'y impliquer et prendre la parole ne se résument pas nécessairement aux intermédiaires et aux spécialistes qui prennent traditionnellement en charge la gestion des problèmes publics. Ces groupes concernés par un enjeu particulier, qui s'organisent et qui sont mis en forme par le Réseau, peuvent être qualifiés de netroots. Commet se composent et s'organisent les netroots ? A quoi ressemble leur politique ? Comment se met-elle en place ? Comment s'articule-t-elle aux modes de gestion politique existants ? Quels concepts, quelles catégories, quelles figures fait-elle émerger ? Cette recherche propose d'envisager la politique des netroots à travers de telles questions, en l'abordant aussi bien du point de vue de l'ingénierie qui est nécessaire à son fonctionnement que de celui de la problématisation de la démocratie à laquelle elle donne lieu.
Mots-clés : Débat public, Netroots, Informatique, Politique, Démocratie, Internet

CHOQUET Julien Date de soutenance : 07/10/2011
Directrice de thèse : LINHART Danièle

Laboratoire : Genre, Travail et Mobilités (GTM)

Métiers à vendre. Rationalisations du travail et désillusions professionnelles dans les grands réseaux d'enseignes du commerce et des services d'un centre commercial
L’histoire des centres commerciaux français révèle le caractère hégémonique de la rationalité qui pèse sur leur organisation spatiale, marchande et économique. Leur modèle économique est celui de la consommation de masse. Les commerces et services qu'ils abritent ne peuvent y échapper si bien qu'une sociologie du travail qui les prend pour objet ne peut ignorer le caractère industriel de leur organisation du travail. Les entretiens biographiques et les observations menés dans les enseignes d'un grand centre commercial français le rappellent. Ces établissements partagent un même socle organisationnel articulant déqualification du travail et rationalisation des temps de travail. Ces préceptes reconfigurent sans cesse l'activité des salariés qui assistent à la transformation de leur métier, à la diminution de leur autonomie ou encore à l'appauvrissement et à l'intensification du travail. C'est à la lumière de ces évolutions que se comprend la pénibilité d'un travail qu'ils ne parviennent plus à dominer. Les moyens mis à leur disposition ne suffisent plus à contenir les flux de clientèle et de marchandises ou encore à maintenir la cordialité des échanges avec les clients. L'urgence se généralise et les situations de débordement se multiplient, ce qui génère épuisement et stress. Ces désagréments se manifestent essentiellement dans la sphère privée et ce de manière différenciée en fonction de la situation sociale des salariées. Toutefois, au-delà de ces disparités, tous témoignent d'une inquiétude sur le devenir de leur travail, sur le sens et sur la place que celui-ci leur confère autour du sentiment, largement partagé, que celui-ci se déshumanise.

COLCERU-MIHUL Emilian Date de soutenance : 11/07/2011
Directeur de thèse : COURTOIS Stéphane

Laboratoire : SOciologie, PHIlosophie et Anthropologie POLitiques (SOPHIAPOL)

Éléments du discours communiste. Représentations de Lénine dans les textes publiés par les partis communistes Français et Roumain
Dans cette thèse on s’est proposé d’identifier les références et les interprétations auxquelles le personnage historique Vladimir Ilitch Oulianov (dit Lénine) est soumis par les auteurs des partis communistes de France et de Roumanie, entre 1920 (l’an de la création du PCF) et 1989 (l’an de la dissolution du PCR). Le but de cette recherche a été l’observation de la manière générale dont ces références déterminent l’essence ou l’évolution des deux partis et du cadre politique que les interprétations créent.

Deux dimensions distinctes de la recherche ont été prises en compte : d’un côté l’analyse théorique, du document écrit, qui a déterminé l’impact produit par la personnalité et la pensée de Lénine sur les programmes politiques élaborés par les deux partis ; d’un autre côté, le passage en revue de l’évolution des deux partis, des structures politiques et des systèmes sociaux qu’ils déterminent, pour voir, finalement, comment le discours est mis en pratique.

La thèse a été divisée en cinq grands chapitres. Le premier chapitre, Théorie et pratique : le léninisme des deux partis, qui comporte aussi la dimension introductive, analyse l’évolution des deux partis et de leur attachement au léninisme comme guide dans l’action. Le IIe chapitre, Le modèle soviétique et sa mise en pratique montre la manière dont les deux partis ont calqué tout l’échafaudage mis en œuvre en Union Soviétique. Le IIIe et le IVe chapitre s’occupent des Représentations politiques en Roumanie et en France. Il y a deux types de discours qui évoquent Lénine: le discours institutionnel (présent dans les Congrès des partis ou dans les sessions plénières du Comité central) et le discours idéologique (diffusé par les discours des dirigeants des partis, par les publications de propagande, par la presse partisane, par les articles théoriques). Le Ve chapitre discute Des interprétations particulières, qui sont publiés plutôt à titre individuel, scientifique.
Mots-clés : Communiste, Discours, Lénine, Représentations, Parti communiste roumain, Parti communiste français


CRISTOFALO Paula Date de soutenance : 28/11/2011
Directrice de thèse : LINHART Danièle

Laboratoire : Genre, Travail et Mobilités (GTM)

Syndicalisme et expertise. La structuration d'un milieu de l'expertise au service des représentants du personnel (de 1945 à nos jours)
Depuis 1945, les membres des CE ont la faculté de solliciter l’aide d’experts professionnels pour les aider à accomplir leurs fonctions de représentation. Ce qui ne devait à l’origine être qu’un élément parmi d’autres dans un dispositif de renforcement de la « fonction technique » des organisations syndicales a connu un développement tel que les experts apparaissent aujourd’hui comme un acteur à part entière dans le système des relations professionnelles. Nous proposons d’éclairer ce retournement en abordant trois dimensions ayant conditionné ce développement : la recomposition du cadre politico-juridique dans lequel interviennent les experts, au double plan des domaines d’intervention définis par la loi et des principes qui fondent la légitimité de cette intervention ; les transformations du monde syndical et des représentants du personnel, qui affectent les attitudes des élus CE vis-à-vis des experts et les usages qu’ils font de ce droit ; les transformations de l’offre d’expertise elle-même, qui s’est institutionnalisée en se professionnalisant et en se constituant sous la forme d’un marché.
Mots-clés : Syndicalisme, Expertise-conseil, Relations professionnelles, Institutionnalisation, Répertoire d’action collective, France, Institutions représentatives du personne

EPSTEIN Muriel Date de soutenance : 22/09/2011
Directeur de thèse : COMBESSIE Philippe

Laboratoire : SOciologie, PHIlosophie et Anthropologie POLitiques (SOPHIAPOL)

Parcours scolaire et trajectoires non conformes, Quelle part pour l’effet-établissement ? Une étude de parcours de jeunes de 16 à 25 ans dans des établissements traditionnels et alternatifs
Cette thèse résulte du suivi, pendant deux ans, de jeunes de 16 à 25 ans, scolarisés lors du premier entretien dans des établissements « traditionnels » ou « alternatifs ».

La première partie présente des parcours scolaires et s’attarde sur le lien entre parcours scolaire non conforme et délinquance. Au moyen d’un suivi longitudinal qualitatif des « décrocheurs » en temps réel, la recherche s’intéresse particulièrement aux « invisibles », ceux qui décrochent sans faire de bruit et n’inquiètent personne, parfois à juste titre car ils ont des projets hors l’école. Afin de dissocier décrochage et délinquance, des parcours de jeunes délinquants qui n’ont pas décroché de leur établissement scolaire, et inversement des parcours de décrocheurs non délinquants, sont analysés.

Une seconde partie présente le contrôle social et la production des normes selon les établissements. L’étude vise à mettre en évidence ce qui, dans l’encadrement, les règlements intérieurs, les sanctions, l’organisation de la discipline et la surveillance distingue les écoles les unes des autres et conclut sur le fait que, si un établissement construit ses normes, ces dernières sont aussi la production des élèves qui le composent.

Ces normes influencent les trajectoires des élèves. La recherche montre également que les ségrégations internes produites par les établissements ont plus d’effets sur les élèves que les ségrégations externes, subies par les établissements.

La conclusion remet en perspective ces résultats à l’aune des évolutions politiques et démographiques actuelles : l’effet-établissement est appelé à être plus influent à l’avenir, avec la poursuite des politiques d’autonomisation des lycées.
Mots-clés : Décrochage scolaire, Insertion sociale, Effet-établissement, Jeunes, Ecole alternative, Délinquance juvénile


KANATI Lardja Date de soutenance : 16/12/2011
Directeur de thèse : COMBESSIE Philippe

Laboratoire : SOciologie, PHIlosophie et Anthropologie POLitiques (SOPHIAPOL)

Des représentations sociales du VIH/sida à la construction d'une identité séropositive : analyse de discours en pays Moba (Nord-Togo)
Le recherche concerne les représentations sociales du VIH/sida, en pays Moba (Nord Togo) telles qu’elles sont socialement et culturellement perçues, tant par les personnes vivant au quotidien avec le VIH/sida que par celles qui ne sont pas atteintes. Une revue de la littérature a mis en évidence l’évolution des connaissances, croyances, attitudes, inquiétudes et défenses au regard de l’évolution du VIH/sida à travers le monde. Elle a permis d’identifier les éléments constitutifs des représentations sociales du VIH/sida en les abordant à travers le prisme du modèle contagionniste, des théories profanes, de l’action raisonnée et du comportement planifié. On a exploré aussi les théories explicatives (du stigmate, des préjugés et des discriminations) et celles dites des « peurs liminales ». Des travaux empiriques ont été menés en pays Moba, au Nord-Togo. Les objectifs ont été d’analyser les composantes des discours populaires/profanes des personnes non infectées et des personnes infectées afin de mettre en évidence les phénomènes cognitifs induits par les représentations sociales de la maladie qui contribuent à la construction d'une identité séropositive. Méthode : 410 personnes, âgées de 18 à 56 ans, ont été interrogées : 376 personnes non infectées (dont 269 échantillonnées de manière aléatoire), 7 agents de l’Association Vivre dans l’Espérance prenant en charge des personnes vivant avec le VIH, 34 personnes infectées par le VIH/sida. Une analyse quantitative des données a été menée à l'aide du logiciel SPSS (Social Sciences Package) ; traitement des tests de khi-deux de Pearson. Une analyse de contenu sociolinguistique a été appliquée aux différents discours produits. Elle s'est faite en identifiant des catégories clés. Pour effectuer une procédure de contrôle, nous avons eu recours à la méthode des jurés qui nous a permis de valider les catégories identifiées par deux enseignants de l'Université de Kara originaires du pays Moba comme nous.

Résultats, discussion et conclusion : les représentations sociales du VIH/sida en pays Moba s’élaborent et se structurent sous l’influence de processus socioculturels qui demeurent préjudiciables pour les personnes atteintes du VIH. Si les personnes non infectées continuent de considérer le sida comme une maladie grave, mortelle ou encore comme une maladie « honteuse » parce qu’elle est liée au sexe, les personnes infectées ne semblent pas s’auto-stigmatiser comme des « personnes dangereuses » et se décrivent plutôt comme des patients atteints d’une maladie chronique, au même titre que ceux qui sont victimes du paludisme. Elles précisent que la prise en charge médicale et psycho-sociale a produit un changement (décrit comme « positif ») dans la perception de la maladie et de celui qui en est porteur. Les attitudes à leur endroit seraient et resteraient malgré tout « hostiles ». Ce facteur serait à l’origine de « souffrances » de ces personnes et de la mise en œuvre au quotidien de stratégies permettant de faire face à leur mal. Une véritable identité séropositive semble se construire autour des déterminants comportementaux qui portent sur la prévention d’une éventuelle double infection, le mariage entre séropositifs, le maintien de l'exercice d'un métier, le renoncement aux activités sexuelles, la participation à des rituels spécifiques de deuil, les témoignages à visage découvert, le maintien du non-dit et la politique du secret quant à leur séropositivité.
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Thèses soutenues iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

Thèses soutenues iconThèses soutenues en Comptabilité Contrôle Audit
«Présentation des thèses récentes en Comptabilité – Contrôle – Audit» (article de Pierre Gensse et Yves Dupuy)

Thèses soutenues iconListe des thèses cbgp soutenues depuis 2008 et en cours 2016 ->

Thèses soutenues iconThèses à opposer : 4

Thèses soutenues iconThèses de doctorat, mémoires

Thèses soutenues iconThèses : effectif du groupe. Lettres

Thèses soutenues iconThèses référencés [Juin 2005]

Thèses soutenues iconAtelier reproduction des theses

Thèses soutenues iconNote pour l’analyse des theses sur les pnr

Thèses soutenues iconJe certifie avoir pris connaissance de la charte des thèses élaborée...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com