Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé»





télécharger 24.72 Kb.
titreRecherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé»
date de publication09.11.2017
taille24.72 Kb.
typeRecherche
h.20-bal.com > histoire > Recherche



RECHERCHE APPLIQUÉE

« Le manger, le boire et la santé »
Guy CARO, Président

Lancement des

ETATS GENERAUX DE LA CULTURE

2 et 3 avril 2015 à RENNES

La culture bretonne absente, oubliée ?
Des atouts gastronomiques.



RENNES, CAPITALE DE LA CULTURE BRETONNE ?

RENNES, VILLE GASTRONOMIQUE ?
639px-triskele-symbol-spiral-svg[1]
« Bretagne est Univers »

Le lecteur pourra chercher quel poète, quel écrivain prestigieux est l’auteur de ces trois mots.

639px-triskele-symbol-spiral-svg[1] 639px-triskele-symbol-spiral-svg[1]
« Nous te ferons Bretagne »

Le lecteur pourra chercher quel poète, quel écrivain et quel artiste breton prestigieux est l’auteur de ces quatre mots.

639px-triskele-symbol-spiral-svg[1] 639px-triskele-symbol-spiral-svg[1] 639px-triskele-symbol-spiral-svg[1]
…/…


Dans les discours de la séance plénière d’ouverture, comme dans les textes préparatoires diffusés, pas un mot sur la culture bretonne à Rennes et en Métropole. Notamment dans la présentation des 4 ateliers du 3 avril et des 7 ateliers thématiques des 29 et 30 avril. Alors que la culture bretonne, dans ses multiples formes, est présente quotidiennement sur le territoire des deux collectivités, étroitement associées.

Dans le débat, deux questions de la salle :
1 – Sur cet oubli significatif et inquiétant pour Rennes. Est-ce un sujet si dérangeant pour les élus ?

Alors qu’il s’agit d’une richesse, d’un atout, d’un trésor, à ne pas mépriser ni négliger : pensons en particulier à la jeunesse, aux fêtes bretonnes, au tourisme, à l’attractivité et au rayonnement de la Ville, développés en France, en Europe et dans le Monde, grâce à la culture bretonne.

2 – Une autre question sur « Rennes, capitale régionale ? »

Comment se fait-il qu’aucun élu n’ait répondu, laissant la réponse à Guy Saez, remarquable dans son exposé, mais venu de Grenoble et qui n’a pas abordé la spécificité de la culture bretonne ?


Voici trois idées proposées pour répondre au souhait de l’Adjoint à la Culture, Benoit Careil (article dans Ouest-France ce 2 avril).
1 – La culture bretonne, à Rennes est une question transversale. Elle est présenté et elle irrigue chacun des 4 ateliers du 3 avril : culture et les habitants ; et les artistes ; et les territoires ; et la société.

Et 6 des 7 ateliers du 29 et du 30 avril : éducation artistique et culturelle ; usages numériques ; développement social ; économie, emploi ; Rennes et le Monde ; la culture et la Ville.

C’est donc une thématique transversale qui mérite un atelier spécifique, comme ce fut le cas aux Etats Généraux de la Culture à Rennes, en 1978. Un tel atelier pourrait être ajouté aux 7 ateliers.

2 – Elle mérite aussi l’organisation d’un ou de plusieurs cafés culturels spécifiques.

3 – Enfin une autre proposition : que plusieurs élus suivent une formation sur cette question complexe, notamment dans son histoire et son actualité, à Rennes, avant 1977 et de 1977 à 2014. Par exemple sous la forme d’un séminaire qui pourrait être animé par des universitaires bretons au talent reconnu sur le sujet et par des responsables, acteurs de la culture bretonne, riches de leur expérience.
Une analyse historique montre un développement important impulsé, à partir de 1978, par le Maire, Edmond Hervé, et par son 1er Adjoint à la Culture, Martial Gabillard, avec notamment « Les Tombées de la Nuit », dirigées par Jean-Bernard Vighetti.

Une régression, un recul sensibles ont été constatés depuis plusieurs années.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que la transmission des connaissances sur la Culture bretonne n’ait pu se faire auprès des jeunes élus de la nouvelle municipalité issue des élections de 2014.
Cette question est à la fois savante et populaire :

  • savante, grâce notamment à des chercheurs et enseignants chercheurs, de Rennes 2, de l’UBO, de l’Université de Nantes et d’autres, en France et dans quelques pays étrangers.

  • populaire, rurale, maritime puis urbaine. Notamment grâce à de nombreux et talentueux artistes et créateurs, professionnels et amateurs. Et grâce à des manifestations festives prestigieuses en Europe et populaires.


Elle est historique, depuis le 5ème siècle après J.C. jusqu’à l’histoire contemporaine et l’histoire du temps présent. Une histoire de la Bretagne, polyphonique, est à portée de tous les publics.
Elle est interculturelle, notamment en respect et en lien :

  • avec d’autres cultures celtes et avec une diaspora active sur tous les continents.

  • et avec des cultures de minorités culturelles en France, notamment dans des manifestations communes, en particulier dans des quartiers populaires.



Rennes, ville gastronomique ?
Rennes est aussi dotée d’une culture alimentaire régionale, dans la culture alimentaire française. Avec un développement et des innovations récentes depuis 25 à 30 ans, gastronomiques, œnologiques et sommelières.
Pourquoi ne pas s’inspirer, à Rennes, capitale administrative de la Bretagne, et en lien avec les autres collectivités bretonnes, de l’expérience de Jack Lang, avec un fort soutien de Mitterrand, en moyens, notamment budgétaires, et avec des résultats remarquables.
Cette culture bretonne, ainsi que la gastronomie, valeur montante, pourrait-elle être promue,
à Rennes et à Rennes Métropole, par la Direction de la Culture, en synergie avec d’autres directions ?


Guy Caro

médecin-anthropologue,

enseignant-chercheur,

président d’une association dont le travail principal se situe à Rennes, et

acteur culturel breton, de 1968 à 2015

Le banquet – 7 rue du Commerce – 22330 PLESSALA

Port : (+33) 06.81.04.57.51 – email : contact@present-services.fr - à l’att. de Guy Caro – www.le-banquet.fr

similaire:

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» icon2 o Notions travaillées : 1 Les légumes et les fruits sont bons pour...

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconProgramme de Recherche et d'échange / Santé des Ecosystèmes marins

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconRecherche et formation
«le cadre de santé est de plus en plus confronté à une obligation très forte en termes de performance»

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconCentre de Recherche Administrative
«La santé au travail à l’épreuve des nouveaux risques», Université de Bretagne-Sud, 9-10 octobre 2008

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» icon“De la sociologie médicale à la sociologie de la santé; trente ans...

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconLes centres de sante, une géographie rétro prospective
«J’ai la conviction que les centres de santé sont l’une des réponses. Mon objectif est de déployer les actions confortant la place...

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconHistoire de L’eps en France de 1945 à nos jours
«Le but ou la finalité de l’ep doit être la santé et pour la santé, IL n’y a pas mieux qu’1 gym construite (suédiste)»

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconProtocole de recherche biomedicale hors produit de sante (hps)
«Ce document est la propriété exclusive du chu grenoble. IL ne peut être copié, reproduit ou communiqué, totalement ou partiellement,...

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconLes Rencontres De Statistique Appliquée

Recherche appliquéE «Le manger, le boire et la santé» iconC Parce que le curé soupçonne le géant de vouloir manger Mireille  d






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com