Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008





télécharger 290.59 Kb.
titreUniversité paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008
page9/10
date de publication21.10.2016
taille290.59 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

Descriptif des cours, 2e semestre 2007-2008




I - Enseignements méthodologiques
a) Initiation méthodologique (L1)


  • mercredi 9h-12h et 15h-18h + jeudi 9h-12h, Michel Puzelat et Patrice Péveri

«  La France du beau XVIème siècle »
b) « Les documents de l’historien » (L1-S2, obligatoire)


  • mardi 9h-12h, Guillaume Foutrier




  • jeudi 9h-12h, Karim Ghorbal




  • jeudi 15h-18h, Patrice Péveri




  • vendredi 9h-12h, Virginie Adane




  • vendredi 15h-18h, Aurélien Poidevin


c) « Atelier de lecture historique » (L2-L3)

rattrapage, ou pour étudiants extérieurs


  • mercredi 12h-15h, Simon Sarlin




  • jeudi 12h-15h, Régis Forgeot


d) Atelier d’écriture (L 1-L 2-L 3)


  • mardi 12h-15h, Jean Bérard




  • jeudi 12h-15h, Sylvain Pattieu


II – Cours L1 – L2
Ancienne


  • lundi 12h-15h, Anne Daguet-Gagey

Intro : « histoire romaine »


  • lundi 15h-18h, Claudia de Oliveira

Intro : « L’impossible empire : l’extension des cités grecques, de l’époque archaïque à la conquête d’Alexandre le Grand »

Depuis l’époque archaïque jusqu’à Alexandre le Grand, les grandes cités grecques ont tenté successivement d’imposer leur domination sur le bassin égéen. De la Corinthe archaïque jusqu’à Athènes, Sparte, Thèbes à l’époque classique, l’histoire de ces tentatives permet d’aborder quelques questions fondamentales : qu’est-ce qu’une cité grecque ? Comment ces sociétés politiques ont-elles vécu les unes avec les autres durant l’époque archaïque et classique ? Pourquoi aucune n’est-elle parvenue à imposer une domination durable ?

Manuel : M.-C. Amouretti et F. Ruzé Le Monde Grec antique, Paris, Hachette, rééd. 2003.

Premières lectures : P. Briant, P. Levêque, P. Brulé, R. Descat et M.-M. Matoux Le monde grec aux temps classiques, Paris, PUF, 2001, tome 1 : Le Ve siècle, et t. 2 : Le IVe siècle.


  • mardi 9h-12h, Catherine Saliou

Question : « Histoire romaine : d’Antioche à Gaza et de Tyr à Palmyre. Les cités du Levant de Pompée à Dioclétien ».

La ville est une tradition urbaine au Proche-Orient, où le modèle civique de type grec s’était largement diffusé durant l’époque hellénistique. Quelles sont les conséquences de l’intégration à l’empire romain sur l’urbanisation de la région et sur la vie politique, institutionnelle, économique et culturelle des cités ?  L’étude de cette question permettra de s’interroger, à partir d’exemples concrets, sur les diverses formes de romanisation et sur le rôle des cités dans l’organisation territoriale et le fonctionnement de l’empire romain.

Indications bibliographiques :

Sartre, M., D'Alexandre à Zénobie : histoire du Levant antique, IVe siècle avant J.-C.-IIIe siècle après J.-C., Paris, Fayard, 2001


  • mardi 12h-15h, Annie Schnapp

Question : « Religion et cité en Grèce ancienne »

On étudiera à travers les textes, les inscriptions et les données archéologiques les formes prises par le polythéisme grec et ses relations au monde politique. L’étudiant(e) pourra utilement prendre connaissance du sujet avec l’ouvrage de BRUIT-ZAIDMAN L. & SCHMITT-PANTEL P., La religion grecque, Paris, A.Colin, Cursus, 1990

Médiévale


  • jeudi 12h-15h, Laurence Moulinier

Intro : «Introduction à l'histoire du Moyen Âge occidental »

Ce cours combine approche thématique et progression chronologique pour proposer un panorama de l’histoire de l’Occident médiéval entre Ve et XVe siècle.

Le manuel le plus commode pour aborder cet E.C. est toujours l’ouvrage de :

M. BALARD, J.-PH. GENET, M. ROUCHE, Des Barbares à la Renaissance, Paris, Hachette, 1973, souvent réédité, et récemment sous le titre de :

Le Moyen Age en Occident, Paris, Hachette, 1991.

On lira aussi avec profit :

C. VINCENT, Introduction à l’histoire de l’Occident médiéval, Paris, Livre de Poche, 1995.


  • vendredi 9h-12h, Catherine Verna

Question : « Campagnes médiévales en Occident XIe – XIVe siècles »

Au Moyen Age, la population vit majoritairement dans les campagnes. Nous examinerons le cadre de vie (la formation du paysage agricole, la naissance du village, le château et la maison), le statut des hommes (libres et non libres), l’exercice du pouvoir ‘la seigneurie, la communauté villageoise, les révoltes), le travail (agricole, artisanal et industriel), les croyances des hommes et des femmes des campagnes médiévales. Un manuel récent nous permettra d’aborder ce sujet : Laurent Feller, Paysans et seigneurs au Moyen Age VIIIe-XVe siècles, Paris, 2007, Armand Colin. Plusieurs exemplaires de cet ouvrage sont déjà accessibles en Bibliothèque de l’Université. Il est recommandé de l’avoir sinon lu intégralement, du moins examiné attentivement.

Moderne


  • lundi 12h-15h, Benjamin Lellouch

Intro : «Le monde de Charles Quint 1519-1556 »

Empire – Pays-Bas - Espagnes – Italies - Amériques

Bibliographie :

Jean-Michel Sallmann, Charles Quint, l’Empire éphémère, Paris, Payot, 2004, rééd.


  • mardi 9h-12h, Jean-Pierre Duteil

Intro : «L’Europe au XVIIe siècle (France exclue) »

Cette introduction à l’Histoire moderne voudrait mettre en place les grands cadres de l’Europe au cours du XVIIe siècle, et envisage les principaux pays européens à l’exclusion de la France. Elle traitera donc de l’Espagne et du Portugal, unis pendant la première moitié du siècle ; des divers Etats italiens ; de l’Angleterre sous les Stuart, la République dirigée par Cromwell, la restauration des Stuart et l’évolution vers la monarchie parlementaire. Enfin, les Provinces-Unies et l’Empire.

Ouvrages de référence, à lire de préférence avant le cours :

François Lebrun, Le XVIIe siècle, Paris, Armand Colin, « U », 1967.

Robert Muchembled (coord.), Les XVIe et XVIIe siècles, Bréal, « Grand Amphi », 1995. Utiliser aussi un atlas.



  • mardi 15h-18h, Pierre Gervais (validable aussi en contemporaine)

Question : « La révolution industrielle a-t-elle eu lieu ? Économie et société en Europe et aux Etats-Unis, 1750-1850 »

Pour les historiens, la « révolution industrielle » est loin d'être un concept évident. Certains soutiennent même que cette révolution n'en est pas une. Le cours fait l'état d'une question qui est au coeur de la création de notre monde contemporain, et initie au travail sur les archives des entreprises, des entrepreneurs et des salariés associés à cette période particulière.

Bibliographie:

Patrick Verley, La révolution industrielle, Paris, Gallimard « Folio », 1997

Patrick Verley, La première révolution industrielle, Paris, Nathan-Colin « 128 », 2007


  • mercredi 18h -21h, Marcel Dorigny

Question : « Lumières, colonisation et esclavage au XVIIIe siècle »

Le XVIIIe siècle fut à la fois l’apogée de la traite négrière atlantique et de la plantation coloniale esclavagiste et celui de l’affirmation de la pensée critique des Lumières qui mit au premier plan de sa démarche la revendication des droits de l’individu à la liberté personnelle et à l’égalité juridique. Le cours s’attachera à étudier les relations fort complexes entre Lumières et persistance des pratiques esclavagistes dans les territoires coloniaux des puissances européennes.

Bibliographie:

Michèle Duchet, Anthropologie et histoire au siècle des Lumières, Paris, rééd. Albin Michel, 1995

Yves Bénot, La Révolution française et la fin des colonies, Paris, La Découverte, réédition 2005

Marcel Dorigny et Bernard Gainot, Atlas des esclavages. Traites, sociétés coloniales, abolitions, Paris, Éditions Autrement, 2006

Contemporaine



  • lundi 9h-12h, Sylvain Pattieu

Intro : « Histoire sociale de l’Allemagne et de la France au XXe siècle : les mondes ouvriers »

Dans les sociétés industrielles au XXe siècle, les ouvriers sont largement majoritaires dans la population active. A travers l’histoire de deux pays, l’Allemagne et la France, il s’agit de comprendre quel rôle social, économique et politique a joué ce groupe social. Derrière l’apparente homogénéité du terme ouvrier, ce cours a pour objet de percevoir les différences de statut et les changements intervenus, en lien avec les mutations et les soubresauts de l’économie, les changements de régime politique, les guerres, la rationalisation du travail ou les apports de l’immigration. La question de l’inscription des ouvriers dans les mouvements sociaux (Front populaire, Mai 68) ou de leur vie quotidienne dans des régimes autoritaires (nazisme, Vichy, RDA) seront particulièrement abordées.

Bibliographie :

- Antoine Prost, Petite histoire de la France au XXe siècle, Paris, A. Colin, rééd. 2005

- Jean Solchany, L’Allemagne au XXe siècle, entre singularité et normalité, Paris, PUF, «Nouvelle Clio », 2003.

- Gérard Noiriel, Les ouvriers dans la société française, Paris, Points Seuil, 1986.

- Alf Lütdke, Des ouvriers dans l’Allemagne du XXe siècle, Paris, L’Harmattan, 2000.


  • lundi 15h -18h, Pierre Gervais

Intro : « Le XIXe siècle : la Grande Transformation »

Ce cours d’introduction présente les différentes étapes de l’apparition des économies et sociétés contemporaines en Europe, de 1815 à 1914 environ: révolution industrielle et développement du salariat, transformation des campagnes et développement urbain, passage de la politique libérale à l‚ère des mouvements de masse. L’accent sera mis sur les principales nations industrielles: France, Grande-Bretagne, Allemagne, Etats-Unis.


  • mercredi 12h-15h, Daniel Lefeuvre

Question : « L’Algérie au temps des Français, 1830-1918»

Pourquoi et comment la France a-t-elle entrepris la conquête de l’Algérie ?

Voir descriptif en « période » L 3 : ce cours de L 3 est aussi validable en L 2


  • vendredi 12h-15h, Yannick Ripa

Question : « La Russie, de Nicolas 1er à la Révolution d’Octobre »

Ou comment en moins d’un siècle, l’immense empire russe, symbole de la puissance autocratique tsariste, a donné, malgré ses tentatives de réformes, naissance à la « dictature du prolétariat ».

Bibliographie :

Ladous Régis, De l’Etat russe à l’Etat soviétique, 1825-1941, Paris, Sedes, 1990.

Girault René, Ferro Marc, De la Russie à l’URSS, l’histoire de la Russie de 1850 à nos jours, Paris, Nathan, 1989.

III – Sciences auxiliaires


  • lundi 9h-12h, Claudia de Oliveira

« grec ancien » (L2-L3-M)

Connaître la langue grecque est un élément indispensable en histoire ancienne et un atout supplémentaire pour tout étudiant curieux de l’alphabet et de la langue des premiers historiens, des premiers philosophes, des premiers mathématiciens, des premiers physiciens…

Ce cours de langue grecque s’adresse aux grands débutants comme aux étudiants confirmés par une année ou plus de grec ancien.

Manuel : J.-P. Vernhes Hermaionn, Paris, Ophrys, 2003.


  • mardi 18h-21h, Rollins Guild

« Méthodes de l’archéologie »

Recherches sur le terrain pour comprendre des objets, structures, paléo-environnements et chronologies. Un dossier iconographique, avec bibliographie sera fourni.


  • mercredi 9h-12h, Patrice Péveri
« Initiation au traitement informatique des données historiques »
Cet enseignement qui prendra la forme d’un atelier, vise à familiariser les étudiants avec les méthodes informatiques de stockage et de traitement des données historiques. Il s’agira principalement de s’initier à la construction de bases de données relationnelles et à leur exploitation. Outre une formation pratique au maniement du logiciel Access, les séances porteront sur l’analyse préalable des documents, la création des bases, la saisie des données, les tris et les extractions, la création de requêtes et de tableaux croisés.L’effectif est limité à une dizaine d’étudiants en raison du nombre de postes de travail disponibles dans la salle informatique Cette EC s’adresse aux étudiants terminant leur licence comme à ceux qui ont entamé un master et qui sont donc confrontés à l’exploitation d’une source. Elle concerne exclusivement des étudiants sachant déjà utiliser un ordinateur, gérer des fichiers, faire des sauvegardes etc. Enfin, il est vivement conseillé d’avoir facilement accès à un ordinateur équipé du programme précité pour pouvoir s’approprier les techniques vues en cours et réaliser les exercices d’évaluation.
Manuel à acquérir : Jacques Cellier et Martine Cocaud, Traiter des données historiques, Rennes,Presses Universitaires de Rennes, 2001 (11 €)




  • vendredi 12h-15h, Laurence Moulinier

«Paléographie médiévale » 

Les langues des sources médiévales (latin, ancien français) ne sont pas toujours familières et l'écriture revêt des formes très variées selon les textes : l’apprentissage de la paléographie est donc fondamental pour ceux qui poursuivent des études médiévales, et différents exercices permettront de se familiariser avec l'écriture manuscrite pour arriver progressivement à la lecture d’un texte intégral. Mais l’E.C. entend initier plus largement les étudiants à l’histoire culturelle du Moyen Age en proposant des éclairages ponctuels non seulement sur l’histoire des écritures anciennes et du livre, mais aussi sur d’autres sciences auxiliaires comme la sigillographie, l’héraldique, l’onomastique, etc., et la riche palette des documents qu’elles permettent d’aborder.

On se procurera un des deux manuels suivants :

J. Stiennon et G. Hasenohr, Paléographie du Moyen Age, Paris, A. Colin, 1973 (coll. "U"), 2e éd. 1991.

M. Parisse, Manuel de paléographie médiévale : Manuel pour grands commençants, Paris, Picard, 2006.On pourra aussi consulter :

Lire le manuscrit médiéval. Observer et décrire, sous la direction de Paul Géhin, Paris, Armand Colin, 2005 (Collection U, Histoire).

O. Guyotjeannin, Les sources de l’histoire médiévale, Paris, Livre de Poche, 1998.

IV – EC libre


  • jeudi 15h-18h, Rollins Guild

« Art, Architecture, Archéologie en Allemagne et en France IXe – XIIe siècles »

L’émergence des palais, châteaux et bourgs fortifiés : problème de méthodologie. Un dossier iconographique, avec bibliographie, sera fourni.
 Vendredi 15h-18h, Marie-Albane de Suremain

Préparation concours PLP (professeur de lycée professionnel)

Attention : vous pouvez prendre cet EC soit en EC libre, soit comme EC intégré dans la Mineure ou demi-Mineure « Enseignement », soit encore, si vous êtes en L 3, dans le module de préprofessionnalisation aux métiers de l’enseignement.
V – Cours « Périodes » (L3)

Ancienne


  • mardi 15h-18h, Claudia Moatti

« Citoyenneté romaine et moderne »

Le cours s'attachera tout à d'abord à étudier l'évolution des conceptions et pratiques civiques sous la République et l'Empire romains (jusqu'au IIIe s.apr.J.C.-), en s'attachant à la fois au métier de citoyen, aux formes d'intégration civique, et aux représentations. La dernière partie du cours présentera une comparaison avec les citoyennetés modernes et contemporaines. Les travaux d'étudiants porteront sur les deux aspects.

Bibliographie :

C.Nicolet, Le métier de citoyen dans la Rome républicaine, Paris, Gallimard, 1976

M.Finley, Démocratie ancienne et moderne, Paris, Payot, 1982

B. Constant, Liberté des Anciens, liberté des modernes (dans De la liberté chez les modernes, Paris, Livre de poche, éd. Marcel Gauchet)



  • jeudi 9h-12h, Annie Schnapp

« Economie et sociétés en Grèce classique (Vème-IVème siècles) »

L’impérialisme” athénien : fonctionnement de la cité, échanges commerciaux, expansion territoriale, guerres et traités… L’accent sera mis sur les liens entre économie et politique.

Lectures :

BRIANT P. et alii. Le monde grec aux temps classiques Tome 1: le Vème siècle Paris, PUF, Nouvelle Clio, 1995

BRUN P., le monde grec à l'époque classique, Paris, A.Colin, U2, 2003

Médiévale


  • lundi 12h-15h, Laurence Moulinier

« Histoire religieuse de l’Occident médiéval XIe-XIIIe siècles »

On s’intéressera ici à l’histoire de l’Eglise en tant qu’institution, ainsi qu’aux différentes attitudes et formes de sensibilité religieuses des hommes et femmes du Moyen Age, au-delà des groupes restreints formés par les clercs, les religieux et les religieuses. L’essentiel du cours portera sur l’histoire du catholicisme, mais on évoquera aussi, selon le temps, les phénomènes religieux extérieurs au christianisme ou dissidents, comme le judaïsme ou les hérésies.

Consulter :

Jean CHELINI, Histoire religieuse de l’Occident médiéval, Paris, Armand Colin, 1969, rééd. Hachette, 1991.

André VAUCHEZ, La spiritualité du Moyen Age occidental. VIIIe-XIIIe s., rééd., Paris, Seuil, 1995.
Moderne


  • mercredi 15h-18h, Joël Cornette

« Le règne de Louis XIV »

L’histoire de la monarchie a été profondément renouvelée depuis une génération. Notamment le plus long règne de l’histoire de France (1643-1715) a été « revisité » par les historiens, toutes spécialités confondues (histoire institutionnelle, financière, sociale, religieuse, culturelle…). Ce cours sera consacré à une analyse des thèses, des recherches neuves et inventives qui nous permettent de réfléchir autrement sur la notion d’ « absolutisme » à laquelle le règne de Louis XIV reste attaché. Le règne de Louis XIV est aussi, sans doute, la plus étonnante fabrique de propagande voulue par le roi lui-même, une propagande qui a traversé, non sans vicissitude, le temps, les modes et les régimes. La Révolution a rejeté le « tyran Louis Capet », mais la monarchie de Juillet a ressuscité Versailles, converti en musée à la gloire des héros de la nation. Quant à la IIIe République, elle s'annexe le Roi Soleil : Ernest Lavisse, le grand historien d’une histoire de France quasi officielle, le transforme en archétype de « roi de gloire », pilote d’une monarchie « administrative » qui préfigure, par bien de ses aspects et de ses maîtres d'oeuvre (notamment Colbert), la République bourgeoise et travailleuse qui s’édifie alors. Un modèle reproduit, diffusé, vulgarisé à des millions d'exemplaires, et sur tous les tons dans tous les manuels des écoliers et des lycéens... jusqu'à nos jours.

En accordant une large place à l’historiographie du roi et du règne, de Voltaire (Le Siècle de Louis XIV, Berlin, 1751), à Olivier Chaline (Louis XIV, Paris, 2005), ce cours s’attachera aussi à déconstruire le « monument Louis XIV »,

Lecture initiale conseillée : Joël Cornette, Absolutisme et Lumières, Hachette, « Carré histoire », 2005 (dernière édition).


  • jeudi 12h-15h, Benjamin Lellouch

« L'empire ottoman 1453-1566 » De la prise de Constantinople à la mort de Soliman le Magnifique la puissance ottomane s'impose sur la scène méditerranéenne. On montrera comment la conquête a façonné la société et l'Etat ottomans. Lectures : Bernard Lewis, Istanbul et la civilisation ottomane, Paris, J-C Lattès, 1990 Robert Mantran, Histoire de l'Empire ottoman, Paris, Fayard, 1989 Nicolas Vatin et Gilles Veinstein, Le Sérail ébranlé, Paris, Fayard, 2003.

  • jeudi 15h-18h, Philippe Minard

«L’invention du libéralisme : Angleterre et France au XVIIIe siècle »

Entre la révolution anglaise de 1688 et la Révolution française de 1789, le XVIIIe siècle a vu la remise en cause de l’ordre traditionnel des sociétés d’Ancien Régime, et l’essor d’une nouvelle organisation des pouvoirs et des structures économiques et sociales : c’est l’avènement du libéralisme, dont a hérité notre monde contemporain. On verra comment cette révolution tantôt silencieuse, tantôt brutale, née en Angleterre, s’est peu à peu développée en France, à la fois dans l’ordre économique, politique et culturel.

Bibliographie

- Jean-Yves Grenier, Histoire de la pensée économique et politique de la France d’Ancien Régime, Paris, Hachette « Carré-histoire », 2007.

- Georges Minois, L’Angleterre georgienne, Paris, PUF « Que sais-je ? », 1998

- Olivier Chaline, La France au XVIIIe siècle, 1715-1787, Paris, Belin « Sup », 1996

Contemporaine


  • lundi 12h-15h, Danièle Tartakowsky

«  Mobilisation collective et manifestations de rue en Europe, 1880 à nos jours »

Ce cours analyse l’émergence de cette forme d’expression politique qu’est la manifestation e rue en tant qu’elle est distincte des émeutes et des révolutions. Elle tentera de mettre en évidence l’existence d’une spécificité française en procédant à des analyses comparatives avec le reste de l’Europe et montrera comment et pourquoi cette spécificité tend à décliner.

Bibliographie

- Danielle Tartakowsky, Le pouvoir est dans la rue, crises politiques et manifestations de rue en France, Paris, Aubier, 1997.

- Danielle Tartakowsky, La manif en éclats, Paris, La Dispute, 2004.


  • mardi 12h-15h, Jacques Portes

Comptabilisable aussi en Histoire extra – européenne

« Les Etats-Unis et le monde au XXe siècle »

Les Américains ont eu dans cette période une influence considérable en Europe, puis dans le reste de la planète. Jusqu’à la Seconde guerre mondiale ils ont participé à la défense du monde occidental, après ils ont tout mis en place en fonction de la Guerre froide et cette fois ont échoué dans les guerres qu’ils ont menées, alors que, finalement, l’implosion du monde soviétique fait des États-Unis? la seule puissance stratégique mondiale.

Le cours mettra l’accent sur les étapes de cette évolution et éclairera certaines de ces contradictions.

Bibliographie :

Pierre Pélandri, La politique extérieure des Etats-Unis depuis 1945, Paris, PUF, 2000.

Yves-Henri Nouailhat, Les Etats-Unis et le monde, Paris, Colin, 2001.

Jacques Portes, Une génération américaine, Paris, Colin, 2004.


  • mercredi 9h-12h, Michel Margairaz & Caroline Douki

Comptabilisable aussi en Histoire européenne

« Les sociétés européennes de la Grande Croissance au XXème siècle (années 1950-début des années1970). »

On analysera les dynamiques économiques et sociales des grands pays européens (en particulier la France, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie) lors des Trente Glorieuses. On s’interrogera sur les facteurs nationaux et internationaux à l’œuvre dans cette croissance exceptionnelle, aussi bien du point de vue des mutations des investissements, des échanges, des technologies et du travail, que des transformations dans les relations sociales ou dans les pratiques de consommation, ou encore de l’émergence des institutions de l’Etat-Providence ou des politiques publiques de régulation économique et sociale. On abordera aussi les grandes organisations sociales et les conflits auxquels elles ont participé, tout particulièrement autour de l’année 1968.

On évoquera, en particulier en direction des étudiants qui souhaiteraient préparer le CAPES ou l’agrégation en 2009, le rôle de la construction européenne dans les mutations à l’œuvre et des éventuelles convergences entre sociétés européennes.

Bibliographie sommaire :

Eric J. HOBSBAWM, L’âge des extrêmes. Histoire du Court XXème siècle, trad. fr., Bruxelles, Éditions Complexe.

Jean-Charles ASSELAIN, Histoire économique du XXème siècle, Paris, Presses de Sciences Po & Dalloz, Tome 2, (1939 aux années 1980).

Harmut KAELBLE, Vers une société européenne ? 1880-1980, trad. fr., Paris, Belin.



  • mercredi 12h-15h, Daniel Lefeuvre

Comptabilisable en Histoire européenne ou extra-européenne

« L’Algérie au temps des Français, 1830-1918»

Pourquoi et comment la France a-t-elle entrepris la conquête de l’Algérie ? Quelles transformations – démographiques, économiques, sociales, politiques  etc. ? – la colonisation françaises a-t-elle introduites en Algérie ? Quelles étaient les attentes françaises de cette domination, notamment aux plans économique et stratégique ?
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconProfesseur des universités, première classe
«Guerre conflit, société, xvie-xviiie siècles» pour les années 2006-2007, 2007-2008, Paris I

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconAnnée scolaire 2007-2008

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 icon2008 Exhibition plan b (artist and curator). Carré Bonnat, Bayonne,...
«moon movies» for la Cabane during the exibithion «Notre histoire» at Palais de Tokyo, Paris

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconUniversité de Poitiers ufr sha – Département d’histoire

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconDepartement histoire emplois du temps de licence annéE 2012-2013

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconProfesseur à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne)
«Ordre et désordre asiatiques». Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre, bdic, octobre-décembre 2007, 88 p

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconUniversite Paris 1 Pantheon-Sorbonne, ufr d’Histoire

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconUn Etablissement en Démarche de Développement Durable depuis 2007-2008:...

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconProfesseur des Universités en histoire contemporaine Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne)
«Mémoire de la Première Guerre mondiale en Europe médiane» (dir.), Guerres mondiales et conflits contemporains, octobre 2007/228,...

Université paris 8 année 2007-2008 département d’Histoire, ufr 4 Licence Histoire 2007-2008 iconUniversite Paris 1 Pantheon-Sorbonne, ufr d’Histoire
«Les Romains et l'art, de la fin de la République à la fondation du Principat»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com