Commemoration de la fin de la guerre d’algerie





télécharger 10.43 Kb.
titreCommemoration de la fin de la guerre d’algerie
date de publication07.10.2017
taille10.43 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > histoire > Documentos
COMMEMORATION DE LA FIN DE LA GUERRE D’ALGERIE

Mercredi 19 MARS 2014 – 19 h

Discours de Jean-Marie FOSSIER

Chers Anciens Combattants,

Mesdames et Messieurs les Porte-Drapeaux

Mesdames, Messieurs les Elus,

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis,
Depuis la loi du 6 décembre 2012, le 19 mars est désormais la date officielle de la journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
En ce jour, nous sommes tous réunis de manière solennelle pour commémorer ensemble le cessez-le-feu des combats en Algérie, une journée de paix que nous célébrons chaque année avec émotion et solennité.
Cela fait donc 52 ans que la sagesse a pris le dessus sur les dérives sanglantes et meurtrières. Mais pour cela, il a fallu endurer 8 longues années d’un terrible conflit qui laissa derrière lui un bilan effroyable.
Aujourd’hui, c’est à l’humain que nous pensons. A ces familles détruites, à ces hommes et ces femmes hantés par des souvenirs indélébiles et bien-sûr à tous les soldats.
Appelés du contingent, militaires, harkis, membres des forces supplétives, ils ont répondu à l’appel de la Nation et ont servi la France à l’un des moments les plus douloureux de son histoire.
Clamons haut et fort notre respect envers ces hommes qui ont tenu, avec un courage incommensurable lorsque tout semblait vaciller, lorsque le pays semblait succomber aux pires divisions et aux troubles les plus graves. Lorsque la République elle-même semblait défaillir.
Durant ces longues années, ils ont été plus d'un million et demi, de toutes les régions de France, appelés à servir par-delà la Méditerranée, sur cette terre, si belle et si proche, qui resterait à jamais gravée dans leur cœur et leur mémoire.
N’oublions pas leur sacrifice, n’oublions pas leur mémoire. Plus que jamais, nous voulons poursuivre l’œuvre de réconciliation, nous voulons construire un avenir de paix, de compréhension, de confiance et d’amitié avec nos voisins du Sud de la méditerranée.
Ils y ont appris la fraternité des armes et combien être français exigeait de sacrifice. Ils ont vu leurs camarades tomber. Ils ont traversé les plus terribles épreuves, celles qui vous marquent à jamais.
Nous tous, ici, voulons leur dire notre respect et notre reconnaissance.
Aujourd’hui nous sommes rassemblés pour dire qu’en ce jour où la France commémore les victimes de la guerre d’Algérie nous nous souvenons de ce que fut leur tragédie. Nous savons qu’elle ne s’arrêta pas le jour du cessez-le-feu, mais qu’elle se poursuivit, avec combien de douleurs et, parfois, d’horreurs.
Ces souvenirs, aussi douloureux soient-ils, se doivent d’être transmis de génération en génération. A cet instant de mon propos, permettez-moi de m’adresser plus directement aux Anciens Combattants de Louvres à qui je souhaite adresser mes plus sincères remerciements pour le travail qu’ils effectuent tout au long de l’année.
Dans une période où des conflits sévissent toujours sur notre planète,

Dans une période où le monde dans lequel on vit montre sans cesse des signes d’instabilité…
…Mieux que quiconque, vous savez que transmettre, témoigner et faire partager son expérience est le meilleur vecteur vers la compréhension. Et de cette compréhension de l’histoire, du passé, peut découler la paix que nous chérissons tous.
L’académicien Charles de Montalembert écrivit au 19ème siècle que « Les longs souvenirs font les grands peuples ».
Alors souvenons-nous, partageons, transmettons…
soyons un grand peuple !

vive la République !
vive la France !
Je vous remercie

similaire:

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconCommemoration de la fin de la guerre d’algerie mardi 19 mars 2013
«Guerre d’Algérie» soit reconnu, n’attendons pas davantage pour manifester avec vigueur notre volonté d’apaisement et de réconciliation...

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconQuizz Tests quizz – tests / histoire
«d’hyper commémoration mémorielle» le rapport du pouvoir algérien à la guerre d’Algérie ?

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconSujet d’oral : enseigner la guerre d’algerie en classe de terminale
...

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie
«Mémorial national de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie» (Paris)

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconLa guerre d’Algérie : un enjeu mémoriel en France comme en Algérie Questionnaire élèves

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie
«événements» : formées de trois départements français, l’Algérie ne pouvait être le théâtre d’une guerre, qui aurait, alors, été...

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconMémoires de la guerre d’Algérie. Historiens
«Les mémoires : lecture historique. Étude : L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie.»

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconFil directeur pour le professeur
«évènements d’Algérie» «d’actions de maintien de l’ordre» de «pacification», de «fellaghas» (ou terroristes). Pourquoi ce refus de...

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconManuel Magnard ts : p. 118 à 144 Problématique
«nouvel ordre mondial». La fin de la guerre froide ne signifie cepandant pas la fin des conflits dans le monde. On assiste au contraire...

Commemoration de la fin de la guerre d’algerie iconAlgéries intimes
«D’Algérie», une bande dessinée qu’il réalise en 2007. Entre les pages retraçant l’histoire du pays, de la colonisation à la guerre...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com