Programme d'histoire de quatrième : Les colonies Durée et place dans la programmation Liens avec d’autres séquences Séquence qui prend place dans la partie III du programme d'histoire, «Le XIX e siècle»





télécharger 34.53 Kb.
titreProgramme d'histoire de quatrième : Les colonies Durée et place dans la programmation Liens avec d’autres séquences Séquence qui prend place dans la partie III du programme d'histoire, «Le XIX e siècle»
date de publication08.10.2017
taille34.53 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > histoire > Programme

Séquence

Programme d'histoire de quatrième : Les colonies

Durée et place dans la programmation
Liens avec d’autres séquences

Séquence qui prend place dans la partie III du programme d'histoire, « Le XIXe siècle »(50 % du temps consacré à l'histoire). Il s'agit du thème 4, dont la durée est d'environ 3-4 heures (il s'agit d'une estimation, l'indication horaire n'étant pas détaillé pour chacun des thèmes de la partie III).
Il s'agit d'une des dernières séquences d'histoire et de l'année scolaire (selon la programmation retenue). Il convient d'en tenir compte dans la progression de l’acquisition des compétences du Socle commun.
- Il est ici essentiel de faire le lien avec le programme d’histoire de cinquième (« Regards sur l’Afrique ») et de rappeler que les Africains vivent pour la plupart dans des royaumes organisés, ce qui facilite/complique l’avancée des Européens selon le contexte. Cela permet de nuancer l’idée que les Africains étaient des « barbares » (c’est-à-dire sans organisation politique).

- De plus, il est important de lier cette séquence à celle portant sur les traites négrières (partie I, thème 3), déjà étudiées dans leur seul cadre africain en cinquième, afin de montrer ce qu’ont été les prémices de la présence européenne en Afrique (avec des logiques différentes cependant). Le travail forcé se comprend alors d’autant mieux lorsque l’on a évoqué les théories raciales de l’époque.

- De même, cette séquence prenant place après celle sur « l’évolution politique de la France, 1815-1914 » (partie III, thème 2), il est plus aisé d’étudier le discours de Jules Ferry, déjà rencontré dans le programme et de mettre en perspective (oralement) la colonisation française dans le cadre de la défaite de 1870 (désir de conserver son rang dans le monde en constituant un empire colonial en Afrique).



Problématiques

Approches



 Comment les conquêtes coloniales assoient-elles la domination européenne à l’échelle locale (en Afrique) ? à l’échelle mondiale ? (carte des empires coloniaux)

 Quelle « société coloniale » est ainsi mise en place dans les colonies ?
1. Sujet d’étude (1h30 environ) : un exemple de conquête coloniale (ici, la crise de Fachoda résultant des avancées concurrentes française et britannique en Afrique de l'Est), montrant l'élaboration territoriale des empires coloniaux lors de la seconde colonisation. Il est demandé dans le programme de centrer l’étude sur ces deux empires coloniaux, d’où le choix de cet événement.

- Contextualisation par l'étude de cartes d’Afrique et du monde montrant les empires coloniaux + un texte « classique » sur la colonisation : discours de Jules Ferry justifiant la colonisation. Texte permettant de mettre en lumière les grands domaines d’action des Européens, et de faire la transition avec le tableau qui sera renseigné en deuxième partie.
2. L'irruption de la modernité européenne (scolarisation, santé, technique) au prix d'une domination des Européens sur les Africains (= travail forcé et administration coloniale inégalitaire) (1h30 à 2h)
Il s'agit de renseigner un tableau en étudiant principalement deux documents évoquant les apports des Européens en Afrique mais aussi les limites de ces apports : une administration coloniale qui œuvre dans le cadre d’une « mission civilisatrice » (alphabétisation, progrès sanitaires, à chaque fois mis en question) qui élabore une société hiérarchisée et clivée entre Européens et indigènes (division "simpliste" devant être nuancée par le professeur).


Objectifs et

pistes de travail


Compétences du socle commun


Il s’agit de montrer les différents aspects de la colonisation européenne en Afrique noire, en évitant de parler de colonisation « positive » ou « négative » et sans tomber dans le travers de la « repentance coloniale » (D. Lefeuvre). Si la « culture coloniale » n’est pas à proprement parler au cœur du thème, il est indispensable de l’évoquer pour expliquer les théories raciales de l’époque, justifiant la mise en place d’une société coloniale hiérarchisée et inégalitaire. A ce titre, le dessin utilisé dans la deuxième partie de la séquence doit être mis en perspective (oralement) puisqu’il s’agit d’un extrait de manuel scolaire des années 1930.

Il peut être intéressant de mener un travail sur Tintin au Congo qui permet d’aborder l’irruption de la modernité apportée par les Européens : dans la BD, Tintin est le prototype du colonisateur européen qui « éclaire » les Africains dans des domaines aussi variés que l’éducation, la santé, la justice, la technique... La limite principale est cependant la date, l’ouvrage étant paru en 1931. On peut néanmoins utiliser certaines vignettes (voir cet article). C’est en outre un excellent document pour parler de la culture coloniale européenne (ici belge) de l’époque. Voir à ce sujet la récente polémique suscitée par l’ouvrage au Royaume-Uni.
Il est évident que les compétences pouvant être évaluées lors d’une telle séquence dépend de la progression élaborée par chacun et peuvent varier. Il est cependant possible d’évaluer par exemple plusieurs compétences du pilier 5 (La culture humaniste)

- Avoir des repères historiques : Connaître et expliquer les principales caractéristiques politiques, sociales, culturelles et religieuses des sociétés ou des civilisations étudiées

- Lire et utiliser différents langages : Lire, compléter et construire des cartes simples pour localiser et circonscrire les faits étudiés ; lire et interpréter un document iconographique (images fixes ou animées. Identifier la nature et les types de documents ; les replacer dans leur contexte ; apprendre à prélever et à croiser les informations, à confronter les documents ; lire et comprendre un document (carte, texte, image) : en prélevant des informations pour répondre à des questions ; en résumant les idées principales dans un texte court ; en mettant en relation le document avec les connaissances.

- Identifier la diversité des civilisations, des sociétés, des religions : Comprendre et savoir présenter les éléments constitutifs d’une civilisation : politique, économique, social, religieux, et montrer l’importance des échanges culturels ; comprendre comment se pose la question des rapports entre les sociétés et leurs territoires.

Notions-clé

Vocabulaire

Métropole/colonie, empire colonial/AOF-AEF/impérialisme, colonisation/expansion coloniale, « mission civilisatrice ».

Indigène/colonisateur, société coloniale, travail forcé, alphabétisation, campagnes sanitaires, administration coloniale.

Documents proposés à l'exploitation pédagogique


  • La crise de Fachoda et les conquêtes coloniales

- Le site.tv : une vidéo sur la crise de Fachoda est disponible pour les collègues dont l’établissement est abonné (possibilité d’accéder à un extrait gratuit). Cette vidéo permet de situer l ‘événement dans le contexte des conquêtes coloniales et retrace les différentes étapes de cette expansion, pour la France comme pour le Royaume-Uni. Elle est très claire et simple d’accès pour des élèves de quatrième et replace la crise dans le contexte politique européen de l'époque. Seules les quatre premiers minutes peuvent être exploitées dans cette séquence, la fin évoquant des détails superflus pour nous. Il est cependant intéressant de montrer comment les oppositions que les Britanniques ont pu rencontrer au Soudan et l’image que les Européens se faisaient des conquêtes coloniales. Plutôt que de faire compléter un simple questionnaire, la trace écrite peut simplement consister en une carte à compléter (= les empires coloniaux en Afrique, situer Fachoda).

- sinon, texte ou bande dessinée de l’époque relatant le conflit franco-britannique (voir manuel de quatrième ou ici)

- cartes des empires coloniaux en Afrique et dans le monde (disponible dans tous les manuels de quatrième ou ici).

  • Discours de Jules Ferry à la Chambre des députés (1885) (disponible dans tous les manuels de quatrième ou ici)

  • Les apports des Européens dans les colonies et la mise en place d’une société coloniale : dessin tiré de l'ouvrage scolaire Histoire de France en images par A. Aymard, Paris Hachette, 1933 (disponible p. 74 dans le n°302 de l'Histoire, voir en bibliographie) ; photographie tirée du même numéro (p. 78) illustrant des ponctions lombaires réalisées au Cameroun. En plus de ces deux documents analysés de façon plus approfondie, des photographies et textes illustrant d'autres aspects de la colonisation seront projetées aux élèves lors de la correction, afin de compléter ces documents de départ.

Indications bibliographiques et sitographiques



Ouvrages/revues scientifiques et pédagogiques :

  • Les ouvrages de Catherine Coquery-Vidrovitch portant sur l'histoire de la colonisation africaine, notamment L´Afrique occidentale au temps des Français. Colonisateurs et colonisés, c. 1860-1960, Paris, La Découverte, 1992.

  • Histoire générale de l'Afrique. VII - L'Afrique sous domination coloniale, 1880-1935, collectif, dir. du volume, A. A. Boahen (Ghana), Unesco, 1989.

  • LIAUZU C. (dir.), Dictionnaire de la colonisation française, Paris, coll. « À présent », Larousse, 2007.

De très nombreuses entrées (plus de 700) variées et originales et un cahier central en couleur avec de nombreuses cartes.

  • DULUCQ S., KLEIN J.- F. et STORA B., Les mots de la colonisation, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2008.

Ouvrage plus maniable (126 pages contre 654 pages pour le précédent) mais forcément plus sélectif.

  • BLANCHARD P., LEMAIRE S. et BANCEL N. (dir), Culture coloniale en France. De la Révolution française à nos jours, CNRS Editions, Autrement, Paris, 2008.

Ouvrage fondamental sur le fait colonial bien qu’il traite de la culture coloniale, qui n’est pas à traiter en tant que telle dans la séquence. Un compte-rendu est consultable sur le site des Clionautes.

  • FERRO M. (dir.), Le livre noir du colonialisme, XVIe-XXIe siècle : de l'extermination à la repentance, Paris, coll. « Pluriel », R. Laffont, 2003.

  • MICHEL M., La colonisation européenne, Paris, La Documentation Photographique, n° 7042, 1997.

Bien qu’un peu ancien, ce dossier est encore d’actualité et les documents proposés sont utilisables en classe.

- Dossier « La colonisation en procès », L'Histoire, n° 302, octobre 2005.


- « Le temps des colonies », Les Collections de l’’Histoire, Hors-Série n° 11, avril 2001.

Témoignages sur la colonisation (pour le professeur) :

- Pierre Loti, Le Roman d’un spahi, Paris, Gallimard, 1881. Adaptation cinématographique de 1936 par Michel Bernheim

  • Albert LONDRES, Terre d’ébène, Paris, Albin Michel, 1929 (réédition Paris, Le Serpent à Plumes, 1998).

 Bien que postérieur à la période étudiée, le regard porté par A. Londres présente l’intérêt de nous montrer la colonisation en Afrique vue par un Européen. Voir en particulier la série d’articles consacrée au « Congo-océan ».

  • André GIDE, Voyage au Congo et Le Retour du Tchad, NRF , 1927-1928 ; réédition Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1995.

 «Moins le Blanc est intelligent, plus le Noir lui paraît bête.» (A. Gide). Même remarque que le précédent pour la chronologie. Un réquisitoire (mais pas seulement !) contre les compagnies commerciales et l’administration coloniale en Afrique noire.

Sur Internet :

La revue en ligne Etudes coloniales qui propose des articles, classés par aire géographique et par thème et de nombreux liens.


Séquence préparée par Philippe Spina (collège Stendhal, Besançon) et Carole Mailley (collège de la Source, Mouthe)

similaire:

Programme d\Cours d’Histoire de Première IL trouve sa place dans le thème 2 du...
«culture de guerre». IL s’agit de confronter les visions française et allemande

Programme d\2. Place et rôle de l’histoire des sciences dans les programmes d’enseignement
«colorées». Cette séquence pourrait être initiée en classe de quatrième, être reprise en classe de première littéraire et trouver...

Programme d\Architecture et Histoire : du Classique au Contemporain
«place Louis xv», puis «place de la Révolution» après le 10 août 1792, «place de la Concorde» sous le Directoire, le Consulat et...

Programme d\Quelle est la place et le poids des Européens dans l’histoire du...
...

Programme d\Réunions sur l’histoire des arts
«Arts, Culture, Territoire» dans le cadre de la semaine des Curie d’Arts» au lycée Pierre et Marie Curie de Menton, qui regroupait...

Programme d\Programme Au sein de l’histoire des rapports homme-nature, et plus...
«sauvage» se substitue aussi une image de dangerosité anecdotiquement liée au danger de noyade mais plus sûrement au risque d’inondation,...

Programme d\Le programme (B. O. spécial n°8 du 13 octobre 2011) La question s’insère...
«Proche et Moyen-Orient contemporain» (rédigé par Nadine Picaudou et Aude Signoles), in Encyclopédie Universalis

Programme d\412 / 1 La place des professionnels de terrain dans l'histoire de...
«d’une jeunesse savante et philosophique, non les sciences mais l’art de les enseigner». Ont été, entre autres, mobilisés dans cette...

Programme d\Cours de l’histoire Au placard les présentations PowerPoint, place au «Storytelling»
«Storytelling». Derrière ce mot made in usa, se cache un concept qui se résume en : une bonne histoire vaut mieux qu’un long discours...

Programme d\Programme du séminaire du premier semestre
«Histoire des sociétés occidentales contemporaines» (hsoc) placé sous la direction de M. Pascal Ory. Les validations sont faites...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com