Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation





télécharger 47.27 Kb.
titreSynthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation
date de publication21.10.2016
taille47.27 Kb.
typeThèse
h.20-bal.com > loi > Thèse
Périple de trois ans à la voile en Grèce : première année.

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation

Généralités

A propos de la navigation en Grèce


Midnight-express - Les meilleurs saisons, en Grèce, sont Mai-Juin et a partir du 10-15 septembre. Les Grecs sont des gens charmants, essaie d'apprendre un peu leur langue pour les besoins de base, être respectueux de leur religion, et surtout pas de flagornerie. Les grecs sont très proches de nous.

Perle noire - pour les ports en Grèce les prestations ne sont souvent pas a la hauteur mais ou c'est gratuit ou vraiment pas cher et cela me convient tout a fait mais surtout les gens sont vraiment super, si on ne fréquente pas trop les lieux usine a touristes.

Peio - En règle générale, les options sont extrêmement nombreuses dans cette zone de la Méditerranée et tout se décide sur place en fonction de la météo...

Le meltem en mer Egée


Midnight-express - De fin juin à fin aout c'est le temps du Meltem.

Ce vent ne doit pas être un épouvantail et les étés ne sont pas équivalents. D'autre part, lorsqu'on dispose de son temps on peut établir des routes, plus abattues certes, mais très réalisables. Il est difficile pendant les prodromes du Meltem de faire des pronostics sur l'état du Meltem en juillet-août. Par exemple l'été 2010 était très agréable, un vent négociable et assez régulier avec des anomalies (secteur SW, pendant 2 jours en Egée finO7). En 2012, le Meltem était déchainé et fou, sans répit pendant 4 -5 semaines, au moins dans les Cyclades est de Ios a Amorgos et même vers le dodeca, grosse tempête à Patmos début aout. Il est quasi impossible de faire des pronostics fin juin: c'est le coup de bol.

berdem94 - D'après la dernière édition de ma bible, le Heikell, le meltem débute en juin, début juillet, et meurt fin septembre début octobre, cela c'est la théorie. Grandes variations dans l'apparition du point vue date: souvenir: croisière 2ème quinzaine de juillet, Athènes - Rhodes , calme plat , au désespoir de l'équipage.

Comme du point de vue intensité : il y a des années fortes et d'autres plus calmes. Parfois il souffle presque en continu, parfois des calmes sont fréquents, donc difficile de prévoir, même si les vents de secteur nord sont de très loin les plus fréquents, cela simplifie les mouillages.

Meltem, il ne faut pas non plus s'en faire un monde, si l'on choisit les calmes, on passe même vers le nord, se mettre sous le vent des îles peut être une bonne idée, en évitant les renforcements dus au relief (Amorgos !!!) et les étapes sont souvent courtes.

Avantage : limite le nombre de voiliers ...

Michel (Eauxturquoise et Plaisance-pratique) - … le Meltem est un faux problème, c’est même un ami... En fait c’est un vent très fiable, soufflant toujours dans la même direction et prévisible.

Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - De toute façon le meltem soufflant du nord il faut envisager de l'affronter un jour ou l'autre pour remonter vers le Nord de la mer Egée. Mais même en été, sauf années horibilis il ne souffle pas tous les jours: sur 3 années sur zone on a eu une seule année horibilis, les deux autres années c'était praticable en étant vigilant sur la météo.

Thierry (grietick – Le petit monde de Troll) - Le problème du meltem, c'es d'être bloqués quelques jours. C'est inévitable et prévisible. Cela ne nous a jamais empêché de naviguer l'été.

Pierre et Martine (Pierre Lavergne – Logos) - Le meltem ne doit pas être une terreur, le Mistral est pire. Néanmoins, dans les Cyclades il peut vous bloquer une longue période. Ailleurs, il est possible de négocier avec lui.

le celte - Nous on ne connaissait la mer Egée qu'en juillet et août… D'abord nous avons toujours été surpris d'avoir une mer navigable malgré un vent souvent supérieur à 6. Ensuite, les navigations sont courtes, rarement plus de 10 h. Du mauvais temps est donc supportable. Enfin, la règle que nous nous sommes fixée est d'aller là où Éole veut bien nous laisser aller. Nous avons ainsi cessé de monter au nord après Samos et nous avons mis de l'ouest dans nos projets.

Nos conseils :

- Être le plus au nord possible pour le 15 juillet

- Ne pas te fixer de trajet, mais seulement des bassins de navigation

- Bien regarder les connexions par ferry entre les îles où tu es susceptible de naviguer. Ainsi, tu pourras donner un aéroport d'arrivée à tes amis, et si tu n'y es pas pour cause de météo ils pourront te rejoindre dans la journée même.

- Te renseigner sur les coins pourris par le meltem (pour nous c'était entre Samos et ikaria, le sud d'amorgos ... Mais on y est allé quand même et on n'aurait pas du)

- privilégier des navigations en zigzag est/ouest. Ainsi, tu navigueras avec du vent de travers le plus souvent

- ne négliger aucune île, surtout si le guide Imray te dis que ce n'est pas terrible, il n'est pas à jour, et les îles ont beaucoup évolué.

Victorchoc - Nous sommes montés en juillet 2012 depuis Marmaris de Léros d'île en ile jusqu'à Lesbos. Beaucoup de vent, du Meltem et encore pas toujours, mais du nord/nord est. Assez fort, avec peu de fenêtres. En fait le vent est gênant mais additionné à des vagues courtes cela devient vite c... Pr contre, dès qu'on s'est éloigné de la Turquie, la T° a baissé vers 32-34 impeccable, les +38, je ne supporte plus bien. Le bon côté : les iles peu fréquentées, les mouillages, les ports, la bonne vie.

Ensuite, en aout nous avons traversé vers l'est en passant par Evstratios, très agréable petite ile, puis les sporades de l'est très belles aussi, mais plus touristiques et le sud du golfe de Volos, charmant. Puis l'invasion des méduses vu l'eau très chaude, vers Chalkis (Eubée), avec un stop super à Limni. L'arrivée à Chalkis fut tumultueuse du fait du courant et des tourbillons.

Récupérer et déposer des équipiers


Michel (Eauxturquoise et Plaisance-pratique) - Dans tout le cas l’ennemi, Meltem ou pas, sera le calendrier. On trouve ici des abris partout et souvent un vent rugueux… il faut pouvoir attendre. Ce qui veut dire qu’il ne faut pas que ce soit toi qui déplace le bateau pour aller les récupérer à l’aéroport, mais, eux qui arrivant à l’aéroport te rejoigne, soit par la route, mais bien plus facile et plus marrant, par ferry. Tu n’auras aucune difficulté pour régler ce problème, sur la face Est de la Grèce (Égée et Est du Péloponnèse). Ce sera beaucoup plus compliqué de l’autre côté (Ioniennes et face Ouest du Péloponnèse).

Peio - Pour ce qui concerne les équipiers qui doivent rejoindre le bord après le départ initial, je conseillerais chaleureusement ma méthode, rôdée depuis fort longtemps et qui évite bien des catastrophiques "lapins" (le seul genre de lapin qui porte vraiment malheur en bateau ) : leur demander de prendre leur billet d'avion suffisamment longtemps à l'avance pour ATHENES (et seulement pour Athènes). C'est le seul voyage sur lequel il y a des réductions intéressantes en Grèce si l'on réserve plusieurs mois d'avance. Une semaine avant leur arrivée prévue, il est toujours temps de leur dire précisément où on les récupèrera. A ce moment ils prendront un billet pour cette destination, soit par avion (Olympic/Aegean), soit par ferry. Pareil pour leur retour (seul le billet Athènes/France est réservé longtemps à l'avance).

Midnight-express - C'est vrai que les ferries sont de plus en plus performants: vers le 14/7 seulement 2 rotations ont été annulées à Ios, et pendant le CDV de fin juillet, Amorgos a été desservi; je n'ai pas connaissance de l'état des passagers.

Hivernages au sec


Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe)

  • Preveza et Missolonghi(iles ioniennes)

  • Leros et Kos (Dodécanèse)

  • Marmaris en Turquie (Yacht marine)

  • Il y a de nombreuses structures d'accueil sur Zone et il est facile de trouver une place.

Pierre et Martine (Pierre Lavergne – Logos) - Les lieux d’hivernage recommandables que nous avons regroupés… Ils peuvent conditionner vos périples. Mais il en existe d’autres : http://pierre.lavergne1.free.fr/special_voileux/hivernage.html

Stratégie globale


Michel (Eauxturquoise et Plaisance-pratique) - Tu cherches la meilleure stratégie pour les trois prochaines années… Ttu as me semble-t-il intérêt à ne pas trainer en mer Ionienne, qui a du charme certes, mais moins que l’Égée et surtout horriblement mal fréquentée en juillet (c’est envahi par des italiens pétaradants). Tu seras dans le bon sens pour venir, avec des vents favorables, s tu peux être à cette époque dans le Golfe de Corinthe, ou tu pourras déjà recevoir ou ré expédier tes équipiers par Athènes. Puis tu passes le canal (c’est hyper chouetos, même si ça coute), et la première saison, si tu veux goûter un peu du Meltem, tu restes en périphérie des grands golfes, bien abrités du Meltem : Golfe d’Argolide, et golfe Saronique, avec la possibilité en fonction de la météo de faire des incursions dans les Cyclades en fonction de la météo. Là et partout, tes équipiers pourront joindre Athènes, plusieurs fois par jour, sans difficulté.

Pour la stratégie des années à venir, il faudra trouver un port pour laisser le bateau, soit sur la côte Grecque, soit sur la côte turque. Ce n’est pas un problème, il y a de très nombreux français qui pratiquent ça aujourd’hui.

… Je vais développer sous peu sur le sujet sur PTP, on parlera des stratégies de navigation en Egée tu pourras poser des questions, voire proposer des solutions… On parlera aussi météo, qui aujourd'hui et c'est une grande révolution, ne pose plus de problème du moins en été -mai/octobre)

Peio - Voici un exemple de croisière en mer Egée. Ca se déroule en 2009 et ça visite la Grèce et la Turquie, mais ça aurait tout aussi bien pu être départ Sud Eubée, puis Sporades et Chalcidique et retour Sud Eubée en visitant les Cyclades du Nord (de Nord-Est en Sud-Ouest).

Là, c'était :

1- Départ Marmaris le 9 juin

2- Point le plus nord (Thasos) toute fin Août

3- point le plus Sud-Est (Kekova, Turquie) début Octobre

4- Retour Marmaris vers le 20 Octobre.

Dans ce timing, c'est tout à fait peinard, il y a toujours (ou presque) du vent, mais pas trop, et les températures sont tout à fait supportables tout au long du voyage.

Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - Pour s'accommoder au mieux des vents locaux je ferai le parcours suivant:

Iles ioniennes (belles et paisibles)/tour du Péloponèse par le sud (canal de Corinthe au retour)/iles Saroniques/canal entre grèce continentale et l'ile d'Eubée/iles Sporades/traversée de la mer Egée en passant par Limnos et Lesbos(en profiter éventuellement pour aller à Istanbul)/redescendre la côte Turque en zigzagant aves les iles du Dodécanèse/Chypre /Crète.

Un tel parcours permets de négocier avec le Meltem qui souffle trés fort(surtout en juillet et août) sur le centre de la mer Egée, mais cela reste navigable le long des côtes Grecques et Turques. Pour visiter les Cyclades il est donc préférable de profiter du printemps et de l'automne et consulter le très bon site météo local "poséidon".

Thierry (grietick – Le petit monde de Troll) - Question super difficile.  Y répondre voudrait dire que nos choix des 4 dernières saisons furent stratégiques ! Que nenni ! Avec internet à bord et du temps devant soi on peut tout faire, à sa guise! … En 2011, on a fait le tour de mer Egée " à l'envers" ! On nous a dit de ne pas le faire et on a eu de superbes conditions !

S j'étais toi, je ne me prendrais pas la tête ! De toute façon, quoi que tu prévoies, la suite ne sera guère conforme! Les abris sont innombrables, en Grèce! Et les eaux exceptionnelles.

Tu peux consulter notre carte interactive et afficher les parcours 2009, puis 2010, 2011, et 2012. Tu aura ainsi une "vue" de nos pérégrinations saisonnières sur lesquels tu peux afficher nos ports et/ou nos mouillages, tous commentés! 

 Captures d'écran, pour exemples:

 cid:88966896164642a39327c043094f31f8@troll

cid:5d8d6674fb7545748ae8dfa40bf986c4@troll

cid:d5e901e0fe0e480097166b4ae71347dd@troll

cid:dce4028543bc4b098102d72cf806ad73@troll

Pierre et Martine (Pierre Lavergne – Logos)

1ère année : les ioniennes. Après une longue traversée, ce sera bien. Il faut juste choisir les criques qui ne sont pas sur le circuit des escadres de location. Hivernage Preveza (ou traversée sur Crotone comme nous l’avons fait) bien moins cher. Aeroports : Preveza. Corfou…

2 ème année soit la Croatie, soit les Cyclades. La Bora croate, comme le Meltem thermique ne se lève qu’à 14h pour se coucher au plus tard à 2heures du matin (valable Grèce Croatie Turquie). Dans les Cyclades, elle peut perdurer. Nous ne considérons pas les Cyclades comme un lieu de baignade pour aoutiens. Peu de criques. La Turquie est paradisiaque.

3 ème année La Turquie et ses criques incroyablement belles (mais les marinas deviennent chères) sans parler d’Istanbul magique et de l’intérieur des terres et les si belles traces culture romaine et judéo-chrétienne. .

La Crète et chypre ne sont pas des lieux de baignades. À fréquenter, comme les Cyclades à fréquenter jusque fin juin.

Zônes et parcours

Des côtes françaises vers les Iles ioniennes


leloup (mp du fil sur H&O) - Je suis parti début mai de Port St Louis. J’ai fais Port St Louis – Bonifacio, escale une nuit. Bonifacio-Ponza. Ponza-Ischia. Ischia-Amalfi. Amalfi-Tropea Roncella Ionica : ce port est gratuit, mais penser à s’annoncer par la vhf à la costiere, ils sont regardants la dessus ; sinon c’est gratos,  un jeune essaie de monnayer ses services... Bien calculer pour Messine pour toucher le bon courant ( ça donne 5 kts de mieux). de la j ai tire sur Zakynthos, bonne place a quai 37 45 31n 20 42 48e.

Iles ioniennes


Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - Les iles ioniennes ne sont pas soumises au Meltem, les étapes sont courtes et le plan d'eau bien protégé de la mer: c'est le secteur le plus tranquille de la med orientale (cela ressemble beaucoup à la nav en Croatie).

Golfe de Corinthe (pour éviter de contourner le Péloponnèse)


Perle noire - Je suis parti de Martigues pour rejoindre Kavala nord est de la Grèce, 21jours de nav pour 1500m au mois de juillet nous avons pris le canal de Corinthe, 198E pour un 42pieds !!! le canal d'Eubée car le meltem était un peu violent. Cette année et même dans le canal nous avons souvent eu 5 a6 bd, un peu chaud pour accoster dans les ports le soir !!

Midnight-express - dans le golfe de Corinthe, ne pas rater Trizonia, un peu dévaluée, certes, mais avec de très beaux restes. Et puis il y a Itéa.......le port n'est pas terrible (No water, no currents, no taxes... lit-on à l'entrée) mais à 14 KM, il y a Delphes... Et ça ...! ! ! ! ! !

leloup (mp du fil sur H&O) - Patras la marina payante mais pas chère, quasi aucun commerce a proximité ; c’est un poil la zone a cause du port de commerce et ferry qui attire les clandestins.

Patras-Corinthe, tout sous spi ça a billé comme jamais ;  tout petit port, se faire une place et aller a terre, ça commence a être bien : ville neuve, tarifs sympas.

Se préparer à être tôt au canal. Par vhf, on demande et ils vous appellent, les formalités à la sortie ; j’avais payé quasi 100euros pour mes 8,20 mètres ;  bon racket.

Midnight-express - pour infos j'ai payé 98 euro pour le Canal de Corinthe, en + ils prennent les cartes bancaires. M-Ex est un symphonie : donc -de 10m

Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - La solution de facilité est de passer par le canal de Corinthe, mais c'est un peu dommage de se priver d'un tour du péloponèse car le faire dans l'autre sens, au retour est certainement plus problématique.

Péloponnèse ouest et sud (si on veut éviter le canal de Corinthe)

Pour


Peio - Le tour du Péloponnèse ? Pourquoi pas ? Ca en vaut la peine et c'est dans le bon sens (W ==> E) Le seul truc à éviter, c'est de se retrouver en Août au cap Malea. Doubler ce cap et remonter ensuite vers Hydra risque de s'avérer assez pénible.

Midnight-express- Après le temps passé dans l'archipel ionien, de descendre la cote W du Pélops, n'est pas con. Sans compter que tu peux bien visiter Zanthe (cet été j'ai découvert, enfin, la baie du naufrage : un peu houleuse mais irréelle). La cote, ensuite, c’est selon. Katakolon n'a pas de charme, mais Olympie est à 30 bornes, et bien organisée c'est une superbe ballade. Ensuite, la descente sur Pylos n'a rien de rare, sinon de se payer une belle journée de voiles, en vue des Strofades, dans des brises estivales. Pylos, c’est Pylos. Une "Marina" pas finie, abritée sauf de l'Est ! ! Et ce n’est pas une blague, il faut y être pour le croire. 5 milles plus bas, Méthoni, bon mouillage et village de bout du monde, mais encore préservé du tourisme chiant. Encore plus loin le mouillage de Finikounda, pas facile à prendre mais le spot idéal pour quelques jours de farniente. Il y a 20 ans c'était le bout du monde des fêtards, maintenant c'est un peu plus "rangé"! ! Koroni, vaut l'escale et Kalamata vaut plus que sa renommée dans les guides.

Ensuite on descend le Magne: Les mouillages sont peu sûr et il est indispensable de laisser quelqu'un a bord quand on part en ballade. Le "port" le plus bas -Géroliménas"- permets de laisser le bateau et randonner dans le sud du Magne; Séquence austérité. Toute cette région, c’est le golfe de Méssénie, bonnes brises de jour et peu affectée par le Meltem. Houle un peu confuse, et pas hésité à faire du moteur. Si, à midi, pas de vent, il n'y en aura pas.

Après, ça se corse.

Contre


leloup (mp du fil sur H&O) - le tour ne se justifie pas dans la mesure ou le cap malea est un despires coins de la grece.......

Crête (option à partir de Péloponnèse sud)

Pour


Midnight-express - En 2010, j’ai fait un 2° tour de Crète, le 1° en 86. Le vent est + faible mais la cote N est affectée d'une houle assez désagréable. Maintenant La Channé et Réthymno sont bien équipés, Héraklion : c'est le bordel, on se cale, à couple dans le port vénitien ,eau et courant ,et on ne voit personne même en se manifestant. Une marina, chère à Aghios Nikolaos mais golfe et mouillages idylliques, puis Sitia, port de pèche avec commodités et tranquillité. Le passage du cap Sidèro peut être un peu hard mais ensuite Vaî et Zakros sont de bons abris. Réserve pour Vai, très polluée par le tourisme de masse, hélas, hélas.

La côte sud est très belle, diversement ventée (bcp d'effets venturi) bon accueil à Iérapétra et Aghios Gallini. En 2010, je n'ai rencontré que 3 voiliers en mer, en 4 semaines: c'est dire la tranquillité des mouillages. Les crétois sont charmants et moins mercantis que les cycladiques, encore que l'année dernière, le 15/07 Ios et plus tard Amorgos étaient loin d'être complet. Itou en général.

Contre


Peio - Je déconseille la Crête du 15 Juin au début Octobre. En cas de Meltem précoce, tardif et/ou violent, elle risque de s'avérer un piège dont il est difficile de s'extraire.

Metis - La Crête, en Aout, j'éviterais..., notamment l'ouest qui est très très venté.

Pierre et Martine (Pierre Lavergne – Logos) - La Crète n’est pas un lieu de baignades. à fréquenter jusque fin juin.

Péloponnèse est (pour remonter vers le nord)


Midnight-express - Le cap Tenaron (le vieux Matapan) le plus sud du Pélops : c'est une frontière. En aout on est encore (et en plein) dans le régime de Meltem. Ici il a une dominante NE, mais dans le golfe de Laconie il n'a pas une violence telle qu'il ne permette pas de rejoindre un abri (nombreux) D'autre part un Meltem établi dans l'Egée ne signifie pas pour autant l'enfer en Laconie. Toujours rester sur ses gardes et mater aux jumelles le vent à l'avant ou l'arrière du voilier: si de la blancheur se manifeste : prendre un ris, et vite.

Elaphonissos est un mouillage agréable et très sur '(40 noeuds, vers le 20/8/12).Prendre la baie W et se caler au + près de la plage.

Après : C'est Le Cap Malea et là, selon Homère, quand on voit Malée on oublie sa patrie! ! ! Pourtant je l'ai passé dans toutes les conditions possibles, calme, w, ne et même sous la pluie battante. Le plus classique, une jolie brise pousse vers le cap, petit salut aux moines, et.................vlan, le vent passe sauvagement NE. Tout le monde sur le pont.

Pas d’affolement, si le régime n'est pas franchement établi au Meltem, c'est une histoire de 5-8 milles, après, on peut reprendre le cap vers la cote E, sinon, on le savait, et il valait mieux se rendre aux tavernes d'Elaphonissos !!!!

Pour ma part je préfère de bcp la cote Est. Succession de bons mouillages et de sites uniques. Monemvasia, Kiparissi et tous les mouillages jusqu'a Nauplie.

Ensuite, vers la fin aout, tu pourras bader dans les iles charmantes; Spetsae, Hydra (un peu hard, juillet-15 aout), la péninsule de l'Argolide et le golfe Saronique. En fin d'été c'est le pied, le vent devient inévitable, l'eau est chaude, les touristes plus épars, mais il y a les orages, qui se forment sur les montagnes du Pélops et qui peuvent provoquer des surventes brutales mais pas imprévues.

Midnight-express - Le golfe Saronique est superbe mais très fréquenté par les Locs du Pirée et autres.

Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - Les iles saroniques sont praticables en été, mais c'est plus musclé que les ioniennes.

Midnight-express - En septembre tu peux faire les Cyclades de l'W: Milos, Sifnos, Sérifos.

Metis - Mi septembre le Meltem est censé se calmer et il devient effectivement possible de remonter l'est du Péloponnèse, en prenant son temps, jusqu'à Evia (Eubée).

Remontée vers le nord de la mer Egée


Peio - Une fois en mer Egée, le programme pour l'année suivante pourrait être de remonter en Mai et Juin (Sporades, Chalcidique --à ne pas louper-- Thasos) pour se retrouver en juillet à Samothrace --à ne pas louper non plus). Ensuite, en Juillet et Août, redescendre par Limnos, Lesbos, Chios. Une fois à Chios, on a le choix de continuer à descendre pour aller hiverner à Samos, Lesbos ou Kos (par exemple), soit de traverser l'Egée d'Est en Ouest par les Cyclades (avec vent travers ou portant) pour retourner hiverner en Eubée ou par là.

Metis - Pour Juillet-Aout, cela peut être pour une année le nord de la mer Egée (avec les Sporades, Volos, voire Istanbul, etc..), et l'année suivante le sud-est (avec la Turquie de Bodrum à Antalya)...; le printemps et l'automne étant réservé aux trajets de l'un à l'autre (autrement dit les Cyclades essentiellement)... Dans tous les cas il y aura des possibilités d'hivernage.

Perle noire - le nord de la Grèce est vraiment super pour la navigation, le meltem est moins fort et les iles déserte, Thasos, Samotraki sont des paradis pour les voiliers. - je suis toujours à Kavala sur mon voilier, à votre dispo si vous le désirez. - le 10 décembre je naviguai encore, un peu froid mais toujours du soleil.

Perle noire - en mp : La route que nous avions choisie, Eubée-Skopelos-Kavala, s'est faite sans problème, malgré que ce sois une année avec beaucoup de meltem et la plus belle nav fut Skopelos-Kavala 18N 90° tribord, toute la nuit avec une lune de rêve. Le meltem est acceptable de ce coté. Nous sommes arrivés le 3 aout a Kavala et par la suite nous nous sommes contentés de l'ile de Thasos et de mouillages.

leloup (mp du fil sur H&O) - j ai été me poser au Pirée a Zea marina qui est super bien située, des super affaires chez les chips ou on trouve tout, même l introuvable ou on mange dans le bistros autour pour rien. Ça fait une bonne escale, j avais paye 15 euros par jour et j’avais pas pris l’eau ni les jus.

Un matin j ai tire sud passe le cap Sournion . J’avais un bon spot météo, indispensable pour ce cap ; et ai été me poser a Porto Rafti : là aucune chance de se poser a quai, mais s’accrocher a un corps mort a gauche après la jetée devant les restaus de la  scala Oropu 38 19 20n 23 47 70; se poser a couple du bateau de pêche à l’entrée ou essayer de se faire une place, plus complexe car le port est géré par diverses organisations .

Nous avons été voir Evoikos qui avait été recommande part Thierry de troll ......nous y sommes actuellement, rien a redire ils sont bien  ils nous ont garde la voiture les mois ou nous avons navigue, disponibles pas de tracas.

Oropu-Chalkis ;  à Chalkis entrer a gauche et aller se poser au club nautique, nous n’avons rien payé sauf l’apero, que des gens qui naviguent, régatent. Tres sympa. De là aller faire les formalités pour passer le pont, en général la nuit. Pour passer le pont suivre les instructions a la radio un poil folklo mais c est des officiels... Une fois passés, se poser à qui a droite devant les bars ; une reconnaissance préalable à pied est nécessaire pour repérer la ou il y a de l eau... sinon se poser ou est la pilotine.

De là nous sommes allés a 38 38 55n 23 10 37e  un mini port super protégé d’un centre de vacance vide et a l’abandon ;  le gardien est sympa quand il passe  on lui avait paye l’appero, il parle que grec on est restés quelques soirs en juin et on l’avait invite a barbecue poissons.

De là on est passés pas 38 53 16n 22 48 37 Kalamaris ou approchant, essayer de se caser dans le port  pas évident, sinon pas beau temps la digue extérieure. Si galère ou autre, le joker est 38 52 285n 22 49 545e  ya la place dans le trou après le quai des cargos.

De là on a tiré sur Skiatos 39 09 79n 23 29 50e  bonne escale, se prendre le quai vers le fond avant les loueurs ; on avait même une pendille. Grosse impression avec les avions qui passent a raz les mats, faire gaffe car les flics sont là, et ont la prune facile...
De la vers mon spot préféré : Skopelos Neo Klima 39 08 37n 23 38 65;  le port est neuf, équipé eau électricité,  tout gratos. Le coin est sublime : super plage à coté du port, à 5 minutes de zodiac tous les commerces au village.

De là on a tiré nord Porto Koufo  encore très bien, se poser au dernier quai soit au bout soit à couple  ya même l’eau quand on s est fait expliquer par le patron du bar du bout du quai.

De là Sarti 40 06 13n 23 59 13e  port de pêcheurs, tout sur le quai, gratuit..... La ville à cote est sympa et bien achalandée.

De là Diaporos 40 13 25n 23 46 94e  un mouillage super.

De là Amouliani où on s’était calés dans le mini port 40 19 87n 23 53 39; ça a pas l’air mais ça passe, gaffe aux ferrailles du quai, bistros supers, le coin est top aussi.

De là on est allés regarder la partie interdite pour voir les monastères, le mont Athos, et sommes retournes a Sarti.

De là Thassos Limenaria 40 37 50n 24 34 61e,  encore un bon port  la seule place valable est le ponton rouillé à gauche en entrant,  ya pas a chercher,  ça paye pas de mine, mais ya pas d’eau le long des quais... on a fait une fête avec un des bateaux qui ballade les gens a la journée.

Une virée a Aliki,  mouillage a ne pas rater : ruines romaines grecques, carrière de marbre millénaire 40 36 17n 24 44 37e.

Autre spot juste à coté : se poser devant la paillote, musique super cool, apéro à la paillote 40 34 322n 24 38 558e

Thassos est hors meltem : ce coté est abrité de tout ;  ca prends 15 kts au max.

De là on est retournés, car on a renonce a Somotraki à cause des gros vents.

De là on est repartis a Sarti qui est une très bonne base pour ravitailler et récupérer, on s est pris une grosse baffe devant Athos ce qui n’était pas lisible ou prévisible, donc gaffe. On est repasses a Porto Koufo.

De là Nea Skioni 39 56 74n 23 31 67e  se mettre a droite à la première place. C’est une base de loueurs, on a vu rentrer toute la flotte. Bons restaus  même pas chers.

De là à Loannis 39 25 19n  23 09 62e, un pico port au pied de la montagne, il était pas mal abimé par les tempêtes.

De là on est partis pour le golfe de Kolpos ile de Trikeri, petit port sympa 39 09 30n  23 04 61; ensuite on est allés mouiller de l’autre cote de l’ile quelques soirs.

De là on est retournés poser le bateau.

Midnight-express - A propos d'une remontée de l’Egée, c’est évidemment mai et début juin le meilleur moment. Le printemps est somptueux en Middelsea.

Pour le nord, par expé, prend le canal d’Eubée, beaux mouillages et entre autre tu pourras te rejouer Iphigénie à Aulis. Le passage de Chalkis est chiant mais la récompense c'est le golfe de Volos, surtout le sud. Pas la peine de remonter à Volos, sauf pour louer une bagnole et monter aux Météores et ça on ne peut pas le rater.

Il y a 3 -4 perles : Les Sporades. Je n'ajoute rien : il FAUT les voir, en voilier, à pied, a vélo. Evite quand même 14/7-15/8.: Tous les bobos germanopratins sont là, à siroter d'infâmes Ouzo trafiqués en fumant des pétards plus gros qu'eux.( CF Paros ). - Cap sur les Sporades pour la 1° fois. En rentrant, le passage du canal Andros reste un moment d'anthologie et mémorable: une des fois ou j'ai eu la trouille.

Une fois j'ai remonté l'Egée jusqu'a Thessalonique. Les péninsules de Chalcidique ne sont intéressantes que si l'on a visité le reste. L'entrée à l'Athos est quasi impossible (et j'ai un beau pédigrée, surtout en théo et gréco-romain, mais Niet.)

Olivier (Le Sud - jesuisunsansmarinafixe) - Les sporades sont praticables en été, mais c'est plus musclé que les ioniennes

Liens recommandés


Pour la navigation et les mouillages sur la Grèce http://www.lepetitmondedetroll.fr/mapage7/index.html

Ce qu’a fait Marie Zuber et ses deux filles : http://les3fs.travelblog.fr/r14488/Grece-golfe-de-Corinthe-janvier-2010/

Pour la mer Egée : http://www.eauxturquoises.fr/oturq/2003/2003.htm

Et dans le style de ce qu’on pourra traiter pour l’Egée : http://www.plaisance-pratique.com/-turquie-et-grece-

infos récentes et pertinentes : http://pierre.lavergne1.free.fr/index2.php et http://pierre.lavergne1.free.fr/special_voileux/guide-escales-grece-turquie/guide-escales-grece-turquie.html

infos récentes et pertinentes : http://boreval.blogs.stw.fr/ c'est un grand expert du coin et il a réalisé le parcours en 2012

Les lieux d’hivernage recommandables : http://pierre.lavergne1.free.fr/special_voileux/hivernage.html

Méthode employée


Post initié sur H&O le 21/1/2013 et qui a récolté des contributions jusqu’au 25/1/2013.

Puis sollicitation directe de quelques navigateurs réputés sur les forum pour leur connaissance de la zone et dont j’ai trouvé rapidement les coordonnées.

Textes des sollicitations

Sur H&O


« Grèce : quel programme pour les 5 premiers mois d’un périple de 3 ans ?

Le bateau : Feeling 1090GTE lest plomb bien équipé. Expérience 15000NM dont 10000 en Méditerranée. Je navigue souvent avec des amis équipiers qui me rejoignent pour une quinzaine et parfois seul. A la retraite en mai.

En partant de Martigues début juin, après une route assez directe vers Corfou, juillet sera pour les îles Ioniennes.

Début novembre j’hivernerai le bateau à Evoiko sea centre, pour être bien positionné pour nord Egéé au printemps 2014.

C’est entre les deux que je demande des conseils.

Août : Péloponnèse ouest et sud > Crête ouest ?

Puis septembre octobre (c’est surtout pour cette partie que je m’interroge par rapport au Meltem) : remontée vers l’Eubée en zigzagant, selon la météo, entre les Cyclades ouest et golfes d’Argolide et Saronique ?

Vos avis ? » 

J’en ensuite précisé :

« J'étais donc pour l'instant arrêté sur l'idée d'une première année consacrée aux îles Ioniennes, contourner le Péloponnèse par cap Malée, (peut être une option Crète), en tout cas remontée par Péloponnèse est/Cyclades ouest, pour terminer fin octobre à Evoiko sea centre.

A vous lire, une alternative serait, comme je devrai m'arrêter à Patras le 1 août, de passer par le Golfe de Corinthe, le canal, et profiter d'un positionnement plus nord lors de mon arrivée en Egée mi-août.

Et ainsi reporter Egée sud à une saison plus favorable lors d'une une autre année.

Qu'en pensez-vous? »

Puis :

« Toutes ces considérations me font bouger dans ma tête.

Dans la mesure où :

- mon plan est de rester avec le bateau pendant 3 ans dans la zone;

- juillet-août est la période où certains plan d'eau sont contraints plus ou moins par le meltem;

- juillet-août est également la période où mes amis en activité me rejoignent en se succédant sans trop de battement - et avec des billets d'avion à prendre plus longtemps à l'avance...

Je me demande maintenant si ma question n'est pas plutôt:

- où naviguera le bateau pendant les 3 prochains été?

- comment conjuguer cela avec quels lieux d'hivernage au sec qui permettront les meilleures navigations de printemps et d'automne?

- tout cela sans risquer d'offusquer par un éventuel dédain aucun des dieux résidant entre Corfou, Crète, Salonique et Chypre (sinon gare au retour, je ne peux pas me permettre d'errer dix ans).

Faut pas trop que je traîne, pour mes équipiers juillet-aoûtistes, c'est en février qu'ils ont intérêt à caler leur période et prendre leurs billets. Vous me direz que ce n'est pas un projet de retraite, mais bon, j'ai toujours été comme ça.

Alors si vous pouvez m'aider également à régler ce dilemme! »

Par mail


« J’ai initié un post sur H&O sur le sujet : Grèce : quel programme pour les 5 premiers mois d’un périple de 3 ans ? (Le bateau : Feeling 1090GTE lest plomb bien équipé. Expérience 15000NM dont 10000 en Méditerranée. Je navigue souvent avec des amis équipiers qui me rejoignent pour une quinzaine et parfois seul. A la retraite en mai. En partant de Martigues début juin, après une route assez directe vers Corfou, juillet sera pour les îles Ioniennes…)

Les premières réponses m’amènent à reformer ma demande, et je me permets de te contacter en direct pour cela :

Dans la mesure où :

- mon plan est de rester avec le bateau pendant 3 ans dans la zone;

- juillet-août est la période où certains plan d'eau sont contraints plus ou moins par le meltem;

- juillet-août est également la période où mes amis en activité me rejoignent en se succédant sans trop de battement - et avec des billets d'avion à prendre plus longtemps à l'avance...

Je me demande maintenant si ma question n'est pas plutôt:

- où naviguera le bateau pendant les 3 prochains étés ?

- comment conjuguer cela avec quels lieux d'hivernage au sec qui permettront les meilleures navigations de printemps et d'automne?

- tout cela sans risquer d'offusquer par un éventuel dédain aucun des dieux résidant entre Corfou, Crète, Salonique et Chypre (sinon gare au retour, je ne peux pas me permettre d'errer dix ans).

Faut pas trop que je traîne, pour mes équipiers juillet-aoûtistes, c'est en février qu'ils ont intérêt à caler leur période et prendre leurs billets. Vous me direz que ce n'est pas un projet de retraite, mais bon, j'ai toujours été comme ça. »

similaire:

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconEn général Dans l’éducation Audiovisuel
«l’introduction des technologies de l’information et de la communication, quoiqu’elle soit inéluctable, ne saurait apporter des réponses...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconUne fois un retravail assez considérable accompli sur ce fichier,...
«rien mettre», je résume les informations matérielles qu’il contenait dans la suite. Les titres de problématiques sont en rouge et...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconLa violence dans la classe, les réponses des experts du primaire
...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconProgramme les Rencontres proposent deux points forts
«Commune présence, chargée de désirs et d'ambitions, pour dire la volonté de s'investir au plus près des autres, d'ouvrir les regards,...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconRÉponses au quiz sur la bretagne

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconLes centres de sante, une géographie rétro prospective
«J’ai la conviction que les centres de santé sont l’une des réponses. Mon objectif est de déployer les actions confortant la place...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconÉcoutez le texte lu par le professeur, puis répondez aux questions...
Regarde là-bas, à droite. Qu’est-ce que tu vois dans la cour du père Antoine ?

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconRésumé : Pourquoi le co-commissariat aux comptes perdure-t-il en...

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconCycle de séminaires 2015/2016 de l’eco 5 «Ressources et Conflictualités en Afrique»
«Le ‘boom’ minier en Afrique: stratégies et réponses des élites économiques locales»

Synthèse rapide des réponses contenues dans un fil sur H&O du 21 janvier 2013 et dans des réponses à des mails de sollicitation iconBulletins reçus des autres Cercles
«les Boudou» Branches inédites de la famille de Lautrec – Ils combattaient à landrecy (Nord) et ils vivaient ailleurs – Questions...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com