Le questionnaire sur le var





télécharger 161.65 Kb.
titreLe questionnaire sur le var
page1/3
date de publication10.10.2017
taille161.65 Kb.
typeQuestionnaire
h.20-bal.com > loi > Questionnaire
  1   2   3
VAR février 2012
lire pages 4 à 6

REMPLISSEZ

LE QUESTIONNAIRE

SUR LE VAR
p. 7 ALLOCATION DE FIN D’ANNÉE : premier bilan
p. 8 ÉCOLES : animations pain bio
p. 10 CONCERTATION : participez
à l’élaboration du PLU

Au sommaire : actualités P. 8 Vacances de février : stage
multiactivités 12-17 ans P. 9 Recrudescence des chenilles processionnaires
tous citoyens P. 11 Le conseil de quartier des Coteaux prépare les 40 ans de l’école St Exupéry sortir-bouger P. 13 50 ans d’affiches d’Amnesty International
P. 16 Un tournoi de judo haut en couleur
Agenda du mois

VIE MUNICIPALE
Du 30 janvier au 16 mars

Enquête publique sur le PDU : permanences (lire p. 10)

Secteur Urbanisme
Environnement Études (UEE)

Depuis le 17 janvier

Inscriptions au centre de loisirs

[Centre de loisirs]

Chemin des sables
8 février, 19 h

Moment musical

[école de Musique municipale]

Salle Marnac
9 février et 22 mars, 20 h 30

Conseil municipal

Salle du conseil
13 au 24 février

Stages multi-activités 12-17 ans

[Secteur Éducation Jeunesse]


Jusqu’au 17 février

Enquête publique sur la barrière de péage de Toulouse Sud
UEE


VIE PRATIQUE

11 février

Collecte de sang (voir p. 3)

[Établissement français du sang]

Place Jean-Jaurès
CULTURE


3 et 4 février, 20 h 30 et 17 h

Spectacle tout public

[Centre culturel]


8 et 29 février, 10 h 30

Heure du conte

[Médiathèque]


8 février, 20 h 30

Spectacle jeune public

[Arto]

Centre culturel


1er mars, 18 h 15

Discauserie : « Auberge espagnole »

[Médiathèque]


2 mars, 20 h 30

Spectacle tout public

[Centre culturel]
ASSOCIATIONS
1er, 4 et 5 février

Cinéminots

[Ramonville Ciné]

Cinéma L’Autan


2 janvier, 14 h 15

Conférence-diaporama

[AVF]

Salle Paul-Labal


2 février, 14 h 30

La Chandeleur

[Arc-en-Ciel]

Foyer d’Occitanie


2 février

Soirée Amnesty

[Ramonville Ciné]

Cinéma L’Autan


4 février, 16 h 30 et 17 h 45

Assemblée générale
Vidéo projection

[Arc-en-Ciel]

Salle des fêtes


6 février, 14 h 15

Carnet de voyage

[AVF]

Salle Paul-Labal


Du 6 février au 9 mars

Marie-Odile Cros expose

[Artistes ramonvillois]

Salle du conseil


7 février, 14 h 15

Conférence : Occitan

[AVF]

Salle Paul-Labal


8 février

Séquence court

[Ramonville Ciné]

Cinéma L’Autan
8 février, 20 h 30

Conférence-débat

[Amnesty International]

Salle des fêtes
9 février, 20 h 30

Rencontre de parents

[Regards]

Secteur Éducation Jeunesse


10 février, 20 h 30

Concert : « Autour de l’hiver »

[Association musicale de Ramonville]

Salle Paul-Labal


Jusqu’au 11 février

Les 50 ans d’affiches
d’Amnesty International :
exposition

[Amnesty International]

Médiathèque


13 au 24 février

Centre de loisirs

[Ferme de Cinquante]


13 février, 8 h 30

Randonnée

[AVF]


15 février

Festival « Des Images
aux mots »

[Ramonville Ciné]

Cinéma L’Autan


16 février, 14 h 30

Assemblée générale

[Arc-en-Ciel]

Foyer d’Occitanie


16 février, 20 h 30

Projection-débat
avec le réalisateur
de L’Oiseau

[Ramonville ciné]

Cinéma L’Autan


19 février, 15 h

Opérette spectacle

[AVF et Arc-en-Ciel]

Théâtre Barrière


25 ou 26 février

Sortie cabaret

[Arc-en-Ciel]


25 février, 19 h et 22 h

Grande soirée karaoké
et repas buffet

[Comité des Fêtes]

Salle des Fêtes


27 février, 8 h

Randonnée

[AVF]


Zeste d’infos
Prévention épisode
Grand Froid

Afin de pouvoir faire face à un éventuel épisode de grand froid, toute personne âgée, handicapée, dépendante isolée ou non qui le souhaite peut se faire inscrire sur une liste tenue au CCAS qui ne sera communiquée qu’aux services opérationnels de proximité en cas de déclenchement du dispositif d’assistance aux personnes.

N’hésitez pas à vous faire connaître
ou à contacter :

• le centre communal d’action sociale de Ramonville (CCAS) : 05 61 75 21 28 ou 05 61 75 40 01

• la mairie au 05 61 75 21 21

• votre aide à domicile du CCAS ;

• les assistantes sociales et les infirmières du centre médico-social au 05 62 71 91 80 ;

• votre médecin traitant ;

• les associations intervenant à votre domicile.
Passage
de relais au CoJ

Le 14 décembre 2011, un pot dans la salle du conseil a permis de réunir 3 générations d’élus du conseil des Jeunes (CoJ) accompagnés de leurs parents. Le maire de Ramonville, la maire-adjointe aux Affaires scolaires et à la Jeunesse et l’élue en charge du Conseil des Jeunes ont remercié les élus sortants, encouragé les élus actuels, accueillit officiellement les nouveaux représentants pour leur mandat 2012-2013 et visionné le clip vidéo sur la qualité alimentaire réalisé par le CoJ.
Conférence-débat
d’Amnesty International

“ Crise économique, acteurs économiques et droits humains” avec Francis Perrin, vice-président d’Amnesty International France

Mercredi 8 février à 20 h 30 - Entrée libre

Salle des Fêtes - Parc technologique du Canal

À l’occasion des 50 ans d’Amnesty, Francis Perrin abordera
le plus récent champ d’action de l’association : la défense
des droits économiques, sociaux et culturels, leur importance dans la lutte contre la pauvreté et la responsabilité des acteurs économiques.

Contact : groupe du Sud-Est toulousain
d’Amnesty International

Tél. : 05 61 75 87 41 ou 05 61 34 28 52
Collecte de sang

Une collecte de sang aura lieu à Ramonville
samedi 11 février de 10 h à 12 h 30
et de 14 h 30 à 19 h, place Jean-Jaurès.
L’annuaire entreprises
en ligne

L’annuaire des entreprises de Ramonville est en ligne sur www.mairie-ramonville.fr, rubrique Économie Emploi Formation : vous pouvez rechercher gratuitement les coordonnées des entreprises ramonvilloises, par activité ou par quartier. Afin d’enrichir continuellement cet annuaire, contactez-nous si votre entreprise n’y figure pas ou si vous souhaitez apporter des modifications à votre fiche.

Mission développement durable, Anne-Claire Not

Tél. : 05 61 75 21 43

Courriel : aclaire.not@mairie-ramonville.fr
Moment musical

Mercredi 8 février

Salle Marnac à 19 h, place Marnac

Spectacle gratuit proposé par l’école de Musique municipale

• Orchestre Junior sous la direction de Michel Lassalle.

• « Pierre et le Loup » par le quatuor de saxophone qui interprète le conte musical de Serge Prokofiev raconté par Marie-Hélène sous la direction de Dominique Maris.


Edito

La concertation au cœur de nos projets
Depuis 2008, l’équipe municipale a entrepris de développer des espaces de citoyenneté et de démocratie participative afin d’impliquer les Ramonvillois et Ramonvilloises dans la vie locale et de les associer aux projets de la commune. Que vous soyez habitants, commerçants, jeunes, parents ou retraités, votre participation à l’élaboration des projets constitue une véritable opportunité d’échanges et de dialogue entre nous et contribue au « vivre ensemble » à Ramonville.

Dans cet objectif de partage et de concertation, plusieurs instances ont été développées par la municipalité ces trois dernières années, à l’instar du conseil économique communal (CéC) créé fin 2008 pour impulser une nouvelle dynamique économique et du conseil des jeunes (CoJ) réactivé en 2010 pour impliquer les adolescents dans des projets à destination des jeunes. Véritable lieu d’expression pour les habitants de chaque quartier, les trois conseils de quartier, dont le rôle doit être prochainement renforcé, constituent un relais important pour la municipalité en prenant part aux projets qui les concernent.

Outre ces instances, la mairie a organisé, sur trois années, plus de 60 réunions publiques, ateliers citoyens, débats autour des grands projets urbains (Axe Bus, Maragon-Floralies, etc.), de l’Agenda 21, des assises de la Vie Associative ou encore de la charte Handicap pour que chacun d’entre vous puisse être acteur de la vie de la cité. Aujourd’hui, je vous invite à vous inscrire au groupe de citoyens qui s’est constitué pour prendre part au processus d’élaboration du nouveau plan local d’urbanisme (PLU) dans le cadre de sa révision générale (lire page 10).

Cette démarche de consultation et de concertation ne saurait fonctionner sans une information préalable sur les projets et actions de la municipalité : c’est pourquoi nous avons renforcé nos supports de communication (site Internet, affichage urbain) et développé la formule de ce journal depuis 2 ans : une mise en forme plus attractive, un contenu plus informatif reprenant l’actualité des services, les actions citoyennes et les grands projets urbains détaillés et explicités dans un dossier de plusieurs pages sur lesquels je vous invite à réagir en remplissant le questionnaire des pages 5 et 6 de ce numéro avant de le faire parvenir à la mairie.

Dossier

AIDEZ-NOUS À MIEUX VOUS INFORMER
REMPLISSEZ LE QUESTIONNAIRE
SUR LE VAR

En avril 2010, le Vivre à Ramonville “changeait de peau”, avec pour objectif de répondre aux attentes de ses lecteurs et d’élargir son lectorat, notamment aux plus jeunes générations mais aussi aux entreprises et leurs salariés. Le journal municipal va faire l’objet d’un nouvel appel d’offre à l’automne 2012 : le service Communication souhaite recueillir en amont vos critiques et propositions pour améliorer sa forme comme son contenu par le biais du questionnaire ci-contre.

Deux ans après la réalisation de la nouvelle maquette du Var, le service Communication souhaite faire un premier bilan auprès des lecteurs du journal municipal et des Ramonvillois(es). La maquette est-elle bien au service de la lisibilité ? Les rubriques sont-elles toujours pertinentes ? Le contenu est-il suffisamment varié et de qualité ? Autant de questions qui devraient nous aider à mieux vous informer sur les enjeux et événements communaux.

Le questionnaire sera également disponible dans l’ensemble des lieux d’accueil mairie et pourra être rempli en ligne sur le site Internet de la mairie (www.mairie-ramonville.fr). Nous en profitons également pour vous interroger sur le site Internet de la mairie dans le même souci d’amélioration.

N’hésitez pas à en parler autour de vous, faites-le remplir à vos proches, à vos amis, à vos voisins quel que soit leur profil (élèves ou étudiants, demandeurs d’emploi, actifs, personne au foyer ou retraités) de façon à ce qu’un plus grand nombre possible de Ramonvillois(e)s ou de personnes travaillant dans notre commune donne son avis.

7 250 exemplaires du Var sont distribués chaque mois dans les boîtes aux lettres
900 sont disponibles dans les lieux d’accueil mairie
+ 19,6 % d’augmentation de la fréquentation du site Internet entre 2010 et 2011
13 668 visites/mois en 2011 (avec une pointe à 17 056
en septembre 2011)
33 % des visites concernent la rubrique Sport, Culture et Vie associative hors site médiathèque (dont 29 %
le centre culturel), 14,8 % concernent le Var et autour
de 14,5 % à égalité pour
les rubriques Urbanisme Travaux et Environnement et Municipalité Citoyenneté.

Le saviez-vous ?

• Le Var est disponible sur demande en version braille pour les déficients visuels ainsi qu’en consultation à la médiathèque.

• 3 panneaux à affichage électronique sur des informations pratiques et évènementielles de la commune vont être mis en place dans les prochaines semaines :

- à l’accueil de la mairie principale
(place Charles-de-Gaulle)

- au niveau du noyau villageois av. Tolosane

- au niveau du carrefour du métro,
av. Latécoère/bd F.-Mitterand


QUESTIONNAIRE VAR

À remplir et à adresser à :
Mairie de Ramonville,
service Communication
place Charles-de-Gaulle,
31524 Ramonville Saint-Agne CEDEX
1. Lisez-vous le VAR :

• Systématiquement

• Régulièrement

• Occasionnellement

• Jamais
2. Quand le recevez-vous généralement ?

• Entre le 1er et le 5 du mois

• Entre le 6 et le 10 du mois

• Après le 10 du mois

• Jamais : donnez votre rue et son numéro :


3. Vous ne le lisez pas ou peu car :

• Vous ne le recevez pas

• Vous n’avez pas le temps

• L’information communale
ne vous intéresse pas

• Les articles du Var ne vous intéressent pas

• La présentation du Var ne donne pas envie

• Autre :


4. Quand vous cherchez une information, la trouvez-vous :

• Systématiquement

• Régulièrement

• Occasionnellement

• Jamais
5. Le VAR reflète-t-il bien
les actions de la municipalité
et de ses services ?

• Tout à fait

• Assez

• Peu

• Pas du tout

• Sans opinion
6. Le VAR reflète-t-il bien
les actions des acteurs de la commune et de leur diversité ?

• Tout à fait

• Assez

• Peu

• Pas du tout

• Sans opinion
7. Si peu ou pas du tout,
précisez quels acteurs :


8. Quelles rubriques lisez-vous dans le VAR ?

(Pour chaque rubrique : cochez 1 pour “jamais” ; cochez 2 pour “de temps en temps” ; cochez 3 pour “systématiquement”)

1 2 3

L’agenda (p.2)

Zest d’infos (brèves p.3)

L’édito du maire (p.3)

Le dossier

Actualités

Tous citoyens

Sortir-Bouger Culture

Sortir-Bouger Vie associative

Bloc-notes
9. Quelles sont les 5 thématiques qui vous intéressent le plus ?

(Classez-les de 1 à 5)

• L’éducation, la jeunesse et la petite enfance

• Les seniors et la solidarité entre générations

• L’urbanisme, les travaux et les transports

• L’environnement et l’Agenda 21

• Le social

• L’activité économique

• La culture

• Le sport, la vie associative et les loisirs

• L’histoire et le patrimoine

• La vie des quartiers

• La démocratie et la citoyenneté

• L’intercommunalité (Sicoval)

• Les informations « pratiques »

• Autres :
10. Quelles thématiques selon vous devraient être traitées
ou développées dans le VAR ?
11. Le VAR est-il agréable à lire ?

• Tout à fait

• Assez

• Pas du tout

• Sans opinion
12. Le VAR est-il bien illustré ?

• Tout à fait

• Assez

• Pas du tout

• Sans opinion
13. Les articles sont-il globalement :

1. • Trop longs

• Au bon format

• Pas assez développés

• Sans opinion

2. • Très intéressants

• Intéressants

• Peu intéressants

• Pas du tout intéressants

• Sans opinion
14. Le dossier est-il globalement :

a. • Trop long

• Au bon format

• Pas assez développé

• Sans opinion

b. • Très intéressant

• Intéressant

• Peu intéressant

• Pas du tout intéressant

• Sans opinion
15. Si vous aviez trois éléments
qui vous semblent fondamentaux pour améliorer la forme du VAR : lesquels choisiriez-vous ?
(Classez-les de 1 à 3)

• La mise en page : aération, quantité et longueur de texte, illustrations, encadrés, etc.

• Le rubriquage

• Le graphisme : caractères, couleurs, etc.

• La qualité des illustrations

• La variété des formes journalistiques : interviews, brèves, dossiers de fond,
photos légendées, reportages…

• Sans opinion

• Autres :

16. Connaissez-vous le site
Internet de la mairie :
www.mairie-ramonville.fr ?

Oui Non
17. Lisez-vous le Var sur le site Internet de la mairie
(version numérique) ? ❏

Oui Non
18. Y allez-vous :

• Très souvent

• Souvent

• Occasionnellement

• Jamais car :

• vous n’avez pas Internet

• vous n’avez pas le réflexe d’y aller

• vous n’êtes pas intéressé(e)

• vous ne trouvez jamais l’information
que vous cherchez

• Autre :


19. Quel jugement portez-vous sur :

son graphisme :

• Très agréable

• Agréable

• Peu agréable

• Pas agréable du tout

• Sans opinion

sa navigation :

• Très simple

• Simple

• Compliquée

• Très compliquée

• Sans opinion

la pertinence de ses informations :

• Très pertinente

• Pertinente

• Peu pertinente

• Pas pertinente du tout

• Sans opinion

la longueur des présentations
de rubriques et des articles :

• Insuffisante

• Suffisante

• Trop longue

• Sans opinion
20. La mise à jour est-elle :

• Insuffisante

• Suffisante

• Sans opinion
20. Êtes-vous abonné(e) aux lettres d’information électroniques ?

• Oui

• Non car :

• Je ne connais pas

• Cela ne m’intéresse pas

• Elles arrivent trop tard

• Autre :

21. Utilisez-vous la fonction « Contact »

• Oui

• Non car :

• Je ne la connais pas

• C’est inutile

• Je n’ai pas de réponse à mes questions

• Autre :

22. aimeriez-vous utiliser :

de nouveaux outils interactifs (envoi SMS, « chat », blog, facebook, etc.) ?

Oui Non

Sans opinion

des vidéos (événements, discours,
conférences, etc.) ?

Oui NonSans opinion
23. Autres suggestions
pour l’améliorer :


24. Vous êtes ?

• une femme

• un homme

• de 15-30 ans

• 30-45 ans

• 45-65 ans

• + de 65 ans

• actif(ve)

• à la recherche d’un emploi

• retraité(e)

• élève - étudiant(e)

• Autre :

Actualités

PREMIER BILAN de l’ALLOCATION DE FIN D’ANNÉE

TOUCHER DAVANTAGE
DE RAMONVILLOIS EN DÉTRESSE

L’année 2011 aura vu 95 Ramonvillois(es) percevoir l’allocation de fin d’année (Afa), soit 22 % d’augmentation par rapport à 2010. Marie-Pierre Vanderwal, maire-adjointe à l’Action sociale et la Petite Enfance, et Olivier Collot, directeur du centre communal d’action sociale (CCAS), s’interrogent sur les moyens de toucher davantage de Ramonvillois-es en détresse sociale.

Quel premier bilan qualitatif
et quantitatif ?

O. Collot : La plupart des demandes ont abouti (à peine 7 % de refus en 2011) avec des aides allant de 40 à 150 €. Un tiers d’entre elles concerne des familles monoparentales ainsi que des moins de 25 ans. Enfin, 37 % sont des bénéficiaires du RSA “socle” et 13 % perçoivent l’allocation adulte handicapé. Beaucoup parmi elles ont perdu leur emploi suite à une usure ou un accident du travail. Il s’agit donc de personnes en très grande détresse dont certains bénéficient de l’“aide sociale facultative” allouée par la commission permanente de CCAS sur proposition de l’assistante sociale.
Pensez-vous avoir touché l’ensemble des personnes qui seraient susceptibles de l’obtenir ?

M.-P. Vanderwal : Il est probable que non. Il nous faut maintenant faire un travail d’analyse des besoins sociaux pour avoir une idée plus précise de l’ampleur des besoins réels. Il faudra ensuite trouver les moyens de toucher ces personnes qui passent entre les mailles du filet : soit qu’elles n’osent pas demander, soit qu’elles n’ont pas accès à l’information, soit que la démarche est trop difficile pour elles.

O. Collot : Il existe de réels freins psychologiques qui touchent à la dignité des personnes. Beaucoup nous disent : “Je me suis toujours débrouillé seul, mais là, je n’en peux plus”. Parmi les 40 à 50 personnes domiciliées au CCAS (pour la plupart sans logement) aucun ou peu ont fait la demande.

Comment surmonter ces obstacles ?

O. C. : Nous avons déjà fait des efforts de communication à travers le Var et en distribuant une plaquette explicative dans tous les lieux d’accueil mairie, les pharmacies, les cabinets de médecins, auprès des aides à domicile de la commune, des services sociaux, de la Caf, des associations (de Tremplin au Secours catholique). Nous avons étendu la période de dépôt des dossiers. Ces mesures expliquent en partie le fait que 59 % des bénéficiaires 2011 aient fait une demande pour la première fois. Il faudrait d’ailleurs s’interroger sur le fait que seuls 41 % sont des renouvellements : la situation des 59 % restant s’est-elle améliorée ? Ont-ils déménagé ou trouvé un travail ? Nos efforts à présent doivent porter sur la communication orale : on évalue à peu près à 10 % les personnes qui ne maîtrisent pas la lecture. Nous devons aller à leur rencontre, dans les repas de quartier, dans les réunions des associations ou des conseils de quartier, etc.
Et concernant les critères d’attribution ?

M.-P. V. : Le critère repose sur un “reste à vivre” qui doit être inférieur à 8 €/j/pers. une fois retirés les frais de logement (y compris assurance, charges, taxes, téléphone plafonné à 20 €/mois), de transport, de mutuelle, de scolarité, cantine, garde ou centre de loisirs, de pensions alimentaires. Les 8 € correspondent aux frais alimentaires, d’habillement, d’équipements ou de loisirs. Ce critère prend mieux en compte la situation réelle des familles que le quotient familial ; par exemple le fait qu’on n’a pas les mêmes charges lorsque l’on vit dans un logement chauffé au gaz et bien isolé que dans un appartement mal isolé équipé de convecteurs électriques...


Zoom action A21

ASSURER UN SUIVI DE L’ALLOCATION DE FIN D’ANNÉE

L’allocation de fin d’année (Afa) mise en place en 2009 pour les Ramonvillois-es en situation financière difficile est l’objet d’une des 72 fiches-actions du programme d’actions de l’Agenda 21.
OBJECTIFS

• Apporter une aide sociale communale à toutes les personnes en difficulté financière

• Toucher un nouveau public
qui n’est pas connu du CCAS

• Développer la communication
sur cette action
DESCRIPTIF

• Large information des publics
et des partenaires

• Enregistrement des demandes
au CCAS jusqu’au 10 novembre

• Analyse du profil des bénéficiaires

• Instruction du dossier en commission d’attribution des aides financières

• Réalisation de statistiques

• Corrélation de l’attribution des autres aides financières avec l’Afa
IMPACTS

• Environnementaux : —

• Économiques : —

• Sociaux : aide aux publics
en difficulté financière et réduction des inégalités.

• Gouvernance : plan de communication, partenariats, suivi
et amélioration continue, évaluation.

SENSIBILISATION À LA QUALITÉ ALIMENTAIRE

ANIMATIONS PAIN DANS LES ÉCOLES

Le secteur Éducation Jeunesse participe, à l’instar d’autres services (restauration, CCAS, etc.), à la sensibilisation à la qualité alimentaire des enfants et de leurs parents à travers une animation autour du pain bio les 12 et 19 janvier derniers dans les maternelles St-Exupéry et P.-Mendès-France.
“Le plaisir du goût ou le goût du plaisir”, c’est la philosophie de Murielle Rivière, jeune animatrice de Slow Food France (SFF)*. “Notre mission est de sensibiliser les professionnels et la population à une alimentation de qualité basée notamment sur la saisonnalité des produits et une production locale”.

Du plaisir, les enfants de la maternelle de St-Exupéry en ont eu : plaisir de toucher, de malaxer, de sentir, de déguster et de découvrir. “Avec quoi on fabrique du pain les enfants ?”, questionne l’animateur du Groupement de l’agriculture biologique des Hautes-Pyrénées (GAB 65)**. “Avec de la farine”, répond, incollable, la grande section réunie dans l’atelier fabrication, l’un des 3 ateliers de l’animation. “Et avec quoi on fait de la farine ?”, poursuit l’animateur en brandissant des épis de blé de différentes espèces. La moyenne section aurait pu répondre, elle qui venait de moudre les graines bio à l’aide d’un moulin en pierre dans l’atelier dégustation. “Moi je préfère le seigle, mais Ludo a préféré le grand épeautre”, nous dit Alexandre. Dans une 3e salle, très attentifs, un groupe suit le long voyage de Kiko le grain de blé du champ à l’assiette.

“Nous reviendrons l’année prochaine pour mesurer l’impact de cette animation, poursuit Annette Caule, présidente de l’institut de formation Slow Food basé à Toulouse, c’est la conjonction des différentes sensibilisations qui aboutit aux changements de pratiques. Les enfants sont très “prescripteurs” de comportements alimentaires auprès de leurs parents”. Parents qui, à partir de 17 h, ont pu déguster le pain fait par leurs enfants en visionnant un film du GAB 65 sur la transformation et la valorisation des céréales à la ferme.

* Association internationale qui défend un art de vivre, une certaine idée de l’alimentation associant plaisirs et responsabilité tant vis-à-vis des producteurs que de l’environnement - site : www.slowfood.fr

** Regroupement d’agriculteurs pour le développement de l’agriculture biologique en Hautes-Pyrénées qui accompagne des sites de restauration, des élus, des « mangeurs » via des animations autour de l’agriculture, l’environnement et l’alimentation - Site : http://bio65.fr/.

VACANCES DE FÉVRIER

STAGE MULTI-ACTIVITÉS 12-17 ANS

Le secteur Éducation Jeunesse propose un stage multi-activités lors des vacances d’hiver pour les jeunes de 12 à 17 ans.
Les jeunes s’inscrivent à la carte - avec une priorité pour les Ramonvillois(es) et élèves du collège André-Malraux - et constituent leur programme de vacances en fonction des activités programmées.

Semaine du 13 au 17 février

Les jeunes auront l’occasion de s’investir dans une sortie à la montagne pour tester la neige, pratiquer l’escalade, faire du théâtre d’impro sur deux demi-journées, organiser des improvisations sportives, etc.

Semaine du 20 au 24 février

Programmation plus orientée sur la génération Hip hop avec des ministages Vidéo Reportage, Graff, Break-Dance, Skate Board, Improvisations sportives.

Le travail réalisé pendant cette semaine sera utilisé lors de l’évènement du “Sunday Break” prévu à la salle des Fêtes de Ramonville le 17 mars prochain en collaboration avec la MJC du pont des Demoiselles de Toulouse.

Une sortie montagne sera également proposée.

Des soirées thématiques autour du jeu, d’activités culinaires, de danse et musique seront proposées tout au long des vacances avec une soirée le samedi 11 février 2012.

Renseignements et inscriptions

Secteur Éducation Jeunesse

Place Jean-Jaurès, tél. : 05 61 00 32 16

du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h
et de 13 h 30 à 17 h 30

VACANCES DE FÉVRIER

RAPPEL INSCRIPTIONS CENTRE DE LOISIRS

• pour les Ramonvillois :
depuis le 17 janvier 2012 (date limite initialement fixée au 31…) ;

• pour les extérieurs :
depuis le 2 février 2012.

RDV au secrétariat du centre de loisirs, 6 chemin des sables :

• le mardi de 8 h 15 à 12 h
et de 13 h à 17 h 30 ;

• le mercredi de 7 h 45 à 12 h 15
et de 13 h à 18 h 15 ;

• le jeudi de 8 h 15 à 12 h.

Rens. : centre de loisirs

Tél. 05 61 75 68 89

Fax : 05 34 31 55 72

Courriel : centre.loisirs@mairie-ramonville.fr

environnement santé

RECRUDESCENCE DES CHENILLES PROCESSIONNAIRES
Suite à de nombreuses plaintes de riverains, la commune envisage de prendre un arrêté
pour lutter contre la recrudescence de la colonisation des pins et des autres résineux par
les chenilles processionnaires et afin d’obliger les propriétaires à traiter leurs arbres.
La chenille processionnaire du pin est un des plus grands ravageurs forestiers en France. Se nourrissant d’aiguilles des résineux, elle provoque un ralentissement de la croissance de l’arbre mais aussi une vulnérabilité plus forte aux maladies et aux autres ravageurs des forêts. C’est également un problème de santé publique car cet insecte dangereux pour les hommes et les animaux domestiques projette dans l’air de minuscules poils très urticants qui peuvent provoquer des réactions allergiques mais aussi des troubles oculaires et respiratoires.

Bien qu’elle ait des ennemis naturels comme les mésanges ou les coucous, les moyens de lutte les plus efficaces contre cette chenille sont mécaniques, chimiques ou microbiologiques.

Au mois de mars il faut supprimer mécaniquement les cocons élaborés par les chenilles et les incinérer.

Au mois d’octobre un traitement annuel préventif permet de protéger les végétaux susceptibles d’être colonisés. La méthode biologique par pulvérisation de toxines produites par une bactérie provoquant la mort des larves par septicémie est la plus utilisée. Ce traitement est respectueux de l’environnement puisqu’il ne persiste que très peu après application tout en ayant une spécificité d’action.

Les services municipaux font appel chaque année en septembre/octobre à un prestataire spécialisé pour le traitement biologique des arbres du domaine public. Hélas cette action ne peut s’avérer efficace que si les propriétaires en font de même dans leurs jardins.

Le secteur Entretien du Patrimoine de la mairie peut fournir des renseignements complémentaires à tout particulier confronté à ces insectes.

Contact :

secteur Entretien du Patrimoine

20 rue des Frères Lumière

tél. : 05 61 75 21 26

Il n’y a pas de petits gestes quand on est 12000 à les faire…

ÉCO GESTE DU MOIS :

Rechargeables versus jetables : les piles

Chaque année en France, près
d’un milliard de piles sont vendues.
Les rechargeables représentent moins de 5 % du marché.

Pourtant, le rechargeable fonctionne aussi bien que le jetable dans la plupart des applications. Les accumulateurs ont une durée de vie bien supérieure et sont jusqu’à 32 fois moins polluants et générateurs de déchets que les piles jetables. Ces dernières, participent à l’appauvrissement des ressources naturelles. Avec la rechargeable, vous utilisez les matières premières qu’une seule fois.

Bien que plus cher à l’achat, passé le cap de sept recharges en moyenne, l’investissement dans le rechargeable (y compris l’acquisition du chargeur) est amorti.

Enfin, 70 % des piles ne sont pas recyclées. Depuis le 1er janvier 2001, la loi oblige le citoyen à rapporter les piles usagées dans les lieux autorisés où elles seront collectées puis transférées sur des sites de recyclage.

Liste des points Récup’pile sur Ramonville :

• école maternelle Sajus, rue des Hirondelles

• école maternelle Jean-Jaurès,
av. G.-Pompidou

• centre Pierre-Froment, 5 bis rue du Bac

• CSES J.-Lagarde, 1 av. Tolosane

• internat P.-Descours, 30 av. Tolosane

• mairie, place Charles-de-Gaulle

• médiathèque, place Jean-Jaurès

• Asei centre Lestrade accueil, 3 rue du Bac

• Asei centre Lestrade service technique,
3 rue du Bac

TRAVAUX

VOIRIE - RÉSEAUX
Lieu : avenue Latécoère

Type : création d’une piste cyclable en façade du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) permettant la liaison depuis la sortie de Toulouse vers la station de métro à travers l’écoquartier du Midi.

Date : prolongation jusqu’en février 2012

Coût : 110 000 € TTC
Lieu : rue des Cigognes/allée des roses

Type : aménagement urbain

Date : fin janvier - février 2012

Coût : 50 000 € TTC

BÂTIMENTS
Lieu : avenue Tolosane et
rond-point du métro

Type : pose de panneaux
d’affichage électroniques

Date : février 2012

Coût : contrat de service
avec la société Decaux

Tous citoyens

RéVISION GéNéRALE DU PLU

PARTICIPEZ à SON éLABORATION

La collectivité poursuit la concertation sur la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) : participez au groupe de citoyens prêt à suivre le processus d’élaboration.

LE DIAGNOSTIC ET LES ENJEUX
DU TERRITOIRE COMMUNAL

Vous trouverez au secteur Urbanisme, Environnement et Études (UEE) dès le 1er février un registre de concertation ainsi qu’une exposition publique afin de présenter les grandes lignes du diagnostic et des enjeux communaux. Le document présenté en réunion publique le 1er décembre dernier sera joint au registre de concertation.
LE PROJET D’AMÉNAGEMENT ET
DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

Véritable projet politique de la commune, le PADD va faire l’objet :

• de 4 ateliers thématiques
avec les habitants :

Quelle ville habiter demain ?

Mardi 28 février à 20 h 30

Quelle offre de logements ? Quelle forme urbaine ? Densité ou intensité urbaine ?

Quel espace pour la nature ?

Samedi 3 mars à 10 h

Trame verte et bleue, biodiversité, déplacements piétons, les richesses patrimoniales de Ramonville et leur mise en valeur.

Quel renouvellement urbain ?

Mardi 6 mars à 20 h 30

La mixité fonctionnelle du territoire communal, quel avenir pour les ZA, la place de la centralité.

Comment se déplacer demain ?

Mardi 13 mars à 20 h 30

Quelle place pour la voiture et son stationnement, les zones bleues, les déplacements, transports en commun et modes doux.

• de 3 ateliers géographiques sur les périmètres des 3 conseils de quartier

Quels usages de la ville dans des lieux de vie précis ? Comment ça marche dans votre quartier ? Quelle vision à terme de sa forme ou de son fonctionnement ?

La Plaine, mardi 20 mars à 20 h 30

Port Sud, samedi 24 mars à 10 h

Coteaux, jeudi 29 mars à 20 h 30

• Lieu : salle du Conseil

• Ouverts à toutes et à tous avec ou sans inscription : pas besoin d’avoir des notions d’urbanisme et d’aménagement pour y participer. Il n’est pas obligatoire de participer à l’ensemble des ateliers.
Contact

Secteur Urbanisme, Environnement et Études

Rue des Frères Lumière

Tél. : 05 61 75 21 25 (du lundi au vendredi
de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 45 à 17 h 30)

Courriel : secteur.urbanisme@mairie-ramonville.fr

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS

ENQUÊTE PUBLIQUE DU 30 JANVIER AU 16 MARS 2012
L’enquête publique concernant la révision du Plan de déplacements urbains (PDU) de la grande agglomération toulousaine
se déroulera du 30 janvier
au 16 mars 2012.

Le dossier d’enquête publique ainsi que le registre de recueil des avis seront à la disposition du public au secteur Urbanisme Environnement Études de la mairie, 20 rue des Frères Lumière du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 45 à 17 h 30.
Permanences de la commission d’enquête publique :

Mairies Dates Horaires

Aucamville lundi 30 janvier 14 h - 17 h

Portet-sur-Garonne vendredi 3 février 14 h - 17 h

Colomiers mardi 7 février 9 h - 12 h

L'Union jeudi 9 février 16 h - 19 h

Bruguières mercredi 15 février 16 h - 19 h

Labège lundi 20 février 14 h - 17 h

Toulouse - Capitole jeudi 23 février 10 h - 13 h

Léguevin mardi 28 février 16 h - 19 h

Balma jeudi 1er mars 9 h - 12 h

Muret lundi 5 mars 14 h - 17 h

Toulouse mairie annexe
Ponts des Demoiselles jeudi 8 mars 15 h - 18 h

Plaisance du Touch mardi 13 mars 10 h - 13 h

Toulouse - Capitole vendredi 16 mars 14 h - 17 h
ENQUÊTE PUBLIQUE

BARRIÈRE DE PÉAGE TOULOUSE SUD

Une enquête publique relative
à l’extension de la barrière de péage de Toulouse Sud sur l’autoroute A 61 est ouverte jusqu’au vendredi 17 février.

Le registre d’enquête publique est
à la disposition du public au secteur Urbanisme Environnement Études (UEE) de la mairie, 20 rue des Frères Lumière du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 45 à 17 h 30.

Le commissaire enquêteur assure quatre permanences : pour Ramonville, la dernière aura lieu le jeudi 9 février de 14 h à 17 h.
communiqué

GROUPE MAJORITAIRE

Le groupe majoritaire a pris connaissance de la décision du Conseil d’État du 23 décembre 2011 qui confirme la décision du tribunal administratif de Toulouse (TA).
Le 17 juin 2011, le TA a, en effet, débouté les élus MM Arévalo et Cohen ainsi que Mmes Arrighi et Chiocca qui avaient attaqué devant les tribunaux la commune de Ramonville et de manière personnelle 13 membres du conseil municipal (lire Var p.15 de septembre 2011) au sujet de la désignation des nouveaux représentants de la mairie de Ramonville au sein du Sicoval (conseil municipal du 21 avril 2011), dont les deux délégués de la liste de M. Arévalo.

Le 20 juillet 2011, les élus déboutés ont demandé au Conseil d’État d’annuler le jugement du TA.

Le 23 décembre 2011, le Conseil d’État a rejeté cette demande et a précisé :

• que la désignation des nouveaux représentants intervenait à la suite de la « constitution du groupe politique « Solidarité - Écologie » mené par M. Arévalo et [que] ce nouveau groupe bénéficie depuis octobre 2010 de l’attribution en propre d’une salle de réunion, de moyens matériels et d’un espace mensuel d’expression dans le journal municipal ».

• « qu’une évolution des équilibres politiques [est] au nombre des motifs qui peuvent justifier qu’il soit procédé à une nouvelle désignation de personnes déléguées ».

Ces deux éléments, constitutifs de la création d’un groupe politique d’opposition distinct de la majorité, ont amené le Conseil d’État à rejeter la demande de M. Arévalo et consorts.

CONSEIL DE QUARTIER DES COTEAUX

1972 - 2012,
L’ÉCOLE SAINT-EXUPÉRY a 40 ANS

Vous étiez les pionniers à la création du quartier de Gleyze Vieille et de son groupe scolaire.Vous avez été parents, élèves, enseignants du groupe scolaire Saint-Exupéry : plongez dans vos archives, vos greniers, vos souvenirs et dans la nostalgie heureuse depuis les années 70.

Préparons la fête anniversaire du 30 juin qui réunira anciens élèves, parents, enseignants et amis du groupe scolaire Saint-Exupéry les 29 et 30 juin 2012. Nous comptons sur votre participation active.

Rejoignez-nous avec vos documents :
LUNDI 6 FÉVRIER 2012 de 10 h à 12 h

Salle de réunion Saint-Exupéry

Avenue de Gleyze Vieille

Contact : Jacqueline Jalabert (05 61 73 28 00), courriel : conseil.coteaux@mairie-ramonville.fr
INTERCOMMUNALITÉ

LE SICOVAL EN BRÈVES

La voirie communale
gérée par le Sicoval

Depuis le 1er janvier, le Sicoval gère les 695 km de routes et chemins communaux du territoire. Mais pour les habitants, rien ne change. Le territoire
a en effet été divisé en 4 secteurs. Chacun d’eux est placé sous la responsabilité d’un « chef
de secteur » chargé de planifier et de coordonner les travaux et les interventions, en lien étroit
avec les élus communaux.
Prolongement du métro vers Labège

Le prolongement, évalué entre 341 et 370 millions d’euros (M€), sera financé par Tisséo à hauteur de 133 à 143 M€, dont une participation de 36,5 à 43 M€ du conseil général. Le Sicoval apportera la même somme financée par notamment sur les recettes de l’aménagement du futur quartier d’affaires Innométro à Labège-Innopole et cherchera les 74 à 84 M€ manquants auprès
de l’État, de l’Europe et du conseil général.
permanences

Permanences juridiques

Point accès au droit à la maison communale de la Solidarité,
18 place Marnac, 2e étage
(rens. : 05 62 24 09 07)

• Avocats : mercredi 1er (14 h à 17 h)
et samedi 18 février (9 h à 12 h)
sans RDV ;

• Agence départementale d’information sur le logement (Adil) : mardi 7 février (9 h à 12 h)
sur RDV ;

• Huissiers : lundis 6 février et 5 mars (14 h à 17 h) sur RDV ;

• Notaires : vendredi 24 février
sur RDV ;

• Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) mercredi 8 février de 9 h
à 12 h sur RDV (05 62 24 09 07).

À la mairie principale
Place Charles-de-Gaulle :

• conciliateurs, M. Téot :
mercredis 1er et 15 février
(14 h à 16 h).

Permanences politiques

à la mairie principale
Place Charles-de-Gaulle :

• le maire, Christophe Lubac :
le vendredi de 15 h 30 à 17 h sur RDV, tél. : 05 61 75 21 00 ;

• le député, Pierre Cohen :
sur rendez-vous,
tél. : 05 61 14 00 31 ;

• la conseillère générale, Françoise Pouget : sur RDV,
tél. : 05 34 33 32 12.

Permanences planning familial

Mouvement français
pour le planning familial (Mfpf)
à la maison communale
de la Solidarité,
18 place Marnac, 2e étage
Tél. : 05 61 75 40 01
ou 05 61 25 54 17 (Toulouse)
jeudis 2 et 16 février de 16 h à 19 h.
EXPRESSION DES GROUPES D’OPPOSITION
ENSEMBLE POUR RAMONVILLE

(Claudine Rameil, Anne-Marie Ferté, Françoise Labrux, Cyrille Le Map, Nadia-Louise Manac’h, Anne Alibert)

Chers concitoyens,

Voici notre article de janvier rejeté au motif d’un envoi tardif.

Mais si la majorité municipale a eu le délai nécessaire pour faire figurer sur le même Var les résultats du référendum du 11 décembre, pourquoi notre groupe d’opposition n’a-t-il pas bénéficié du même délai pour en faire le commentaire ?

Et l’article est toujours d’actualité.

Parlons chiffres !

Quelques chiffres dans le désordre et pour commencer : 8 000 € ! Le prix annoncé du référendum ramonvillois.

Mais les partis politiques n’auront pas non plus lésiné sur la dépense : tracts de grande qualité en couleur sur un joli papier pour les socialistes et Europe Écologie Les Verts. Même le Sicoval aura distribué les siens dans chaque boîte aux lettres.

À quoi il faut ajouter : l’affichage sur tous les panneaux électoraux et les panneaux d’affichage JCD et le temps passé par les différents conseillers municipaux et autres militants, sans oublier les frais postaux pour les correspondances pré-électorales… donc beaucoup, mais vraiment beaucoup plus de 8 000 euros d’argent public.

13,9 % : le taux de participation à ce référendum. Mauvais, très mauvais même. Un échec pour le Maire puisque son simulacre de démocratie a attiré moins de Ramonvillois que lors des primaires socialistes d’octobre dernier.

9,91 % de vote “oui” par rapport au nombre de Ramonvillois en capacité de voter… Carrément ridicule.

Conclusion : pratiquement 90 % des Ramonvillois souhaitent le transfert de compétences vers le Sicoval ou y sont totalement indifférents. Pour avoir cette information, cela nous aura coûté une somme totalement indécente en période d’austérité sur fond de crise mondiale.

Pendant ce temps les enfants ramonvillois sont entassés dans les crèches et les petites sections des écoles maternelles dans des classes surchargées mettant en danger leur future réussite scolaire.

Pendant ce temps, le bureau de tabac de la Cité Rose se fait braquer mais lors de la dernière réunion de la commission locale de sécurité, l’élu vert nous parle d’”un sentiment fantasmagorique d’insécurité” à Ramonville et le maire d’ajouter qu’il s’agit davantage d’un problème “d’insécurité sociale”.

Pendant ce temps, le conseil municipal vote de généreuses subventions avec l’argent public qui n’est pas le sien.

Pendant ce temps, combien de familles auront compté chaque euro du budget familial pour finir l’année ?

Pendant ce temps…

Mais finissons-en avec les chiffres et pensons à vous offrir nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de joie.
Solidarité écologie

(Henri Arévalo, Christine Arrighi, Catherine-Marie Chiocca, Jacques Cohen, Dominique Gilbon)

Floralies-Marangon

Le Var de Janvier présente un dossier sur cette opération.

n Il y est affirmé que les habitants ont été largement associés. Conseiller-es municipaux, nous n’avons jamais reçu d’invitation…

n À défaut de la maîtrise foncière par la commune des 10 hectares des phases 3 et 4, les propriétaires de ces terrains doivent se frotter les mains vu l’opération spéculative qui leur est offerte sur un plateau… du jamais vu à Ramonville… À nos questions en conseil, pas de réponse… là où c’est flou, il y a un loup… !

n Le maire a proposé au conseil de décembre, que cette opération soit finalement déclarée d’intérêt communautaire. Après avoir rejeté cette possibilité au prétexte que le Sicoval ne ferait pas vite et bien, après avoir engagé le projet sans associer les élu-es du Sicoval… venir aujourd’hui demander qu’il prenne le relais est vraiment cavalier… !

n La société coopérative immobilière (SCIAPP) fonctionnera notamment sur la libre cooptation des sociétaires. Il s’agit d’un dispositif particulièrement avantageux pour l’acquisition d’un patrimoine immobilier avec l’aide de financements publics. Cela nécessite de ce fait la plus grande transparence. Qui en bénéficiera, qui en sera exclu ? Nous resterons vigilants.

Conseil d’État

Notre recours contestant le changement des délégués au Sicoval n’a pas abouti. Nous prenons acte de cette décision. Si le maire gagne sur le plan juridique, pour nous il a depuis longtemps perdu sur le plan moral et éthique : un maire doit respecter sa parole, rassembler et non diviser, respecter les individus et non diffamer.

Condamnation de C. Lubac pour diffamation

Le 14 décembre 2011, le tribunal correctionnel de Toulouse a reconnu coupable et condamné C. Lubac pour avoir diffamé C.M. Chiocca et J. Cohen.
C. Lubac a fait appel de cette décision.

Référendum local du 11 décembre :
tout ça pour ça !

Avec moins de 10 % des électeurs qui l’ont suivi dans sa recommandation de vote, le Maire subit un échec cinglant malgré les huit infractions au règlement que nous avons pointé (détail sur notre site Internet).

Sa manœuvre a échoué.

Le transfert d’une partie de la compétence action sociale s’est mis en place conformément aux engagements pris. Le centre intercommunal d’Action Sociale a été installé début janvier dans une ambiance de travail très constructive entre les délégués des 36 communes.

Site internet : www.ramonville21.fr
Courriel : ramonville21@orange.fr
Sortir-bouger
médiathèque simone-de-beauvoir
Horaires d’ouverture

Mardi et vendredi de 14 h à 19 h ;

Mercredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ;

Jeudi de 14 h à 18 h ;

Samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h.
Contacts

Place Jean-Jaurès

Tél. : 05 61 73 51 56

Courriel : mediatheque@mairie-ramonville.fr

Site : http://mediatheque.mairie-ramonville.fr/OpacWebAloes/

Grâce au portail Internet
de la médiathèque, vous pouvez :

• consulter le catalogue ;

• consulter les animations proposées ;

• réserver un document ;

• prolonger vos prêts.
EXPOSITION D’AFFICHES HISTORIQUES

Du 24 janvier au 11 février

Durant 50 ans, les plus grands dessinateurs ont offert leur contribution à Amnesty International
pour retracer les luttes et les actions du mouvement.
DROITS HUMAINS ET CINÉMA (lire p.19)

jeudi 2 février

Cinéma L’Autan, place Jean-Jaurès. Tarifs habituels.

CONFÉRENCE – DÉBAT (lire p. 3)

Mercredi 8 février à 20 h 30

“ Crise économique, acteurs économiques et droits humains”

avec Francis Perrin, vice-président d’Amnesty International France

Salle des Fête de Ramonville
ESPACE JEUNESSE
HEURE DU CONTE

Mercredi 8 février, 10 h 30

La nature se repose et le ciel lui offre une belle couverture : il neige !

• Il neige, un album d’Uri Shulevitz

• Jour de neige, de Komako Sakaï

• Jour de neige, d’Ezra Keats

… et d’autres albums enneigés.
Mercredi 29 février, 10 h 30

Les chats et les souris, histoires en Kamishibaï

• Mila une histoire de Elena Molisani, illustrée
par Alessandro Sanna

• Violetta et Rigoletto une histoire écrite
et illustrée par Thierry Chapeau
ESPACE MUSIQUE
DISCOTHÈME N°57 : 2011 PAR LA PRESSE MUSICALE

C’est une tradition, la presse musicale dans ses numéros de décembre ou janvier se propose de lister les meilleurs albums de l’année écoulée. La médiathèque vous propose une compilation de ces sélections.
DISCAUSERIE : « AUBERGE ESPAGNOLE »

Jeudi 1er mars, à partir de 18 h 15

Que trouve-t-on dans une auberge espagnole ? Ce qu’on y amène !

Vous avez des disques que vous souhaitez partager avec d’autres, mais pour lesquels une Discauserie d’une heure vous semble trop imposante ? Amenez donc vos disques pour nous les faire découvrir en cinq minutes et une écoute.

Ouvert à tous, l’ordre de passage sera déterminé le soir même (le nombre de disques présentés par une même personne sera fonction du nombre de participants).


  1   2   3

similaire:

Le questionnaire sur le var iconBibliographie 46 glossaire 48 Les annexes 49 Annexe 1 : 50 questionnaire...
«Activité de service de préparation de repas chauds ou froids, en dehors du cadre domestique, à consommer sur place ou ailleurs,...

Le questionnaire sur le var iconQuestionnaire sur l'identité personnelle. Questions sur

Le questionnaire sur le var iconQuestionnaire de lecture sur La Nuit du Renard

Le questionnaire sur le var iconQuestionnaire de L Questionnaire de la Division a Division
«Hôtel de la Marine». Les hautes autorités de la Mari­ne, sous des appellations variant au gré de l'organisation politique et militaire...

Le questionnaire sur le var iconDe draguignan et du var

Le questionnaire sur le var iconQuestionnaire : Quelle différence y a-t-il entre un volcan et une montagne ?
«Dessine sur ton cahier d’expérience un volcan en expliquant ce que tu sais et en utilisant le vocabulaire que tu connais. Tu pourras...

Le questionnaire sur le var iconUne exposition des archives départementales du Var
«force noire», les troupes «coloniales» à Fréjus et contribution par la mobilisation générale qui arracha des milliers de Varois...

Le questionnaire sur le var iconDirection Diocésaine de l'Enseignement Catholique du Var
«le Chemin, la Vérité et la Vie» (Évangile selon Saint Jean 14, 6) : le Christ lui-même

Le questionnaire sur le var iconSociéTÉ D'Études scientifiques et archéologiques de draguignan et du var
«L'Empire libéral, études, récits, souvenirs. Du principe des nationalités» Émile Ollivier, tome I, 1895

Le questionnaire sur le var iconQuestionnaire Vide






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com