Sylvie pomiès-maréchal





télécharger 21.75 Kb.
titreSylvie pomiès-maréchal
date de publication10.10.2017
taille21.75 Kb.
typeAdresse
h.20-bal.com > loi > Adresse
Sylvie POMIÈS-MARÉCHAL

Maître de Conférences en civilisation britannique

Courriel : sylvie.marechal@univ-orleans.fr 
Equipe de rattachement : Laboratoire Rémélice 2012
Adresse professionnelle : ESPÉ Centre Val de Loire – Centre de formation d’Orléans

110 rue du Faubourg Saint Jean

45000 Orléans
En septembre 2012, elle a intégré l’IUFM Centre Val de Loire, désormais ESPÉ Centre Val de Loire – Centre d’Orléans. Elle enseigne l’anglais en master MEEF 1er degré, ainsi qu’au SEFCO pour la remise à niveau des stagiaires se préparant à l’examen du DAEU.

. Nommée Maître de Conférences à l’IUT de Sceaux (Université Paris Sud) en 2006, elle a enseigné au sein du département GEA (Gestion des Entreprises et Administrations) jusqu’en 2012. Elle est également intervenue à l’université Paris X – Nanterre (désormais Université Paris Ouest Nanterre La Défense) au sein des UFR d’études anglo-américaines et de Langues, filière LEA en qualité d’allocataire de recherche, puis d’ATER de 1998 à 2003.

Principaux domaines de recherche :

Après une thèse soutenue à l’Université Paris X – Nanterre en décembre 2004 sur les processus de marginalisation et de valorisation de la femme anglaise au XXe siècle  dans le cadre familial et professionnel (dir. Danièle Frison), ses recherches s’articulent principalement autour de deux axes :


  • Femmes britanniques et rapport à la guerre (impact des deux guerres mondiales sur leurs rôles sociaux, agents féminins du Special Operations Executive….) ;

  • Rapport à la maternité (conciliation des sphères privée et publique, politiques familiales et accueil de la petite enfance, eugénisme…).

Au sein de l’axe transmission de Rémélice, elle participe à un travail collectif sur la transmission des faits culturels et civilisationnels à l’Université.

Publications scientifiques :

Articles

  • « Maureen Patricia O’Sullivan : une Irlandaise au service de la Résistance française », in : Catherine Maignant (éd.), La France et l’Irlande : destins croisés, 16e-21e siècles, Collection « Irlande » dirigée par Catherine Maignant et Alexandra Poulain, Lille, éditions Septentrion, mars 2013, p.47-59.




  • « Influence des théories « maternalistes » et développement du concept de conciliation des sphères publique et privée en Grande-Bretagne », in : Laurence Machet, Stéphanie Ravez et Pascale Sardin (dirs), Les Mères et l’Autorité, Mythes et réalités, Pessac : Presses Universitaires de Bordeaux, 2013, p.215-232.

(Actes du colloque international et pluridisciplinaire organisé par le GEM (Groupe d’Etude sur le Maternel) sur le thème : «Les Mères et l’autorité, l’autorité des mères», Université de Bordeaux 3 et Université de Bordeaux 4, 3-5 décembre 2009.


  • « Le rôle des agents féminins du Special Operations Executive (SOE) au sein des maquis de la région Centre. », revue de l’ERIL (Etudes sur la Résistance en Indre-et-Loire), Actes du colloque Des femmes en Résistance en région Centre (Tours, 6 avril 2011), Hors-série n°4, juillet 2011, p.35-46.




  • « Femmes britanniques et soldats afro-américains : des liaisons indésirables. Gestion des relations inter-raciales durant la Seconde Guerre mondiale. » in : Michel Prum (dir.), La Fabrique de la « Race », Regards sur l’ethnicité dans l’aire anglophone, collection « Racisme et eugénisme », Paris : L’Harmattan, 2007, p.103-126.




  • « Entre protection et contrôle : confinement de la femme anglaise dans son rôle de « gardienne de la race » durant la Première Guerre mondiale », in : Michel Prum (dir.), L’un sans l’autre, Racisme et eugénisme dans l’aire anglophone, Paris : L’Harmattan, 2005, p.163-186.

Traduction :

Christine Morrow, Une Abominable Epoque, Journal d’une Australienne en France, 1940-1941, collection « Témoignages pour l’Histoire » dirigée par Rémy Cazals, Toulouse, Editions Privat, 2008, 223 pages.

Communications / Articles à paraître :

  • « A White City of Desolation : Verdun as seen by two British female volunteers », Université de Bourgogne-Dijon, Congrès de la SAES (Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur) – atelier du CRECIB (Centre de Recherches et d’Etudes en Civilisation Britannique), 17-19 mai 2013.




  • Kathleen Burke’s White Road to Verdun: A female perspective on the battle of Verdun”, Birkbeck College, University of London, congrès bi-annuel de War-Net, 9 mars 2012.




  • « Réforme « permissive » ou « progressiste » ? Débats et adoption de la loi de 1967 sur l’avortement », Université François Rabelais – Tours, conférence « Blowing Up the Sixties : Britain in the Decade of Protest » organisée par le GRAAT (Groupe de Recherches Anglo-Américaines de Tours), 16 novembre 2011.

Publication à paraître: The 1967 Abortion Act, A Fundamental Change?, en collaboration avec Matthew Leggett (Université de Bourgogne).


  • « Maureen Patricia O’Sullivan : une Irlandaise au service de la Résistance française », Congrès de l’AFIS (Association of Franco-Irish Studies), Université de Lille 3, 27-28 mai 2011.

A la demande du Service Historique de la Défense (SHD), présentation de cette communication dans le cadre d’un séminaire sur les « Etrangers dans la Résistance » au SHD, fort de Vincennes le 21 juin 2011.
Synopsis des articles – Sylvie Pomiès-Maréchal
« Maureen Patricia O’Sullivan : une Irlandaise au service de la Résistance française », in : Catherine Maignant (éd.), La France et l’Irlande : destins croisés, 16e-21e siècles, Collection « Irlande » dirigée par Catherine Maignant et Alexandra Poulain, Lille, éditions Septentrion, mars 2013, p.47-59.
Cet article développe le thème des échanges franco-irlandais dans une perspective historique à travers le portrait de Maureen Patricia O’Sullivan, jeune dublinoise entrée en Résistance et membre de la section F du Special Operations Executive (SOE), organisation créée en juillet 1940 par Churchill pour « mettre le feu à l’Europe » et organiser la lutte armée dans l’Europe occupée.

« Paddy » O’Sullivan, alias Micheline, officia au sein du réseau Fireman dans le nord de la Creuse de mars à octobre 1944. Son extraordinaire parcours et son expérience en tant qu’opératrice radio au sein du maquis creusois soulignent la complexité de rôles féminins en constante évolution lors de situations de crise. Ils permettent également d’illustrer la richesse des interactions humaines qui se sont forgées entre la France et l’Irlande.

« Influence des théories « maternalistes » et développement du concept de conciliation des sphères publique et privée en Grande-Bretagne », in : Laurence Machet, Stéphanie Ravez et Pascale Sardin (dirs), Les Mères et l’Autorité, Mythes et réalités, Pessac : Presses Universitaires de Bordeaux, 2013, p.215-232.
Cet article explore le thème de l’autorité morale dont les normes sociales ont investi les mères dans leur relation à l’enfant. Il s’agit dans un premier temps de s’interroger sur la notion de « parentage » sexué, la construction et la consolidation des divisions entre les rôles sociaux féminin et masculin. Après l’analyse de l’impact des théories « maternalistes » sur les arrangements sociaux relatifs à l’emploi des mères, il convient d’examiner si ces théories contribuent encore à la structuration des politiques de conciliation des sphères publique et privée.

« Le rôle des agents féminins du Special Operations Executive (SOE) au sein des maquis de la région Centre. », revue de l’ERIL (Etudes sur la Résistance en Indre-et-Loire), Actes du colloque Des femmes en Résistance en région Centre (Tours, 6 avril 2011), Hors-série n°4, juillet 2011, p.35-46.

La place cruciale des femmes en tant qu'actrices de l'Histoire n'est nulle part mieux illustrée que dans l’histoire de la Résistance et du SOE en particulier. Le recrutement d'agents féminins par le Special Operations Executive présente en effet un aspect unique et précurseur, tant dans le domaine militaire que dans le domaine de la société civile. La section F (pour France), la plus importante des sections du SOE, agissait sans relation avec la France libre. Une centaine de réseaux furent créés sous son impulsion. Sur plus de 400 agents envoyés en France par la section F, 39 étaient des femmes et 13 d'entre elles payèrent de leur vie leur engagement. Après un bref retour sur les missions du SOE et ses activités en région Centre, cet article propose une analyse des spécificités des agents féminins à travers quelques actions de femmes ayant officié en région Centre.

similaire:

Sylvie pomiès-maréchal iconMaréchal gallieni lettres de madagascar 1896-1905

Sylvie pomiès-maréchal icon4 rue du Maréchal Foch – 59100 roubaix
Les inventeurs du Temps Trésors de la Haute Epoque horlogère 1500-1700 a remporté un large succès

Sylvie pomiès-maréchal iconLeçons «Sur la physiologie du système musculaire»
«tapé» la Résidence sur l’ordre du Maréchal Lyautey à 20 exemplaires. – 45 ff dactyl

Sylvie pomiès-maréchal iconSituation géographique et origine historique (Source : «Encyclopédie...
«Grumbach», un charron, un maréchal ferrant, un charpentier, un scieur en long et un cabaretier

Sylvie pomiès-maréchal iconSylvie Brodziak : Clemenceau lecteur de Hugo
«Dans le courant de la journée, je ne voyais pas beaucoup mon père, qui ne fichait rien et qui, comme tous les hommes qui ne fichent...

Sylvie pomiès-maréchal iconProgramme de rencontres du 4 avril au 7 juin
«Récits d’engagement. Des Lyonnais auprès des Algériens en guerre, 1954-1962» (éditions Bouchène). Signature et rencontre avec les...

Sylvie pomiès-maréchal icon? Scientific Review Committee: Sylvie Bauer (University Rennes-2),...
...

Sylvie pomiès-maréchal iconAutour de l'appel du 18 juin : ambiguïtés et mutations du discours gaulliste jusqu'en 1942
«Motors», se heurte donc à la stratégie purement défensive suivie par le Haut Commandement militaire, et incarnée par la figure du...

Sylvie pomiès-maréchal iconLe juge des référés du tgi de Nantes a contraint l'État à délivrer...
«identité». «Nous sommes contents mais cet appel nous empêche de nous réjouir», commente Sylvie Mennesson

Sylvie pomiès-maréchal iconLe samedi 25 octobre 732
«le miracle de la Marne» (Première bataille de la Marne où le Maréchal Foch donna à chacun de ses soldats une image du Cœur de Jésus...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com