Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde





télécharger 114.85 Kb.
titreDans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde
date de publication28.10.2017
taille114.85 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos



I L Y A 100 ANS …








Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde
Bonjour,
Je m’appelle Lachouette, on me reconnaît une bonne mémoire et je vois dans la nuit.

Je connais bien ce secteur de Charente-maritine. Je l’ai survolé maintes et maintes fois, la nuit, quand tous les chats sont gris. J’en connais tous les coins et recoins. Je peux te nommer tous les monuments : les églises, les châteaux, les lavoirs et bien d’autres lieux encore.

Mais il y en a que je veux te faire connaître.
La nouvelle mission que je me suis donnée est de te guider sur les traces de ton passé.

Je te propose ainsi de te faire découvrir quelque chose qui existe dans toutes les communes de France, mais que tu n’as peut-être pas remarqué.
Voici deux indices :
1-Il est le plus souvent en pierre.

2-Il est toujours couvert de lettres, de chiffres ou de signes.

As-tu trouvé de quoi il s’agit ? Sinon, voici un message codé pour t’aider :














































-

-




-

-

-

-

-

-

-

-




-

-

-




-

-

-

-

-

Le code est dans le tableau ci-dessous

a

e

l

m

n

o

r

s

t

u

x























A toi de mener l’enquête !

Tu vas maintenant observer le monument aux morts de ta commune et faire l’inventaire (faire une liste précise) de tous les éléments qui le composent.

Je vais t’aider à chaque étape de ton enquête.
Etape 1. Observer

1- Qu’est-ce qu’un monument aux morts ?

Recherche dans le dictionnaire la définition du monument aux morts.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………
2- Est-ce qu’’il y en a un dans ta commune ? Oui non
3- L’emplacement du monument aux morts n’est pas le fruit du hasard. Est-il situé auprès :


  • d’un édifice religieux ? oui non

  • du cimetière ? oui non

  • d’un édifice public (mairie, école) ? oui non

  • au centre du bourg ? oui non

  • en dehors du village ? oui non


4- Combien y a-t-il de noms inscrits sur le monument?
5- Le classement de ces noms est-il :


  • alphabétique (a, b, c,…) ? oui non

  • par période (ex. 1914, 1915,…) ? oui non


6- Y a-t-il des noms identiques ? oui non

7- Y a-t-il des photos des personnes inscrites? oui non

8- Le grade des personnes est-il indiqué ? oui non

9- Parmi les noms inscrits, en connais-tu ou connais-tu

la famille oui non

10- Les inscriptions :

Dans la case ci-dessous, note la ou les inscriptions figurant sur le monument.














11 – Les signes et les symboles





Oui

Non

  • L’obélisque







  • Les végétaux sculptés










  • Feuilles de palme










  • Laurier










  • Couronne de fleurs










  • Autres







  • Le feu










  • Torche










  • Flamme










  • Urne funéraire







  • La croix chrétienne







  • La croix de guerre







  • Un animal










  • Coq










  • Aigle










  • Colombe










  • Animal domestique







  • Le drapeau







Comment est-il représenté ?

  • Replié sur lui-même







  • Déployé







  • Posé comme un drap







  • Les symboles de la guerre










  • Casque










  • Médaille










  • Arme










  • soldat










Oui

Non

Comment le soldat est-il représenté

  • Au repos







  • Au combat







  • Mourant







  • Mort







  • Victorieux







  • Glorifié







  • Dans une autre attitude







  • Présence d’un objet évoquant la vie quotidienne du soldat (si oui lequel)

























  • Autres personnages










  • Femme










  • Homme (autre qu’un soldat)










  • Enfant










  • Personnage imaginaire










  • Personnage religieux










  • Personnage de l’histoire de France







Lequel 



















Ces personnages sont-ils mis en scène ?







Si oui que fait-il ou que font-ils ?



















  • Le monument aux morts est-il entouré ?










  • Parterre de fleurs naturelles










  • Haie de végétaux










  • Grille










  • Chaîne










  • Obus –ou obus et chaîne)










  • Autre entourage







Lequel 




























  • Autres signes











































Bravo,

Tu viens de répertorier tous les signes présents sur le monument aux morts de ta ville ou de ton village.

Avec ton maître ou ta maîtresse tu vas maintenant apprendre à les comprendre.

Les pages suivantes t’aideront à retenir tout ce que tu vas apprendre.



Etape 2. Comprendre et se souvenir


  1. Qu’est-ce qu’un monument aux morts ?


Monument destiné à perpétuer le souvenir des morts d'une communauté, en particulier du fait d'une guerre

(Larousse encyclopédique).
La volonté de commémorer les morts

La France a mobilisé environ sept millions neuf cent mille combattants (7 900 000) pendant la Première Guerre mondiale. Un million trois cent soixante-quinze mille huit cents soldats (1 375 800) y ont trouvé la mort.

Sur 100 hommes appelés, plus de 17 sont morts.

Beaucoup de familles ont été endeuillées pendant ce conflit. Voilà pourquoi tu as pu retrouver ton nom ou celui de quelqu’un que tu connais sur cette liste. Renseigne-toi auprès de ta famille ou de la sienne pour savoir de quelle façon tes arrière-grands-parents ou les siens ont été concernés par ce drame. Elles ont peut-être conservé des photos de cette époque ou même des lettres écrites depuis le front.

A la sortie de ce conflit, la France veut honorer leur mémoire. C’est ainsi que leurs noms vont être inscrits sur les nombreux monuments construits en France entre 1920 et 1925. Aucun autre pays n’a commémoré ses morts dans de telles proportions.


  1. Présence d’un monument aux morts dans le village ou la ville.


En France, durant la guerre, les Français découvraient les noms des soldats morts au combat sur une liste affichée sur la porte des mairies. Mais très vite, la population éprouva le besoin d’inscrire tous ces noms dans la pierre et dans les années 20, la France se couvre de nombreux monuments aux morts : plus de 36000 ont été érigés de 1920 à 1925, aujourd’hui, ce sont 95% des communes françaises qui en possèdent un.

Si l'on tient compte des diverses plaques gravées ou sculptures placées dans de nombreux lieux publics ou privés dans les années 1920 (écoles, entreprises, églises, etc.), il faut multiplier ce nombre par au moins quatre ou cinq.


  1. L’emplacement du monument.


Les monuments sont principalement dressés dans le cimetière de la commune ou bien sur la place de la mairie, ou de temps en temps sur la place de l’église.
Les monuments ont souvent la forme d’une pyramide ou d’un obélisque.

La plupart du temps, on y trouve une palme et une croix de guerre au sommet.


  1. Le classement des noms

Les noms sont presque toujours classés par ordre alphabétique et quelquefois par années de décès.

Il arrive que les noms des régiments, auxquels les soldats ont appartenu, soient mentionnés.

Des plaques avec les photos des disparus sont parfois apposées au monument.

Certaines communes ont ajouté à cette première liste établie après la Première Guerre mondiale (1914-1918), les noms des morts des conflits qui ont suivi : Seconde Guerre mondiale (1939-1945), Guerre d’Indochine (1946–1954), Guerre d’Algérie (1954-1962).
10-Que signifient les inscriptions gravées sur les monuments ?

Les inscriptions sur les monuments aux morts sont un hommage aux soldats disparus. Leur nom est gravé dans la pierre pour ne pas être oublié.

Tous les monuments portent une dédicace.

La plus courante reprend la formule officielle qui saluait la mort d’un soldat :

« La commune de … à ses enfants morts pour la France ».

Les mots «enfants» ou «fils» désignent d’une façon affectueuse tous les jeunes hommes habitant la commune.

Des adjectifs sont parfois ajoutés à cette inscription pour accentuer l’héroïsme « à ses morts héroïques », la gloire « à ses glorieux morts » et le sacrifice des morts « à ses martyrs ».
11-La symbolique autour des monuments aux morts

  • L’obélisque

C’est le plus ancien monument érigé à caractère funéraire. Sa forme tend à rapprocher le défunt vers le ciel. Les pierres levées sont des hymnes à la vie.

  • Les végétaux sculptés sur les monuments

La feuille de palmier, les couronnes de fleurs sont distribuées aux vainqueurs, aux héros (ex: la couronne de lauriers qui coiffe Jules

César). On fleurit également la tombe de tous les morts à la Toussaint.



  • Le feu

La flamme symbolise le souvenir des morts (cierge dans les églises, flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe).

Une urne funéraire est une boîte qui contient les cendres du mort.

  • La croix

La croix associée dans notre pays à la religion chrétienne est devenue le symbole de la mort (une croix devant un nom signifie que la personne est décédée). On retrouve assez fréquemment des croix « chrétiennes » sur les monuments bien qu’une loi, votée en 1905, interdise tous signes religieux sur les monuments publics.

  • La croix de guerre

La croix de guerre est une médaille donnée à un soldat pour des actes de bravoure et d’héroïsme.

  • Un animal

  • Le coq représente le courage et la fierté. C’est un animal de combat. Son chant qui annonce le lever du jour, symbolise la vie ranimée après le sommeil.

  • L’aigle était le symbole de l’Empire Allemand. Sur un monument, l’aigle écrasé signifie la défaite de l’Empire allemand.

  • La colombe symbolise la paix retrouvée.

  • Les animaux domestiques, plus rarement représentés sur les monuments, illustrent la vie quotidienne des soldats ou la paix retrouvée.

  • Le drapeau

Quand il est replié sur lui-même (en berne) ou posé comme un drap sur un cercueil (linceul), il est signe de deuil.

Quand il est déployé et brandit, il est signe de victoire.

  • La représentation de la guerre

  • Le soldat : on le reconnaît à son uniforme. Il peut être représenté de différentes façons :

  • le soldat au repos ou au combat

  • le soldat mourant ou mort

  • le soldat victorieux et glorifié

  • Des objets, tels que les casques, médailles, armes, fils barbelés, masque à gaz, etc. nous rappellent l’horreur de la guerre.

  • La représentation d’autres personnages que le soldat

  • La présence d’’une femme,, d’’un homme ou d’’un enfant témoigne de la peine de toutes les familles. Ils sont souvent habillés en vêtement de travail ou en costume traditionnel de la région.

Une femme avec des ailes représente la gloire, la victoire, la patrie, la nation, la liberté,...

Seule, elle rappelle la cause du sacrifice.

Elle peut également soutenir ou récompenser un soldat.

  • Le personnage historique signifie que cette guerre fait partie de l’histoire de France.

Un cas particulier que l’on retrouve souvent : Jeanne d’Arc qui est à la fois un personnage historique et une sainte.

  • L’’entourage du monument sert à protéger et à délimiter un emplacement précis

  • Parterre de fleurs naturelles (même explication que pour les végétaux sculptés sur les monuments)

  • Une haie de végétaux notamment des lauriers (idem) ou des fusains dont les chrétiens bénissent les rameaux (contournement de la loi de 1905)

  • Une grille

  • Une chaîne

  • Un obus enchaîné ne peut plus servir à faire la guerre. On peut y voir le symbole de la paix retrouvée.


Dans certaines régions très catholiques, on retrouve des personnages religieux (le Christ, la Vierge et les anges) malgré la loi de 1905 interdisant tous signes religieux sur les monuments publics. Ces monuments sont souvent construits près de l’église ou dans le cimetière.






Maintenant tu vas pouvoir dresser la carte d’identité du monument de ta ville ou de ton village.
Lorsque tu l’auras complétée, tu pourras l’envoyer à l’adresse suivante : ien.lre.ia17@ac-poitiers.fr
Elle sera mise en ligne sur le site de l’inspection avec toutes les cartes d’identités envoyées par les élèves des classes de la circonscription. Tu pourras ainsi comparer tous les monuments aux morts des villes et villages alentour.







Mais avant cela serais-tu capable de répondre à cette question ?

Selon toi quel est le pourcentage des hommes de ta commune qui sont morts pendant la première guerre mondiale ?

Tu pourras d’aider du recensement de 1911 annexé à ce document. Attention, dans chaque ville ou village, les hommes ne représentent que la moitié des personnes recensées.







CARTE D’IDENTITÉ DU MONUMENT AUX MORTS

DE

……………………………………………………………….


Date de construction :




Photo de face
















Lieu d’implantation dans la commune :
















Forme générale :
















Guerres commémorées :




Photo de profil
















Nombre de morts :

























Symboles utilisés :






























































Annexe 1  

Recensement de 1911 dans les communes de la circonscription



Communes

Habitants

La Rochelle

36 371

Bourgneuf

285

Dompierre/mer

1 245

Sainte Soulle

1 406

Saint Xandre

1 037

Andilly

1 065

Charron

1 414

Esnandes

789

Longèves

442

Marans

4 427

Saint Ouen

275

Villedoux

368

Courçon

1 138

La Ronde

1 298

Nuaillé

617

Saint Jean de Liversay

1 858

Saint Sauveur d'Aunis

950

Taugon

1 098

Anais

279

Benon

773

Ferrières

443

Le Gué d'Alleré

634

Cramchaban

727

La Grève sur Mignon

557

La Laigne

367

 

 

Total habitants

59 863



Annexe 2

Histoire des arts


La chouette peut voir la nuit et donc avertir les soldats d’une attaque nocturne de l’ennemi.

Les « Poilus » ont créé de magnifiques objets, sculptures en cuivre (celui des chambres d’obus) mais aussi en matériaux de récupération. Je t’en ai sélectionné quelques-uns

Un service à thé en douille d’obus



Musée canadien de la guerre

Un chandelier



Un char en jouet



Un violon construit à partir d’un étui de masque à gaz



© CRDP de l’académie d’Amiens, 2006 - 2008

Un briquet caricature du Kronprinz

https://www.mymajorcompany.com/mmcmediaplugin/media/image/85/857b65557a525.png

Musée de l'Artisanat des Tranchées

Des avions de chasse

http://3.bp.blogspot.com/-p0nutkqhxrm/uxj9pu1ehpi/aaaaaaaafow/bag9e7kvhmq/s1600/3056.jpg

« On nous a coupé les ailes »

Fred Bernard et Emilie Bravo

Albin Michel

similaire:

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconTd : le clivage gauche/droite
...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde icon๑ Haut du formulaire Bas du formulaire Haut du formulaire J’aime...
«N'habite pas à l'adresse indiquée». Comment les sociétés de transports de courriers gèrent-elles les changements d'adresses imprévues...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconL’équipe (en haut de gauche à droite) : Franck Girard (professeur),...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconLettre ouverte aux historiens «rénovateurs» et autres «usagers» de...
«civilisations» chrétienne et musulmane[6]. Sans surprise, ce genre de joute est perçu par l’opinion comme un épisode supplémentaire...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconNotez sur le graphique: Rome sera à gauche, la Gaule à droite

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconSommaire
«essuient» ce qu’ils écrivent avec leur main… IL suffit de penser qu’il en est de même pour les Arabes qui écrivent de la main droite...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde icon• Recherche sur l’image tactile avec le Centre Amandine
«Je compte» : Ce livre aide à apprendre à compter de 1 à 5 grâce à des perles mobiles sur une ficelle, le nombre de perles augmentant...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconSynopsis : Dans ce reportage, une femme médecin de l’hôpital de Bê...
«Cliquez ici pour accéder à une version bas-débit (html) du site». Ensuite, dans la colonne de droite «Toutes les vidéos», choisissez...

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconÉcoutez le texte lu par le professeur, puis répondez aux questions...
Regarde là-bas, à droite. Qu’est-ce que tu vois dans la cour du père Antoine ?

Dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut les monuments de : La Rochelle, Dompierre sur mer, St Jean de Liversay et La Ronde iconNous avons donc travaillé sur l’Europe du Nord. Les frontières de...
«Se trouvent dans l’Europe du Nord, toutes les régions s’ouvrant sur la Manche, la Mer du Nord, et la Mer Baltique.»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com