Définition de l’aire géographique





télécharger 489.71 Kb.
titreDéfinition de l’aire géographique
page2/17
date de publication28.10.2017
taille489.71 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

ODONATA ZYGOPTERA (Libellules ou Demoiselles)


Calopterygidae

* Calopteryx haemorrhoidalis (Van der Linden, 1825)

* Calopteryx virgo meridionalis Sélys, 1873

* Calopteryx xanthostoma (Charpentier, 1825)

* Calopteryx splendens (Harris, 1782)

Chassezac, une seule donnée, individu erratique.

Lestidae


* Lestes virens virens (Charpentier, 1825)

* Lestes viridis (Van der Linden, 1825)

* Sympecma fusca (Van der Linden, 1820)

Salindre, Borel, rare, individus isolés.

Platycnemididae

* Platycnemis acutipennis Sélys, 1841

* Platycnemis latipes Rambur, 1842

* Platycnemis pennipes (Pallas, 1771)

Coenagrionidae


* Ischnura elegans (Van der Linden, 1820)

* Ischnura pumilio (Charpentier, 1825)

* Enallagma cyathigerum (Charpentier, 1840)

* Pyrrhosoma nymphula (Sulzer, 1776)

* Cœnagrion puella (Linné, 1758)

* Cœnagrion mercuriale (Charpentier, 1840)

La larve se développe dans les eaux courantes plus ou moins vives, de faible importance, généralement ensoleillées et souvent sur terrains calcaires : à Païolive, cette espèce est très localisée sur quelques ruisseaux. Cette espèce patrimoniale se trouve en Europe et en Afrique du Nord. Elle est protégée par la loi (Arrêté du 22 juillet 1993) et elle est citée dans l’Annexe II de la Directive Habitats.

* Cœnagrion scitulum (Rambur, 1842)

* Cœnagrion caerulescens (Fonscolombe, 1838)

* Cercion lindenii (Sélys, 1840)

* Ceriagrion tenellum (Villers, 1789)
ODONATA ANISOPTERA (Libellules classiques)

Aeshnidae

* Boyeria irene (Fonscolombe, 1838)

* Aeshna cyanea (O. F. Müller, 1764)

* Aeshna affinis Van der Linden, 1820

* Aeshna mixta Latreille, 1805

Salindre, deux données, individus isolés.

? parthenope (Sélys, 1839)

Borel, une seule donnée, individu erratique.

* Anax imperator Leach, 1815

Gomphidae

* Gomphus pulchellus Sélys, 1840

* Gomphus graslinii Rambur, 1842

Chassezac, populations faibles. Espèce citée dans la Liste rouge des espèces menacées en France, dans la Liste rouge des espèces menacées en Europe, dans la Directive "Habitats, Faune, Flore", en Annexe II de la Convention de Berne, déterminante Znieff.

* Gomphus simillimus Sélys, 1840

Chassezac, rare, faibles populations. Espèce citée dans la Liste rouge des espèces menacées en Europe, déterminante Znieff.

* Gomphus vulgatissimus (LINNÉ, 1758)

Chassezac, Salindre, rare, faibles populations. Espèce citée dans la Liste rouge des espèces menacées en Europe.

* [Ophiogomphus serpentinus (Charpentier, 1825)]

Présence à Païolive contestée.

* Onychogomphus forcipatus unguiculatus (Van der Linden, 1820)

* Onychogomphus uncatus (Charpentier, 1840)
Cordulegasteridae

* Cordulegaster boltonii (Donovan, 1807)

Corduliidae

* Macromia splendens (Pictet, 1843)

Les larves vivent enfouies dans le sable ou dans la vase, dans les endroits calmes et profonds des rivières. Espèce du sud de la France et de la Péninsule ibérique. Cette grande et belle Cordulie est rare et localisée. Cette espèce est protégée par la loi (Arrêté du 22 juillet 1993) ; elle est citée dans les Annexes II et IV de la Directive Habitats, etc.

* Oxygastra curtisii (Dale, 1834)

La larve vit généralement enfouie dans la vase ou dans le sable dans les eaux courantes. Les imagos peuvent s’éloigner beaucoup des sites d’émergence (là ou les larves sortent de l’eau et se transforment en adultes). Cette espèce a une répartition ouest européenne. Cette espèce est protégée par la loi (Arrêté du 22 juillet 1993) ; elle est citée dans les Annexes II et IV de la Directive Habitats, etc.

Libellulidae

* Libellula depressa Linné, 1758

* Libellula quadrimaculata Linné, 1758

* Orthetrum brunneum (Fonscolombe, 1837)

* Orthetrum cancellatum (Linné, 1758)

* Orthetrum cœrulescens (Fabricius, 1798)

* Crocothemis erythraea (Brullé, 1832)

* Sympetrum flaveolum (Linné, 1758)

* Sympetrum fonscolombii (Sélys, 1840)

Salindres, Graveyron, Borel : assez rare, reproduction prouvée par l’observation d’émergences.

* Sympetrum sanguineum (O. F. Müller, 1764)

* Sympetrum striolatum (Charpentier, 1840)

* Sympetrum pedemontanum (Aillioni, 1766)

Chassezac, Borel, rare et localisé, populations faibles. Espèce citée dans la Liste rouge des espèces menacées en France, espèce déterminante avec critères pour la définition de Znieff.
PHASMIDA (Phasmes ou insectes-bâtons)

Phyllidae Bacillinae

* Clonopsis gallica (Charpentier, 1825)
ORTHOPTERA ENSIFERA (Sauterelles)

Tettigoniidae Phaneropterinae

* Phaneroptera nana Fieber, 1853 (= quadripunctata)

* Tylopsis liliifolia (F., 1793)

Les Vans, clairières dans le bois, les 16 juin, 1er & 13 juillet 2005, in Boitier & Bachelard, 2005. Berrias : Lestong, 15. VIII. 2004, in Morin, 2008.

* Isophya pyrenaea (Audinet-Serville, 1838)

Les Vans, clairières dans le bois, les 16 juin et 1er juillet 2005, in Boitier & Bachelard, 2005. Lablachère : Cham de la Beaume & Gondive, 14. VII. 2007 ; Berrias : Lestong, 15. VIII. 2004 & 24. V. 2006 ; Les Vans : vallée du Granzon, 4. VI. 2006  & Saint-Eugène, au piège Malaise, du 10 au 17. VII. 2004 ; Naves, « Réserve naturelle régionale », 24. V. 2006, in Morin, 2008.

* Barbitistes serricauda (F., 1798) [D. Morin det.]

Au cours des pullulations de 2006 et 2007, nous n’avons observé un peu partout à Païolive que cette espèce, jamais fischeri, même dans une des stations où cette dernière espèce est citée – on la distingue de l’espèce suivante, à laquelle elle ressemble beaucoup, par la double courbure des cerques des mâles.

* Barbitistes fischeri (Yersin, 1854)

Les Vans, clairières dans le bois, les 16 juin et 1er juillet 2005, in Boitier & Bachelard, 2005. Christophe Bernier a observé les deux espèces à Païolive « mais pas dans les mêmes stations ». Les cerques des mâles ont une simple courbure.

* Leptophyes punctatissima (Bosc, 1792)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Définition de l’aire géographique iconDéfinition de l’aire géographique

Définition de l’aire géographique iconN° 2 ~ Album du département 63 (Puy de Dôme) jusqu’au 95 (Val d’Oise)...

Définition de l’aire géographique iconChapitre La définition du domaine public Section Définition légale

Définition de l’aire géographique iconApproches actuelles de l’histoire de la géographie en France. Au-delà...
«la pluralité des contenus, des histoires de la géographie», et mettait à la base de cette pluralité une «dualité» : «l’histoire...

Définition de l’aire géographique iconPopulation des communes de l’aire urbaine de Cayenne au 1

Définition de l’aire géographique iconHistoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du

Définition de l’aire géographique iconL’acquisition du vocabulaire géographique associé est aussi primordial

Définition de l’aire géographique iconLe développement d’un territoire ultramarin : entre Union Européenne...

Définition de l’aire géographique iconNotes sur l’alimentation et la reproduction
«habitat» comme un entourage environnemental qui délimite l’aire potentielle de répartition d’une espèce

Définition de l’aire géographique iconRéférences des articles parus dans la revue l’Histoire
«Les grandeurs de la terre. Aspects du savoir géographique à la Renaissance.» (09/2004, n°290)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com