Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils





télécharger 213.26 Kb.
titreLyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils
page5/8
date de publication28.10.2017
taille213.26 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8

L’orgueil, c’est comme ça

SHURIK’N

Samurai

Album: Où je vis




Refrain:

On joue dans un chambaras

La fierté, la loi

Tue, comme un bon vieux colosawa

La main sur le katana

Même si la peur m’assaille

Je partirai comme un samurai

(bis)
Oh, qu’est-ce que tu as à me regarder?

Qui, moi?
Toujours vif, comme au premier jour de cour

Où tour à tour les mecs te matent

Claque pas de genous

T’es viré de la cour

Tenir le coup, regard froid

Fais pas le tocard

L’oeil au beurre noir

Faut mieux le faire que l’avoir

Dès le plus jeune âge engraîné

A évoluer dans une meute où les l’ego

Se fait les dents sur les colliers d’à-côté

Où les réputations se font et se défont

Où les moins costauds enjambent les ponts

Où se défonsent sans modération

En guerre permanante avec les autres

Les bandes se forment

On comprend vite que l’on est plus fort avec ses potes

En somme, voici venir l’âge béni

Où tu te crois homme, mais t’es qu’un con

Et il y a qu’à toi qu’on l’a pas dit

Les autres jouent les caids pour une bille

Puis une fille, les poils s’hérissent

Les ??

On tape pour des pécadilles

Evite les yeux, on doit pas voir quand ça va mal

La moindre faille physique ou mentale

L’issue peut être fatale

On grandi au milieu des ronins

Chacun sa barque pourrie

Et sur sa merde, merde

Chacun sa voix, sa vie

Devant l’adversité, les coudes se soudent

On pousse un kiai de toute sa taille

Prêt à mourir comme un samurai
Refrain
Les temps passent

? grandi entre le fer et la soie

La soie, c’est avec le fer qu’il l’a acquise

Aux prises avec la pression

La presse relate ses actions

La prison souvent remplace le ?

Le ponpon s’agite au-dessus de nos têtes

Chacun le veut pour lui

Un billet pour le manège

Gratuit, vérouillé

La nuit les lampadaires se morphent en mecs

Une seule quête, les pépètes

Quand t’as les sous tu drives une 7-20

Et tu touches des seins

On lutte

Souvent on butte sur le pied du voisin

Espace restreint

On geule souvent, on en vient aux mains

Pour tout et rien

Ca finit devant témoins

Et va savoir combien de temps on peut rester sans voir les siens

Comprends bien

C’est une réalité, pas une BD

Les sens toujours éveillés

Eviter les embûches

Les femmes risquées

Les boîtes piégées

Les gens ont changé

La rue est mal fréquentée

Surtout sors pas sans tes papiers

Ca peut gâcher la soirée

J’ai combattu

J’ai eu mon heure, mon jour

Je verse un verset pour ceux qui attendent leur tour

Et ceux qui ne rigoleront plus

On baissera pas les bras

On n’est pas né pour ça

Même vaincu, on se jettera dans la bataille

Pour l’honneur, comme un samurai

IAM

Indepedenza




Mon histoire de France à moi commence par un génocide

Ces pensées maussades romancent une revanche impossible

On est tous fils de la Qibla qui blaguent au mic en habit bleu

Nous on maquille ces putains d’ feuilles immaculées en nuits bleues

Ils brandissent la Bible et mettent Jésus acteur de l’intox

Ils nous ciblent avec la Rabla comme du Flytox

Moi j’revendique ma différence dans c’pays merdique, doucement

En douce man, t’inquiète on fait des sous sous l’manteau car tous mentent

Comment leur faire croire ? Qu’y a pas que des cancres là

Moi j’m’ancre là, mon encre là bave des cancrelats

mon âme striée par les vicissitudes

Glace un coeur froid d’habitude

Noir de bitûme, la vie c’est l’vice à l’étude

Vu d’en haut y’a pas d’ frontière c’est géant, dans l’néant

Les néons flashent, emmenés en galère, en bas c’est un fion béant

Dans chaque part le recueil de notre juste lutte ainsi Dieu

L’a voulu édifiant, et nous, méfiant, insidieux
Refrain :
INDEPENDENZA

Que se remplit de sales principes, gise là

Grise la verdure persiste, vise et mise là

INDEPENDENZA

Que de tous ces chiens crient viva Sentenza

Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza

INDEPENDENZA

Mike liberta, Mike une berta

La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda

INDEPENDENZA

Que se remplit de sales principes, gise là

Grise la verdure persiste, vise et mise là
FREEMAN
Frit, l’indifférence trie les conséquences qui défient, méfie l’insouciance s’lie

Mars by night line out, mic branché j’débarque pas d’un boat

Sur beat on m’note

Sur orbite je les écrit mes notes

Pas un scoop, Indépendenza pour nos troupes au complet

Propageons l’plastique dans les foyers

Mieux qu’un amant exempté d’voir, d’aller dans l’allée où j’devais être

J’trouve mon chemin, j’tombe sur terre une comète Halée

Mes motifs sont bien meilleurs que mes méthodes

Ton tube cathodique allume le, voilà l’histoire rapologique

Fantasmagorique, ma prod mieux qu’une drogue

Euphorique, quand les tiens sur nos sons s’tordent

Vas y, qu’on braque les faisseaux sur nous

Chacun détient son réseau chez vous

Rô dans l’vice, les crocs s’vissent tôt

Le monde s’agresse, s’graisse, régresse, dresse ton bilan

C’qu’ils pondent ici c’est pour leur adresse
Refrain :
INDEPENDENZA

Que de tous ces chiens crient viva Sentenza

Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza

INDEPENDENZA

Mike liberta, Mike une berta

La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda

INDEPENDENZA

Que se remplit de sales principes, gise là

Grise la verdure persiste, vise et mise là

INDEPENDENZA

Que de tous ces chiens crient viva Sentenza

Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza

SHURIK’N

Regarde ces lumières étranges, oranges, tu crois que c’est le pays qui

change

Franchis le tunnel de l’Estaque et d’un coup tu n’es même plus en France

Pense qu’ici plus qu’ailleurs la différence est une valeur

L’indépendance dans toute son ampleur et rien à voir avec la chaleur

Mais çà bouge dans tous les sens, les gens bossent, créent, tentent leur

chance, osent

A force de ne rien avoir tu fais de grandes choses avec des bouts de craies

Le ciel toujours sur mais pas assez dans la tête

Ca devient de plus en plus dur, il y a képi pour une casquette

Les coeurs battent en coeur, les stylos saignent à flots

Trop de jeunes s’ouvrent les vaines parce que trop de maux

Alors on pose des mots sur une démo, on le crie bien haut

La sale race n’est pas prête pour le tombeau, les braves tombent au combat

Vois les balcons pleins de drapeaux, on est dans de beaux draps

Rien, ça file la rage même quand les cages serrent comme des corsets

lassés

Le cor sonne le jour annocé, et là çà va se corser

Trop pressurisé, la scission guette sur sillon là

IAM sévit dans le maquis au nom de l’Indépendenza
Refrain :
INDEPENDENZA

Mike liberta, Mike une berta

La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda

INDEPENDENZA

Que se remplit de sales principes, gise là

Grise la verdure persiste, vise et mise là

INDEPENDENZA

Que de tous ces chiens crient viva Sentenza

Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza

INDEPENDENZA

Mike liberta, Mike une berta

La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda

IAM

Petit Frère



Album : L'école du micro d'argent

(Akhenaton-Shurik'n / Imhotep-Kheops-Akhenaton)

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand

C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de 10 ans

Devenir adulte, avec les infos comme mentor

C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord

A l'époque où grand frère était gamin

On se tapait des délires sur Blanche Neige et les Sept Nains

Maintenant les nains ont giclé Blanche Neige et tapent

Eclatent des types claquent dans Mortal Kombat

A 13 ans, il aime déjà l'argent avide

Mais ses poches sont arides, alors on fait le caïd

Dans les boums, qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire

Petit frère veut des bières

Je ne crois pas que c'était volontaire, mais l'adulte c'est certain

Indirectement a montré que faire le mal c'est bien

Demain ses cahiers seront plein de ratures

Petit frère fume des splifs et casse des voitures

Refrain :

Petit frère a déserté les terrains de jeux

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues

Petit frère veut grandir trop vite

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

Petit frère rêve de bagnoles, de fringues, et de thunes

De réputation de dur, pour tout ça il volerait la lune

Il collectionne les méfaits sans se soucier

Du mal qu'il fait, tout en demandant du respect

Peu lui importe de quoi demain sera fait

De donner à certains des raisons de mépriser son cadet

Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique

A étouffé les vibrations des tam-tams de l'Afrique

Plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire

Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver

Petit frère a jeté ses soldats pour devenir un guerrier et

Penser au butin qu'il va amasser

Refrain

Les journalistes font des modes de la violence à l'école existait déjà

De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts

Les coups de batte dans les pare-brises des tires des instituteurs

Embrouilles à coup de cutter

Mais en parler au journal tous les soirs, ça devient banal

Ca s'imprime dans la rétine comme situation normale

Et si petit frère veut faire parler de lui

Il réitère ce qu'il a vu avant 8 heures et demie

Merde, en 80 c'était des états de faits, mais là

Ces journalistes ont fait des états

Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant

Juste surexposé à la pub, aux actes violents

Pour les grands, le gosse est le meilleur citron

La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation

Et pour être sûr qu'il s'en procure

Petit frère s'assure flingue à la ceinture

On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes

Petit frère le sait et garde ce fait en tête

L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi

Facilement que ses tournevis ouvrent celles des voitures

Le grand standing, et tout ce dont il a envie

Ca passe mieux quand tu portes Giorgio Armani

Soucieux du regard des gens

Malgré son jeune âge petit frère fume pour paraître plus grand

Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune

Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes

Il vient à peine de sortir de son œuf

Et déjà petit frère veut être plus gros que le bœuf

Refrain
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconPlus indispensable que ton stéthoscope, ton paquet de clopes ou ton...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconLe Père Bernard Devert assure la prédication
«Qu’as-tu fait de ton frère»; n’est-ce pas aussi répondre à une autre interrogation : «Qu’as-tu fait de ton Père»

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconGénération mondialisation : contre la déshumanisation
«Entendez-vous dans nos campagnes / Mugir ces féroces soldats ? / Ils viennent jusque dans vos bras / Egorger vos fils, vos compagnes...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconDocument 1 : Supplique présentée au Shah entre le 20 et le 21 juillet...
«N’écoute pas ! Ce sont des bâbis4 ! Ce sont des républicains : ils ne veulent pas de roi et cherchent à détruire ton empire.» [...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconLittérature / France / Afrique
«Il me semble que la signification du poème apparaît mieux si l’on commence la lecture au chant III; on revient ensuite sur ses pas...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconLa Bibliothèque électronique du Québec
Et arrive le plus tôt que tu pourras, mon cher Henry. Je t’attends avec grande impatience. D’ailleurs, le pays est magnifique et...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconAnglais Par Christine Reymond a la Une : Red Nose Day
«My love is like a red red rose» de Robert Burns : the history of the poem, the lyrics and a link to a video (although I'm not sure...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconDouble jeu, histoires d'espions (1/6)
«Rien ne laisse supposer des attaches soviétiques.» Jusqu’à ce mardi 4 août 1963 où un «interlocuteur de qualité» lui assène le contraire...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils iconAntigone : Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que...

Lyrics ntm: Laisse pas trainer ton fils icon«que ma mort serve à quelque chose»
«titi», volontiers gouailleur tout en ne dédaignant pas d'écrire des poèmes, plaisant aux filles et doué dans les disciplines sportives....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com