Etats Généraux du Travail Social – 2014





télécharger 0.85 Mb.
titreEtats Généraux du Travail Social – 2014
page15/20
date de publication30.10.2017
taille0.85 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   20




Territoire (s) concerné(s)


Seine-et-Marne : Les territoires des 14 Maisons départementales des solidarités (MDS)

Type et nom de l'établissement


Département de Seine-et-Marne - Direction générale adjointe de la solidarité

Public(s) cible(s)

Tout le public à chaque âge de la vie.

Description du projet

INSTAURATION DES CONFÉRENCES TERRITORIALES DES SOLIDARITÉS
UN CONTEXTE INCITATIF

* Une situation sociale dégradée et un contexte budgétaire contraint impliquant une coordination accrue des acteurs sur les territoires. Le Département, chef de file des politiques de solidarités se doit de :

- organiser à l’échelle des territoires, un juste partage des responsabilités d’intervention et mieux articuler entre eux, les différents opérateurs

- Interpeller les différents acteurs sur les problématiques sociales et médico-sociales y compris celles hors compétences départementales.
* La réalisation d’un diagnostic territorial et l’élaboration d’un projet territorial par chaque Maison départementale des solidarités afin de mieux identifier les besoins sociaux des usagers, contribuer à nourrir le projet de l’action sociale départementale et décliner de la façon la plus adéquate à chaque territoire les politiques sociales départementales.
Les Conférences territoriales des solidarités s’inscrivent dans une démarche de structuration et d’animation des politiques départementales des solidarités sur chaque territoire visant à accroitre la lisibilité du rôle de chef de file du Département et la responsabilité partagée des acteurs.
Elles s’appuient sur les travaux effectués dans 3 ateliers :

- atelier prévention protection

- atelier cohésion et insertion sociale

- atelier emploi
Ces ateliers sont chargés de diagnostiquer, évaluer et qualifier les besoins des publics de chaque territoire et être force de propositions pour contribuer à la construction des orientations départementales. Ils sont animés par les cadres des MDS (particularité de l’atelier emploi animé par les partenaires de l’emploi). Ils sont composés de personnes ressources des MDS et de partenaires locaux répartis dans chaque atelier en fonction des thématiques considérées.
LES OBJECTIFS DES CONFERENCES :

- Mieux répondre aux besoins des seine-et-marnais mis en difficulté par un contexte économique et social dégradé, par la construction de dispositifs plus efficaces répondant aux réalités locales dans le cadre d’une responsabilité partagée entre acteurs.

- Donner une lisibilité améliorée du Département chef de file des politiques sociales locales

- Donner une cohérence globale à l’intervention de la MDS sur son territoire.
LES ROLES DES CONFERENCES SUR CHAQUE TERRITOIRE :

* Concevoir et faire vivre une responsabilité partagée des problématiques sociales et médicosociales installant ainsi le rôle de chef de file du Département sur les politiques de solidarité en articulant les compétences et les interventions.

* Coordonner les observations.

* Consolider les analyses de besoins de la population issus des différents ateliers.

* Suivre et évaluer la mise en œuvre des projets de chaque MDS.

* Proposer des amendements éventuels.

* Alimenter les travaux de l’Observatoire départemental des solidarités.
LE FONCTIONNEMENT DES CONFERENCES :

Elles sont présidées sur chaque MDS par un élu conseiller général référent du territoire et copilotées par les directeurs de MDS. Elles sont composés d’élus représentatifs, de partenaires membres des ateliers, de représentants d’usagers, de personnes ressources.
SUR LE PLAN DEPARTEMENTAL :
La Conférence départementale des solidarités a un rôle de consolidation et d’analyse des besoins départementaux. Elle fait émerger des propositions d’offre pour répondre à ces besoins. Elle se saisit de toutes problématique sociale sur le territoire départemental se situant hors champ de compétence du Département (ex : hébergement d’urgence) et s’appuie sur l’Observatoire départemental des solidarités pour élaborer un diagnostic départemental.

Elle est composée des présidents des Conférences territoriales, des conseillers généraux, des représentants des grandes institutions et des directions des services centraux et présidée par le conseiller général délégué aux politiques sociales territoires assisté du directeur général adjoint de la solidarité.


Conditions de réussite du projet

- Création d’un Observatoire départemental des solidarités et d’un Atlas permettant de disposer d’indicateurs à jour.

- Vision partenariale et consensuelle autour des diagnostics territoriaux.

- Enjeux partagés sur les thématiques médico-sociales.

- Volonté politique de la part des élus des différentes collectivités.

Difficultés rencontrées

En externe :

- Des redondances voire concurrences avec des projets de partenaires qui ont complexifié la dynamisation du projet territorial.

- Des partenaires difficiles à mobiliser, ou se désengageant au fur et à mesure de l’avancée du dispositif sur certains territoires.

- Des partenaires en attente de moyens humains ou financiers sur les projets.
En interne :

- Un projet territorial trop dense nécessitant beaucoup d’énergie dans sa mise en œuvre et comprenant un certain nombre d’actions collectives existant pour certaines depuis de nombreuses années.

- Des actions redondantes entre les territoires qui pourraient être davantage mutualisées.

- Lourdeur du projet et de sa mise en œuvre pour les cadres sur les MDS, voire les agents pour les groupes de travail.

- Portage encore à optimiser par les élus référents en dehors de l’animation de la conférence territoriale.

- Une difficulté dans l’articulation Services centraux et MDS dans les liens entre les directions et les MDS sur le suivi, la participation à l’élaboration et mise en œuvre des actions.

- Un dispositif qui n’est pas assez en lien avec les politiques départementales.

- Des mises à disposition des directions techniques trop peu nombreuses et, inversement, des sollicitations des MDS pour les directions techniques trop faibles.

- Des réflexions/actions territoriales et des réflexions/actions départementales dont le parallélisme doit se transformer en coordination construite.

Acteurs impliqués

Les cadres des MDS

Les personnes ressources des services des MDS

Les élus référents des territoires

Les directions des services centraux

Les élus et partenaires locaux

Résultats/Impact sur les publics


Un chantier d’envergure :

* 382 actions mises en place d’ici fin 2014 sur l’ensemble des domaines des politiques sociales et médico-sociales.
* Une forte mobilisation :

- des cadres des MDS (une centaine), et un investissement important d’agents des MDS et des partenaires dans les groupes de travail et ateliers.

- des cadres de la DGA-Solidarité sur certains chantiers (autonomie, handicap, éducation nationale, conférence départementale).
* Un dispositif qui remplit incontestablement les objectifs initiaux fixés (un Département chef de file, un principe de responsabilité partagée, une adéquation des réponses aux besoins spécifiques de chaque territoire.
* Une expérience managériale en interne (redynamisation des équipes autour d’un projet balayant l’ensemble des problématiques du territoire) et une amélioration du travail en transversalité.
* Des nouvelles thématiques explorées sur certains territoires.
* Une introduction de la participation des usagers.

Critères d'évaluation/Indicateurs de résultat

Afin de produire une évaluation croisée des actions menées sur des territoires de même typologie et d’en tirer d’éventuelles capitalisations et mutualisations en lien avec les politiques départementales, il est proposé une analyse des Projets territoriaux par typologie de territoire selon les critères de typologie définis. Cette méthodologie aura pour principe de sortir chaque MDS de sa propre vision territoriale et, pour les directions mission, de ne pas rester sur une vision départementale mais de porter un regard sur les territoires.

Accord pour diffusion publique

Oui

Point de Contact



Nom

Veron

Prénom

Isabelle

Adresse mail

Isabelle.veron@cg77.fr

Téléphone

0164147702

Fonction/organisation

Dgas Directrice territoriales des solidarités

Commentaires 








Assises Territoriales du travail social

Pratiques Inspirantes 11 en Ile-de-France / Centre – Février 2014


Nom du projet

Site qualifiant multi-partenarial

Département

95

La bonne pratique que vous souhaitez décrire concerne :

POLITIQUE PUBLIQUE

THEMATIQUE TRANSVERSE




Exclusion / lutte contre la pauvreté / accès aux droits / insertion professionnelle




La place des usagers




Hébergement / Logement




La complémentarité des métiers du travail social et de l’intervention sociale




Protection de l’enfance et services aux familles




L’organisation du travail, management et parcours professionnels




Autonomie(PA-PH)




L’organisation et la coordination inter institutionnelle entre acteurs

x

Egalité hommes/femmes




La formation initiale et continue

X

Autre :




Le développement social et travail social collectif




Autre :



1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   20

similaire:

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconRésumé Cet article s’intéresse au développement historique du travail...
«La construction sociale du travail intérimaire : de ses origines aux États-Unis à son institutionnalisation en France», Socio-Économie...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconLa Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconAspects legislatifs generaux
Art. R. 241-50. Le médecin du travail exerce une surveillance médicale renforcée pour

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconLes definitions du travail social dans le monde anglo-saxon
«approches» faits d’emprunts privilégiés à des disciplines : thérapies, psycho, psychosocio, socio, juridique etc…ou encore des procédures...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconII/ Les États généraux et l'Assemblée constituante
«de salut public» : levée en masse, mise en place de la Terreur, loi contre les suspects, loi du maximum des prix et des salaires,...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconPremière année de master de Droit social Année universitaire 2013 2014

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconHistoire du Travail Social
«Colonies correctionnelles» maison de correction  nécessité de former les personnels  éducateurs

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconComment la droite est-elle devenue libérale ?
«les fondamentaux républicains du pays» : la laïcité, l'indépendance de la France vis-à-vis des Etats-Unis, le progrès social Bref,...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 icon8. les lois laiques. Interpretation
«L'instruction populaire est contraire à la division du travail, disait-il, en l'introduisant, on proscrirait tout notre système...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com