Etats Généraux du Travail Social – 2014





télécharger 0.85 Mb.
titreEtats Généraux du Travail Social – 2014
page3/20
date de publication30.10.2017
taille0.85 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

Aide à toute détresse – Quart Monde - Territoire national

Public : Professionnels du travail social, médical, enseignement, magistrature, ...

Formation et recherche action s’appuyant sur le partenariat avec les personnes en grande pauvreté, en développant des principes et valeurs démocratiques.

Co formation sur une base de 15 professionnels et 5 militants d’ATD avec co animation professionnels/ATD pour un échange sur leur culture, pratiques sociales et définition de nouvelles bases.

Intérêt : transformation des regards et des pratiques.
Formation action sur la reproduction transgénérationnelle dans le champ de la protection

de l’enfance – Département Seine-et-Marne

Public : Professionnels des services et partenaires

Formation action après large diagnostic territorial incluant les familles, pour les TS et les cadres de proximité, afin de faire évoluer les pratiques professionnelles dans un cadre partenarial. Démarche institutionnelle en vue de développer les droits de l’enfant, en développant une culture commune entre les intervenants sociaux.

Intérêt : démarche projet ambitieuse.

Difficulté : résultats lents à se faire sentir dans l’évolution des pratiques, et peu de participation de la part des familles.


Dispositif d’aide au départ en vacances – Département Seine-et-Marne

Public : familles à bas revenus et adolescents et jeunes adultes, avec les services du tourisme du CG 77 et les professionnels TS de tous services.

Développer un tourisme de proximité et le rendre accessible à des populations locales qui n’en ont pas la pratique.

Intérêt : développement en 2014 à grande échelle d’une expérimentation 2013 réussie.

Instauration de conférences territoriales de proximité – Département de Seine-et-Marne

Public : sur chaque Maison De la Solidarité, un élu conseiller général référent du territoire et le directeur de MDS, des élus représentatifs, des partenaires membres des ateliers (atelier prévention protection, atelier cohésion et insertion sociale, atelier emploi), de représentants d’usagers, de personnes ressources.

Les Conférences territoriales des solidarités s’inscrivent dans une démarche de structuration et d’animation des politiques départementales des solidarités sur chaque territoire visant à accroitre la lisibilité du rôle de chef de file du Département et la responsabilité partagée des acteurs.

La Conférence départementale des solidarités a un rôle de consolidation et d’analyse des besoins départementaux qui remontent de l’analyse territoriale, avec l’appui de l’observatoire départemental des solidarités.

Difficulté : projet de grande envergure qui doit s’appuyer sur des acteurs internes et externes encore peu impliqués.

Formation multi partenariale des agents d’accueil d’une commune – territoire d’intervention

sociale de Garge les Gonesse – Val d’Oise

Public : Personnel d'accueil des différentes institutions ou associations à caractère social.

Le projet a pour finalité de faciliter les démarches des habitants et l'accès à leurs droits en améliorant la fonction d'accueil d'information et d'orientation des services du territoire. Information et partage des pratiques entre les agents favorisant l’inter connaissance.

Intérêt : amélioration de l’orientation du public et connaissance des institutions du territoire.

Montage d’un site qualifiant inter professionnel et partenarial – Département du Val d’Oise

Territoire de Beaumont

Public : étudiants en travail social, établissements de formation en TS, avec le Département 95 et les partenaires locaux.

Intérêt : stage mêlant différentes formations favorisant l’inter connaissance, travaux collectifs, enrichissement des propositions de formation sur le terrain.

Difficulté : organisation temporelle, primauté à une formation de travailleur social qui gommerait les spécificités de métier.

Action de professionnalisation de travailleurs sociaux intervenants près d’adolescents

en difficulté – OPCA UNIFAF – Départements des Yvelines, Hauts-de-Seine, Essonne

Public : personnels (direction, cadres, TS) du territoire.

Construction d’un collectif de travail sur le territoire. Partage de connaissances, maillage du territoire en vue de favoriser le travail partenarial au service du parcours des jeunes en difficulté.

Intérêt : formation – action de longue durée impliquant l’adhésion des TS,

Difficulté : l’organisation des stages pratiques dans les structures partenaires.

Action d’intermédiation sur le marché du travail en faveur de publics en grande précarité

Association C2DI 93 – Seine-Saint Denis

Public : personnes en situation d’exclusion.

Lutter contre le principe d’inemployabilité en proposant un emploi et un accompagnement individualisé en créant des liens avec les entreprises du département.

Intérêt : participation des usagers dans l’évaluation et les propositions.

Difficultés : les freins à l’emploi : mode de garde, compréhension du français…

Région CENTRE

Pratiques inspirantes et leviers d’actions identifiés par les groupes de travail
Besoins globaux repérés

- Raisonner par territoires : partir des besoins repérés sur les territoires.

- Décloisonner les relations associations / institutions - Développer des lieux d’échanges entre professionnels permettant aux acteurs de se connaître, d’échanger sur leurs pratiques, de construire une culture commune.

- Croiser les regards pour appréhender la personne dans sa globalité, proposer un accompagnement de qualité et de limiter le sentiment d’isolement. Comment faire se retrouver tous les acteurs pour un balisage du parcours des personnes les plus vulnérables ?

- Faciliter l’accès aux droits

- Associer les usagers à la définition et à la mise en œuvre des projets

- Valoriser le travail social : qu’est-ce qui peut donner envie à des jeunes de devenir travailleur social ? Les travailleurs sociaux ont le sentiment d’être instrumentalisés.
Les temps d’échange, pour se connaitre, croiser les regards et appréhender la personne dans sa globalité. Les échanges de points de vue et de pratiques doivent être amplifiés pour un accompagnement de qualité. Mieux connaitre les partenaires permet d’éviter les doublons.

Un responsable d’IME confirme que la mobilisation de différents partenaires est indispensable (de l’éducation nationale jusqu’aux professionnels du soin). Une culture commune est à construire pour mobiliser les compétences de chacun ; Exemple : le dispositif MAIA (maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer) permet de créer une dynamique autour de différents acteurs.

Les temps communs entre travailleurs sociaux pourraient être développés au sein des écoles de formation.
CAF du Cher : « Promeneurs du net » :

Expérimentation portée par la CAF 18. Dispositif créé à partir du constat que les jeunes fréquentaient de moins en moins les centres de loisirs. Dans ce cadre, les éducateurs sont disponibles sur le net. Avant, les éducateurs étaient présents dans la rue aujourd’hui ils sont présents sur la toile. Ce dispositif doit permettre de capter le jeune, qu’il y ait un premier contact.
CAF et CPAM du Cher : Resopluce 18

Dispositif construit pour favoriser l’accès aux droits. Ce dispositif créé depuis 2002 vise à mettre en commun les dispositifs, créer des passerelles pour :

- Faire bénéficier les personnes en risque ou en situation de précarité de tous leurs droits,

- Participer à la détection des situations d’exclusion,

- Repérer les besoins en information et en prévention pour que les institutions compétentes mettent en place des réponses adaptées.

Il est composé de représentants du CG, de Pôle emploi, de CCAS, CIAS, de l’hôpital, du SPIP, de la CAF, de la CPAM notamment.

http://www.resopluce18.fr/resopluce-18/presentation.html
Conseil général d’Indre-et-Loire : Projets sociaux de territoires (PST)

Objectifs :

- instaurer une dynamique d’acteurs (politiques, associatifs, professionnels….) autour d’un projet partagé de territoire.

- s’appuyer de plus en plus sur la participation active des habitants à la définition des projets.

La territorialisation des politiques sociales a été mise en œuvre en 2012 en Indre-et-Loire par la mise en place de Maisons Départementales de la Solidarité (MDS) avec notamment pour ambition :

- d’une part  le rapprochement vis-à-vis des usagers de tous les services du CG37 en charge d’une politique sociale,

- et d’autre part la volonté de développer à travers les Projet Sociaux de Territoires (PST) des actions à vocation sociale dans un cadre partenarial revisité.

Les outils mis au service de cette ambition sont les Projets Sociaux de Territoire (un PST par MDS) qui ont pour objectif de développer l’ancrage au local des différentes politiques sociales, en réunissant sur le territoire de chaque MDS tous les acteurs susceptibles de relayer l’action publique autour de projets clairement identifiés.

Le diagnostic territorial partagé avec tous les acteurs a constitué un préalable nécessaire à l’acquisition d’une connaissance des territoires pour en identifier les problématiques, lesquelles éclairent les choix stratégiques d’action.

Pour cela, le passage en mode projet a été privilégié, ce qui nécessite la formation des cadres territoriaux à un nouveau type de management.

Les éléments constitutifs de la démarche sont finalement ceux du DSL (développement social local) : un territoire, des acteurs, des usagers et la volonté de partir des besoins du territoire et de s’extraire du simple traitement social par dispositif.

Actuellement, les PST sont en cours d’élaboration en Indre-et-Loire.

Loiret : Association Les Clos du Loiret

L’association gère trois établissements. Une dynamique s’est installée sous la forme d’un groupement de coopération (MAS, maison de retraite, foyer de vie). C’est un regroupement de professionnels pour trouver des réponses institutionnelles et proposer des réponses qualitatives aux besoins des résidents. Dans le cadre de cette démarche, il est apparu que certains besoins entre les différentes institutions étaient proches : notamment les besoins médicaux. Ce groupement a abouti à une maison de santé à travers la mutualisation des professionnels.

Un travail de coopération et de mutualisation au service des populations, à partir des besoins repérés parait nécessaire pour apporter des réponses pertinentes, en associant les acteurs institutionnels (ex : la communauté de communes). Le fait de se rencontrer a permis de faire émerger les besoins à un autre niveau et d’apporter des réponses à un autre niveau.

3. Préconisations concrètes : Synthèse des préconisations de l’inter région

Recommandations concrètes que le territoire souhaite proposer au niveau national afin de contribuer à l’élaboration d’un plan d’actions pour le travail social.
3.1 Formations initiale et continue : repenser et renforcer
Réformer l’architecture des formations : consensus pour une simplification et réduction du nombre des formations, avec un socle commun de formation, tout en préservant des spécificités professionnelles.

Amplifier la formation au travail collectif, développer la formation juridique, le droit des personnes, la connaissance des politiques sociales.

Renforcer la formation continue et même la rendre obligatoire car elle est trop inégalitaire : actualisation des connaissances sur les dispositifs d’intervention, renforcement de la compréhension des dynamiques territoriales et des compétences des acteurs.

Ouvrir les formations initiale et continue, apprendre, chercher et construire ensemble (inter établissements, inter secteurs, inter professionnelles, acteurs d’un même territoire …), sortir de l’entre-soi, intégrer les usagers, les bénévoles, aux modules de formation.

3.2 Renforcer le positionnement des travailleurs sociaux 
Avec les personnes accompagnées :

- partager les informations, co signer les documents les concernant,

- avoir des outils d’accompagnement social des personnes : une charte d’accompagnement co-construite avec les usagers, avoir un dossier partagé avec la personne,

- « référent unique » d’accompagnement : point restant à clarifier, entre accompagnement spécialisé et généraliste.

Lutter contre l’isolement des professionnels : des temps d’échanges, d’élaboration de la pensée concernant la relation à l’usager,

Asseoir les compétences des cadres en matière de management et conduite de projet.

3.3 Réactiver des espaces d’échanges et de coopération à destination des intervenants sociaux
Pour développer le réseau, favoriser le partenariat, développer les capacités de diagnostic et de coopération concrète, pour soutenir les professionnels.
S’appuyer sur le modèle des Comités départementaux de liaison et de coordination des services sociaux (CLICOSS), à l’instar du conseil régional en travail social de Bretagne pour favoriser les décloisonnements, une participation active aux politiques publiques.
S’appuyer sur les établissements de formation en travail social comme espaces de ressources interprofessionnels.


Annexes
Annexe 1 : Liste des contributions issues du territoire

Région CENTRE
Groupe 1 : complémentarités des métiers, focus sur la notion de parcours – Animation, ATEC Tours, Pôle ressources

Groupe 2 : Articulation des acteurs et des institutions pour l’accès aux droits – Animation URIOPSS Centre

Groupe 3 : L’évolution du travail social à travers la thématique hébergement/logement – Animation FNARS CCRPA du Centre

Groupe 5 : La communication professionnelle dans les métiers du travail social, à partir du thème de la communication sur le métier d’assistant(e) de service social – Collectif d’étudiants de l’Institut régional de formation sanitaire et sociale, IRFSS de la région Centre, Tours

Contribution GRETS Centre

Contribution CFDT Centre refondation du travail social


Région Ile-de-France
Groupe 2 :- L’articulation des professionnels du travail social et des autres intervenants sociaux dans le territoire à l’aune de l’accès aux droits des usagers – Animation CG du Val d’Oise et GRIF Pôle ressources : Compte-rendu du travail du groupe et présentation aux Assises.

Métiers et complémentarités – Contribution du pôle Formation-Certification, DRJSCS IDF. Présentation à la réunion de l’équipe projet interrégionale du 22 janvier 2014. 

Présentation des conclusions de la Recherche action collaborative « les écrits professionnels des travailleurs sociaux » - Animation DRJSCS IDF et équipe d’animateurs et chercheurs de la recherche action

Contribution ANAS Ile-de-France

Contribution URIOPSS Ile-de-France

Intervention CFDT IDF aux Assises IDF/Centre

Contribution Profession Banlieue

Fiches Pratiques inspirantes

Contribution UNAFORIS IDF à venir – prévue en septembre 2014

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconRésumé Cet article s’intéresse au développement historique du travail...
«La construction sociale du travail intérimaire : de ses origines aux États-Unis à son institutionnalisation en France», Socio-Économie...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconLa Révolution commence en 1789 avec la réunion des États généraux...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconAspects legislatifs generaux
Art. R. 241-50. Le médecin du travail exerce une surveillance médicale renforcée pour

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconLes definitions du travail social dans le monde anglo-saxon
«approches» faits d’emprunts privilégiés à des disciplines : thérapies, psycho, psychosocio, socio, juridique etc…ou encore des procédures...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconMinistère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconII/ Les États généraux et l'Assemblée constituante
«de salut public» : levée en masse, mise en place de la Terreur, loi contre les suspects, loi du maximum des prix et des salaires,...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconPremière année de master de Droit social Année universitaire 2013 2014

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconHistoire du Travail Social
«Colonies correctionnelles» maison de correction  nécessité de former les personnels  éducateurs

Etats Généraux du Travail Social – 2014 iconComment la droite est-elle devenue libérale ?
«les fondamentaux républicains du pays» : la laïcité, l'indépendance de la France vis-à-vis des Etats-Unis, le progrès social Bref,...

Etats Généraux du Travail Social – 2014 icon8. les lois laiques. Interpretation
«L'instruction populaire est contraire à la division du travail, disait-il, en l'introduisant, on proscrirait tout notre système...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com