Bibliographie table des annexes





télécharger 389.98 Kb.
titreBibliographie table des annexes
page1/9
date de publication31.10.2017
taille389.98 Kb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > loi > Bibliographie
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

Centre d’Histoire du droit de l’Université Rennes 1


 

Louis-Thomas FEDERSPIEL


Mémoire présenté et soutenu

en octobre 2004

Les forces politiques en Ille-et-Vilaine

de 1848 à 1870


Jury

Directeur de recherche : M. Franck BOUSCAU, Professeur à l’Université de Rennes I

Suffragant : M. Sylvain SOLEIL, Professeur à l’Université de Rennes I

Sommaire

INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : LA LUTTE DU POUVOIR POUR S’IMPOSER EN ILLE-ET-VILAINE

Chapitre premier : La montée du pouvoir napoléonien

Chapitre 2 : L’action administrative à l’égard du peuple

SECONDE PARTIE : L’OPPOSITION RENOUVELEE DES ANNEES 1860

Chapitre premier : Le voyage de l’empereur et ses conséquences

Chapitre 2 : L’apparent recul de l’influence administrative

CONCLUSION

Les préfets d’Ille-et-Vilaine sous la deuxième République et le second Empire

Les sous-préfets d’Ille-et-Vilaine sous le second Empire

BIBLIOGRAPHIE

TABLE DES ANNEXES

TABLES DES MATIERES

Notes

Remerciements


            Je tiens à remercier ici :

Monsieur le professeur Franck BOUSCAU, dont les conseils et les encouragements m’ont permis d’achever mon travail.

Monsieur le professeur Sylvain SOLEIL, qui m’a fait l’honneur d’accepter d’être membre de mon jury.

Le personnel des Archives Départementales d’Ille-et-Vilaine et des Archives Nationales pour sa patience et sa disponibilité.

Introduction


« Le sabre d’un Bonaparte était encore nécessaire à la France

pour affermir le peuple dans le respect de l’autorité

et pour en consolider le principe ».

            Ainsi s’exprime le sous-préfet de Fougères en 1858. Son avis devait être représentatif de l’opinion générale puisque la même année, Napoléon III et sa famille devaient accomplir un voyage triomphal en Bretagne qui démontre la réelle popularité de la dynastie impériale dans cette région pourtant peu favorisée.

            Sous l’Ancien Régime, la Bretagne a connu la prospérité et une certaine indépendance : elle fait partie des quelques pays d’Etats qui se sont maintenus jusqu’à la Révolution. Cette organisation administrative spécifique permettait, dans une certaine mesure, de tenir tête à l’absolutisme pour défendre certains intérêts locaux.

            La Révolution et la centralisation administrative à outrance qui l’a suivie, n’ont plus permis à la Bretagne de cultiver sa différence. Elle n’est désormais plus qu’un ensemble de départements dirigés par les préfets. Il en résulte une « périphérisation » de la région, encore aggravée par les bouleversements de la révolution industrielle et par le protectionnisme douanier maintenu jusqu’en 1860 qui ne favorise guère l’activité maritime.

Le XIXe siècle est donc une période de transition pour la Bretagne. La nouvelle organisation du pays qui fait d’elle une région comme les autres n’a pas été immédiatement acceptée par ce qu’il convient d’appeler le bloc agraire, composé de grands propriétaires fonciers et du clergé. Ces catégories sont particulièrement présentes et influentes en Ille-et-Vilaine. Même si elles ne peuvent cacher leur satisfaction de voir disparaître la République au profit d’un régime plus stable et conservateur, elles n’accueillent pas chaleureusement l’arrivée au pouvoir de Louis-Napoléon Bonaparte.

Le peuple n’a pas les mêmes réticences : le 10 décembre 1848, Louis-Napoléon Bonaparte est triomphalement élu président de la République et il arrive très largement en tête du scrutin en Ille-et-Vilaine. Un tel succès est surprenant pour un homme pratiquement inconnu à l’époque.

            On peut l’expliquer par l’arrivée sur la scène politique de l’électorat rural. Cette frange de la population redoute sous la Première Restauration et au début de la Seconde, que les acquis de la Révolution soient remis en cause. Napoléon leur apparaît comme le sauveur capable de contenir les menaces de retour à l’Ancien Régime. Après la première abdication de Napoléon, la rumeur de son retour s’était propagée dans tout le royaume. Son retour effectif de l’île d’Elbe est interprété comme la simple confirmation de ce que le bouche à oreille annonçait depuis plusieurs mois déjà. L’on comprend dès lors pourquoi la rumeur se développe à nouveau avec une force plus grande encore dans les premières années de la Seconde Restauration. L’annonce de la mort de Napoléon en 1821 laisse sceptiques les habitants de plusieurs départements qui soupçonnent une manœuvre du pouvoir pour les démoraliser. Les faux bruits de retour de Napoléon se poursuivent jusqu’à l’année 1824, à compter de laquelle ils deviennent beaucoup plus rares. Pourtant, en juillet 1830, des insurgés parisiens croiront reconnaître la silhouette de Napoléon dans la foule.

Louis-Napoléon Bonaparte a très certainement profité de l’immense popularité de son oncle et de la magie d’un nom. Dans un département aussi rural que l’Ille-et-Vilaine, il n’est pas interdit de penser que les paysans ont fait la même confusion que ceux de Charente qui, selon le témoignage de Prosper Mérimée, déposant dans l’urne un bulletin au nom de Louis-Napoléon Bonaparte, croyaient voter pour son oncle, l’ex-Empereur.

Louis-Napoléon doit aussi sa victoire à l’ambiguïté traditionnelle du bonapartisme, susceptible de répondre à des aspirations très diverses. Il est possible de distinguer trois manifestations du bonapartisme : un vote conservateur, celui des notables orléanistes ou parfois légitimistes, des catholiques et de leur clientèle, un vote populaire souvent teinté de démocratie sociale, enfin un vote bonapartiste pur.

En Ille-et-Vilaine, le ralliement des notables s’effectue avec la plus grande difficulté. Ce n’est que dans la seconde moitié des années 1850 qu’une petite partie des légitimistes du département s’avoueront séduits par l’Empire autoritaire.

Les efforts du pouvoir pour s’imposer dans ce département, ont-ils pour autant été vains ? La lutte contre les influences locales était-elle vouée à l’échec ? Et surtout, quelle a été l’attitude du peuple face au pouvoir ? La présente étude tente de répondre à ces questions. Comme l’observe Frédéric Bluche, en se déplaçant vers l’Ouest, le bonapartisme semble s’être déplacé vers la droite de l’échiquier politique. C’était là un mouvement nécessaire au pouvoir dans sa lutte pour s’imposer en Ille-et-Vilaine (1re partie) et pour faire face à l’opposition renouvelée des années 1860 (2nde partie).
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Bibliographie table des annexes iconBibliographie Table des annexes
«un choix réfléchi de l’option latin en cinquième»2 comme le préconisent d’ailleurs les accompagnements du programme de sixième....

Bibliographie table des annexes icon5/ bibliographie 6/ annexes

Bibliographie table des annexes iconBibliographie Annexes

Bibliographie table des annexes iconBibliographie 137 o r ™ «w«™™™.™**™-™™* M»
«d'une typographie belle et simple» selon La Bibliographie de la France du 10 février 1838. Voici le début de la table des matières...

Bibliographie table des annexes iconBibliographie Cette bibliographie contient uniquement les travaux...
«Le patrimoine au décès en 1988», insee-résultats n°390 (série Consommations-modes de vie n°71), avril 1995 (117p.)

Bibliographie table des annexes iconBibliographie annexes
«regroupements d’adaptation». Ces élèves continuent à fréquenter la classe ordinaire dans laquelle ils demeurent inscrits

Bibliographie table des annexes iconAndre cassese jacques de molay
«Il vient s’asseoir à une table, occupée par un marchand,, Guillaume de Beaujeu est a une autre table, pensif.»

Bibliographie table des annexes iconBibliographie sommaire sur la Polynésie Page 47 Bibliographie sommaire...
Temps, espace, deux domaines privilégiés pour passer du langage à la langue au

Bibliographie table des annexes iconBibliographie didactique bonafoux, Corinne, de cock-pierrepont, Laurence...
«Enseigner l’histoire de l’esclavage et des abolitions», table ronde avec Alain Bergounioux, Marie-Paule Truel-Belmas, Myriam Cottias,...

Bibliographie table des annexes iconBibliographie • Remerciements
«Cinéma et Ruralité». Cette journée de rencontre et d'échange a été divisée en deux temps : le matin, un forum d’échange consacré...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com