Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil





télécharger 1.46 Mb.
titreLes grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil
page1/12
date de publication01.11.2017
taille1.46 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12
Les grandes tendances des investissements internationaux par secteurs en Europe 2002-2005 : Une analyse à partir des bases de données AFII
Fabrice Hatem

Chef de l’observatoire des investissements internationaux, AFII

Professeur associé à l’école de management de Normandie

REsumé



Les projets d’investissements internationaux « greenfields » peuvent se répartir en deux catégories selon qu’ils donnent ou non lieu à une compétition entre territoires d’accueil pour leur localisation. Par exemple, les projets de points de vente ou de réseaux de banque de détail sont par nature destinés à alimenter le marché local et donnent pas lieu à la production de services exportables. Ils appartiennent donc à la seconde catégorie, que nous appellerons « projets non mobiles ». Par contre, un projet d’usine d’assemblage automobile peut être localisé sur différents sites d’accueil potentiels, ouvrant de ce fait la possibilité d’une mise en compétition de ceux-ci. Ce type d’investissement peut être qualifié de « mobile », et même de « internationalement  mobiles » si les sites mis en compétition sont situés dans des pays différents du pays d’origine de la firme investisseuse. Les analyses de ce chapitre portent exclusivement sur cette catégorie de projets.
Au sein de celle-ci, l’analyse des données AFII fait apparaître une forte concentration des créations d’emplois dans quelques activités manufacturières (automobile, équipement électronique..), avec toutefois un tassement progressif entre 2002 et 2005 au profit notamment des activités de services et des logiciels1.
Les firmes d’origine anglo-saxonne constituent des investisseurs importants dans la plupart des activités de services et de haute technologie, alors que les entreprises d’Europe continentale et d’Asie sont davantage représentées dans les secteurs de la production manufacturière de basse et moyenne technologie.
L’attractivité des pays de l’est est forte pour les activités de production manufacturière à basse et moyenne valeur ajoutée par tête, tandis que l’Europe de l’ouest continue d’accueillir la majeure partie des projets et des emplois dans les activités de hautes technologies et de services (îles britanniques notamment).
Après avoir décrit la structure globale des flux d’investissement par activité et les grandes tendances géographiques, on analysera en détail la situation des principaux secteurs concernés.

LES GRANDES TENDANCES : SECTEURs DOMINANTs, régions d’origine et d’accueil

Rôle dominant de l’automobile et du matériel électronique, poussée des services et des logiciels



L’analyse approfondie du tableau 1 et.2 conduit aux conclusions suivantes :
- La filière automobile constitue de très loin la première source d’investissement, avec 30,1 % des emplois créés, mais seulement 10,9 % des projets, l’écart entre les deux chiffres s’expliquant par la taille moyenne élevée des projets (grosses usines de production). Sa contribution aux créations d’emplois a cependant décliné entre 2002 et 2005.
- L’ensemble des biens d’équipements professionnels (matériels électrique et électroniques, machines et équipements) représente 12,6 % des créations d’emplois, proportion relativement stable au cours de la période étudiée.
- Viennent ensuite les industries légères utilisant une main d’œuvre abondante et dont les décisions de localisation sont très sensibles aux comparaisons de coûts salariaux, comme le textile-confection, l’électronique grand public et l’ameublement. Ces activités représentent 11,8 % des emplois créés et 6,3 % des projets. Leur proportion est également stable, mais avec un effondrement des créations d’emplois en textile-confection, compensé par une poussée des projets en en électronique grand public.
- Les autres activités à haut niveau technologique (composants électroniques, aéronautique, médicaments, biotechnologies), représentent 11,1 % des créations d’emplois et 8,2 % des projets. La baisse récente des créations d’emplois en médicaments est compensée par une augmentation des composants électroniques.
- Les industries de base, caractérisées notamment par leur forte intensité capitalistique (métaux et travail des métaux, autres industries de base, chimie-plasturgie (représentent 10,1 % des créations d’emplois et 13,9 % des projets, avec un tassement des emplois créés en fin de période.
.- Les autres activités de services aux entreprises et aux particuliers (services commerciaux et financiers, conseil, ingénierie, autres services aux entreprises,..) représentent 10,6 % des créations d’emplois et 14,9 % des projets, une proportion relativement stable au cours de la période.
- Les services de réseaux (transport, énergie, télécommunications et internet) représentent 5,8 % des créations d’emplois et 9,8 % des projets, avec une forte progression depuis 2002
- Les logiciels et prestations informatiques représentent 4,5 % des emplois et 16,0 % des projets, avec également une forte progression au cours de la période.
- Enfin, les industries agro-alimentaires représentent 3,5 % des emplois et 5,3 % des projets.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconRapport aux programmes Titre de la séance : les grandes régions touristiques en France

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconLe jeu technocratique de la construction des nouvelles régions sur...

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconBibliographie sélective Cette bibliographie recense des titres qui,...
«parlent» des pays et régions francophones. Ils sont signés d’auteurs et d’illustrateurs de ces régions, mais aussi par d’autres....

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconRésumé du sujet en une phrase
«Les innovations du marché du chocolat et les tendances de consommation en France durant ces 10 dernières années»

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconTendances generales du XIX siecle

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconLa iiie République était en conflit avec des secteurs importants de la société

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconThème 1 – Les grandes innovations scientifiques et technologiques...
«espace vital». Le régime se caractérise par la suppression des libertés, l’omniprésence de la police et du parti unique, la terreur,...

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconLes regions de la France – Region assignments and Resources

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconG1 : Les grands types de paysages et la diversité des régions françaises

Les grandes tendances : secteurs dominants, régions d’origine et d’accueil iconLes régions françaises-les capitales






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com